AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Retour au bercail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Retour au bercail   Ven 6 Mar - 21:51



Ces longues semaines sans rien faire menaçaient de m'achever... Je n'avais pas remis le costume depuis un sacré moment et je continuais malgré tout à abreuver Fyff de dollars pour qu'il me bricole ses fameuses flèches explosives, à un tel point que j'en avait 50 de plus sur les bras. Si je ne me bougeais pas très vite, j'allais rouiller...

Mais cet appartement, pas vraiment possible de donner libre cours à l'entrainement adéquat. Je faisais tout au plus quelques exercices basiques de musculation et ça s'arrêtait là. Si c'était parfait pour le quadragénaire qui voulait s'entretenir un peu, ce n'était pas suffisant pour quelqu'un qui voulait défier la mort tous les soirs.

Seule solution pour disposer de l'espace suffisant : rentrer à la maison... Bon ce n'était pas la mort mais je savais ce qui m'attendais. Papa allait me harceler pour que je prenne un poste dans la boîte, maman en rajouterait une couche... Le calvaire. Mais il fallait se rendre à l'évidence, c'était aussi une occasion en or d'essayer mon matériel.

Une heure plus tard, je sautais sur ma moto et filais en direction de New York. En théorie, mes parents seraient à la maison puisque c'était le week-end... Si tant est que ce mot est une signification dans le milieu des affaires. Chaque trajet était une occasion d’aiguiser mes compétence de pilotage, slalomant entre les voitures lors des bouchons et autres exercices du genre me valant quelques coups de klaxon. On me prenait pour un inconscient certainement, un fou du guidon... Oui il y avait de ça. Mais en réalité tout cela n'était qu'un entraînement. Toutefois par prudence, je retirais les plaques d'immatriculation de mon véhicule... Cela m'évitait les ennuis avec la police. Complètement illégal ? Certes. Mais c'était ça ou perdre mon permis et si Green Arrow s'en fichait éperdument, Oliver Queen en avait besoin par contre.

Arrivé à la maison, j'eus la surprise de constater que mes parents avaient tout de même décidés de s'octroyer un peu de repos. Si au départ ils se demandèrent qui était ce motard se garant dans leur cour, ils eurent tôt fait de me reconnaître lorsque j’ôtai mon casque. Ce fut ma mère qui vint à ma rencontre en premier.

- Oli ?! Quelle surprise, tu ne nous avais pas prévenu que tu passais !

- Désolé maman, c'était un peu spontané... Je commençais à m'ennuyer sérieusement dans mon appartement à Gotham alors j'ai décidé de passer vous voir.


à son tour, mon père interrompit sa relaxation pour venir me voir

- Ça nous fait plaisir en tout cas... James, prévoyez un couvert de plus pour ce soir, Oliver dîneras avec nous !

C'était Papa tout craché... À peine était je arrivé qu'il anticipé déjà sur la suite sans même que j'ai confirmé que je restais là pour la soirée. Un trait de caractère qui pouvait se révéler aussi attachant qu'exaspérant parfois.

- Je ne comprendrais jamais pourquoi tu as pris cet appartement à Gotham !

C'était dit sur un ton amusé mis il y avait beaucoup de vérité là-dedans... Et maintenant qu'il soulevait la question, quel était l’intérêt en effet ? Ma traque était finie, ma vengeance inassouvie... Pourquoi rester là bas ?

La question me hanta toute la soirée... Curieusement mon père n'évoqua pas une fois Queen Consolidated. Peut-être avait-il fini par comprendre ? Après le repas, je filai directement dans ma chambre pour me coucher, demain je me lèverais tôt pour une fois...


Dernière édition par Oliver Queen le Dim 8 Mar - 21:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Ven 6 Mar - 23:05



8h du matin... Je ne me rappelais même pas la dernière fois que je m'étais levé aussi tôt. Prenant ma mallette avec tout mon équipement, je fonçais vers le parc afin de mettre un maximum de distance entre mes parents et moi. J'allais faire un sacré tintamarre, mieux valait donc m'éloigner le plus possible.Au passage, j'avais dérobé le vieil appareil de ball trap de mon père et les lanceurs automatique de balles de tennis de notre cour privée...

Première phase : le ball trap. Impeccable pour aiguiser ma précision. Je démarrais la machine et commençait à tirer mes flèches. ça me rappelait pas mal l'exercice que m'avait faire le martien. Une bonne idée qu'il avait eu là. C'était surtout la meilleur occasion de tester mes flèches explosives sans rien abîmer.

L'appareil allait à une cadence régulière, exercice facile donc.le but était surtout de voir si les modifications de Fyff n'avaient pas entraîné de pertes d'aérodynamisme à longue ou moyenne portée. Mais même pas... Ce type était doué, je ne pouvais pas lui enlever ça.

Vint ensuite le moment de me soumettre à un exercice plus compliqué. J'avais programmé une séquence aléatoire pour les canons à balle. Le but ? Transpercer chaque projectile avant qu'il ne m'atteigne et arrivé au bout du parcours. En principe, j'avais programmé la puissance pour que la vitesse des balles soit inférieure à celle de mes flèches.

Les canons commencèrent à tirer tandis que je m'élançais. J'arrêtais 4 balles avec des tris rapides et précis... Et la 5ème avec ma tronche. Le chemin vers la perfection promettait d'être long... Et douloureux.
Je me préparais à relancer une autre session d'entraînement lorsqu'il me sembla entendre des bruits aux alentours du parc... À cette heure-ci, ça ne pouvait pas être mes parents pour sûr.

Me dissimulant comme je le pouvais, je remontais tant bien que mal la piste bruyante de mes intrus... Approchant de leur position, je découvris enfin de quoi il était question.

- C'est quoi cette baraque Edie ?

- Ca mon pote, c'est notre ticket pour la retraite anticipée ! Le manoir des Queen !

- T'es fêlé mec... Tu crois sincèrement que les Queen sont du genre à cacher leurs économies dessous des lattes de parquet ?!

- Qui te parle de ça ? Ca doit être blindé de trucs de riches qui valent un max ! On revend tout et à nous l'oseille.

- J'pense pas que ce soit une bonne idée... Doit y avoir un paquet de sécurité dans une baraque comme celle là.

- Tu te biles trop frangin... Les alarmes c'est notre dada et c'est pas celles des Queen qui vont nous arrêter !

Des cambrioleurs...Du menu fretin. Ca n'allait pas être le combat du siècle mais j'allais bien me marrer ! L'occasion idéale de dépoussiérer mon costume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Dim 8 Mar - 14:01



Mes trois lascars avançaient tranquillement vers l'entrée du manoir, inconscients du sort qui les attendaient. Les observants, je réfléchissais au milles et une manière de leur faire regretter leur effraction... Une bonne raclée, quelques flèches, un savant mélange des deux. Mais c'était trop frontal... Je devais soigner la mise en scène.

L'occasion pour moi de découvrir un usage inédit de mes flèches explosives : mettre les pétoches. J'en attrapai deux dans mon carquois et les envoyé à deux mètres à peines des cambrioleurs. Comme prévu elles explosèrent en quelques secondes.

- C'était quoi ça ?

- J'en sais rien, on aurait dit des flèches.

- Je te l'avais dit que c'était une idée de merde ! C'est pas alarmes qu'ils ont mais des pièges !

- On se détends mec ! C'est purement dissuasif... Même les Queen peuvent pas allonger des types comme ça.

Parfait j'avais déjà commencé à les faire paniquer. Mais mon objectif était de faire craquer le crétin qui se sentait plus intelligent que les autres. Il se croyait intouchable, je lui prouverais le contraire. Il s’approcha de la porte, pied de biche en main, pour la faire sauter. Une telle opération nécessitait que ses mains bougent très peu pendant quelque secondes (le temps d'appliquer la force nécessaire pour dégonder la porte). Cela me suffisait amplement.

Tandis qu'il forçait pour ouvrir la porte, je posais mon trait sur le repose flèches, bandant mon arc. La flèche se planta tout droit dans sa main droite...

- AAAAAARGH ! PUTAIN  DE BORDEL !

Sadique ? Oui un peu.

- Jte l'avais dit Edi' ces types ont des putains de systèmes...

- Rien du tout ! C'est pas une machine qui a fait ça ! Trouvez l'enfoiré qui a tiré cette flèche et défoncez le !

En bons imbéciles, il n'oublièrent pas de se séparer pour me chercher. Tant mieux, je pourrais travailler au cas par cas comme ça... La traque pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Dim 8 Mar - 19:53



Le premier des trois compères avait bien les chocottes et pointait son flingue partout à la recherche d'un éventuel assaillant. Vu sa nervosité l'approcher n'allait pas être une évidence... Je risquais de me trouver bourré de plombs au moindre mouvement. Encore une fois, mes flèches explosives me serviraient... De diversion. Il fallait que je calcule ça au millimètre près bien sûr...

Me perchant dans l'un des arbres du parc, j'attendis que le vaurien passe juste en dessous de moi... Une fois à distance convenable, je tirais ma flèche juste derrière lui. Sa réaction ne se fit pas attendre. Il se mit à hurler comme un malade et à défourailler droit devant lui. Silencieusement je sautais juste derrière lui, pinçant un de ses nerfs pour le mettre K.O. Une vieille technique que Shado m'avait enseignée quand on s'infiltrait chez les trafiquants pour piquer du matos.

Je devais bouger et vite, vu le souk qu'il avait fait, ses collègues ne tarderaient pas à venir vérifier... À nouveau perché dans un arbre et dissimulé dans son feuillage, j'observais les deux cambrioleur en train de constater le sort de leurs compère :

- Merde, il s'est fait descendre...

- Bah c'était une poule mouillée... Enfin bref on stoppe les conneries, on patrouille à deux désormais.

Bon, pour l'attaque surprise ça allait se complexifier... Enfin pas tant que ça quand on y réfléchissait. À force d'en tirer, je commençais à bien visualiser le rayon d'action de mes flèches explosives. En m'y prenant bien, je pourrais en tirer une suffisamment près pour assommer ces types sans les tuer.

2... 1... 0 !

Comme prévu, les malfrats furent secoués par la détonation laissant échapper leurs armes avant de s'écrouler. Je descendis au sol pour vérifier leur état. L'un d'eux avait eu son compte mais respirait. Quant. Quant au deuxième...

- Alors c'est toi la petite pourriture qui m'a défoncé la main...

Flingue sur la nuque, le type ne ferait pas de la parlote pendant deux heures. Le coup partirait dans moins d'une seconde. Heureusement, Shado m'avait enseignée deux/trois notions de Krav maga sur l'île : Le B A ba de la formation d'agent spécial m'avait elle dit. Saisissant ses poignets, je détournais son arme d'un coup sec, faisant partir le coup à côté avant de lui asséner un uppercut droit sous le menton, le choc lui faisant lâcher son arme.

S'en suivit une baston très inégale : ce gars n'avait aucune technique, et s'il avait appris à se bastonner, c'était sûrement dans un bar miteux plus qu'avec un agent des forces spéciales. Je me contentais d'esquiver ses coups, avant de lui asséner une bonne droite en plein dans les gencives qui le mit out pour le compte.

Je rassemblais les trois malfrats au même endroits, ficelés avec ce que j'avait pu trouver dans le garage. J'appelais les flics, leur signalant en tant qu'Oliver Queen que j'avais retrouvé ces trois malfrats dans mon parc. Sûrement qu'ils parleraient de l'archer vert... Tant mieux pour eux. Au pire ça ne me dérangeait pas, au mieux, ça passerait pour une histoire de dingue et on ne les croirait même pas.
Avec la satisfaction du devoir accompli, je regagnais le manoir prêt à dévorer un petit déjeuner bien mérité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Retour au bercail   Dim 8 Mar - 23:55


Le soir tombait et je m'apprêtais à regagner mon appartement à Gotham... Enfin pour le moment. Plus je réfléchissais à ce que m'avais dis mon père plus je réalisais que garder cette location était stupide. J'avais fait ce que j'avais à faire à Gotham, à quoi bon rester dans cette ville pourrie ?

Alors que je préparais mes quelques bagages, songeur, ma mère s'avança vers moi... Oh merde ! la tête de cocker battu. Elle avait quelque chose à me demander. Maman faisait toujours la tête de cocker battu quand elle voulait que je fasse quelque chose...

- Oui maman ?

- Oli... Nous organisons un gala rassemblant les plus grands industriels du pays ce week-end et pour cette occasion nous voudrions que tu sois présent.


- Maman, sérieusement ? Tu veux que je te rappelle ce qu'il s'est passé à toutes les autres ?

- C'est justement ta chance de te racheter, de leur montrer que tu as mûri... Beaucoup de jeunes de ton âge y seront, j'aimerais que toi aussi tu fasses acte de présence...

- Et quel intérêt dis-moi... En quoi la présence d'Oliver Queen va changer la face de cette soirée ?

- En rien ! Mais si les autres jeunes de ton âge se donnent la peine de venir tu peux bien faire un effort... Cesse cette rebellion stupide Oliver. À 16 ans c'était tolérable, à 26 c'est ridicule.

Et fatalement mon père arriva pour en rajouter une couche...

- Dois je te rappeler que l'engin flambant neuf sur lequel tu repars ainsi que ton appartement à Gotham est payé avec notre argent ? La moindre des choses que tu puisses faire c'est être présent. Bruce Wayne n'a pas ses parents pour le pousser aux fesses et pourtant il y sera. Tu peux bien faire un effort !

Il chipotait, techniquement la moto était d'occaz'... Bref. Le couplet habituel. "le fils machin fait ceci", "la fille truc fait cela...". Intervention salvatrice en tout cas. Voilà pourquoi je DEVAIS garder cet appart à Gotham. Là-bas au moins je pouvais vivre MA vie et au lieu de perdre mon temps dans ces soirées à la noix... Mais bon comme c'était parti mon père me couperait les vivres si je m’obstinais à refuser et même si ça me faisait mal de le reconnaître, Green Arrow et Oliver Queen avaient besoin d'argent pour vivre.

- OK OK, je ne peux lutter contre de tels arguments... J'y serai.

Sans un mot de plus de leur part ou de la mienne (si ce n'est un sourire satisfait que j'aperçu sur le coin de leurs bouches) je défaisais à nouveau mes bagages pour les ramener dans ma chambre. Foutue idée que de revenir ici tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour au bercail   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour au bercail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Guillaume] Retour au bercail...
» Retour au bercail ???
» Retour au bercail.
» Retour au Bercail... [Pv - Shepard)
» Retour au bercail.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Earth 52 :: Etats-Unis :: New York-