AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Alexander Mercer, du sang et des cristaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   Ven 13 Mar - 2:35





♦ Prénom(s) & Nom(s) : Alexander Joseph Mercer

♦ Pseudonyme : Alex

♦ Personnage inspiré de : Alexander J. Mercer du comics book de WildStorm.

♦ Faction  : Civil

♦ Ville de départ : Métropolis

♦ Sexe : Masculin

♦ Âge : 20 ans

♦ Lieu de Naissance : Métropolis

♦ Orientation : Hétérosexuel

♦ Situation :  Célibataire

♦ Métier : Tout fraichement diplômé et à la recherche d'un emploi.




Il était une fois...


♦ Je suis Abram Kucan, officié de l'armée américaine et je suis au fin fond d'un champ. Sérieusement, il n'y a que du bétail et du blé, ils pensent qu'ils vont être envahis par une armée de ruminants ? Pourtant, c'est mes ordres. Cela ressemble plus à un bizutage où une blague quand même... Chef oui chef ! J'ai fini de donner mes ordres avec toujours cette même réponse. Je retourne à mon poste et arrête de rêvasser, c'est ça l'armée américaine, la meilleure au monde ! Une patrouille tout ce qu'il y a de plus normale, dans notre véhicule qui ressemble plus à un corbillard ou meure notre patience à nos yeux. Pendant ma permission, j'ai fait un tour à Smallville, sympa comme endroit. Il y a des chances que j'y traine mes vieux os plus tard, Gotham et Métroplis c'est trop bruyant et rempli de petits cons !

C'est alors qu'on patrouillait que c'est arrivé ... Une pluie de météorites ! Doux Jésus, il faut le vivre pour comprendre à quel point ça met le trouillomètre à zéro ! Évidemment, en bons soldats, notre réflexe une fois le plus gros passé, c'est d'aller vers la ville pour nous assurer qu'il n'y a pas trop de casse ! On reçoit nos ordres qui nous confirment notre destination et les dégâts ressemblent à ceux d'un bombardement en règle. Avec les gars, on aide comme ont peu les services publics et ils en ont bien besoin. J'avais déjà imaginais me recevoir des trucs sur le coin de la gueule, mais des morceaux de caillasses géantes pas le moins du monde ! C'est comme si des catapultes célestes avaient assiégé Smallville ! On se sépare, ont aide tous ceux que l'on peut en attendant les renforts de Fort Bradley.

C'est à ce moment-là que je l'ai vue. À ce moment-là, je me suis dit foutre-dieu, c'est quoi ce bazar ?! Une pierre rouge rubis, un cristal couleur sang. J'approche la main, cette saloperie me balance une châtaigne ! Ni une ni deux, elle finit dans une boite en fer-blanc qui traine par là. Ça lui apprendra. Je ne sais pas c'est quoi ce truc, mais c'est à moi ! Peut-être que ça a de la valeur ? Mais pour le moment j'ai mieux à faire, je viens de voir, une femme en pleure, sa fille est coincée dans un bâtiment qui menace de s'effondrer.

♦ Un homme chauve, avec un bouc et aux yeux d'un vert si intense. Beau gosse non ?! Pourtant je suis bien là, je m'appelle Joseph Kucan, mais je préfère Joe, ça sonne mieux. C'est un diplôme en main et ma mère pleurant d'émotion que j'observe la foule. Jamais en retard hein papa ? Tu es arrivé pile à l'heure comme promis, j'apprécie beaucoup que tu aies demandé une permission juste pour ce jour. Je rejoins avec une fierté non cachée mes géniteurs... Major de promotion, c'est trop cool ! Bon, je suis l'archétype de la grosse tête qui traîne dans une cave avec ses potes pour jouer à des jeux de rôle, mais j'aime ça.

On rentre à la maison, on se laisse aller à un bon barbecue avec mes amis et leurs familles. Même Catherine est là, ce qui fait que je me vante beaucoup moins et que j'ai mis plus d'une demi-heure pour trouver quelle tenue mettre. Une fois la fête finie, on aide maman à tout ranger et mon père m'amène dans ma chambre pour discuter d'homme à homme. Évidemment, ça commence par les félicitations comme s'il avait peur de montrer ses sentiments en public. Un militaire pur souche, puis embraye sur certaines vérités bien a lui. Cela finit par une boite en métal, il me dit que je suis plus à même de trouver ce que c'est... Une pierre rouge sang qui produit de l'énergie ? Je lui promets de faire attention et me penche sur ce nouveau défi.

Il s'en est passé des années depuis que j'ai commencé à étudier ce cristal des plus étranges. Je me demande parfois s'il est réel d'ailleurs. Grâce à lui, j'ai pu alimenter des machines bien plus performantes, j'ai surement dépassé la technologie de plusieurs décennies. Néanmoins, j'essaye de faire attention et l'utilise avec parcimonie, je ne veux pas que ma femme Catherine où mon futur enfant soient les victimes de ma folie. Pourtant, je vais à chaque fois plus loin, mais seulement quand ma chérie et mon futur enfant ne sont pas à la maison. À force d'aller plus loin, j'ai peur de dépasser la limite de non-retour.

Ah Catherine ! Elle est enceinte jusqu'aux yeux la pauvre, je l'aide du mieux que je peux. Bon je lui laisse aussi beaucoup d'espace, trop me voir aux petits soins pour elle l'énerve rapidement. Il va être temps pour elle d'aller à l'hôpital. Ainsi, je jongle entre mon travail, mon étude du cristal et mes visites à l'hôpital. C'est alors à ce moment-là que ma vie a tourné au cauchemar...

♦ Coucou, moi, c'est Alexander Joseph Mercer. Je suis un mec de quatorze ans, yeux bleus, cheveux noirs et la peau blanche... Mais pas blanc, caucasien ou couleur chair hein ? Non, blanc cadavre et ça, ce n'est pas cool ! Je me suis énervé pour rien l'autre jour. J'ai mal pris ce que ma dit papa... Pas le fait que je suis adopté, j'avais déjà vu les papiers une fois en volant trouver ma console confisquée dans sa chambre. Non, sérieusement papa ! Tu es trop con ! C'est toi et maman qui été là ! Qui s'est qui m'a réconforté pendant mes divers séjours à l'hôpital à cause de mes problèmes de santé ?! Qui s'est qui est venu avec moi à l'école pour ma première représentation de théâtre ?! Je vous aime, je ne veux pas que tu penses que le fait qu'on n'a pas le même sens y change quoi que ce soit. TOI, tu es mon père, toi qui n'as pas explosé avec un laboratoire quelques jours à peine après que ta femme a succombé à son accouchement...

Du coup, il m'a transmis les affaires de mes parents qu'ils ont pu récupérer. Un vrai coffre aux trésors ! Des bandes dessinées en pagailles dont certaines super rares ! Des figurines en fer et des livres super vieux de jeux de rôle qui serviront il n'y a pas en douter et d'autres choses plus personnelles. En plus, ils avaient des goûts musicaux du tonnerre ! Je porte au cou sur une chaîne, l'alliance de ma mère biologique, c'est un peu comme si elle était là. Je mettrais aussi certains des vêtements de Joe, ils sont cools. Pourquoi ? Ça montrera que même si David est pour moi mon père, je reconnais aussi son existence. Je suis avec deux amis, une vieille boite à goûter en fer-blanc... Tiens, il y a une sorte de... C'est un peu comme un bonbon, mais en forme de cristal un peu fondu surement à cause de l'âge. Un défi complètement dégueulasse... Mais il me dit que je suis qu'un trouillard. Bon, ça ne va pas me tuer, ce n'est qu'un vieux bonbon, ou le cadavre d'une sucette à la rigueur... Ça pique sérieux ! Mais ça craque sous les dents et évidemment, ça n'a plus de goût. On rigole puis on repart vers de nouvelles aventures.

C'est à seize ans que le cauchemar a commencé. Je ne parle pas de la puberté, ce qui en est un en soi effectivement. Le fait d'avoir sauté des classes ne m'aide pas du tout d'ailleurs, je suis toujours avec des gens plus vieux que moi en cours. Le plus gros problème, c'est que suite à un tabassage en règle, même si je l'avais un peu cherché, ils sont apparus. J'ai cru à un rêve, même si tout me disait que cela avait bien eu lieu, entre autres l'amitié naissante avec Abby et Krystal. La disparition de l'établissement de Blitz et ses deux copains. Mais surtout, quand j'ai de trop grandes émotions, ça arrive... Il me perce petit à petit la peau comme une alarme et j'ai à chaque fois à peine le temps d'aller me cacher pour éviter une nouvelle bavure comme avec les trois autres.

Ça fait quatre ans que je me cache, j'ai eu mon diplôme et maintenant, je vais aller chercher du travail dans ma branche. Les seules personnes avec qui j'ai jamais parlé de mon problème, ce sont Abby et Krystal. Elles m'ont même parfois hébergé quand j'étais au plus mal maintenant qu'elles vivent en couple dans leurs petits nids douillets. Ayant vécu avec trois grandes sœurs, je me suis habitué à leurs discours féministes et leurs petites plaisanteries amicales. Aujourd'hui, je vais aller faire un tour au centre commercial, ça me fera le plus grand bien de me mêler à la foule et il y a un bon film qui sort au cinéma en plus... Je suis loin d'imaginer que bientôt, je vais avoir ma première crise en public et que ça va faire un beau bordel.




Et c'est alors que...


C'était un matin, ni beau, ni particulièrement mauvais et je suis partie en cours avec une certaine avance comme d'habitude. Je me demandais sur le chemin qui m'amenait au bus scolaire s'il allait pleuvoir, ou si les nuages allaient se disperser. C'est ce genre de petite distraction qui font que je suis parfois sur la lune, ça et regarder les filles. Vous vous attendiez à quoi ? J'ai seize ans. Pour le moment, je n'ai pas trouvé la personne spéciale avec qui partager ma vie. Il faut dire que je suis loin d'être un canon de beauté, je suis assez faible et j'ai la peau blanche comme un cul ! Mais au moins, je suis épargné par les boutons, c'est déjà une bonne chose, enfin je crois.

Bon, je ne vais pas vous raconter ma journée de cours, je crois que vous avez mieux à faire, enfin, je l'espère pour vous. Une journée banale, juste quelques brimades, quelques moqueries de filles qui sont trop belles pour se rendre comptent que même le plus beau des pots de fleurs reste une potiche. Ce n'est pas comme Mélinda, elle qui se cache derrière des verres épais, qui refuse de sourire à cause de son appareil dentaire... Ces crétins ne voient que la peau parsemée de rouge et en oublient la demoiselle cultivée, intelligente et modeste qui se terre au fond de la bibliothèque pendant les pauses. Le groupe des branchés de l'établissement se moque encore de toi... Ne t'inquiète pas ! Tu auras ta revanche quand elles seront des femmes trophées et des secrétaires alors que tu seras bien au-dessus d'elles. Même si je sais pertinemment qu'a ce moment, tu penseras qu'elles méritent mieux et que les femmes sont injustement traitées et payées à compétences égales... Tu auras raison et je viens de me prendre un mur.

Je suis au sol, le mur s'appelle Blitz Statham et compagnie. Je me relève et m'excuse de manière tout à fait hypocrite puisque je n'en pense pas un mot, gros tas de muscles. Si j'étais plus fort, tu ferais moins le malin. Tu m'oublies aussi vite que ton troisième goûter, tant mieux néandertal. Pourtant je suis énervé, l'adrénaline et la testostérone parlent et je te regarde le cœur plein d'une haine qui n'aurait pas lieu d'être si j'étais plus mature. J'ai de la chance que tu as vu une autre proie, un couple d'amies que tu vas lourdement tenter de séduire avec l'adresse d'un chien dans un jeu de quilles. Tu t'énerves, tu les pousses dans une ruelle et t'enfonces dans les ténèbres et honnêtement, d'habitude, je n'oserai même pas imaginer approcher. Mais, aujourd'hui, tout est différent, j'ai besoin d'une excuse pour t'affronter. Évidemment, je ne réfléchis pas et fonce, alors qu'au fond de moi une petite voix me murmure que je vais finir au sol en sang dans le meilleur des cas.

Gros porcs, elles sont déjà au sol en pleure avec des mains là où nulle ne devrait être sans l'accord d'une demoiselle. J'attire votre attention et vous provoque. Mon bon sens fait la grève et reviendra seulement pour voir son logis complètement dévasté par une poigne d'acier et des bras aussi larges que ses cuisses. Ils se retournent, décidément je me suis mis dans de beaux draps alors que les deux filles partent sans un regard pour moi. Je ne peux pas leurs en vouloir à leur place aussi j'irai le plus loin possible, genre très vite. Des regards, cela ne calmera pas pour autant sa furie qui s'abat sur moi sous la forme de coup de poing grossier, mais puissant. Puis cela s'arrête de manière aussi soudaine que cela a commencé alors qu'il hurle de douleur... Sérieusement ? C'est moi qui me suis fait lyncher de coup pourquoi tu hurles ? Pourtant ces étranges, j'ai mal dans tout mon corps et pas seulement aux lieux d'impacts de ces machines de destructions massives de petit maigrelet comme moi. J'ouvre les yeux, j'ai mal et maintenant je suis aussi terrifié par la vue que m'offrent mes yeux. Il a le pied littéralement empalé par une pique en cristal rouge et convulse au sol comme s'il était dans une baignoire avec un grille-pain branché. L'état des deux brutes épaisses qui lui servent de faire-valoir n'est pas glorieux non plus, le sol est si rouge alors que le cristal brille si intensément avec des arcs électriques.

La peur, la panique, je dois fuir et plus vite que ça. Je ne suis pas en état de réfléchir, pourtant j'aurais dû appeler une ambulance. Non, de toute manière vu les cris de porc à l'abattoir il va forcement y avoir une personne pour aller les voir et le faire à ma place. Alors que je suis cachée comme un enfant qui se cache sous le lit pour ne pas prendre la fessée, j'ai mal. C'est à ce moment-là que je sors mon téléphone et l'observe, la main rouge de sang et d'un cristal qui me fait trembler. J'essaye vainement de composer un numéro, pourtant un arc électrique et celui-ci grille littéralement sous mes yeux m'empêchant de me racheter de ma faute.

J'ai le cœur qui bat si fort, je ne saurais pas retrouver mon chemin avec ma vue brouillée même si j'en avais envie. Non, je me terre entre les matériaux de construction et espère fort que tout ceci n'est qu'un cauchemar. Oui ! C'est évident non ?! Cela ne peut pas être réel. Sérieusement, des cristaux rouge sang qui meurtrissent ma chair et électrocutent les malheureux qui osent s'en approcher, c'est d'un risible ! Pourtant, la souffrance me rappelle à l'évidence, j'ai mal, je suis perdu et je me terre comme un vulgaire criminel après à un meurtre que j'ai peut-être commis.

Combien de temps ? Une minute ? Une heure ? Un jour ? Non, le soleil n'est pas encore couché. Les cristaux se sont rétractés pour disparaitre comme par magie dans un bruit horrible de peau tranchée et de nouvelles douleurs. Pourtant j'observe ma peau, elle se referme presque littéralement à vu d'œil. C'est anormal, c'est foutrement anormal ! Qu'est-ce qui se passe bon sang ?! Avec cette trainée de sang et ma constitution risible pourtant, je devrais être en anémie. Je retourne sur les lieux, l'esprit plus lucide et toujours une boule dans le ventre, je vais faire face aux conséquences de mes actes, je veux le faire. Pourtant j'arrive au coin de la ruelle, ils sont chargés dans des ambulances et des policiers prennent les dépositions des victimes... Je veux dire celles des miennes. Sérieusement, vous pensez qu'ils vont vous croire ? Un colosse de deux mètres de haut avec une pale artisanale vous n'avez rien de moins crédible ? En même temps, bien plus que le fait qu'une crevette comme moi a pu le faire avec des armes sortit de mon corps. En plus, elles n'ont rien vu en réalité, je ne sais pas pourquoi elles font ça, mais je leur en dois une c'est certain.

Je suis rentrée, j'ai mis mes vêtements au fond de la poubelle dans un sac après les avoir passés à la javel. Heureusement, j'ai quelques petites heures pour cacher les preuves comme un foutu criminel. Le lendemain, elles m'ont vu. Peur ? Sérieusement, elles ont mon âge, on se croit invulnérable à notre âge ! Non, une bise, un sourire, l'incompréhension des gens autour. J'ai encore leurs numéros, je les aide de temps à autre et l'inverse est au moins vrai. Deux poupées de porcelaine qui ont failli être brisées par une bande de satires, de monstres obscènes et qui de nos jours vivent un amour des plus romantiques et intense. C'est drôle quand je parle de bêtes, quand on sait que de toute cette histoire, je suis de loin la pire. Mais conscient de ce mal qui grandit en moi, je veux apprendre à le cacher pour ne pas faire de mal aux autres et encore moins ceux qui me sont chers.





Ce en quoi je crois.


Science sans conscience n'est que ruine de l'âme : Alexander est certes une personne de science. Néanmoins, il ne souhaite pas user de celle-ci par-dessus la jambe et prendre les mêmes risques que son père. Pourtant dans un autre sens, sa curiosité le pousse à voir au plus profond des capacités des cristaux. Il est pourtant attiré par tout ce potentiel et ses promesses de machine étranges et extraordinaires. Il est dit qu'il n'y a qu'un pas entre le génie et la folie, saura-t-il éviter de dépasser la ligne rouge ?

Sans maitrise la puissance n'est rien: il est conscient qu'il n'a pas ou très peu de contrôle sur les cristaux dans son corps. Les crises sont de plus en plus puissantes et pénibles, pourtant il n'avance que très peu vers un certain salut qu'il cherche tout de même à trouver. Dans le même temps, les cristaux le recouvrent de plus en plus à chacune des apparitions avant de disparaitre au bout d'un moment. Parfois, c'en est même au point qu'il a beaucoup de mal à bouger. Pourtant, il doit réussir pour son propre bien et celui de ses proches.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ? À gagné avec l'âge en maturité, certes, mais il a encore trop peur de ce qu'il porte pour réfléchir calmement à la question. Peut-être qu'avec un mentor ou au moins un ou une guide il pourrait aller vers un avenir des plus fantastiques ou des plus sombres. Mais pour le moment, il préfère se dire que réussir à n'avoir tué personnes et à canaliser assez son problème pour garder celle-ci secrètes, mise à part pour ses parents, est déjà un exploit en soi. Un jeune homme perdu, qui attend une bonne étoile ou une sombre lune pour faire pencher la balance d'un côté où de l'autre.




Ma manière de faire ?


Il ne fait pas plus le bien ou le mal que n'importe quel individu lambda. Un homme parmi tant d'autres, cela serait vrai sans son don à moins que ce ne soit une malédiction.




Ce qui me tourmente.


Alexander est une personne perdue qui préfère rester dans le plus grand des secrets. Pas par honte, mais par crainte que cela n'a un impact très négatif sur la vie de ceux qu'il aime. De plus, c'est une manière hypocrite de se dire que tant que personne ne le sait, alors dans un sens cela n'existe pas. Il n'en reste pas moins une toile vierge qui attend un pinceau pour varier dans cinquante nuances de gris avant d'un jour peut-être approcher d'un blanc crème ou d'un noir laiteux.




Don ou malédiction ?


Capacités liées à la technologie:
♦ Robotique : Expert en robotique et ayant une puissante source d'énergie sous le coude... Littéralement ! Il se pourrait que plus tard, que son imagination déborde au point de créer des machines extraordinaires et plus ou moins autonomes  ( Robots ? Exosquelettes ? Machines à café mobiles ?! )

Capacités liées aux cristaux:
♦ Régénération : Le but des cristaux c'est de survivre donc, ils font en sorte que leurs hôtes reste en vie quand même. Cela comprend la régénération des tissus, la destruction de tout agent étranger dans le sang et la reconstitution de celui-ci. Pour le moment, c'est lent et le tien à peine en vie, mais avec le temps cela sera bien plus rapide et efficace.

♦ Contrôle des cristaux : À terme, le but sera tout de même de contrôle la génération, l'apparition et la forme des cristaux qui sortes de son corps. Le tout pour l'attaque comme pour la défense. Quand les cristaux sortent, le corps d'Alex se soigne pour lui éviter de mourir suites aux blessures ou à la perte de sang, mais cela ne se déclenche pas si les blessures viennent d'autre chose. Seules les blessures causées par les cristaux sont réparées et ce même s'il est gravement blessé au moment de leur apparition ou par la suite.





Car tout est harmonie...


Bien que les cristaux soient un moyen des plus tranchants et électrique de se défendre au corps-à-corps, Alex est loin d'être un athlète ou d'avoir une forme prodigieuse ce qui à terme pourrait bien être très problématique. D'ailleurs, pour le moment ses parasites cristallins le blessent plus qu'il ne le protège. Il est donc le bon vieux stéréotype de la grosse tête, mais pas sportif pour un sous.




Mes vêtements.


Des jeans solides et des vêtements à capuches sont ses meilleurs costumes.




La cerise sur le gateau.


Au présent, Alexander et un simple civil qui ne penche vers aucune forme de futur. Néanmoins, à terme il sera destiné à épouser une des causes et n'attends qu'à être tiré ou poussé dans une direction où une autre.




Et derrière l'écran ?


Pseudo : Makina, Ragnell, Storyteller, etc.
Sexe : Masculin
Âge : 27 ans
Commentaire sur le forum ? *Pose de mouette-admiration*






______________________



Dernière édition par Alexander J. Mercer le Ven 13 Mar - 18:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   Ven 13 Mar - 6:18

Yo Alex, je passe juste pour te signaler une incohérence dans ta fiche.

Dedans, tu dis que les forces armées sont au courant de l'existence d'extra terrestres et que "des êtres d'un autre monde" demandent à étouffer l'affaire. Ca, c'est pas possible. Comme je te l'ai dit, personne ne doit être au courant de l'existence "d'êtres" de ce genre. Les premiers extra-terrestres qui doivent être découverts par le monde ENTIER, c'est nos persos. Razz Les théories sur Roswell peuvent exister, oui, les militaires peuvent avoir récupéré des débris, oui. Mais ils ne doivent pas savoir que quelque chose d'extra-terrestre s'y trouve. A part ton papy, bien sûr. Mais il faut qu'il ne donne aucune info dessus.
De même, je suis pas fan de Cabale. Tu donnes trop peu d'infos dessus, déjà, et je pense pas que ça te soit nécessaire. D'autant plus que ça comptera comme un pouvoir et que tu pourras pas avoir les cristaux + l'IA.

Ensuite, comme je te l'avais dit, la chrono n'est vraiment pas un choix judicieux. On n'a beaucoup trop peu d'information, alors que tu te lances dans un univers vaste et complexe. Limite-toi à quelque chose de plus simple. Laisse tomber l'IA qui ne te servira à rien, laisse tomber les assauts criminels qui poussent ton père à mettre au point un robot quasiment sans raison.

Voilà ce que je te conseille de préférer : Alex Mercer est un gamin qui a été contaminé par les fragments d'une météorite qui a atterri sur Roswell, oui, pourquoi pas. Son grand-père a récupéré les cristaux, il les a transmis à son fils qui les a étudiés dans le plus grand secret, conscient de l'impact qu'une telle révélation pourrait avoir sur le monde. A force de les étudier, il a mis sa famille en danger, et une expérience qui a mal tourné a tout simplement contaminé son fils et a tué sa femme. Le gamin est retrouvé par la suite puis confié à David, meilleur ami de son père, qui décide de l'adopter.

Tu ne peux pas éveiller de soupçon en 2008. Comme je te l'ai dit, les premières manifestations surnaturelles doivent intervenir au présent, en 2015. Si tu veux être envoyé à l'hosto et que des organisations cherchent à comprendre qui tu es, tu vas devoir le jouer irp, pas l'avoir comme acquis à la prez o/
Dis-toi que, sur le forum, on est en Year One. Tout commence là, en 2015. Pas avant. Avant, le monde est complètement normal, calme et tranquille. Pas d'alien, pas de recherche, pas d'organisation secrète. Juste des gens normaux et un monde tout ce qu'il y a de plus normal.

'fin bref, désolé, mais j'ai peur que tu ne doives refaire pas mal de trucs...

______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   Ven 13 Mar - 16:42

Voilà, j'ai modifié des trucs, entre autres aussi son âge pour le jouer un peu moins "mature" et pouvoir exploiter la fameuse "ligne rouge" entre améliorer la science avec vigilance ou le faire avec de meilleurs résultat, mais aussi de plus lourdes conséquences.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   Ven 13 Mar - 19:36

Validation Prez/Rp/Pnj ;

Yo Harle... Re... Alex ! Oui, Alex ! Me voilà enfin pour ton premier avis !

Alors alors, on va commencer par la forme, si tu veux bien. Ton style se laisse lire, même s'il a tendance à être légèrement haché et à perdre en rythme. Je pense notamment aux deux passages narratifs, ceux de ton père et ton grand-pères, qui sont de moins bonne qualité et ne semblent pas assez naturels, notamment à cause d'un choix de vocabulaire peut-être pas judicieux. Dans le même sens, le début de ta bio, sous le point de vue d'Alex, alors âgé de 14 ans, souffre du même constat : les termes et les expressions choisis ne me paraissent pas idéaux pour rendre ton texte crédible.
A part ça, j'ai repéré quelques petites fautes, mais - par pure flemme, oui, désolé - je ne les ai pas notées. Ce n'est pas le plus important, de toute façon. Ce qui compte, c'est ce qui suit.

Et ce qui suit, c'est le fond. Je suis content de ton revirement vers une partie narrative plutôt qu'une simple chronologie qui faisait plutôt "présentation de pauvre Razz "
Le fait d'adapter ton histoire à l'univers DC est un bon point. Personne a prétendu que la kryptonite était la seule chose tombée pendant la pluie de météorites de Smallville, et, si ça se trouve, c'est de la kryptonite mélangée à un machin alien que t'as en toi. Ca risque d'être sympa quand tu rencontreras Kal-El. Héhé.
Sinon, sinon. J'ai moins aimé quelques passages, notamment celui où tu affirmes n'être qu'une tête d'ampoule/gringalet. Vu ton avatar, Alexander est plutôt carré, et, à moins que ça se manifeste après sa prise de masse musculaire, c'est peut-être un peu incohérent. M'enfin, c'est du chipotage, ça.
J'ai quelques réserves par contre sur autre chose: la décision des brutes de ne pas divulguer ton secret ? Ils pensent eux-mêmes avoir halluciné ? Ils ont eu peur ? Alex ne leur a jamais demandé pour vérifier ?
A part ce point, j'aurais quand même aimé avoir plus d'explication sur la situation actuelle d'Alex. On n'a pas beaucoup d'info sur qui il est maintenant, ce qu'il fait, ce qu'il espère faire, comment il voit le monde, etc... Je sais que tu cherches à en faire un perso neutre, mais quand même. A un moment, il va forcément devoir se mouiller Razz
Ah oui, j'oubliais... Tu nous fais une prez, mais on voit jamais Alex parler. Bizarre, non ? Si tu ne t’entraînes pas à le faire parler maintenant, tu auras des soucis IRP, au moins au début... Et, moi, ça me gène pas mal huhu

Sinon, pour en revenir aux points positifs, après discussion avec toi, tout me paraît nickel. Les cristaux sont apparus en même temps que la pluie de météorite de Smallville de 1990, les recherches de ton père t'ont contaminé et l'ont lui-même tué, tu as été recueilli... T'as suivi mes conseils, et c'est tant mieux, ton histoire en est simplifiée, et ça nous évite d'avoir à nous concentrer sur des détails alors que l'important réside quand même dans ce que peuvent faire tes cristaux. D'ailleurs, ces fameux cristaux, comme je te l'ai dit, c'est mieux qu'ils te permettent de te régénérer quand ils "sortent", histoire d'éviter que ça ne te tue, quoi. Si tu veux avoir le pouvoir de régénération indépendamment de la sortie des cristaux, il faudra aligner les PP pour ça.

M'enfin bref, dans l'ensemble, j'ai été plutôt content, même si je reste sur un gros point négatif : l'impression de fouillis indescriptible, presque comme un brouillon, qui me reste vraiment en travers de la gorge. A ça, rajoute le fait qu'on n'ait pas eu une seule parole et donc une potentielle couleur, plus le code complètement cassé, et t'as le numéro complémentaire Razz L'impression de gros bloc c'est pas cool, rajoute de la couleur ou des paragraphes ou des images pour éviter ça !

'fin voilà, je vais pas m'éterniser plus longtemps et vais partir sur du 70 PP ! Bonne attente du prochain avis, Alex !



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 94
♦ DCoins : 475
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 121
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   Ven 13 Mar - 23:38

Validation Présentation ;

Bonsoir & Re-Bienvenuuuuuue. \o/

Difficile de passer après Dick quand l'essentiel a été dit. (il a omit de dire que le codage était une cata, mais ça, on t'en veut pas ! Wink ) Pour commencer, j'ai eu quelques soucis avec ton écrit ; ce qu'il raconte n'est pas à remettre en cause, mais c'est davantage la forme qu'il prend qui me gêne. C'est vachement saccadé, certaines phrases sont mal tournées et nous font cesser de lire pour reprendre la phrase d'avant pour comprendre la précédente.. On perd donc le fil et on reprend de nouveau. Comme il l'a dit, certains mots n'ont pas leur place et le vocabulaire utilisé n'est pas adapté à la "situation" ou font trop peu "naturels" pour permettre une "lecture fluide". Aussi ! N'oublie pas les virgules et les pauses... Le lecteur doit respirer -mentalement- pour bien tout assimiler.

J'aurai aimé qu'il prenne un parti, au final. Pourquoi ? Parce que dans ce que tu écris -et comme tu écris via sa vision- il semble justement "bon". C'est un bon qui a des procédés excessifs, certes, mais qui a fond juste. Je suis presque pressé de voir la suite et de voir ses changements avec les rencontres qu'il fera. Je te suivrai de près Superalex.

J'en reviens à cette sensation de fouillis : oui, tellement.. Faut penser à celui/celle qui te lit, qui ne voit pas les choses comme toi. Aère ton écrit, joue de l'italique pour préciser les "mots" importants, décisifs.. Et puis surtout, fait parler ton perso, l'écrit à la première personne ne suffit pas. Mais ça, Dick te l'a déjà dit. Tu as donc un réel travail à faire sur ça, et l'évolution peut s'avérer intéressante pour toi autant que pour nous, futurs collègues rp. (et puis moi j'aime voir le changement, autant sur la psycho du perso, autant sur le style lourd qui s'allège)

Je vais être un peu plus dure que Dick, malheureusement et donner 55PP. Ce qui te fait une moyenne de 63PP. Gambai ! Go faire ta fiche technique et puis ta fiche de gestion. Bon courage pour la suite et bon rp (:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alexander Mercer, du sang et des cristaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexander Mercer, du sang et des cristaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gestion du Personnage :: Présentations :: Présentations validées-