AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Wally West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Wally West   Sam 21 Mar - 5:57



♦ Prénom(s) & Nom(s) :Wallace "Wally" Rudolph West

♦ Pseudonyme :Kid Flash

♦ Personnage inspiré de :Kid Flash

♦ Faction  :Justiciers

♦ Ville de départ :Central City

♦ Sexe :Masculin

♦ Âge :16 ans

♦ Lieu de Naissance :Blue Valley

♦ Orientation :Sud Est ?

♦ Situation : Solo pour le plus grand plaisir de tous !  

♦ Métier : Héro ... Ok étudiant aussi mais chut.



Résumé d'une histoire plutôt longue


"Au fond de chacun de nous il y'a l'enfant qu'on était. L'enfant constitue le fondement de ce que nous devenons, de qui nous sommes et de ce que nous serons."


Je vais vous raconter une histoire, elle débute il y'a 16 ans, à Blue Valley.

C'est là qu'est né Wally West, fils unique de Rudolph et Mary. Ils furent une famille unie et heureuse , une famille normale. Par normal je veux dire pas de super-pouvoirs, pas de parents extraterrestres, rien. Rudolph et Mary ont élevé cet enfant avec bien plus d'amour qu'il n'en faut mais à l'âge de 6 ans, Wally perdit son père, un accident de boulot d'après ce qu'il avait pu entendre, à lui, on lui avait simplement dit qu'il était monté au ciel. Le petit garçon n'était pas dupe et déjà à cet âge il ne croyait pas en ces choses, pas de dieu, pas de magie, rien. Son père était mort, simplement, et il devrait apprendre à vivre sans lui. Les premiers mois furent difficiles mais contrairement à ce qui aurait dû se produire, c'est Wally qui se mit à s'occuper de sa mère, lui rappelant de faire les courses, de faire à manger, de lui faire prendre son bain, de le préparer pour l'école ... Si Wally n'était pas assez grand pour comprendre le monde qui l’entoure il savait que le décès de son père consumait sa mère à petit feu et en bon gamin il essayait de l'amuser, lui arrachant parfois un petit rire ou un discret sourire. C'est surement ce qui les aida le plus tout les deux, inconsciemment, Wally grandissait en se créant une barrière face au monde extérieur, l'humour était devenu sa protection, son moyen de défense , il apprit à enfermer ses véritables émotions, les faisant disparaître sous ce masque de clown. Dans ce tableau plutôt chaotique, Wally avait une personne sur qui il pouvait compter. Son oncle Barry. Il était devenu une sorte de figure paternelle pour lui, un point stable dans sa vie qui lui permettait souvent de ne pas grandir trop vite. Barry leur rendait visible  régulièrement, s'occupant de sa belle soeur mais surtout de son jeune neveu.

Déjà à cette époque Wally était un môme agité, énergique et impulsif, mais également ouvert d'esprit. Il avait toujours apprécié les sciences et plus particulièrement la physique et la chimie. Pour noël, souvent, il recevait des coffrets de petit chimiste en herbe, ce n'était que de simple expériences sans danger, mais elle lui permettaient de développer sa curiosité. Ce genre de cadeaux venaient de Barry principalement, Wally savait qu'il était scientifique et l'admirait pour ça. Ce sont les projets de son oncle qui le passionnait, même quand il était trop jeune pour comprendre sur quoi il travaillait. Il pouvait passer des heures à l'observer bosser et l'écouter lui parler de choses qui restaient un mystère pour lui. Quand on lui demandait ce qu'il voulait faire plus tard, les mêmes réponses revenaient sans cesses. Scientifique comme son oncle, pilote, ou grand sportif.

Voilà la deuxième passion du jeune West. La vitesse, quelque chose comme ancré en lui. Dès qu'il eu l'âge de monter sur un vélo il enchaîna les après-midi en rue ou dans le parc, sa mère ne le surveillait quasiment plus, mais en enfant seul attirait toujours l'attention, alors quand on lui demandait si il s'était perdu, il désignait au hasard une femme assise sur un banc en prétendant que c'était sa mère ou expliquait qu'elle était partie lui chercher une glace.

En grandissant, Wally essaya d'autres moyen pour gagner de la vitesse, combler le manque qu'il ressentait lorsque son corps ne lui permettait pas de ressentir cette adrénaline enivrante. Si il n'était pas en âge de conduire, ni voiture, ni moto, il essaya le roller, le skateboard, la trottinette, tout ce qui lui permettait de dépasser les limites que son corps lui imposait lorsqu'il courrait. Comme tout enfant il rentrait souvent avec ses vêtements déchirés, troués, le corps couvert de bleus ou de petites égratignures. Si la vitesse ne lui faisait pas peur, savoir s'arrêter était une autre épreuve.

Les années semblaient défiler lentement pour le jeune garçon qui supportait de moins en moins l'idée d'être chez lui, voir sa mère se laisser totalement aller, le teint blafard, d'horribles cernes bleutées sous les yeux, son corps maigrissant à vu d'oeil ... Des qu'il le pouvait il enfilait ses rollers pour une petite balade. Il avait finalement opté pour cet équipement, contrairement au vélo ou au skate, il se sentait totalement libre de tout mouvement, son corps entier lui permettait d'influer sur sa vitesse, sa trajectoire et il commençait même à gérer ses arrêts !

Les premières années de sa scolarité se passèrent plutôt bien, malgré son inattention et ses pitreries en classe, Wally était un bon élève. C'est en arrivant au collège que tout dérapa.
Après avoir passé presque 6 ans aux côtés d'une mère quasi inexistante, Wally devint plus agressif, une colère grandissait en lui, une colère qu'il gardait depuis trop longtemps. Il n'était pas pour autant méchant gratuitement, si il devait se défouler c'était uniquement contre des personnes qui méritaient une bonne leçon. A ses 13 ans, il commença à sortir en douce la nuit, roller au pied, sweat à capuche pour couvrir un peu son visage, sac à dos dont on pouvait voir dépasser une crosse de hockey ou une batte de Baseball, sur les épaules tout ça pour se canaliser, canaliser la colère qui le submergeait et qu'il s’efforçait de garder enfouie en lui, cachée derrière un éternel sourire. Barry était toujours présent pour lui, l’emmenant à ses entrainement, à ses compétitions, jouant le rôle d'un père mais même ça ne suffisait plus pour Wally qui restait en quête d'identité.

Quand il trouvait des voyous à qui donner une leçon il comptait principalement sur les rollers étant son principal atout. Wally avait fait de la vitesse sa force et il pouvait facilement se sortir de situation foireuse grâce à ça. C'était dans ce genre de moment qu'il se sentait réellement vivant, l'adrénaline parcourant ses veines, faisant vibrer son corps entier et même si il rentrait blessé, avec des coups un peu plus marqués, des os fêlés il n'arrêterait pour rien au monde.

Vous vous demandez pourquoi je vous raconte tout ça ? Comment Kid Flash à fait son apparition ? C'est une autre partie de l'histoire, et sûrement la moins drôle. Disons qu'un accident en fut la cause, un accident qui changea la vie de l'adolescent.
Kid Flash est né parce que, pour ce petit garçon de 13 ans, à ses yeux, il était un symbole, dépasser ses propres limites, continuer d'avancer même lorsque ça parait impossible, même quand tout est contre vous ou que personne ne vous en croit capable.




Un Souvenir Marquant


"Essaye encore, échoue encore : Echec profitable."

C'était devenu plus qu'une habitude pour le jeune garçon, ce genre de soirée était maintenant son quotidien, sa ligne directrice, ce qui lui permettait de garder la tête haute en plein jour, de pouvoir continuer d'avancer. Wally lança un bref regard à son radio réveil. 00 : 34. Plus aucuns remords ne s'insinuait en lui lorsqu'il se préparait à partir en vadrouille. Les première fois, il craignait de laisser sa mère seule ici, si jamais il lui arrivait quelque chose et qu'il n'était pas à ses côtés ? ... Mais jamais rien ne lui arrivait, les journées défilaient, les nuits s'installaient et elle restait là, assise dans le fauteuil, fixant l'écran de télévision. Wally savait qu'elle ne regardait pas le programme diffusé, ni même écoutait ce qu'il disait, elle avait ce regard vitreux, sans émotions, sans ... vie. Le soir elle quittait la pièce pour regagner sa chambre, Wally passait généralement à ce moment, il s'asseyait quelques instant sur le bord du lit mais il ne captait jamais son attention. Les affaires de son père n'avaient toujours pas bougés, après toutes ces années, c'était comme vivre avec un fantôme, un fantôme et un mort vivant. Le rouquin tentait quand même d'engager une conversation avec sa mère, il lui racontait ces journées, à l'école principalement ou ses entrainements sportifs, à son arrivée au collège il avait choisit plusieurs disciplines, la course de relais, l'endurance, le cross et surtout le hockey sur glace... Malgré ça, la veuve restait muette, comme toujours. Wally essayait parfois de se souvenir du son de sa voix, il ignorait depuis quand il ne l'avait pas entendu mais plus il essayait de se rappeler, plus ses souvenirs semblaient s'estomper, ce qui avant été si clair dans son esprit autrefois ressemblait maintenant à un profond brouillard.

L'obscurité régnait dans la chambre de l'adolescent et seul l'éclat de la lune reflété à travers la fenêtre, ajoutait un peu de lumière dans ces ténèbres. Wally savait que sa mère ne risquait plus de bouger jusqu'au lendemain, mais par précautions, il verrouilla tout de même la porte de sa chambre. C'était toujours le même rituel, le sac caché sous son lit, contenant tout son "kit de fugueur nocturne" qu'il enfilait en un rien de temps, un legging aérodynamique, utilisé par les cyclistes généralement, noir, parcouru de deux fines bandes rouges sur le côté de chaque jambes, et le haut qui suivait avec, il était bien plus libre de ses mouvements dans ce genre de tenue. Après ça, venaient les protections, coudières, genouillères, protections pour les mains. Sa tenue se terminait avec un gilet à capuche, lui permettant de garder un minium son visage couvert en cas de pépin.
Wally hissa son sac sur ses épaules, délaissant pour ce soir la batte et ne prenant que la crosse de hockey. Il passa par la fenêtre comme à son habitude, mais n'avait pas d'étage à descendre, habiter dans un plein pied présentait parfois de sacrés avantages, surtout pour les escapades nocturne.

La brise du soir le fit frissonner et avant de mettre sa capuche, il sortit de sa poche une paire d'écouteurs qu'il vint fixé  autour de ses oreilles grâce à leur branches flexibles. Il n'appuya pas tout de suite sur play, juste le temps de se baisser pour enfiler ses rollers customisés. Contrairement au reste de sa tenue sombre, il avait ajouté un peu d'éclat à son équipement, les peignant avec des bombes de tag. Le jaune dominait mais il avait ajouté quelques touches de rouge notamment sur les roulettes et les crans pour serrer les rollers. Un petit éclair blanc terminait sa personnalisation, un sur chaque cheville. Le jeune adolescent passa une main dans ses cheveux indompté et les laissa disparaître sous sa capuche.

When darkness falls and surrounds you.

Muse résonnait déjà dans la tête du petit bolide, c'était une des chansons qu'il écoutait le plus lors dans ce genre de moment, elle l'inspirait, lui parlait, et sonnait comme une promesse pour lui.  Wally suivait son chemin, laissant apparaître un paysage de plus en plus abstrait à chaque nouvelle accélération. Bientôt il ne distinguait que les contours des maison, des arbres et les flashs des lampadaires, défilant au dessus de sa tête. Pas d'itinéraire précis, pas d'horaire, pas de contraintes, pas de limites, de l'instinct pur, voilà ce qui guidait ses gestes. Son corps s'imprégnait de ses émotions vibrantes qu'il ressentait en prenant de la vitesse. Le vent fouettait son visage, éveillant ses sens, une sensation désagréable au début mais qui lui rappelait qu'il été là, bien réel, bien vivant. Bientôt les mouvements répétitifs de ses jambes devenait naturel, comme si il avait toujours fait ça, les rollers devenaient une prolongation de son corps et la route glissait sous ses pieds, elle lui semblait fluide, presque souple. Parfois les véhicules venaient le frôler, lui faisant manquer un battement de coeur, une petite poussée d'adrénaline qui terminait en un sourire naissant à la commissure de ses lèvres, rien n'arrêtait sa course. Il continuait toujours, jusqu'à perdre haleine jusqu'à sentir son corps tremblant, ses muscles douloureux, il continuait toujours.

When you fall down.
When you're scared and you're lost.


Le centre ville était un peu plus animé, plus de lumière, plus de couleur, de mouvement. Wally se concentrait pour maintenir sa vitesse tout en négociant les esquives, les virages serrés, les feux tricolores ... C'était un défi de plus, la ville était devenue un terrain de jeu, son terrain.  
Les nuits n'étaient jamais tranquilles, pas même dans une ville comme Blue valley, même  le plus optimiste et confiant des hommes savait qu'il été peu conseillé de traîner un peu trop longtemps, seul dans les rues sombres du centre ville.
Les gens se berçaient d'illusions en croyant que quelqu'un viendrait à leur secours s'ils criaient à l'aide. Criez au feu, les secours arriveront plus vite.

C'est aussi pour ça que le rouquin aimait ses escapades nocturnes. Venir en aide, bien qu'il ne soit qu'un gamin. Pourquoi aider des inconnus ? Peut être parce qu'il se sauvait lui aussi dans ces moments.

Be brave.
I'm coming to hold you now.


Wally eu à peine le temps de réagir à en voyant cet homme foncer droit sur lui. Il cherchait surement à fuir, lançant constamment des regards affolés derrière lui.
Le choc fut violent, bien que l'adolescent ai tenté de ralentir au maximum. Tout  deux étaient au sol, sonnés par cette collision, mais Wally entendit un gémissement de crainte provenant de l'homme puis des pas le dépassant pour s'arrêter un peu plus loin.

" Merci gamin, bon boulot ! "

Le rouquin secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits, son corps douloureux refusait de se lever et sa vision brouillée l'empêchait de voir correctement la scène, il avait certainement heurté un le trottoir en tombant. Le sifflement dans ses oreilles confirma son hypothèse mais sa vision redevenait nette. L'homme qui lui était rentré dedans était de nouveau sur ses pieds, tenu fermement par le cou, un règlement de compte sans aucun doutes, mais à 3 contre 1.

" Pitié ... pitié je n'ai pas votre argent ... une semaine, accordez moi juste une semaine ! "
" Trop tard. "

I'm coming to hold you now.

Le ricanement des deux autres agresseurs fit serrer les dents à Wally. Il prit appuis sur ses mains pour se redresser et une fois stabilisé sur ses jambes, il sortit la crosse bloquée par les sangles de son sac à dos. Un premier coup arracha un gémissement plaintif à l'homme toujours prisonnier de son agresseur. La crosse de hockey toucha le sol et Wally serra les poings sur son manche. Le pauvre type se faisait  ruer de coup et son corps flancha, penchant vers l'avant.
I'm coming to hold you now.

Le ricanement des deux autres agresseurs fit serrer les dents à Wally. Il prit appuis sur ses mains pour se redresser et une fois stabilisé sur ses jambes, il sortit la crosse bloquée par les sangles de son sac à dos. Un premier coup arracha un gémissement plaintif à l'homme toujours prisonnier de son agresseur. La crosse de hockey toucha le sol et Wally serra les poings sur son manche. Le pauvre type se faisait  ruer de coup et son corps flancha, penchant vers l'avant.

" Hé ! "

L'attention été attirée. Les 3 voyous lancèrent un regard à la fois dédaigneux et amusé vers l'adolescent qui les menaçait de sa cross. Il était hors de question de laisser cet homme se faire massacrer sous ses yeux.

'' Te mêle pas d'ça gamin. "

When all your strengh has gone
And you fell wrong
Like your life has slipped away.


L'adolescent serra un peu plus les poings. Ne pas se mêler de ça ? Comme si il n'avait aucune importance, les coups reprirent, jusqu'à ce que l'homme tombe à genoux au sol, à bout de force. Wally s'élança et frappa violement le tibia d'un des agresseurs, laissant la tranche de sa crosse faire le boulot. L'homme perdit un peu l'équilibre et se tordit de douleur en poussant un grognement. Cette fois ils se retournèrent vers lui, laissant l'autre homme au sol. Wally les menaça à nouveau de sa cross, son coeur battant à tout rompre.

'' C'est quoi ton putain de problème gamin !? Tu veux crever pour un type que tu connais même pas ?! ''

'' ... Mon problème ? Vous être trois gros cons qui passait à tabac un pauvre type et c'est moi qui ai un problème ?! "

" Choppez le. "

Follow me
You can Follow me.


Wally n'eut pas à attendre plus longtemps pour voir les deux gars s'approcher, un petit rictus sur le visage. L'adolescent parvint à éviter le premier coup, glissant sur ses rollers pour se décaler et frapper une seconde fois avec sa cross. C'était loin d'être un désavantage sur lui et ses entrainement de hockey portait leur fruits. C'était comme un match, sauf que cette fois, l'enjeu était plus important.
Sa cross frappa une nouvelle fois, il la fit glisser sur le bitume avant de la passer derrière la cheville de son premier agresseur et après un mouvement bien calculé, celui ci perdit l'équilibre et vint heurter le sol.

" Alors mon gros on tient plus debout ? "

Un petit rire échappa au rouquin mais il ne parvint pas à éviter le coup de poing qui le fit reculer contre le mur en brique derrière lui. Sa pommette était douloureuse, et il garderait certainement une marque pendant un petit moment mais il ne pouvait pas se permettre de perdre ses esprits maintenant, peut importe le choc ou la douleur. L'homme s'approcha à nouveau, mais Wally mit une barrière entre eux, le repoussant en tendant sa cross pour l'empêcher d'avancer plus. Il avait moins de force que l'homme et il pouvait sentir les muscles de ses bras trembler.

'' Pousse toi jvais m'occuper de lui. "

And I, I will not desert you now.

L'adolescent lança un bref regard à type qui apparemment était le chef du groupe. Un éclat. La lumière du réverbère se reflétant sur une lame. Wally était à bout de force, mais la peur qui s'insinua en lui provoqua une poussée d'adrénaline. Il eu le temps de voir que la première victime s'était relevée et s'avançait derrière l'homme au couteau, mais Wally lui fit un signe négatif de la tête.

" ... Barrez vous  ! "

Lui avait une chance de fuir, si il parvenait à se libérer, il était plus rapide, il le savait, mais si ils restaient là tout les deux, ils n'avaient aucune chance. L'homme hocha la tête et se mit à courir dans la direction opposée avant que le type au couteau ai le temps de réagir.

" T'as signé ton arrêt de mort gamin. "

Wally profita de cette poussée d'adrénaline pour prendre appuis avec son dos contre le mur et repousser une dernière fois l'homme qui le maintenait contre celui ci. Il laissa sa cross entre les mains de son agresseur mais profita de sa surprise pour lui mettre une coup de genoux dans les valseuses et sortir de son emprise. De nouveau libre de tout mouvement, Wally se donna une petite impulsion avant de recommencer à glisser sur la route, laissant un petit rire lui échapper en lançant un regard derrière lui.

" Rattrapez le ! "

Même en courant très vite, l'adolescent parvenait à maintenir une bonne distance entre eux, il connaissait cette ville et savait par où passer pour parvenir à les semer. Son regard analysait tout les éléments autour de lui, mais souvent il tournait la tête pour regarder derrière lui, vérifiant que personne ne le rattrapait. Il n'entendait plus ses roues frappant le macadams et après être sortit d'une ruelle à toute allure, il s'élança vers la route, lançant un dernière regard derrière lui. Il avait réussi, il les avaient semés.
Un crissement de pneu. Une lumière aveuglante. Erreur d'inattention.
Wally ne ressentit même pas le choc, la dernière chose qu'il ai vu était ces phares aveuglants, le bruit de la voiture tentant de freiner puis plus rien, le noir complet.

When your fire has died out.

Alors c'est ça être mort ? L'obscurité constante, la tête qui bourdonne, les oreilles qui siffle...
Wally ne croyait pas en la vie après la mort, ni même aux limbes, quand on meurt, tout s'arrête, il n'y a pas de conscience, pas d'obscurité ou de lumière pas de silence pesant, rien.
C'est surement cette pensée qui lui fit ouvrir les yeux. Difficilement. Sa vue était brouillée, et la lumière était aveuglante. Il lui fallut un petit temps d'adaptation pour qu'il puisse parvenir à distinguer des formes sans devoir plisser les yeux ou battre des paupières. En attendant, ses autres sens étaient en éveils. Un bip régulier parvenait à ses oreilles, et ses mains se serraient sur des tissus un peu rêches, mais fins. Il était chez lui ? Tout ça n'avait été qu'un cauchemars ?
 
Les yeux fermés, Wally essayait de faire le point, puis des flashs lui revinrent en tête, l'agression, sa fuite, un bruit atroce, une lumière ... L'adolescent ouvrit brusquement les yeux et fronça les sourcils une fois encore aveuglé. Il parvint cette fois ci à analyser son environnement. L'hôpital, il était dans un foutu hôpital. Un soupir lui échappa et il passa une main sur son visage, au moins il était en vie. Son regard chercha une horloge mais tout ce qu'il voyait autour de lui étaient ces machines et leur foutu bruit. Depuis combien de temps était il là ? Sa mère était au courant ?

No ones there, they have left you for dead.

" Hé ? "

Appeler quelqu'un dans une chambre vide était plutôt stupide, mais maintenant qu'il était réveillé, il voulait des explications, des réponses, et aussi quelque chose à manger. Il commencerait par ça. Le rouquin se hissa dans son lit pour se redresser mais fronça les sourcils, quelque chose clochait, il se sentait... lourd. Son regard se baissa immédiatement sur ses jambes. Il essaya de bouger la gauche puis la droite sans succès, elles restèrent parfaitement immobiles, lourdes, sans aucunes réactions. Wally sentit son coeur se serrer et de nouveau la peur saisi ses entrailles. Dans un geste de colère il rejeta le drap qui le couvrait découvrant ses jambes nu. La robe d'hôpital s'arrêtait au dessus de ses genoux mais à première vue, ses jambes ne présentaient que des gros hématomes et des coupures.
Il essaya à nouveau, mais rien. Ses poings se crispèrent et dans un élan de rage il se mit à frapper contre ses muscles, son corps ne réagissait plus, aucunes réactions, aucun signal envoyé à son cerveau, elles étaient comme mortes.

'' Non ! ... Non ! Non ! "

Wally retira la barrière de son lit et se projeta sur le côté pour se lever mais sans aucun soutient il s'écrasa au sol, arrachant ses capteurs et sa perfusion. L'adolescent tremblait, sanglotant contre le sol froid de sa chambre, il ne prêta pas attention aux infirmiers entrant dans sa chambres pour le remettre dans son lit. Ils les entendaient, entendaient leurs questions, mais son regard restait vitreux, perdu dans le vide, fixant simplement la fenêtre à sa gauche. Elles étaient mortes.

Follow me, you can follow me.
I will keep you safe.
Follow me, you can follow me.
I will protect you.


Dans les semaines qui suivirent, Wally eut rendez-vous avec différents psychologues, rééducateur, kiné.  Tu ne pourras plus jamais marcher Wallace. Voilà ce qu'on lui avait annoncé, les séances de kiné servaient simplement à essayer de lui faire retrouver des sensations et le rééducateur c'est lui qui en avait fait la demande. Si il marcherait, peut importe comment, il ne passerait pas sa vie dans un stupide fauteuil. Sa mère lui avait rendu visite, elle ne changeait pas de d'habitude, restant de marbre et silencieuse, mais Wally pouvait voir dans son regard, il voyait la peine, la culpabilité. Un jour elle s'adressa à lui, c'était la première fois depuis bien longtemps, peut être que c'était ça la solution pour qu'elle sorte de son silence, rester silencieux lui aussi. Elle n'eut pas les mots que l'adolescent avait espéré entendre.

I wont let them, harm, harm you.

" Pourquoi Wally ? "

Pourquoi. Comme si il l'avait fait exprès, comme si il avait choisit cet acte pour la punir, la punir d'avoir été une mère si absente et effacé de sa vie.

When you heart is breaking.

" Aller Wally, c'est le grand jour. ''

Pour la première fois depuis l'accident, un sourire étira les lèvres du jeune hommes. Le regard de l'adolescent se posa sur la silhouette venant d’apparaître dans l'encadrement de la porte. Barry. Si les visites de sa mère n'était jamais réconfortantes ou chaleureuse, voir son oncle lui permettait de retrouver le sourire. Il lui avait promis une surprise pour ce jour spécial, mais Wally avait été trop impatient et après avoir harcelé son oncle pendant des jours entiers, il avait finit par savoir. Une transfusion, il allait recevoir une transfusion de son oncle. Tout deux étaient compatible, mais Wally ne voyait pas en quoi ça changerait les choses. Mais aujourd'hui il saurait, Barry lui avait promis.

" Joyeux 15 ème anniversaire Wally. "

You can fallow me, you can follow me.
I will always keep you safe.


Barry lui avait apporté un gâteau, son préféré. Mais le vrai cadeau n'était pas là. Wally tentait de rester patient en écoutant son oncle lui raconter sa vie, non pas qu'il n'était pas intéresse, mais il voulait surtout arriver à la partie ''intéressante''
Plus le récit avançait et plus l'adolescent devenait calme, silencieux. Il n'arrivait pas à croire ce qu'il entendait, ces recherches, le composé z, le voyage dans le temps, l'alter ego... Ce n'était pas de la magie, c'était de la science ! Barry avait testé le produit sur lui et ça avait fonctionné , mais ce qui scotcha réellement le garçon fut d'entendre qu'il était prêt à le contaminer à son tour, bien que ce soit risqué et que les conséquences ne pouvaient pas être prévues. ça pouvait fonctionner, ça pouvait échouer ou pire il pouvait y avoir des effets secondaires. La réponse ne surprit pas Barry, un oui, un oui catégorique, peut importe les conséquences, qu'avait il à perdre ? Wally passa encore un moment avec son oncle jusqu'à être emmené en salle d'opération.  
A son réveil, tout lui semblait différent. Son cœur s'était mis à battre à une vitesse folle, mais ce qu'il sentait surtout c'était la forte décharge qui parcourait ses jambes. Il pouvait la sentir comme si elle vivait en lui, comme si elle le soignait et venait prendre possession de ses muscles. Wally ne prit pas le risque de se lever tout de suite, il devait apprendre à canaliser cette énergie nouvelle, à l'assimiler, peut être que ça allait fonctionner ... Non, ça devait fonctionner, ce n'était plus une option, il en avait besoin. Le rouquin ouvrit les yeux et cligna plusieurs fois des paupières puis  il laissa ses yeux descendre le long de ses jambes, elles ne semblaient pas différentes, pourtant en arrivant à ses pieds, il arqua un sourcil avant de se concentrer puis l'inespéré arriva. Son orteil venait de bouger, il l'avait vu, il l'avait sentit. Un large sourire étira ses lèvres et il releva les yeux pour rencontrer Barry qui leva son pouce dans sa direction, le même sourire sur le visage. Ils avaient réussi.

Follow me, you can trust in me.
I will Always protect you, love.




Vos Convictions ?


Les hommes ne sont pas prisonniers de leur destin, ils sont prisonniers de leur propre esprit.

Il y'a du bon en ce monde, et j'ai choisis de le défendre. L'espoir est le plus gros des moteurs, je le préserverai et tout ceux qui se mettront en travers de ma route regretterons d'avoir voulu détruire ce qui m'est cher. L'espoir m'a préservé, je me suis forgé un nouveau corps, un nouvel esprit, j'aimerai devenir cette lueur d'espoir, apporter au peu de réconfort et surtout faire régner une justice plus noble.
Ils comprendront que rien ne peut briser l'espoir. La lumière régnera en maître sur l'obscurité.




Quels genres de pratiques ?


L'humour généralement, j'ai énormément d'auto dérision tout comme j'adore l'ironie. Ce que je préfère dans mon boulot ? Botter le cul des méchants et me moquer d'eux. D'accord je suis un peu impulsif, je suis pas du genre tactique je préfère agir rapidement, foncer dans le tas, l'adrénaline y'a que ça de vrai et ... apparemment c'est un défaut ? Ok des fois ça pose problème mais jm'en sors toujours !




Vos Craintes et rejets


"Si je suis ce que je possède, et que je perds tout ce que j'ai, qui suis-je ?"

Me faire larguer ? Manquer de bouffe ?
Ok j'essaie de me concentrer.

Je crains de perdre à nouveau ce qui a fait de moi ce que je suis. Sans mes jambes je n'en serais pas là aujourd'hui, sans mes pouvoirs je ne sais pas ce que je vaux ni même qui je suis.  
Je crains de redevenir Wallace West, le Wallace d'avant.
J'aime le nouveau moi, sur de lui, se préservant du monde par son caractère et son jeu de clown, j'aime ce que ces pouvoirs ont fait de moi.
J'ai également peur pour ceux qui m’entourent, je chercherais à les défendre et ça au prix de ma vie.




Des capacités hors du Commun


Super vitesse, Contrôle moléculaire, Voyage inter-dimensionnel.


Je ne peux atteindre que les 700 mph (1 120 km/h) pour le moment, mais lorsque j'aurai découvert la speed force, j'atteindrai des vitesses inimaginables, dépassant celle de la lumière. Je peux grâce à ma vitesse, contrôler les vibrations moléculaires à un tel degré que je suis capable de traverser des objets solides. Bon j'avoue ça je suis pas encore au point mais jm'entraine ! et plus tard, d'après Flash je pourrai aussi voyager à travers les dimensions ce genre de trucs.

Autres applications de la super-vitesse :

Capacité de courir sur de larges distances d'eau. (Le fait de courir extrêmement vite ne brise pas la tension superficielle de l'eau.)
Peut défier la gravité en courant sur des surfaces verticales.
Création de vortex en agitant les bras en cercles. Je suis pas encore à ce stade mais j'arrive à créer des petites tornades !
Possibilité de « voler » la vitesse des autres, ou bien d'en faire profiter à une personne ou un objet déjà en mouvement. J'ai encore besoin d'entrainement pour ça.
Accélérer la cicatrisation de ses blessures et les réactions chimiques.
Comme la plupart des bolides, je possède une « aura » qui me protège (et tout ce que je touche) de la chaleur et de la friction de l'air.

La plus part de ces pouvoirs s'obtiennent avec le temps, l'entrainement ou/et après être allé de l'autre côté de la force véloce sans être absorbé.




Des Points Forts & des Points Faibles


Je vous ai dit que j'étais rapide ? Je sais me battre mais disons que si on vient à m’immobiliser ou à bloquer mes pouvoirs je serais dans la merd... pardon.
Mes pouvoirs sont aussi mes points faibles, courir de trop longues distances m'épuise et donc jdois recharger mes batteries en quelques sorte.

J'ai un esprit scientifique, disons que les domaines de la sciences et la biologie sont mes points forts et franchement c'est plutôt utile.

Mes émotions sont surement un point faible important mais j'arrive à les dissimuler sous se masque de clown donc pas d'inquiétudes.

Sinon jsuis plutôt beau gosse ça compte comme un point fort ? Non ? ... ok la suite.




Et votre costume ?


Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin nous nous déguisons à nous même.

Dans la vie de tout les jours disons que j'ai un style assez décontracté, j'aime porter des jeans, t-shirts, des chemises ouvertes, sweats , les couleurs ne me dérangent pas j'aime quand ça FLASH ! (c'était pas drôle ? .. bon ok) Disons que au plus je suis à l'aise au mieux c'est, jsuis pas du genre costard cravate smoking. Des baskets presque que des baskets, pour courir c'est mieux, mais si vous voulez un rend vous à la plage ça sera tong y'a pas de soucis.

Parlons maintenant de mon costume. Il colle au corps, c'est beaucoup plus aérodynamique et pratique aussi, contrairement à celui de flash il est à moitié jaune et à moitié rouge, j'ai repris son logo qui se trouve sur mon torse, pas besoin de cape je suis assez mystique et charismatique sans ça ! Et si elle se prenait dans quelque chose pendant que je cours ... je donne pas cher de ma pauvre tête. J'ai des lunettes qui reposent sur mon crane, oui essayez de courir à plus de 1000 km/h avec le vent en pleine figure, les lunettes c'est bien pratique. Mes oreilles aussi sont protégées, même raison que pour les lunettes jtiens pas à sourd. J'ai un masque mais attaché au reste de ma combinaison. Ah oui elle est aussi équipé d'un mode camouflage et passe donc en version noir gris et rouge, c'est plutôt sympa mais surtout pratique.

Voilà, si vous tenez à savoir ce que je porte sous tout ça, on pourra discuter de ça en privé ~




Un petit mot pour la fin ? Le dernier détail sur votre personnage ?


Je suis roux et j'adore ça ~ C'est flamboyant énergique et ça va bien avec ma tenue. Oui du coup j'ai des tâches de rousseur.

Ah oui et je mange énormément, courir ça creuse.

Dernier point, j'adore collectionner des petits objets en guise de souvenirs.




Et derrière l'écran ?


Pseudo :Meg
Sexe : Fille mais souvent garçon dans ma tête
Âge :20.
Commentaire sur le forum ? Ça fait un moment que je cherche un forum DC au contexte intéressant donc je suis ravie d'être tombée sur celui ci, en plus à première vue (je peux pas juger comme ça en une fois ;p ) il est très bien tenu, le design est super sympa, l'habillage nickel, j'adore ! Puis ça fait plaisir de pas devoir trouver un avatar réel pour les persos ... les comics c'est très bien !







Dernière édition par Wally West le Sam 28 Mar - 16:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 94
♦ DCoins : 475
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 121
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Sam 21 Mar - 9:58

Validation Présentation ;

Bonjour & Bienvenue Wallace Rudolph -quoi, je fou ma m.. ?-

Avant de commencer, sache que.. J'ai vachement apprécié cette présentation, avec toutes ses touches d'humour, celles taquines ou encore "pensée à soi-même". Plus d'une fois un sourire s'est affiché sur mes lèvres. Présentation qui ne manquait absolument pas de charme, en tout cas !

Pour le contenu, quelques fautes "essayait de courir" = tu nous parles à nous donc "ez" , la plus part = plupart. Inattentions, c'est là où je veux en venir. J'en relève que deux parce qu'il y en a pas "tant" mais c'est juste pour te dire "RELIS TOI". Avec toute la gentillesse du monde, haha. Ensuite, y a toujours un ensuite, j'ai trouvé ça court.. Le choix du "type" de présentation ne convient pas, je pense, car le but est de remplir "autant partout" en disant le maximum. Le souvenir marquant n'a pas été compris, je pense, car tu aurais pu en faire un sorte de "test rp" ou l'exploiter davantage..

Globalement, moi ce qui me gêne, c'est la longueur. Je suis certaine que tu as cerné ton personnage -oui oui, aucune remise en cause- et pour ça, j’attribue 45PP. Quelqu'un viendra terminer ta notation. -en attendant, si tu souhaites revoir quelques points, pour améliorer ou autre, tu peux. Tu gagnes à augmenter ta note pour les autres. ^^

Bon courage pour la suite, Kiddy.
NB ; #teamjesuisunhommedansmatetemaisc'estunsecret


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Sam 21 Mar - 11:13

Merci ma jolie ~

Oui je viens corriger et paufiner ça tout à l'heure je t'avoue que j'ai fais ça un peu tard ou ... Un peu tôt ça dépend comment on voit les choses !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Dim 22 Mar - 2:47

Up ! Voilà j'ai fais quelques arrangements si y'a encore des trucs à changer rappelez moi à l'ordre ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Dim 22 Mar - 8:37

Hello Wally ! Je voulais passer sur ta présentation, mais je me suis rendu compte d'un souci assez important : tu parles de Flash dans ta bio, or, c'est pas possible. Barry Allen/Flash n'ayant été joué par personne, il n'existe pas (encore) dans notre réalité alternative. Du coup, si ça t'intéresse, tu peux incarner Barry carrément au lieu de Wally ou, comme moi, d'exister avant même que Flash ne soit là. Tu vois ce que je veux dire ? Dans tous les cas, tu ne peux pas parler de Flash ou être le neveu de Flash parce que... Ben... Il n'est pas là. Huhu. Si t'as un souci, n'hésite pas à me bombarder de MP ou à venir en parler avec moi sur la box, qu'on puisse voir comment on fait
Bonne journée Smile

______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Dim 22 Mar - 12:30

Ça marche ~ Je t'ai envoyé un MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Sam 28 Mar - 16:39

UP ! Voilà l'inscription finale après avoir pris compte de vos conseils et discuté de tout ça avec Flash !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Wally West   Sam 28 Mar - 22:08

Validation Prez ;

Salut Wally ! On y est enfin, ta fameuse présentation refaite (oui, désolé, c'est ma faute) !

Bref, je ne vais pas te faire patienter plus longtemps et embraye (hoho, jeu de mots vitesse... Nul ? Bon...) tout de suite sur la forme !
Ton style se lit très bien, malgré quelques erreurs d'inattention avec des terminaisons un peu hasardeuses (avaient/avait je crois, et étaient/était, si je me trompe pas). A part ça, tu as une bonne plume, c'est très plaisant et agréable de te lire. Nickel.
En revanche, j'ai une certaine réserve pour le choix de l'alignement du texte. Le centré, personnellement, je trouve ça assez désagréable à lire. Si je devais te faire un conseil, ce serait de favoriser le justifié. Mais bon, ce n'est pas le plus important.

L'important, c'est le fond. Eh oui. Très belle réinvention de l'histoire de Wally, en tout cas. Tu as pris le temps d'appuyer certains passages - même si j'aurais aimé sentir au moins une fois de la tension avec ta mère, didiou elle t'a laissé tomber, quoi ! - et tout était fourni. J'ai pas mal apprécié cette grosse référence à Kick-Ass, d'ailleurs, le fameux

"The three assholes, laying into one guy while everybody else watches? And you wanna know what's wrong with me? Yeah, I'd rather die. So bring it on! "

Très sympa, même si, bon, en fan de DC, je dois dire que Marvel pue haha.
Mais bon, revenons à nos bolides moutons. Le lien entre ta fiche et celle de Barry est bien mené, vous vous êtes concertés et ça se voit. Niveau cohérence, on n'aurait pas pu faire mieux. Très très bien joué, donc (une chance que j'ai réussi à convaincre Olie d'incarner Barry, n'empêche, nan ? Razz ) Que dire d'autre, sinon ? Hum... Ah, oui ! J'aurais aimé que tu approfondisses plus la déchéance mentale de Wally, ou sa réaction face à la perte de ses jambes, tu éludes ce passage par une ellipse, mais nous le présenter aurait permis au lecteur de sympathiser encore plus avec lui, ce qui n'est jamais de refus.

M'enfin voilà, de mon côté, je vais partir sur du 70 PP, ce qui te valide, au final, à 57 que j'arrondis à 60 PP parce que ch'uis comme ça ! Tu peux dès maintenant filer vers ta fiche technique Smile Au plaisir de te revoir vite fait courir à toute allure sur Earth 52 !



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wally West   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wally West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gestion du Personnage :: Présentations :: Présentations validées-