AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Barry Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Barry Allen   Mer 25 Mar - 21:40






♦ Prénom(s) & Nom(s) : Barry Allen

♦ Pseudonyme : The Flash

♦ Faction  : Justicier

♦ Ville de départ : Metropolis

♦ Sexe : Masculin

♦ Âge : 27 ans

♦ Lieu de Naissance : Metropolis

♦ Orientation : Hétérosexuel

♦ Situation : Célibataire

♦ Métier : Analyste dans la police scientifique




Résumé d'une histoire plutôt longue


Tout le monde se bat pour des raisons différentes... Par vengeance, par nécessité, pour honorer une promesse ou en mémoire d'une personne qu'on a aimé. D'autre parce que c'est leur destin.

Le destin ? Vous n'y croyez pas ?

Il vous effraie n'est ce pas ? Vous dire que tout est écrit, quoiqu'il arrive, que vous n'avez aucun contrôle sur votre vie... Vous refusez ce concept, de toute vos forces, vous voulez croire que vous êtes aux commandes. Si vous êtes de ceux là, vous lirez cette histoire, rirez un coup à la fin et retournerez à vos occupations en vous disant "conneries".

Pour les autres à vous de voir...

Celui qui nous intéresse se nomme Barry Allen. Un américain moyen on ne peut plus banal élevé dans une famille tout ce qu'il y a de plus normal. C'est un jeune homme comme vous et moi, passionné par les sciences et ayant un goût prononcé pour la malbouffe. Rien qui le rende exceptionnel donc... Si ce n'est son amour pour les éprouvettes et pour l'infiniment petit. Branchez-le sur le sujet et vous en aurez pour des heures.

Cette passion le guida tout au long de son cursus scolaire, du secondaire aux études supérieures. Mais une passion ça ne vous fait pas toujours manger à la fin du mois... Arrivé à la fin de ses études, trouver un emploi se révéla être une tâche ardue, et Barry dut se rabattre sur un emploi d'analyste scientifique au MPD.

Pour le jeune scientifique, ce travail n'avait rien de passionnant, loin de là, mais c'était au moins la garantie d'un salaire fixe tous les mois. Sa passion, il la vivait surtout pendant son temps libre, avide de découvrir des phénomènes dont on ignorait totalement l'existence...

Un soir, alors qu'il menait quelques tests chez lui, Barry fit une découverte qui allait bouleverser le reste de sa vie...

- Bon sang de... Faut que j'appelle Mitch !

Mitch alias Mitchel Roberts, inséparable compère de Barry tout au long de ses études, les deux jeunes hommes ont en commun leur passion pour la science et la recherche.

- Allô, Mitch ?

- ... Barry ?

- Mitch faut que tu viennes voir ça ! J'ai trouvé...

- Ecoute Barry c'est super que tu aies trouvé un nouveau resto mais tu crois vraiment que 23h c'est le bon moment pour...

- Qui te parles de bouffe ?

- Ben je sais pas en général tu as toujours ce ton là quand...

- Bon on s'en tape ! Bouges tes fesses et décanilles ici, tu vas pas le regretter !

- Tu m'as dit ça pour ce resto mexicain et mon intestin s'en souvient encore...

Une heure passa. Pour Barry l'attente fut interminable... Logique quand on venait de faire la découverte du siècle.

- Bon j'espère que t'avais une bonne raison de me tirer du lit Allen sinon je t'étouffe avec un de tes foutus Burritos...

- Allez, arrêtes un peu de râler et viens voir...

Les deux jeunes hommes s'avancèrent vers le labo de fortune, jonché de produits chimiques et d'appareils derniers cris.

- Regarde donc ça !

- Attends, attends tu veux dire que ta trouvaille c'est un rat ?

- Tais-toi et regarde !

Jusqu'alors parfaitement immobile, le rat se déplaça alors à une vitesse phénoménale à l'autre bout de sa cage.

- Putain... Combien ?

Barry visualisa alors le chiffre affiché sur son tachymètre... Et il fallait le voir pour y croire.

- 450 mph

- Sérieusement ?! Mais qu'est ce que tu lui as fait à cette bestiole ?

- J'ai repris un peu mon travail de thèse que j'avais fait à l'université sur l'accélération des particules. J'ai refait quelques calculs sur la formule et le dosage du composé et à force d'essais... Et bien voilà le résultat : Speedy Gonzalez.

- Incroyable ?! Qu'est ce que tu vas faire de ce truc ?!!

- Rien pour le moment... Le composé a encore un défaut majeur.

Mitch se retourna, observant la dépouille du rat qui venait apparemment de rendre l'âme.

- Merde... C'est toxique ?

- Pas dans le sens où on l'entend d'habitude... Mais l'accélération de l'organisme provoque aussi un vieillissement plus rapide du sujet : ce rat est donc tout simplement mort de vieillesse.

- Heureusement que tu n'as pas testé ce truc sur toi alors.

- Enfin Mitch, on est pas dans un film de série Z... Le problème c'est que je ne sais pas encore comment annuler ce phénomène. Pour l'instant ce truc est parfaitement inutile.

- Je vois... Et ça a un nom ton produit miracle ?

- Composé Z

- "Z" ? Mais pourquoi ?

- C'était tout simplement mon 26 ème essai et j'indexe toujours mes tentatives avec les lettres de l'alphabet... C'est vraiment dommage. Tu imagines les avancées pharmaceutique avec ce truc ? À la base je voulais le développer pour permettre d'accélérer la cicatrisation des blessures et en réalité, le produit boost tout ton organisme, même pour les déplacements les plus simple !

- Allez persévère vieux, tu peux pas lâcher une découverte comme ça !

- Je ne sais pas... vu comment le produit agît, ce ne serait plus un médicament mais une arme. Et ce n'est pas pour ça que je l'ai créé.  

- Tu as raison... Mieux vaut que ce truc disparaisse.

Mais le jeune homme n'en démordis pas et continua à effectuer des tests sur son fameux composé sans toutefois parvenir à obtenir un résultat concluant...
Un soir, il rentra de nouveau dans son appartement, filant comme d'habitude à son labo pour se pencher sur son produit miracle. Mais quelque chose clochait... Barry n'était pas seul. Des portes qui avaient bougées, des lumières allumées qui auraient dû être éteintes... Quelqu'un avait réussi à pénétrer dans son appartement et sans forcer la moindre serrure !
Prudemment, l'analyste s'avança vers la cuisine, entrebâillant la porte. Dans l'ombre une silhouette le scrutait, assise sur l'une des chaises de la pièce.

- Salut Barry... Je t'ai attendu un petit moment.

Le jeune homme hésitait... Devait-il hurler ? Appeler la police ? Crier au secours ? Barry ne fit rien de tout ça... Car malgré la peur qui s'emparait de lui à l'instant, son insatiable curiosité le poussait à en apprendre plus.

- Qui...

-... Je suis ? Je me croyais plus malin que ça... Non en fait je ne l'ai guère était plus au même moment.

- Qu'est-ce que vous racontez ?

- Il va falloir être patient mon gars, la nuit va être longue.

- Ecoutez, je me fiche de savoir ce que vous faîte chez moi ou de ce que vous avez à me dire, fichez le camp !

- Tu vois mon petit Barry, il y a beaucoup de personnes à qui tu peux mentir... Mais pas à moi. La vérité c'est que tu désires plus que tout savoir pourquoi je suis dans ta cuisine à 20h et surtout... qui je suis.

- Au cas ou ça vous échappe gros malin c'est ce que je vous ai demandé il y a un instant...

- Je vais mettre ça sur le compte de la fatigue... Barry, je t'ai déjà tout dit dès le début... Qui peut te connaître aussi bien, si ce n'est mieux que toi même ?

la silhouette se leva... La lumière s'alluma brusquement sans que personne n'ait apparemment appuyé sur le bouton révélant enfin l'apparence du mystérieux visiteur : un homme apparemment âgé, dissimulé par un costume rouge à la coupe aérodynamique et futuriste... La partie haute de son costume sembla alors s'ôter d'elle même révélant un visage buriné, fatigué... Mais familier. Celui de Barry.

- Ok mec, si c'est un putain de canular...

- Pour quelqu'un qui a fait courir un rat à la vitesse à 500 mph le mois dernier, je te trouve bien sceptique.

- D'accord d'accord je vois... Les services secrets deviennent inventifs je vois. Vous voulez quoi, me faire craquer pour que je vous donne la formule ?

- Ah là là... Enfin j'étais le mieux placé pour savoir que ce ne serait pas facile...

- Qu'est-ce que vous voulez dire ?

- Barry, ce moment que nous avons là, j'ai eu le même il y a 30 ans. Sauf que j'étais à ta place.

- Mais bien sûr... Le voyage dans le temps. Ecoutez mon vieux arrêtez votre cinéma et dîtes moi une fois pour tout qui vous êtes et qui vous envoie.

- Qui je suis tu le sais déjà. Qui m'envoie, je ne peux pas te le dire... Je suis ici pour accomplir ma mission pas pour changer le cours du temps.

- Et en quoi je suis nécessaire à l'accomplissement de cette mission ? Je suis Barry Allen...

- ... Un type on ne peut plus normal un peu accro aux sciences. Et c'est vrai. Mais tu n'es plus ce qu'on peut appeler un type normal depuis que tu as découvert le composé Z. Tu ne t'en rends pas compte... Mais ta découverte sauvera l'humanité.

- Ridicule... Ce truc ne sera jamais au point. C'est physiquement et chimiquement impossible.

- Pas dans 30 ans. Et si je suis là aujourd'hui, c'est qu'il y a à peine une heure sur ma ligne temporelle, je viens de finaliser le composé Z... Et je savais précisément ce que je devais en faire.

- Je ne vous crois toujours pas mon gars... Ce truc ne sert à rien.

- Je vois qu'il n'y a qu'un moyen de te prouver le contraire...

Comme la lumière qui s'était tout à l'heure allumée de son propre chef, toutes les chaises semblèrent s'animer tout d'un coup et venir se déposer sur la table tandis qu'un éclair rouge passait ça et là dans la pièce, à peine distinguable tant il était rapide.

- Je n'ai pas voulu y croire moi aussi, c'était de la folie. Aujourd'hui je sais que tout cela avait du sens. Ce pouvoir, c'est un cadeau que je te fais par delà les âges... Un cadeau que tu t'es fait à toi même. Pendant 30 années, ce don sera à toi et à toi seul... Il te coûtera cher, souvent, et parfois ce sera un fardeau. Mais il te permettra aussi de sauver des vies et de faire la différence... Je te le remets avec le cœur lourd, car je sais déjà tout ce que cela impliquera... Mais je sais aussi que tu sauras faire les bons choix.

Sortant une sorte d'injecteur de son costume, Le "Barry de futur" le tendit à son alter-ego d'un geste presque solennel. Le jeune homme refusait de croire à cette histoire de fou mais il pouvait lire beaucoup de chose dans les yeux de son double... De la fierté, de la tristesse, du courage... Et de la sincérité.

- J'ai fait ce que j'avais à faire, mon rôle s'arrête ici. Bon courage Barry Allen... Tu en auras besoin.

À nouveau, son alter ego se mit en mouvement, bien plus vite que la fois précédente... Une sensation étrange envahit Barry... Et en moins d'une seconde, "l'autre Barry" avait disparu.




Un Souvenir Marquant



Des mois étaient passés sans que Barry ne touche à l'injecteur remis par son double... Cette histoire, c'était beaucoup trop gros pour être vrai et rien ne lui garantissais qu'il s'agissait bien du composé Z finalisé... Du composé Z tout court d'ailleurs. Et puis "l'autre Barry" ne lui avait jamais rien expliqué sur comment il avait pu voyager dans le temps. C'était tout de même louche. Pourtant, le jeune analyste conservait sans arrêt l'injecteur sur lui... Car une partie de lui croyait à cette histoire de dingue, et si ce produit était vraiment ce que son alter-ego prétendait, ce n'était pas le genre de chose qu'il pouvait laisser dans son appartement. La solution aurait été de le détruire mais Barry n'avait pas pu s'y résoudre...

Son téléphone sonna... C'était Mitch apparemment. Que pouvait-il lui vouloir à cette heure de la journée alors qu'il était censé travailler ?

- Barry ?

- Mitch, qu'est ce qui t'arrive ? Je bosse là !

- Ecoute vieux. Hier t'as deux types louches qui sont passés chez moi. Ils m'ont demandé si je te connaissais et tout...

- Panique pas Mitch, ils peuvent rien savoir...

- Ecoute j'en sais rien mais ça m'inquiète. Fait gaffe en rentrant chez toi...

Il ne le montrait pas mais Barry était inquiet. D'abord, ce double de lui même qui débarquait chez lui en prétendant venir du futur (non décidément, il avait beau se le répéter, il n'arrivait pas à trouver ça cohérent) et maintenant deux inconnus qui questionnaient ses proches...

C'est donc passablement mal à l'aise qu'il rentra chez lui s'attendant presque à retrouver à nouveau un intrus dans son appartement. Pas d'intrus cette fois-ci mais la porte avait été forcée... Tout était sans dessus-dessous mais rien n'avait été volé, bien au contraire, un objet cubique avait été déposé sur la table de son laboratoire. Sa forme, son apparence était étrange, il n'avait jamais rien vu de tel. En l'attrapant, le cube se mit à rayonner, projetant un hologramme en trois dimensions :

- Bonjour monsieur Allen. Si je me vois contraint d'enregistrer ce message c'est que je n'ai tout simplement pas trouvé ce que je cherchais dans votre appartement... Et nous savons tous deux de quoi il s'agit. De ce fait je me vois obligé d'utiliser la manière forte... J'ai réussi à retrouver l'adresse de vos chers parents et je m'y rend à l'instant. Il est exactement 19h30, vous avez deux heures pour venir m'y retrouver. Passé ce délai l'histoire ne se souviendra plus de vos parents de la même façon... Et croyez moi je suis bien placé pour le savoir.

déjà 20h... Barry avait tout à fait la possibilité de se rendre là-bas à temps, mais là n'était plus la question. L'histoire de "l'autre Barry" était vraie. Vu la technologie qu'employaient ces types et la dernière parole du gars de l'hologramme, ces terroristes venaient sûrement de l'époque de son double...
Ce composé Z finalisé n'était donc pas un coup d’esbroufe : c'était ça que cherchaient ces types dans l’appartement.

Ce produit ne devait pas tomber entre leurs mains... Barry le savait mieux que personne, les dons qu'attribuaient le composé Z était extraordinaires. Mais entre de mauvaises mains, c'était l'une des armes les plus dangereuses que le monde ait jamais connu. Mais le jeune homme ne pouvait pas se résoudre à abandonner ses parents purement et simplement, même pour le bien de l'humanité

Comment faire disparaître cette chose et sauver ses parents ? La réponse devenait évidente.

D'un air résolu, Barry attrapa l'injecteur dans la poche intérieure de son blouson et se piqua le bras. Le monde vacilla alors autour de lui... Sa tête tambourinait à un rythme infernal, tandis que de violentes convulsions l'agitaient de part en part.

Il reprit conscience dix minutes plus tard, encore groggy par le choc... Et autour de lui le monde semblait avoir changé. Tout semblait bouger au ralenti : l'horloge de la cuisine, une mouche qui virevoltait autour de l'ampoule du plafonnier... Le produit avait fonctionné.

Pas une seconde à perdre : filant dehors, le jeune homme se mit à courir, comme s'il avait le diable au trousse... S'insérant dans le trafic routier, il n'eut aucun mal à se déplacer entre les véhicules, ceux-ci semblant rouler au pas pour les perceptions surhumaines de Barry. Il ne ressentait aucune fatigue et se déplacer ainsi était presque aussi naturel que de marcher pour lui.

Arrivant à la demeure familiale, Barry poussa la porte et, pénétrant dans le salon à une vitesse incroyable, désarmant les agresseurs.

- Vous avez perdu messieurs... Allez vous-en et je vous laisse en un seul morceau.

- Imbécile...

Le tueur du futur sortit un étrange objet sphérique de sa poche et le déclencha... Un flash lumineux s'étendit dans toute la pièce, "frappant" Barry de plein fouet. Il fut alors pris d'un soudain vertige, s'écroulant à terre.

- Le Flash que j'ai affronté était bien plus malin que ça... Étonnant qu'il ait pu survivre aussi longtemps en étant aussi stupide dans sa jeunesse. Ceci dit, il n'était pas non plus tombé dès ses débuts sur des types qui savaient précisément comment le butter... Adieu Allen. Le monde d'aujourd'hui et de demain se portera bien mieux sans toi.

Ces types savaient déjà comment le battre... Leur technologie était bien supérieure à ce qui pouvait exister en matière d'armement et ils semblaient connaître déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur lui.
Mais dos au mur, l'homme était capable de chose prodigieuse... Et les surhommes ne dérogeaient pas à la règle, bien au contraire. Se relevant péniblement, Barry se concentra... À la vitesse de l'éclair il frappa de toutes ses forces chacun des tueurs, leur délivrant des centaines de coups à la seconde. Il n'était pas très costaud mais qu'importait ? À la vitesse où il frappait, pas besoin d'une force prodigieuse.

- Pas mal Allen... Mais le boss s'arrêtera pas là.

Curieusement, chacun des types sembla alors s'évaporer intégralement. Étaient-ils morts ? Étaient-ils retournés dans leurs époques ? Barry ne le savait pas. Ses parents étaient sauvés et c'était tout ce qui comptait. Il vérifia rapidement leur état de santé afin de s'assurer que les agresseurs ne leur avait pas fait de mal... Ils semblaient apparemment inconscient. Au moins son secret serait sauvegardé...  

En rentrant chez lui, Barry songea longuement à son double... Il avait raison : ce don pouvait faire la différence... Et plus que jamais, sa vie et celle de sa famille était menacée. Et puis il n'y avait pas que ça. À la base, le jeune homme avait créé ce produit pour venir en aide à l'humanité... Et même si ce n'était pas de la façon dont il l'avait imaginé au départ c'était bel et bien ce qu'il pouvait faire aujourd'hui.

Un doute subsistait toujours... Il n'avait rien d'un héros après tout. Mais au fond un espoir subsistait... "L'autre Barry". Quand il y repensait, il voyait un homme fort, déterminé... Et bienveillant. Son scepticisme avait beau avoir occulté ou déformé beaucoup de choses de cette soirée, Barry y voyait clair désormais. Devenir ainsi n’appartenait qu'à lui.

Comment l'avait appelé ce type déjà ? "Flash" ? Hmmmm...

Pourquoi pas.




Vos Convictions ?


Faire de son mieux tout simplement. Barry reste profondément marqué par l'image de son double du futur et respecte profondément les valeurs qu'il incarne. Il est conscient que son pouvoir est un don extraordinaire qui doit être mis au service de l'humanité avant tout.




Quels genres de pratiques ?


Peu habitué à l'action, le timide scientifique manque cruellement d'expérience sur le terrain et cela ce sent encore. Il a souvent tendance à sous-estimer ses adversaires en raison de sa vitesse prodigieuse, oubliant que celle-ci ne fait pas tout dans un combat. Il reste toutefois extrêmement brillant, et pour peux qu'ils se servent de sa tête, il aura toujours un coup d'avance sur ses adversaires.




Vos Craintes et rejets


L'avenir... Plus Barry y pense, plus cela lui retourne la tête. Est-il devenu Flash par choix ? Par obligation ? Tout est-il déjà écrit ? Son alter-ego savait-il tout ce qui allait se passer ou certains paramètres ont-ils changés ? Autant de questions qui l'obsède et l'amène à douter.
De plus, le jeune homme sait qu'une mystérieuse menace venue de l'avenir plane sur lui et ses proches
et une chose est sûre : ces types sont bien armés et déterminés...




Des capacités hors du Commun


Le pouvoir basique de Flash est un décuplement de sa vitesse et de ses réflexes. Il est capable de se déplacer à une vitesse de pointe de 500 mph aussi facilement qu'un être humain normal marche et possède un temps de réaction bien supérieur à la normale. La régénération de ses tissus cellulaires est également bien plus rapide que la normale.

Sur le plus long terme, Barry pourra faire vibrer ses molécules pour passer à travers la matière et même voyager dans le temps !




Des Points Forts & des Points Faibles


Si Barry dépasse son seuil de vitesse, il commence à s'épuiser : même si son métabolisme est plus rapide que la normale, il reste toutefois humain et de ce fait, soumis à la fatigue. De plus, il doit absorber une quantité impressionnante de nourriture (c'est à dire manger à peu près toute la journée) pour survenir aux besoins de son organisme.




Et votre costume ?


Dans le civil, Barry s'habille sobrement : un pull, un jean, et un impair marron.
Pour la création de son costume, il a tenté de coller du mieux qu'il pouvait à celui de son alter ego, bien que le design soit résolument plus contemporain. Il est recouvert de la tête au pied d'un tissu rouge synthétique dissimulant partiellement son visage. Contrairement à ses vêtement civil, la matière dont est constitué son costume est hyper résistant à la friction et ne peut pas brûler si Barry vient à courir très vite.Un symbole d'éclair sur fond blanc se trouve sur son torse tandis que deux ornements métalliques (actuellement purement ostentatoires) évoquant vaguement un éclair se trouvent au niveau de ses oreilles.




Un petit mot pour la fin ? Le dernier détail sur votre personnage ?


Earth 52 : an 2045

- Alors Barry, comment se porte ton protégé ?

- J'aimerai te dire bien... Mais je suis le mieux placé pour savoir que c'est loin d'être le cas actuellement. J'aurais tellement voulu tout lui dire, lui expliquer...

- Nous savons toi et moi que la ligne du temps ne dois pas être altérée.

- Je le sais mieux que personne...

- Et en parlant de ça... ?

- Tout s'est passé normalement... Barry et devenu Flash de la même manière que moi il y a 30 ans. Je suis arrivé pile au bon moment avec mon produit miracle.

- Tant que tu possède ce pouvoir et moi ma machine nous serons toujours là à temps.

- Qui sait... Le temps est quelque chose de si fragile. Et quand quelqu'un veut le bouleverser, il suffit d'une microseconde... Un jour j'ai peur d'être en retard.

- Veiller à ne pas le déséquilibrer est un travail usant ,nous le savons tous mon ami... Mais c'est à ce prix que notre présent et son futur seront sauvegardés.




Et derrière l'écran ?


Voir sur la fiche d'Oli :p




Dernière édition par Barry Allen le Sam 28 Mar - 13:32, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Barry Allen   Jeu 26 Mar - 14:25

Yo Barry, et rebienvenue !

Tu connais le coin, donc je te ferai pas de schéma, mais si t'as un souci ou autre, tu sais où nous trouver.

Hésite pas à upper quand t'as terminé tout ça Smile

Bon courage

______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Barry Allen   Sam 28 Mar - 13:34

Petit up pour signaler que c'est terminé ^^ J'espère que tous ces voyages temporels (et les questions métaphysiques qui en découlent) ne vous tourneront pas trop la tête Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Barry Allen   Sam 28 Mar - 20:00

Validation Prez ;

Yo Barry, je passe pour ton premier avis !

Bon, niveau forme, c'est nickel. J'ai repéré quelques fautes (des terminaisons en S au lieu de T, je crois, et un souci de concordance des temps) mais rien de bien grave. Ton style se lit très bien, comme avec Olie (je le trouve même mieux avec Barry, bizarrement). Rien à dire de particulier, du coup, c'est très bon !

Maintenant, on passe à ce qui nous intéresse le plus : le fond.
J'ai beaucoup aimé ta version, pleine de mystères et d'interrogations. La théorie du composé chimique futuriste est quand même plus plausible que celle d'un éclair qui se mélange à des fioles colorées. C'est cool. D'un autre côté, ça rend le truc plus intéressant pour les éventuels autres speedsters, avec la formule, ils auront une meilleure explication à leur pouvoir.
En revanche, j'ai quelques réserves sur certains points : déjà, Mitch, que j'ai trouvé un peu effacé. Ensuite, Barry, qui manque un peu de fraîcheur et de joie de vivre dans ses paroles, je trouve. Enfin, ton exploitation des criminels du futur, trop mystérieux et trop faciles à vaincre.
S'ils connaissent les pouvoirs de Flash, ils doivent aussi savoir qu'il peut les éclater avec sa seule vitesse, si ?
C'est du chipotage, bien sûr, mais bon. Je compte sur toi pour nous détailler tout ça par la suite, sans oublier de créer quelques PNJ pour les mecs du futur, parce que ça risque de proposer quelque chose de très sympa pour l'univers de WF lui-même.

Enfin bref, je vais partir sur du 80 PP de mon côté. Bonne attente du second avis Smile



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Barry Allen   Dim 29 Mar - 19:12

Validation Prez

Salut,
je viens pour la seconde validation.

Je repasse pas sur les quelques fautes qui peuvent traîner ci et là dont Dick a déjà parlé.
J'vais directement aller dans le fond et franchement, je dois dire que j'aime beaucoup l'histoire. Non, c'est vrai, le coup du voyage temporel, j'l'ai pris en pleine gueule. J'm'y attendais pas du tout.
Je résume, si Barry1 retourne dans le passé et rencontre Barry2. Barry 2 devra aller voir Barry3. Mais s'il meurt ? Barry3 devra attendre 30 ans avant de relancer une boucle ?
Blague à part, je rejoins Capuchon rouge sur Mitch. C'est ton meilleur ami, et pourtant sa place n'est pas assurée. Même lorsqu'il te prévient pour les mecs en noirs, il fait office de simple messager en retrait. Tandis que "l'autre Barry" est bien géré. On sent la différence entre le présent et le futur.

Dans ton moment marquant, je dirais que le petit bémol se trouve dans la gestion rapide de tes pouvoirs. Injection, gestion easy du trafic. Je ne sais pas, tu aurais pu caler par exemple ^^
Mais sinon, encore une fois, je ne m'attendais pas aux personnages venus du futur. Je ne m'attarde pas trop sur le fait que, même en te connaissant bien, ayant l'avantage de la grenade "Flash", ils passent pour des branquignols ahah. Mais je vois ça comme une bande-annonce. Le premier "boss" est toujours facile malgré tous ses atouts.
L'introduction d'un ennemi inconnu, mais semblant puissant est fort sympathique aussi. Ça va te permettre de nombreuses batailles épiques, je le sens. Au final, un background bien mis en place.

Pour le reste, on ressent bien les motivations, craintes de Barry. Le passage avec ton protégé est vraiment bien pensé. J'vais lire de ce pas la prez' de Wally. Avec tous ces voyages, faites attention à ne pas créer des paradoxes.

Au final... J'ai hâte de voir ce que tu vas, (vous allez ?), nous concocter.
Je partirais sur du 85 PP.
Ce qui te valide à 83 PP, good job.
Allez, va faire ta FT aussi vite que l'éclair




______________________


Melanie Brown
La Veuve Blanche de Gotham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Barry Allen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Barry Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gestion du Personnage :: Présentations :: Présentations validées-