AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Sam 28 Mar - 1:45

Elle est partie comme elle est venue. Rapide, un peu par surprise en quelques sortes. Comment faire pour remercier quelqu'un qui vous a plus ou moins littéralement sauvé la vie ? Je ne sais pas, je ne pourrais pas le faire dans le cas présent, j'imagine. En tout cas, maintenant j'ai une porte de sortie en quelques sortes. Je vois le battement Melanie, mais je ne te verrai plus je pense. J'avance alors, traversant la rue en évitant de me faire écraser ou de montrer mon haut taché de sang. Peut-être que... Je m'arrête, je fais demi-tour.

"Je ne suis pas à quelques heures près."

Retour à la maison le plus furtivement possible, je passe en coup de vent pour prendre une douche et changer de vêtements. Je prends aussi un sac à dos avec diverses petites choses, entre autres de quoi grignoter, un calepin et sûrement un CV qui traîne. Un nouveau qui finit au fond de la poubelle et je repars. Une fois plus présentable, je retourne devant ce bâtiment et reste bloqué devant.

"Évidement, un interphone..."

J'hésite, puis finalement une personne sort et j'en profite pour entrer derrière elle. Bon ! Avant-dernier étage, direction l'ascenseur ! Je vais vers ce destin qui semble à la fois si rassurant et si angoissant. Est-ce qu'elle est plus comme Melanie où ? Je ne sais pas et je ne le saurais qu'en essayant. Mon doigt va doucement vers cette sonnette qui dans ma tête semble si captivante et dangereuse à la fois. Est-ce que je vais encore appuyer sur un gros bouton rouge ? Bon finalement, je respire un bon coup et le fait, puis retire la capuche qui couvre mon visage pour ne pas avoir l'air louche.

"Mademoiselle Bannett ?"

J'attends le temps qu'il faut, quand j'ai la confirmation que, ou je pense qu'elle m'écoute, je continue. Même si j'ai un doute sur le fait de devoir utiliser le mademoiselle ou le madame ? Madame à tendance à vexer le plus souvent, ça vieillit.

"Veuillez m'excuser de vous déranger si c'est le cas, mais Mélanie m'envoie. J'aurais besoin de vous parler s'il vous plaît."

En même temps, peut-être qu'elle travaille, qu'elle n’est pas ou plus disponible puisque j'ai pris le temps d'aller me changer ? Je ne sais pas, seule la main du destin à emprise sur ma vie à cet instant précis.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Mar 31 Mar - 16:23

Rebecca Bannett
IronBot





Alignement : Civile
Pouvoirs : Prototype d'Exosquelette
PP : 60



vous êtes mon seul espoir



Enveloppée dans un long peignoir blanc, ses cheveux roux tirant sur le rouge sont détachés et cascadent autour de son doux visage. À l'évocation de son nom, tu la vois froncer les sourcils et te dévisager de haut en bas. Elle ne te connaît pas, mais toi oui, sa main se place sur la porte et elle te répond positivement d'un léger signe de tête. Tu ne connais pas la raison, mais tu sens un sentiment d'anxiété mêlé à une légère peur traverser son corps dans un frisson.
Mais ces sentiments disparaissent au simple nom de Melanie. Tu constates que son regard a changé. Il s'est adouci, mais sa mâchoire, elle, s'est contractée. Un tango endiablé se joue dans son cœur tiraillé entre l'amour et la colère.


-Entre vite.

Elle se décale pour te laisser le passage. Tu découvres enfin son appartement. Grand, une baie vitrée menant sur un balcon te permet d'admirer une grande partie de la ville. Au centre, un canapé, sur le côté une immense bibliothèque quasiment pleine et sur la droite, opposée au balcon, une cuisine que l'on retrouve dans les catalogues d'aménagement intérieur. À l'évocation de son nom, tu la vois froncer les sourcils et te dévisager de haut en bas.

-Tu as soif ? Moi oui.

Elle t'entraîne dans cette fameuse cuisine "high-tech" et t'invite à t'asseoir. Pendant quelques secondes, elle cherche et pose sur la table deux verres et plusieurs boissons allant du soft à l'alcool fort ainsi qu'un bol de glaçon. Dans un plop, elle ouvre une bouteille de whisky et se verse un verre correct avant d'y plonger deux glaçons qui crépitent et se cassent sous l'effet du changement de température. Une bonne gorgée après, elle te regarde dans les yeux avec insistance et fermeté.

-Bon... Raconte-moi ce qu'elle a encore fait et de quoi tu veux me parler. Mais sache que c'est pour elle que je fais ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Mer 1 Avr - 11:34

Tout ce que j'ai vu dans son regard, c'est ses yeux. Elle m'invite à entrer et je ne me fais pas prier. Bon, au moins je ne me suis pas fait jeter dehors avec ou sans bruit de détonation, c'est déjà un plus. Je n'ose pas la regarder, pas qu'elle ne soit pas jolie, mais j'ai appris depuis longtemps que les peignoirs sont de dangereux pièges. Je n'ose pas trop avancer dans son appartement. La raison ? J'ai la vague impression d'envahir son intimité. Je ne m'impose pas et prends le moins d'espace possible, le regard rivé sur le parquet. Soif ?

"Non, merci."

Je la laisse boire, j'ai la vague impression à la question qui survient juste après qu'elle est habituée aux erreurs de Melanie. La question est de savoir si j'en suis une de plus. En tout cas, je me dois de répondre à question, puisque déjà, je suis entré chez elle. La voix basse, le regard fuyant autant par gêne que par instinct de survie.

"Elle m'a sauvé la vie, évitée qu'un braquage de banque ne dégénère et m'a évité de graves problèmes."

Pour une raison obscure, je me sens presque obligé de rajouter hâtivement une certaine précision :

"J'étais dans cette banque par hasard et elle aussi, juste au cas où. Aucun lien avec le braquage"

Je suis déjà stressé, l'avantage, c'est que je n'aurais pas trop de mal à les faire sortir. Ce qui va être plus compliqué, c'est d'éviter de tout détruire au passage. Mais en même temps, il n'y a pas la moindre chance que j'arrive à la convaincre d'aller dans un endroit moins susceptible d'être démoli, même en partie. Enfin, qui ne tente rien ?

"Je préfère vous prévenir, ça risque de faire quelques dégâts si je le fais au milieu d'un appartement... J'imagine que je ne peux pas vous convaincre d'aller dans un endroit moins fragile ?"

J'attends sa réponse, si c'est un non catégorique alors je me placerai à l'endroit qui offre le plus de place dans son logement, sinon j'attendrai qu'elle m'indique et me conduise à un lieu plus calme. Dans tous les cas, la suite sera la même. Une fois ma veste au sol pour éviter de mettre du sang au sol je me concentre. Je suis déjà bien anxieux, j'ai en plus sur l'épaule un moyen de réveiller les cristaux. Je mets la main sur mon bandage, je tremble et respire profondément. Personne n'aime se faire mal, mais je dois bien lui montrer. Comment faire pour gagner un peu de sa confiance si je ne commence pas déjà à lui en avoir un peu pour elle ? C'est l'amie de celle qui m'a sauvé la vie, je n'ai personne d'autre vers qui me tourner. Je me crispe alors que j'appuie sur ma blessure, pas assez pour la rouvrir, mais je douille quand même. Encore plus quand ils commencent à sortir. Tout d'abord un peu au niveau des coudes et des genoux, puis ils se propagent de manière anarchique jusqu'à formé de grands blocs recouvrant mes bras et mes jambes, lourdes, ensanglantés alors que je retiens à peine un cri de douleur. Je maugrée en serrant les dents une simple phrase :

" Rebecca... Bannett... Vous... Vous êtes... Mon seul espoir."

La peur, la douleur, la fatigue... Je ne contrôle plus rien, si bien que dans peu de temps je serais entièrement recouvert et il faudra certainement une ou deux bonnes heures avant que les cristaux ne se décident à se retirer. Pendant que j'y pense, elle a peut-être vu les informations ? Est-ce qu'ils en ont parlé ? J'espère que non, mais même sur le Net, un téléphone portable suffit à briser un secret. Les cristaux ne sont pas plus durs que du verre, elle peut aussi les casser si elle a un outil.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Ven 3 Avr - 20:11

Rebecca Bannett
IronBot





Alignement : Civile
Pouvoirs : Prototype d'Exosquelette
PP : 60



vous êtes mon seul espoir

Elle est face à toi, immobile, son verre à la main. Son poignet entame de petites rondes entrainant l'alcool dans un courant centrifuge et faisant tanguer les glaçons. Depuis sa dernière phrase, ses lèvres ne se sont pas décollées. Elle te fixe droit dans les yeux en attendant. Tes explications et ton implication, à vrai dire, elle s'en tamponne le coquillage. Tout ce qu'elle attend est la raison de ta présence ici. Pourquoi donc Melanie t'aurait envoyée vers elle alors qu'elle-même s'est enfuie comme une lâche, sans dire au revoir, pas même quelques mots ou un soupçon de présomption. Rien, que dalle, nada. Ses doigts se contractent sur le récipient coupant tous mouvements.

-Accouche, j'ai pas toute la journée.

Sa voix se fait sèche et insistante tout en gardant une touche mielleuse. À ce moment, tu te lances. Les cristaux pointent leur nez cubiste. Leur couleur rouge se confond avec ton sang, qui s'égraine goutte par goutte. Malgré toutes les émotions qui te traversent, tu remarques aisément son visage changer d'expression. Il se détend pour finalement s'allonger. Bouche bée, elle te regarde te transformer. Ses yeux te scrutent, ou plutôt, ces choses. Elle les dévore des yeux, les millimètres les uns après les autres, chaque arête, face, assemblage géométrique, rien n'échappe à sa nature de scientifique.
Finalement, elle décide de s'approcher qu'une fois ta transformation terminée. Ton appel à l'aide ne l'a pas inquiété, ni même émue. Elle n'a plus le temps à compatir envers les autres, sa vie est déjà assez chaotique. Mais ce qu'elle découvre pourrait la faire revenir au sommet. Son cœur bat la chamade, ses pupilles sont dilatées et son souffle s'accélère lorsqu'elle s'approche de ta chrysalide. Doucement, elle approche ses doigts mais les retire après la décharge du contact. Un large sourire en travers du visage, elle parle à haute voix même si tu ne peux l'entendre:


-Melanie... Merci. Jeune homme, tu es tombé à pic.



[hrp: Salut ! Désolé pour le petit temps de réponse. Alors voila, vu que ça semble bien parti pour que tu deviennes son assistant, j'aimerais te mettre au défi. Lequel ? Celui d'incarner dans ta prochaine réponse Rebecca.
Pourquoi ? 2 très bonnes raisons. 1-je ne pourrais pas jouer Rebecca ad-vitam eternam et si tu continues de rp avec elle, faudra bien y passer un jour !. Et 2- j'y connais queud au niveau de ces cristaux moi. C'est toi le pro pour les détails technique Razz
Alors je te laisse t'occuper de toute la partie... disons... "scientifique". Et je reprendrais la suite après.

A tantôt.
p.s: préviens moi par mp quand c'est posté Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Dim 5 Avr - 16:44

Je suis tombé à pic, j'aimerais bien rire un bon coup, mais je suis un peu coincé dans un cocon de cristaux. Je ne peux lui offrir aucune réponse et je ne pense pas qu'elle en attend de toute manière. Alors que le cristal me plonge dans un repos réparateur et tout à fait artificiel. Pendant ce temps, le côté scientifique de la femme prend le dessus. Elle commence alors à étudier les cristaux au milieu du sang et finit même par en prendre un échantillon. Après tout, une paire de gants isolants et un marteau suffisent.

Presque deux heures à sentir sa présence autour de moi. Cela avant qu'en moins de deux minutes les cristaux disparaissent comme par enchantement. Je suis au sol, je me relève. Deux heures de sommeil, même si j'ai douillé, je reste alerte.

"Bon, maintenant que je ne vais pas passer pour un menteur. Je peux vous montrer autre chose ?"

Évidemment, elle est trop absorbée par toutes ces nouvelles informations pour réellement faire attention à moi. Pourtant, elle ne m'ignore pas. D'ailleurs, je ne me sens pas vexer, je suis aussi sorti d'une grande école technologique, je suis conscient de tout ce qui doit passer par sa tête en ce moment. Je vais dans mon sac, prends un ordinateur portable et m'en sers pour remplir une clef USB.

"Tenez, c'est le résultat de trois ans d'essais divers. Entre mes propres études et l'aide précieuse d'un couple d'amies étudiantes de leurs côtés au laboratoire, j'ai pu tester un certain nombre de produits chimiques plus ou moins exotiques. Ainsi que mener discrètement certaines expériences."

Elle ne le montre pas beaucoup, mais je suis sûr que son visage hésite entre un certain scepticisme et une curiosité croissante. Trois ans d'essais nombreux et divers, certains plus concluants que d'autres. Mais surtout, le tout condensé dans un certain nombre de rapports... Bah quoi ?! Je vais bientôt chercher un travail, il fallait bien que je m'entraîne à rédiger ce genre de chose ! Enfin bref, c'est peut-être naïf et trop rapide, mais je préfère me décharger de cela au plus vite. Je la laisse analyser tout cela, la laisse voir que même si j'ai des progrès à faire, ces dossiers sont tout à fait sérieux et montrent un minimum d'expertises. Et pendant ce temps.

"Encore un café mademoiselle Bannett ?"

Ouais sérieusement, j'ai passé plusieurs heures à nettoyer le bazar que j'ai créé. Mais en plus, trop nerveux pour rester à rien faire, je lui fais aussi le café et le ménage. Les hommes sont bordéliques ? Préjugé ! Vivez avec trois grandes sœurs qui vous vois comme un futur père au foyer, vous ne serez pas déçu. Je pense qu'elle n'aimerait pas que je touche trop à ses affaires, si elle n'était pas trop occupée à vider des cafetières en lisant divers documents et voir des vidéos que j'ai faites. Je savais que je pouvais être acharnée, mais je suis sûr que si je lui prépare ses cafés et ses repas elle pourrait très bien faire cela non-stop pendant des jours.

"C'est quoi ce réfrigérateur... J'imagine que vous préférez commander ?!"

Il ne manquait plus que ça, je lui parle comme si j'étais son père, ou une sorte de monsieur Alfred. D'un autre côté, je souhaite m'assurer qu'elle me voit bien. Du coup, je continue mon petit manège. Je prépare les repas, le café toute la journée et corvée que je m'impose tout seul comme un grand. Finalement, au soir du troisième jour, alors que je pensais qu'elle dormait quand je la laissais... Elle s'écroule de fatigue.

"Sérieusement..."

J'essaye de la réveiller, sans effet. Je l'amènerai bien dans sa chambre, mais j'ai un peu peur qu'au réveil, elle me tue. Pourtant, je ne peux pas la laisser comme ça. Finalement, je me décide à la porter jusqu'à son lit. Je me dis que dans un sens, certes je ne vais pas en profiter. Mais elle, qu'est-ce qu'elle en sait ? Peut-être ma naïveté du début et le fait que si je devais faire des conneries ça serait déjà fait en fait. Le lendemain, je la laisse faire la grâce matinée... Ouais je me suis permis de dormir sur son canapé, j'avais un peu peur de la laisser seule dans son état honnêtement. Après, elle n'aura cas dire qu'elle n'est pas contente si ça la dérange tant que ça. Petit à petit, je me suis autoproclamé assistant personnel j'ai l'impression. En même temps, elle ne pas dit un instant le contraire. C'est un peu comme si ce rapport assez particulier s'était créé tout naturellement entre nous.

Je n'ai presque pas raté mon nœud de cravate cette fois en plus. Je porte le tailleur noir que je réservais à mes entretiens d'embauche et que j'avais mis la veille. Quand elle se réveille. J'ai trié un peu son courrier sans les ouvrir bien entendu. Elle a de quoi manger et quand elle arrive dans le salon je me suis installé à la table avec mon ordinateur portable, à côté de son téléphone fixe.

Une discussion s'engage entre nous, je lui promets sur l'honneur que je n'ai rien fait pouvant envahir sa vie privée... Enfin presque pas. Elle ne semble pas réagir plus que cela et finalement on en vient à un sujet bien particulier. J'ai besoin d'elle et elle commence à avoir besoin d'un assistant pour pouvoir avoir plus de temps à consacrer à son nouveau jouet. Tout le monde y gagne. La suite logique fut de faire tout cela en règle, contrat et tout le fourbi administratif. Évidemment dans l'autre sens, je suis aussi sa source de matière première. Elle a vite compris qu'une énergie aussi condensée et pouvant être puissante à la fois lui ferait faire un bond en avant dans le domaine technologique. En quelque sorte, il commence à se créer une sorte de symbiose entre nous, on a besoin l'un de l'autre et ça nous va très bien comme cela. Elle a un assistant et un sujet de recherche des plus singulier. Moi j'ai un travail et un mentor.

Je suis Alexander Joseph Mercer, assistant personnel de mademoiselle Rebecca Bannett.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Dim 12 Avr - 14:36

Rebecca Bannett
IronBot





Alignement : Civile
Pouvoirs : Prototype d'Exosquelette
PP : 60



vous êtes mon seul espoir



Elle accepte tes dossiers, la clef USB, tous les différents rapports, en quelque sorte tout ce que tu as. Œil sceptique, elle fait défiler les pages rapidement sous ses doigts. Un sourire passe sur son visage.
D'une petite poussée, sa chaise glisse sous le bureau et la voilà à travailler. Le premier dossier en main, elle commence la lecture. Pendant tout son travail, elle t'observe, te laisse faire. La raison ? Tu n'as pas l'air dangereux, honnête et en plus de ça, elle n'a besoin de rien faire. Et ça... Faut dire qu'elle apprécie. Petit 1, ça lui facilite le travail. Petit 2, elle se sent pouponnée. Petit 3, ça lui fait du bien d'être en compagnie de quelqu'un. Même si la discution est plutôt maigre.
Le rouge-orangé du ciel cède doucement place à la nuit. Les immeubles s'enguirlandent de lumière avant de finalement s'éteindre. Toutes sauf une, la vôtre. Elle est toujours à la même place, lisant, visionnant et analysant les divers résultats. Le matin arrive puis le déjeuner et de nouveau le coucher de soleil. Visible depuis la baie vitrée, il embaume la pièce d'une atmosphère rayonnante, apaisante. Et dans cette douceur, Rebecca s'endort à sa place.

Le réveil se passe tout en délicatesse, dans son lit, elle étire les bras en baillant largement. Les yeux encore bouffis, elle se lève et se dirige directement dans la salle de bains. Une bonne douche plus tard, elle sort de sa chambre, fraiche comme une fleur, le sourire aux lèvres et des idées plein la tête.


-Enlève moi cette cravate. On n'est pas en entretien d'embauche. Même si... Ça pourrait y ressembler. Tes travaux sont intéressants, tu es... Particulier. Ces cristaux, tes cristaux, sont une véritable source de découvertes et d'avancées. Mal utilisés, ils pourraient se révéler très dangereux... Une énergie quasi-illimitée... Imagine !.. Tu as déjà dû y songer.

Tu m'as prouvé que tu peux être audacieux, capable de t'occuper tout seul, et même de m'aider. Et j'ai besoin d'en savoir plus sur le sujet. Tu as éveillé ma curiosité et mon intérêt dans cette affaire. Je te propose un contrat. Tu travailles pour et avec moi sur la compréhension de tes particularités. Et pourquoi pas, si tout se passe bien sur d'autres projets.

Et arrête de m'appeler Madame. Moi s'est Rebecca.
Alors, qu'est-ce que tu en dis ? T'es partant.


La réponse ne manque pas d'être positive. Avec un sourire en coin et une idée derrière la tête, elle te lance :

-On est bon dans ce cas. Alors, pendant que j'administre le tout. J'aimerais que tu me fasses une synthèse de tous ces phénomènes, ton point de vue sur le sujet et tes perspectives. Quelles optiques tu envisages, les limites. Tout le tatouin habituel en quelque sorte. Merci.
Oh et si tu as besoin, y a une chambre libre. À moi que tu ne veuilles rentrer chez toi entre-temps.
En tout cas, je serais ici avec ton contrat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   Dim 12 Avr - 14:50

Un sourire s'inscrit sur mes lèvres. Je dois avouer que j'en dois plus d'une à Melanie maintenant. Elle m'a sauvé la vie, a évité que je me fasse arrêter ou trop questionné par rapport à mon problème de cristaux et en prime me trouve du travail. Si j'étais moins naïf, je me rendrais certainement compte que c'était pour Rebecca elle-même qu'elle a fait cela. Sauf que, je suis niais, c'est un fait. En plus, peu importe les raisons, les résultats sont bien là quoi qu'il arrive.

Comme elle me le demande, je retire ma cravate. Dans le même ordre d'idées, je déboutonne la veste pour me mettre un peu plus à l'aise. J'écoute son analyse sagement, sans trop bouger et en silence bien évidemment. Une fois le contrat évoqué et mon avis demandés, c'est avec plaisir que je réponds :

"Parfais Rebecca."

Par contre, il n'est pas question que je sois aussi familier quand elle aura des visiteurs. Je ne souhaite pas baisser sa crédibilité face à ses collèges si elle en a. En tout cas, une chose est sûre, il n'est pas question que je la laisse se laisser aller. D'un maintenant, c'est ma patronne, mais c'est aussi l'amie d'une amie. En plus, m'assurer qu'elle est bien, c'est aussi faire en sorte qu'on avance sur mon problème ce qui m'arrangerait quand même. Ce n'est pas que je n'aime pas le fait d'être un porc épique sanguinolent, mais c'est incontrôlable et douloureux.

"Je vais aller chercher mes affaires. Quand je reviendrai, j'irai faire quelques courses."

Oui, je compte bien continuer de faire la cuisine. La seule différence entre avant et maintenant, c'est que je vais le faire pour deux et non avec ma mère pour toute la famille. Il allait bien qu'un jour je quitte le cocon familial. Je quitte l'appartement de Rebecca, une fois chez moi j'explique la situation à mes parents, prennent quelques sacs avec des vêtements et un peu de matériel que mon père m'aide à venir déposer en voiture. Évidemment, il ne monte pas, il ne fait que servir de chauffeur. Une fois mes affaires montées, je ressors pour remplir le réfrigérateur. Je commence déjà ou plutôt je continue à faire mon travail d'assistant.

"Après le repas, je commencerai ce que vous m'avez demandé Rebecca."

Un repas plus ou moins rapide, mais avec des produits frais. Ensuite, je m'attelle à une longue tâche. Cela me prendra facilement des heures, voir des jours de synthétiser et commenter le résultat de plusieurs années de recherches. Mais c'est mon travail maintenant.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rebecca wan Bannett, vous êtes mon seul espoir. [PV Pnj]
» Grands Changements et Objectif de mois d'Aout.
» J'ai l'honneur de vous présenter le seul, l'unique : PetitBlob :D
» [Jeux de Twinoid] Mush : Jeu de survie dans l'espace : Vous êtes le seul éspoir de l'humanité !
» Rien à faire, vous êtes mon dernier espoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Metropolis :: Downtown-