AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Are you paying attention ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 39
♦ DCoins : 49
♦ Localisation RP : Ruelles Sombres de Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 70
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Are you paying attention ?   Jeu 9 Avr - 9:04


Un bruit assourdissant retentit. Un craquement sec, court, suivi d'un cri strident, un cri de douleur. C'était la jambe de Waldo. Waldo, c'est un connard. C'était pas ce que j'devais faire ce soir, mais j'suis tombé sur lui. 'fin, il s'est mis sur ma route. J'ai pas trop apprécié ce qu'il a fait. Ce sachet qu'il a tendu à ce gosse. C'est comme ça que ça commence, et c'est comme ça qu'ils finissent comme lui. Comme lui, ou mort. Assassiné, gisant dans le caniveau. Ces cons de gosses, ils grandissent, mais pas tant que ça. Avec ce type d'influence, ils se mettent à faire n'importe quoi pour de l'héro. Et ce n'est pas l'overdose qui les tue. Non, c'est la procuration. Par tous les moyens ils en veulent encore. Et ils en meurent. Là, sur le côté de la rue. Quatorze, quinze, seize ans. Et tout le monde s'en fout. J'ai bien fait de passé par là. J'ai bien fait d'intervenir. En me montrant, j'ai fait détalé le gosse. Ca s'est bien passé.

J'porte mon masque. Les masques de nos jours, ça fait peur. De plus en plus. Les médias nous font mauvaise réput', et c'est tant mieux pour moi. Certains bossent à la douce. Moi pas. J'ai besoin qu'ils aient peur. J'ai besoin qu'ils me regardent les jambes frémissantes. Ça rend les choses plus facile. Si ils tremblent, le couteau qu'ils pointent vers moi en premier recourt est plus facile à dégager. C'est ce qu'il s'est passé avec lui. L'a tenté de me planter. Fallait pas que j'me plante. J'ai esquivé, j'ai agrippé son poignet et crack. Comme d'hab. J'fais pas dans la fracture ou la fissure, moi j'casse. Il a lâché l'arme blanche tout de suite, me filant une fenêtre assez grande pour qu'une balayette plus tard il déguste la flaque d'eau. Il crache pour pas ingurgiter le dégueulis de boue immonde qui stagne au fond de la dite mare. Ça va pas faire un pli. Rien à voir avec ce que j'ai prévu. Allez, on va s'le finir.

- Tu recommenceras, tu penses ?

Il pleure, il gueule, il couine. Il appelle. Sa mère. Ils appellent tous leur mère. J'me suis toujours demandé pourquoi. La mienne était une grosse conne, de ce que j'ai compris. 'fin, quand j'me suis retrouvé tout seul, j'm'en suis rendu compte, mais je l'ai admis qu'il y a pas si longtemps. Ma question est rhétorique. J'sais bien qu'il peut pas s'arrêter. C'est une spirale infernale. On y goûte une fois, et on peut plus s'arrêter. J'sais pas bien comment j'pourrais faire pour pas qu'il recommence. J'veux dire, là, si j'le tuais, ce serait bien, mais avec quoi ? Lui briser la nuque, ce serait trop. Ça me pousserait trop loin. C'est pour ça qu'il me faut un flingue. Là, j'me retrouve comme un con, devant lui, à pas savoir si je pourrais le tuer de c'te terrible manière ou pas.

- Bon. Mettons. Si j'te brise les deux mains, tu pourras plus tendre de trucs à personne ? Ouais ?

Il pleure encore plus. Merde. C'était sans doute pas la bonne approche. Bon, tant pis. J'm'approche de lui. Mes pieds s'arrêtent à quelques centimètres de ses mains. J'lève mes grosses bottines et viens les écraser sur toutes ses phalanges. Un crack à l'unisson. Toutes brisées en même temps. Au même instant t. Il gueule. Il gueulera moins pour la deuxième. Ah, non. Mince. Bon. Il est temps d'y aller. La nuit est sombre et pleine de connards. J'lève les yeux. La lune est pleine. J'me bouffe toute l'eau d'pluie dans la gueule. Mais j'aime ça. J'adore ça. Ca m'apaise après cet instant de violence extrême. Et la nuit est loin d'être finie.

Sous l'épais nuage de gouttelette, Gotham est en éveil. Les criminels sont en éveil.
J'f'rais mieux de r'monter, d'ailleurs. Y a des types avec des flingues. R'marque, ce serait ce qu'il me faut. Mais ils sont cinq. Cinq, ça fait beaucoup. Surtout si ils sont tous armés. Mh.

- Eh, Waldo ! Ça va ?! TOI !

J'grimpe. J'grimpe aux échelles de secours. C'est lent. Merde. Ils me canardent de plomb. Leurs armes crachent un constant flot de balles meurtrières. Sert à rien d'esquiver, j'sais bien, mais j'veux m'rassurer. Et j'grimpe comme je peux. Aussi vite que possible. Mais pas assez vite. Bordel. Merde. Fichier(Fait chier). Putain. Ça fait mal. Ça pique. Ça brûle. Ça fait froid. Ça fait tout. Mais en fait, ça fait surtout mal. Pas mal comme quand le petit chaperon rouge se fait prendre dans un coin d'une ruelle parce qu'il aurait pas dû se dandiner comme une tarlouze de première, non. Vraiment mal. Heureusement, la balle a traversé. Héhé. Vous savez toujours pas où ça a touché, hein ? Moi non plus. J'sais bien que c'est quelque part entre ma bite et mon cou, mais avec les courbatures et ça, j'peux pas vraiment bien affirmer la localisation tant que j'aurais pas regardé. Et j'veux pas regardé. Surtout tant que j'suis pas en haut.
Voilà.

Ca a rien touché de grave. Quelque part au dessus du bassin. Rien d'vital. J'peux continuer tant que j'bande. Alors j'bande. Ouais, j'ai ça dans ma poche. Faut bien. La nuit est loin d'être finie.

J'regarde au loin. Là-bas. Un peu plus bas. Un peu plus loin. Là-bas. Ce camion. Et ces types. Ils sont armés jusqu'aux dents. J'vais devoir agir différemment que d'habitude. Dans la finesse. Un par un. Silencieusement. Ça d'vrait pouvoir le faire. Ou alors j'redescends juste là, j'choppe deux flingues sur les cinq types et j'rentre en trombe là-bas. De toute façon, j'fais le boulot que la police n'fait pas. Alors autant l'faire à ma façon.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 39
♦ DCoins : 49
♦ Localisation RP : Ruelles Sombres de Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 70
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Are you paying attention ?   Jeu 9 Avr - 10:07


Ils tentent tant bien que mal de relever Waldo. Mais il veut pas. Non il veut pas. Ca fait trop mal. Non. Il pleure, il couine. C'est tout ce qu'il sait faire et c'est tout ce qu'il fait. Il pleure, il couine, il appelle ça mère. Il n'a plus de main. Si il ne peut plus dealer, son fournisseur va le buter. C'est comme ça que ça fonctionne à Gotham. Son fournisseur doit être un mec sponsoriser par des grosses familles comme la famille Falcone ou Maronni. Pas les types que j'irais faire chier pour le moment. J'débute, alors.
Remarquez, c'est en forgeant que... 'fin vous connaissez cette expression de merde. Celle-ci même qui m'file des pulsions suicidaires actuellement ? Ouais. C'bien ce que j'pensais. En bas, cinq types et Waldo. Moi, j'suis sur un toit. Faut que j'ai le temps d'en étaler un en choppant son flingue et de buter tous les autres. J'peux faire ça ? Ouais j'peux faire ça. Rien à foutre. J'suis Jason Todd, bordel. Tout est facile pour le Todd. J'saute pas du toit, c'trop haut. J'descends un peu. Silencieusement pour l'moment. J'en aurais rien à foutre après, mais là, c'est surtout pour pas m'casser deux pattes comme un connard arrivé en bas.

Enfin arrivé à hauteur respectable. J'saute sur celui qu'à l'air le moins costaud. J'choppe son flingue pendant qu'il se pète la gueule. Les autres dégainent alors que moi j'ai déjà l'arme en main. Et eux, ils sont à deux doigts de passer l'arme à gauche. J'canarde. J'enchaîne. Un de moins, deux de moins, trois de moins, plus qu'un. C'est le plus costaud. Lui il s'en bat les couilles, il me chargeait pendant que j'fusillais ses potes. Il me plaque au sol. J'suis contraint d'lâcher le flingue. Une mandale, deux mandales.

Merde, j'aurais du esquiver. Mon nez est une putain d'fontaine à vinasse bien rouge. Faut qu'j'réfléchisse. Merde. J'peux pas bouger. Bon, tant pis. J'suis le Todd. Rien à foutre d'être réglo. Coup d'genou dans tes couilles qui doivent bien pendre à en juger par ta mare de sueur au niveau d'tes aisselles. Tu douilles ? Tant mieux. Un deuxième ? Ouais. Tiens. Il m'lâche. J'peux atteindre le flingue. Coup dans la tempe, puis exécution avec une balle dans la tête. J'fais pas dans la dentelle mon gars.

Le premier étalé s'relève. C'est le nouveau de la bande, c'lui qui vient de se faire aspirer dans la spirale infernale. Il est jeune. Mon âge. J'sais pas si j'dois l'tuer. Il peut peut être revenir... Il a peut être la foi. J'sais pas. Faut que j'teste sa ténacité et sa loyauté.

- C'est qui, le fournisseur de Waldo ? J'te demande à toi, parce que lui, il est uniquement capable d'me dire "Pitié" et "Maman". Même si j'lui dis que la prochaine fois qu'il me sort ça j'le flignue, il me sortirait quand même une connerie du genre "S'il vous plait". Alors bon. C'est qui son fournisseur ?

- Aucune idée ! Me tuez pas ! J'le ferais plus ! Je sais pas qui c'est !

Waldo grogne, derrière. Il sait. J'sais qu'il sait. Pourquoi il m'dit rien ? Il croit pouvoir en réchapper s'il m'dit rien ? J'lui pointe le canon sur le front. P'tet que ça va lui rafraîchir vous savez quoi ? Ou lui réchauffer son froc.
Ouais, ça lui réchauffe le froc.

- Bon, si tu viens de t'pisser dessus c'est qu't'étais stressé, mais pas à cause du flingue. J'sais qu'tu sais. Dis moi.

C'que j'lui avais dit n'avait aucun sens. J'aurais pas pu d'viner ça et ça voulait rien dire. Mais j'lui dis quand même, parce que j'veux lui faire peur. On dirait qu'il a pas peur. Moi j'veux qui soit apeuré. Comme Waldo. Waldo est un putain d'bon exemple.

- Son fournisseur... J'sais pas son nom, mais j'sais qu'il est en train d'effectuer une grosse entrée de came à quelques rues d'ici !

- Merci.

Balle dans la tête.

De rien.

Au final, ce pour quoi j'étais venu, c'est ce pour quoi ils sont ici. Et si j'avais pris la décision d'y aller en trombe, j'aurais pas eu ces cinq beau colt pour moi tout seul et un Waldo qui pourrait faire office de bouclier humain pour mon entrée en fanfare.

Allez, viens que j'te choppe par l'colback.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Are you paying attention ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ATTENTION : RAPPEL A L'ORDRE
» Fan de FF, attention, Tada ...
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» Attention messire !
» Attention messire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: East End :: Park Row-