AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Lun 13 Avr - 11:20

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



Dans le commissariat du GCPD, à l'écart d'une foule évanescente qui s'active devant des problèmes de moindre importance, un homme est assis devant son micro. Son sourire s'élargit quand il repense à la bague qu'il pourra enfin offrir à sa femme avec ce petit extra. Tout ce qu'il a à faire, c'est suivre les consignes, et ses fins de mois seront très largement arrondis.

- Unité 8-5. Unité 8-5.
- Crrr. Au rapport.
- Nous avons un code 4-a en court à l'angle de Jefferson street & la 21eme avenue. Unité 7-9, 8-3 et 8-4 en chemin.
- Crrr. Reçu, on y va.

Pendant ce temps, à l'angle de Jefferson Street et de la 21è Avenue, dans la seule boutique d'antiquités abandonnée, des hommes restent dans le noir, dans la réserve.

- Vous pensez qu'il a rempli sa part du contrat ?
- Y a pas plus pourri qu'un keuf de Gotham, Nico. Il l'a fait. Et quand les flics se pointeront, on sera là pour les accueillir.

L'homme qui vient de parler, de grande taille, recharge d'un coup sec son AK47. Immédiatement, les quinze autres qui l'entourent font de même.

- Montrons un peu à ce pays que personne est à la hauteur pour faire respecter leurs lois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Lun 13 Avr - 17:15


Bienvenue en Enfer 







La nuit venait à peine de tomber. J'étais alors au volant de ma voiture de fonction banalisée. Sur le siège passager, se trouvait alors ma partenaire, l'inspectrice Lindsey Fleet. Elle calme comme à son habitude, le regard perdu sur les vitrines des magasins qui ce trouvaient de son côté. Sur la banquette arrière, il y avait l'analyste dans la police scientifique de Metropolise, Barry Allen. Ce dernier était à Gotham en raison d'une affaire commune entre le G.C.P.D. et le M.P.D.. L'affaire, qui au passage vint à être abouti avec succès, le devait grandement aux talents de l'analyste Allen. Talents, qui surpassèrent grandement ceux du département scientifique de commissariat de Gotham. De même, la réussite de cette ''Traque'', fut une réussite grâce au sang-froid de ma collègue et moi-même lors de l'altercation avec le criminel.

L'affaire clôturée, ainsi que le meurtrier derrière les barreaux, nous ne pouvions que raccompagner l'analyste Allen à la gare de Gotham où un train le ramènerait chez lui. Le trajet vers la gare fut chaotique. Succédant bouchon après bouchon, en raison de pannes ou autre malencontreux rentre-dedans, nous vîmes arriver l'heure fatidique de l'entrée en gare du train, alors que nous étions bien loin d'y arriver. Sachant qu'il était trop tard pour arriver à temps, je proposais alors d'attendre le prochain qui devait arriver plus tard en fin de soirée, et cela, autour d'une table. Connaissant un restaurant non loin de la gare, je soumis alors d'y prendre une table.

- Unité 8-5. Unité 8-5.

Ma partenaire vint alors à décroché le micro et répondit.

- Crrr. Au rapport.

- Nous avons un code 4-a en court à l'angle de Jefferson street & la 21eme avenue. Unité 7-9, 8-3 et 8-4 en chemin.

- Crrr. Reçu, on y va.


Elle vint à raccrocher, puis ouvrit la boite à gants et en sortie le gyrophare, afin de le poser sur le toit de la voiture.

-  Navré Mr. Allen, mais le restaurant va devoir attendre.

Allumant le gyrophare, ainsi que la sirène, je vins à forcer le passage aux autres usagés de la route. Passant par des ruelles qui heureusement n'étaient pas plus petites, nous vînmes à arriver sur les lieux les premiers. Coupant le contacte, nous sortîmes ma collègue et moi, rentrant la tête dans la voiture, je vins à regarder mon passager et lui.

-  Restait ici Mr Allen, pour votre sécurité. Cela ne devrait pas être long.

Sortant de nouveau de la voiture, ma collègue vint à m'indiquer le coin de la rue du regard. Il s'agissait là d'une boutique d'antiquité complètement vide et à moitié délabré.

-  Fleet ! C'est quoi ces conneries ?

- Aucune idée. Je vais y jeté un œil.

-  Je viens avec toi, les renforts devraient ne pas tarder.

C'est alors que nous nous décidions de nous approcher de la boutique.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Lun 13 Avr - 22:31



Confortablement installé sur la banquette arrière du véhicule, je contemplais Gotham City. Sa renommée n'était pas usurpée : c'était comme si "Suicide Slum" se retrouvait à l'échelle de toute une ville... L'affaire qui m'avait amenée ici était d'ailleurs à la hauteur de la réputation des enquêtes criminelles dont j'avais eu vent.
Fort heureusement, mes talents et ceux de monsieur Arson et de mademoiselle Fleet s'étaient bien complété et nous avions réussis à en venir à bout.

Bref, nous étions tous bien fatigués et j'étais assez pressé de prendre mon train... Enfin ça c'était pour la version officielle. En réalité, ma super-vitesse me servirait à effectuer le trajet, et j'allais très certainement gagner un temps précieux. Malheureusement le chemin fut semé d’embûche et le train était déjà partit bien avant que nous ayons pu atteindre la gare... C'était cramé pour rentrer aujourd'hui. Foutue couverture à conserver tiens... Cependant, Jack soumis l'idée d'aller prendre une table dans un petit restau, ce qui n'était pour déplaire à l'insatiable goinfre que j'étais. Tandis que j'envoyais un sms à Wally pour lui signaler que c'était cramé pour notre soirée Burritos de ce soir, une alerte retentit dans l'habitacle de la voiture...

La partenaire de Allen prit alors la communication... Malheureusement le type s'exprimait dans ce fameux langage typique des alertes policières que je ne maîtrisais pas tellement, aussi la teneur du message m'échappa... C'était mort pour le resto aussi. Décidément c'était la soirée des désillusions.

Gyrophare sur le toit, nous nous dirigeâmes donc vers le lieu du crime... Je ne savais pas tellement de quoi il était question mais mes collègues du GCPD n'avaient pas l'air dans leur assiette. Arrivés sur les lieux, Jack se tourna vers moi en me faisant signe de ne pas bouger.

-  Restait ici Mr Allen, pour votre sécurité. Cela ne devrait pas être long.

En théorie il avait raison... En pratique, l'inspecteur Arson et sa partenaire prenaient sûrement bien plus de risques que moi... Qu'ils le veuillent ou non, Flash allaient mettre son nez dans cette affaire qui ne me plaisaient pas des masses. Retirant mes vêtements civils pour laisser place à mon alter ego, je suivis mes deux collègues jusqu'à une boutique délabrée...

Mieux valait passer en éclaireur.

Je pénétrais dans la boutique qui semblait apparemment déserte... Malheureusement, je mesurai vite à quel point je m'étais trompé.

- En voilà un ! Allumez le les gars !

Seul les bruit d'une dizaine d'armes automatiques firent echo aux paroles du malfrat. Les tireurs étaient embusqués, impossible de les atteindre... Mon salut résidait dans la fuite faute d'une autre approche. Le plus urgent était de prévenir Arson et Fleet. Filant à 500 mph, j'arrivais rapidement sur leur position... Ils étaient tout près.

- Inspecteurs, si vous savez ce qui est bon pour votre santé, je vous déconseille de rentrer dans cette baraque... À moins que vous n'ayez une folle envie de vous reconvertir en passoires.

L'approche était incongrue et je m'étais dispensée des présentations, mais vu l'urgence de la situation je m'en étais abstenu... Hors de question de rentrer là-dedans sans une stratégie adéquate. Malheureusement les bandits ne nous laissèrent guère de temps pour réfléchir, puisqu'ils se postèrent aux fenêtre pour nous arroser copieusement. Sans perdre une minute, je me saisis de mes deux compagnons, les extrayant ainsi du déluge de balles pour nous mettre à l'abri. Il fallait réfléchir, et vite.

- Si vous avez une idée de génie en stock, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mar 14 Avr - 7:35

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



- Bordel, c'était quoi ça ?
- J'en sais rien. En tout cas, c'était rapide.
- Faut pas lui laisser le temps de s'échapper !

Le chef de bande reste à l'abri dans l'arrière-boutique tandis que plusieurs de ses hommes commencent à tirer en direction des deux flics qui s'approchent.

- Ils se sont mis à couvert. On fait quoi ?
- Lancez-leur quelques cadeaux.

Et c'est à ce moment-là que sont jetées, dans la direction des policiers et de leur compagnon, une grenade paralysante et une grenade à fragmentation.

- J'ai toujours aimé les Boum.

Boum.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mar 14 Avr - 10:55


Bienvenue en Enfer 







Une salve de tirs vint à retentir dans la vieille boutique. D'un réflexe quasi-instantané, je vins à attraper ma partenaire par l'épaule et à la tirer vers moi pour l'éloigner de la devanture. Par chance, les balles ne semblaient pas sortir de la boutique, mais pour autants j'avais sans aucun doute eu le bon réflexe. Fixant ma partenaire, c'est alors qu'un coup de vent vint à venir à nous, soulevant au passage les cheveux de cette dernière. Tournant la tête, en suivant le regard de ma partenaire, je vins alors à voir en face de moi un homme de rouge vêtu.

- Inspecteurs, si vous savez ce qui est bon pour votre santé, je vous déconseille de rentrer dans cette baraque... À moins que vous n'ayez une folle envie de vous reconvertir en passoires.

Quoi ? Mais qui était-il ? Et comment était-il arrivé ici ? Là était les questions que je posais. En réalité, je n'eus guère le temps de lui poser ces questions en raison de l'arrivée imminente d'hommes armés au niveau des fenêtres. C'est alors qu'ils ouvrirent le feu sur nous. À ce moment, je pensais alors que j'étais belle et bien condamné, il n'y avait aucune chance que je puisse résister à une telle salve avec si peu de mes pouvoirs. Voulant protéger ma collègue, je tentais alors de désespérément de m'interposer entre les balles et elle, mais sans comprendre comment, nous vinrent à arrivé quelques mètres plus loin au coin d'une ruelle d'en face.

- Si vous avez une idée de génie en stock, je suis preneur.

Comment ? Je ne comprenais pas vraiment la situation, c'était lui qui nous avait transportés jusqu'ici ? Téléportation ? Non, il me semble qu'il y a eu du mouvement, ce n'était pas instantané.

-  Qui êtes-vous ? Comment vous avez fait ça ?

À peine eut-il le temps de répondre à ma collègue qu'un bruit métallique vint à nous. Un bruit de rebond caractéristique des grosses emmerdes. Puis vint un bruit de gaz sous précisons. C'est alors que je vis une grenade lacrymogène à quelques mètres de nous. Un nuage de fumée vint alors à se former face à nous, puis vint un second bruit de rebond métallique. C'est alors que je vis à mes pieds une grenade à fragmentation.


-  Courez !!!!

C'est alors que ma partenaire vint à ce retourné afin de courir. Quant à moi, je fixais du regard l'homme en rouge, d'un air : ''Ne te préoccupe pas de moi, c'est trop tard''. C'est alors qu'il attrapa ma partenaire et qu'il disparut à une vitesse ahurissante. Pour ma part, je vins à décollé le plus rapidement possible du sol et à m'envoler. Malheureusement pour moi, la déflagration vint assez vite et je vus alors pris dans le souffle de l'explosion qui me propulsa loin au-dessus des air. Perdant momentanément connaissance, je vins alors à retomber lourdement sur le toit d'un immeuble non loin de l'explosion.

- Aïe, c'est pas passé loin.

J'avais un peu mal, mais c'était sans nul doute la chute, car pour autant, j'avais été épargné par la déflagration. Seul le souffle m'avait touché, une chance pour moi. Me relevant alors difficilement, je pris un temps pour me remettre, puis pris ma forme martien et chercha les autres.

Après quelques minutes, je vins à retrouver Fleet et l'homme en rouge. Là, je descendis vers eux et leur dis alors.

-  Je suis Martien Manhunter, ne vous inquiétez pas pour l'inspecteur qui était avec vous, il est saint et sauf grâce à moi. Je suis heureusement arrivé au bon moment.

M'avançant vers eux, je continuai.

-  Inspecteur, contactez des renforts, le SWAT s'il le faut. De même, il faut boucler la rue et ces alentours, fait en sorte de vider les habitations les plus proches, nous ne savons pas quel est le potentiel militaire de ces hommes et il ne faut pas les négliger.

Elle était septique, cela se voyait à son regard.

-  Faite moi confiance inspecteur, des vies innocentes sont peut-être en jeu.

Me tournant vers l'homme en rouge, je l'examinais du regard, puis dis.

-  Comment dois-je t’appeler le rapide ? Es-tu partant pour mettre un terme à cette folie ?













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mar 14 Avr - 21:29



Comme je m'y attendais, mes deux collègues avaient été plutôt secoués par cette rencontre aussi brusque qu'impromptue, et l'inspecteur Fleet ne manqua pas de me poser les questions agaçantes mais malheureusement inévitables qu'induisaient de telles circonstances.

-  Qui êtes-vous ? Comment vous avez fait ça ?

- Ecoutez inspecteur tout ceci est une histoire bien trop longue à vous raconter, dans l'immédiat nous devrions...

Aussi rapide que je sois, les bandits m'avaient pris de court cette fois-ci. Des grenades de différents types roulaient déjà à nos pieds tandis que mes collègues couraient dans tous les sens pour échapper aux déflagrations. Fleet avats déjà pris pas mal de distance, et je n'étais pas sûr de pouvoir extraire mes deux compagnons en même temps. Arson me fit alors de sauver sa partenaire. Je me répugnais à le sacrifier mais je ne pouvais en sauver qu'un... Je jetais un dernier regard à Jack avant d'emporter sa collègue en dehors de la zone... Ce type était un héros.

La nuée de grenade explosa dans une déflagration sourde, que les cris de Fleet couvraient à peine le vacarme ambiant...

- Jaaaaaaaaaaaaaaaaack... Putain Jack... T'avais pas le droit enfoiré !

- Calmez vous inspecteur. Votre collègue a donné sa vie pour que je sauve la vôtre... À nous de donner du sens à son sacrifice maintenant.

Fleet n'eut pas le loisir de me répondre, coupée dans son élan par un nouveau protagoniste qui se joignait à cette folie... Et bon sang de bonsoir, j'étais prêt à croire en tout mais là ça faisait beaucoup, même pour moi. Il était vert, de la tête au pied. Ce n'était pas un costume mais bel et bien sa peau... Son crâne possédait une forme plutôt curieuse et ses yeux étaient aussi rouges que des rubis.

-  Je suis Martien Manhunter, ne vous inquiétez pas pour l'inspecteur qui était avec vous, il est saint et sauf grâce à moi. Je suis heureusement arrivé au bon moment.

J'étais plutôt soulagé pour Arson mais je n'étais pas rassuré par l'allure du xénomorphe... Cependant mon statut tout récent de super-héros m'incitait plus que jamais à ne pas juger quelqu'un à sa simple apparence. Je devais faire confiance à l'extraterrestre, et pour tout dire je n'avais guère d'autres options à l'heure actuelle.

-  Inspecteur, contactez des renforts, le SWAT s'il le faut. De même, il faut boucler la rue et ces alentours, fait en sorte de vider les habitations les plus proches, nous ne savons pas quel est le potentiel militaire de ces hommes et il ne faut pas les négliger.

Il savait ce qu'il faisait apparemment. Et si je m'étais fait à l'idée que nous devions collaborer avec Martian Manhuntter, ce n'était pas le cas de Fleet qui ne semblait pas convaincue par les propos de l'extraterrestre.

-  Faite moi confiance inspecteur, des vies innocentes sont peut-être en jeu.

Il se tourna alors vers moi, me fixant droit dans les yeux. Je n'osais pas l'avouer, mais je le trouvais tout de même assez flippant.

- Comment dois-je t’appeler le rapide ? Es-tu partant pour mettre un terme à cette folie ?

- Si tu tiens à me donner un nom tu peux m'appeler Flash. Pour le reste, je suis partant mais guère inspiré. Ces types se sont admirablement bien placés, et malgré ma super vitesse, je ne sais pas comment les déloger de leur perchoir. Je n'ai pas vu d'accès à l'étage dans la bâtisse et aussi rapide que je sois, j'ai toujours besoin d'avoir le sol sous mes pieds. Le mieux que je puisse faire, c'est les distraire.

Voilà en gros où nous en étions... En dépit de tout mon pouvoir j'étais réduit à l'impuissance. J'espérais que le martien avait quelques atouts dans sa manche, car à moins d'une intervention militaire, je ne voyais pas ce qui ferait sortir ces types de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mar 14 Avr - 21:56

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



Vous essayez d'appeler le SWAT et des renforts, mais vous ne pensez pas à alerter vos compagnons du guet-apens dans lequel ils se fourrent. Les unités 7-9, 8-3 et 8-4 arrivent à toute vitesse et vous rejoignent, sans savoir que leur mort est proche.

A l'intérieur de la vieille boutique, le chef n'a qu'un geste à faire et quelques mots à prononcer pour changer les règles du jeu.

- Allumez cette bande de cons.

Aux fenêtres, trois grands types portent sur leur épaule un instrument de guerre au potentiel de destruction énorme. Ils chargent l'arme et, dans un sourire morbide, tirent de leurs lance-roquettes sur les voitures qui viennent d'arriver.

- Je vous avais dit que j'aimais les boum ?

Les explosions s'enchaînent, la rue se recouvre rapidement d'une épaisse couche de fumée et vous, oui, vous, vous retrouvez coincé au milieu d'un plan qui vous dépasse.

- Chopez ceux qui restent.

Un de ses acolytes parle dans un talkie-walkie et, immédiatement, les plaques d'égout de la rue s'ouvrent, libérant une quinzaine d'hommes avec masque à gaz et armés jusqu'aux dents. Ils ne sont pas là pour vous tuer, non. Ils sont là pour vous enlever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mer 15 Avr - 11:15


Bienvenue en Enfer 








- Si tu tiens à me donner un nom tu peux m'appeler Flash. Pour le reste, je suis partant mais guère inspiré. Ces types se sont admirablement bien placés, et malgré ma super vitesse, je ne sais pas comment les déloger de leur perchoir. Je n'ai pas vu d'accès à l'étage dans la bâtisse et aussi rapide que je sois, j'ai toujours besoin d'avoir le sol sous mes pieds. Le mieux que je puisse faire, c'est les distraire.

Flash, étrange nom que voilà. Il avait confirmé mes dires sur une chose au moins, il était rapide, super rapide d'après lui. En tout cas, il était partant, mais tout comme moi, il n'avait guère d'inspiration. Comme le disait Flash, cette boutique était une vraie forteresse. Mais une chose est sur, c'est que l'histoire de ce monde m'a appris qu'il n'y avait aucune forteresse de véritablement imprenable. Bien évidemment, je ne suis pas au maximum de ma forme et mes capacités n'en sont que restreintes. Si seulement je pouvais de nouveau jouer sur ma densité, je pourrais y rentrer comme je le souhaite et les prendre ainsi par surprise. Mais bon, je ne le pouvais pas maintenant. Mis à part volé et altérer mon apparence, je n'avais guère véritable autres atouts en ma disposition.

Vint alors des sirènes qui retentirent au loin. Au bruit, l'on pouvait clairement comprendre qu'elles provenaient d'une rue très proche de la boutique d'antiquité. Je vins alors à comprendre. Il s'agissait là, des autres unités envoyées sur les lieux du méfait. Des sifflements très distinctifs, puis vint après trois explosions, Boum-Boum-Boum. Cela fut très vite suivi par le son caractéristique des flammes et de la taule qui craque.

-  Des roquettes !

J'avais clairement compris ce qu'il s'était passé. Ces hommes venaient d'utiliser des lances-roquettes sur les véhicules de police. Avec si peu de temps entre l'arrivée des voitures et les tires, il était inévitable qu'il y est des blessés et si ce n'est des morts.

Très rapidement, un épais nuage noir s'éleva dans le ciel. C'est à ce moment-là que je repris mon envol et que je me suis dirigé vers la rue en question. M'avançant toujours plus près, je vins à entrevoir dans l'épais nuage, des flammes. À cette vue, je perdis momentanément ma stabilité et vins à tomber sur un toit d'un immeuble longeant la rue. Me relevant, je vins à m'approcher au bord du toit et constatai avec effrois, et cela, à travers le nuage qui se dissiper lentement, un grand nombre d'hommes armées jusqu'aux dents. Ils étaient partout dans la rue, tournant autour des carcasses, comme cherchant âmes qui vivent. C'est alors qu'ils virent à attraper un policé qui avait miraculeusement réchappé de l'explosion de sa voiture. Mon regard refit de nouveau la rencontre avec les flammes d'une des carcasses de voiture. Tombant en arrière, puis m'asseyant sur le sol, mon cœur battait tellement fort que je me sentais alors très mal.

-  Il faut … * Souffle fort * Il faut que je trouve un moyen …, un moyen d'éviter les flammes.

Me relevant, je rejoignais alors le dénommé Flash. M'approchant de lui, je lui dis alors.

-  Tu n'aurais pas quelque chose pour faire disparaître les flammes des carcasses ? Cela me serait très utile, sinon je ne pourrais aller là-bas.













______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mer 15 Avr - 19:41



Tactiquement, nous étions dépassés. Les gangsters ne nous laissaient pas deux minutes pour souffler ou nous organiser et nous ne pouvions que réagir à leurs attaques au fur et à mesure qu'elles arrivaient. Pour l'homme le plus rapide du monde cela devenait vexant.

Armés de lances-roquettes, les bandits se mirent à tirer sur les unités du GCPD qui étaient arrivés en renfort. Aussi rapide que je sois il m'était impossible de toutes les arrêter et je ne pus qu'observer impuissant les détonations des véhicules de mes collègues... Presque instantanément Martian Manhunter s'envola vers les carcasses de voitures, très certainement pour voir s'il y trouvait des rescapés.

Malheureusement, les flammes formaient une sorte de barrière naturelle nous interdisant l'accès à la zone. Et puis je n'étais pas un expert un xénobiologie mais mon compagnon n'avait pas l'air dans son assiette... Était-il plus sensible au feu qu'un être humain ?

- Tu n'aurais pas quelque chose pour faire disparaître les flammes des carcasses ? Cela me serait très utile, sinon je ne pourrais aller là-bas.

J'analysai rapidement mon environnement à la recherche d'un tuyau d'arrosage ou d'une bouche à incendie mais le coin en était dépourvu... J'allais de voir user de mes méninges. Le feu brûlait grâce à l'oxygène contenu dans l'air... C'est à dire à peu près partout sur terre. Sauf si on pouvait générer un vide en un endroit précis.

- J'ai peut être une idée mais c'est pas gagné...

Je me mis alors à courir autour de la zone accidentée. Mon objectif était de créer une barrière qui empêcherai les molécules d'air de passer afin de générer un vide sur les lieux de l'accident. Mais ma vitesse habituelle ne suffisait pas. J’accélérai encore ma cadence, réalisant le sprint de ma vie... Mon cœur battait la chamade tandis et je ne sentais plus mes jambes. J’accélérai encore et toujours, poussant mon corps à son extrême limite. Petit à petit, les flammes vacillaient, faiblissants de plus en plus... Jusqu'à disparaître complètement.

Mes jambes ne me portaient plus, tandis que je sombrais petit à petit dans l'inconscience... J'avais très certainement dépassé tous mes records de vitesse, mais j'en payais le prix. La dernière chose que j' entrevu avant de sombrer dans l'inconscience, c'était une bande de gaillard équipés d'arme automatiques et de masques à gaz sortir d'une bouche d’égout toute proche...

Cette fois-ci, j'étais vraiment dans la panade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mer 15 Avr - 20:21

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



Les flammes se dispersent. Et alors ? La nuée d'hommes équipés de masques à gaz balance une nouvelle grenade fumigène pour couvrir leurs mouvements avant de se saisir des rares rescapés de l'explosion, dont une fameuse inspectrice du G.C.P.D. Leur mission est simple : tuer un maximum de flics, en capturer au moins deux et les amener à leur chef pour la suite des opérations. Leurs gestes sont méticuleux, travaillés dans les moindres détails. Sans être un véritable commando, il est évident que ces hommes se sont entraînés pour ce moment. Les corps évanouis de l'inspectrice Fleet et d'un autre policier sur les épaules, ils se dirigent, toujours dissimulés par la fumée, vers la boutique.

- Ca y est, on a les paquets.
- Bien, on dégage. Foutez le feu, les gars !

Il ne leur faut que trois cocktails molotov pour embraser la vieille boutique d'antiquités. A ce moment-là, leur groupe se sépare distinctement : Tandis que la majorité d'entre eux retourne dans les égoûts, les autres embarquent les corps inanimés des policiers dans un fourgon et détalent à toute vitesse.

- Vous avez vu ces machins ? Y a un type vert qui volait.
- Mon frangin m'a dit qu'il l'avait déjà vu, avant.
- Ton frangin est camé !
- N'empêche qu'il l'a vu ! Et toi aussi !
- Et t'as vu le mec en rouge ? C'était quoi, ça ? Une fus...

Le coup de poing qu'il vient de se manger indique au mec d'arrêter de parler. Pendant ce temps, épongeant ses doigts plein de sang, celui qui semble être le chef de la bande prend son téléphone :

- Ouais, phase 1 remplie. Dis au patron qu'on file vers la phase 2. Direction : la tour de l'horloge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Jeu 16 Avr - 11:12


Bienvenue en Enfer 








- J'ai peut être une idée mais c'est pas gagné...

C'est alors que le dénommé Flash parti à vive allure vers les carcasses. Fixant la scène accotée à une mur, tout prêt à m'écrouler, je voyais alors l'impossible. L'homme au costume rouge vint à courir de plus en plus vite, faisant ainsi vaciller et s'atténuant de plus en plus, jusqu'au point de disparaître complètement. Les flammes s'effaçant, mon corps vint à se calmer et à reprendre de l'ardeur. Une fois en procession de mes moyens, je vins à découvrir avec stupeur que Flash s'était écroulé au sol. Je me précipitai alors vers lui tentant de le réveiller, c'était-il écroulé de fatigue ? Il y avait des chances, il venait sans doute de dépasser ces limites.

- Flash, reprend-toi, les hommes sont encore là !

Vint alors une nouvelle grenade fumigène provenant des hommes armés. Ne nuage de fumée s'épaissit très rapidement, puis vint un bruit de verres brisés, puis de flammes caractérielles. Mais qu'est-ce qu'il ce passé enfin ? Flash était encore dans les vapes et je pouvais clairement distinguer par le bruit qu'il y avait un mouvement de troupes. Le fumé, ce dispersant, lentement, vint le bruit de plaque d'égout, ainsi que celui d'un moteur. Il quitté les lieux, mais pour quelles raisons ? Il avait emmené l'un des survivants, puis je compris aussi très vite que Fleet manqué à l'appel, l'avaient-ils emmené-elle aussi ? Quoi qu'il en soit je ne pouvais pas laisser seul Flash. Le prenant sur mon épaule, je vins à le ramener à la voiture, car nous ne devions pas perdre de vue ces hommes. Mon instinct de flic me disait clairement qu'ils avaient dû prendre une camionnette, car une voiture n'aurait pas suffis et les égouts auraient étés trop compliqué pour transporter quelqu'un. Arrivant à la voiture, Allen avait disparu, sans nul douté avait-il fui, en entendant un tel vacarme.

Je vins à mettre Flash sur la banquette arrière, puis passa au volant et sortit les clefs de mon corps. Je m'empressai par la suite de mettre le contacte et de foncer en direction de la route qu'avaient empruntée ces hommes. J'étais convaincue qu'il s'agissait d'une camionnette et je devais impérativement la rattraper. Une chance pour moi, un tel événement avait fait déserter une grande majorité des rues.













______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Jeu 16 Avr - 14:34



Je réémergeait petit à petit, couché sur la banquette arrière de la voiture de l'inspecteur Arson. Au volant se trouvait l'extraterrestre : il avait dû me ramener après mon malaise. J'avais bon dos de faire la morale à Wally en lui disant de se ménager...

- Qu'est ce que je fais là ?

Martian Manhunter me fit alors un rapide résumé de la situation, m'expliquant que les criminels avaient pris la fuite en emportant certains policiers pour des raisons plus que mystérieuses. D'après lui, nos suspects se trouvaient très probablement dans une camionnette ou un véhicule du même genre. Les courses poursuites c'était ma spécialité !

- Je passe devant !

À peine avais-je terminé ma phrase que j'étais déjà à l'extérieur de la voiture, m'insérant dans le trafic routier à la recherche du dit véhicule. J'avais volontairement réduis ma vitesse pour me laisser le temps de chercher la camionnette des gangsters, que je ne tardai pas à trouver : si rien ne la distinguait d'un véhicule normal, leur façon de rouler et leur vitesse montraient clairement qu'ils étaient en cavale.
Je fus d'ailleurs reçu par une salve de mitrailleuse, me confirmant définitivement qu'il s'agissait de mes hommes.

Esquivant leurs balles qui semblaient pour moi se mouvoir au ralenti, je ne mis pas longtemps avant d'arriver au "coude à coude" avec leur camionnette. J'étais devenu assez inventif pour ce qui était d'arrêter un véhicule en marche, mais vu la circulation dans le cas présent, j'allais devoir me montrer prudent.

Je tentais mon coup favori, le "freinage forcé" mais pour cela, il me fallait pénétrer dans le véhicule... Mais ces crapules là étaient du genre prévoyantes et avaient pris soin d'activer la fermeture centralisée. Un point pour eux. Mais je n'étais pas à court d'idées pour autant...

Montant sur le capot j'entrepris de tripoter un peu la mécanique... Mais pour ça, encore fallait t-il que je puisse accéder aux organes internes de la voiture, chose compliquée en l’occurrence, puisque le levier de déverrouillage devait se trouver dans l'habitacle. Mais encore une fois, il me suffisait d'être un peu inventif.

Bientôt, je fus mitrailler de toute part, les bandits n'hésitants pas à sacrifier leur vitre avant pour m'étendre... Comment leur expliquer à quel point il était vain d'user d'arme à feu sur moi ? Bientôt, leurs chargeurs furent vides, et je pus retourner à mes affaire. Je ne pourrais pas user de la force brute pour, mais ma vitesse allait une nouvelle fois m'être d'un grand secours. Faisant mine de soulever le capot, je me mis à faire vibrer mes membres de plus en plus vite, faisant ainsi céder les attaches.

Je regardais rapidement les différents organes de la camionnette : liquide de frein, lave glace, moteur... Batterie ! Ôtant la précieuse source d'énergie, le véhicule "cala" brusquement. Manifestement un des bandits avait "omis" d'attacher sa ceinture, puisqu'il nous gratifia d'un misérable vol plané.
C'était une ordure de la pire espèce, et il avait essayé de me tuer, mais je n'allais pas le laisser s'écraser au sol. Usant de ma super-vitesse, je réussis à le réceptionner au vol avant de le ramener sur la terre ferme...

- Estimes-toi heureux que ce ne soit pas le bitume...

Le coup de poing parti, fulgurant, il n'avait même pas compris ce qui l'avait frappé. J'appliquai un traitement similaire au reste de la bande, aidé de Martian Manhunter qui rattrapait les derniers fuyards. Il en avait apparemment capturé un et se préparais à l'interroger... je ne voulais pas être à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Sam 18 Avr - 12:43

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



- Phase 1 terminée, rien à signaler. Début de Phase 2 imminente

Rien à signaler ? Comment ça ? Vous avez pourtant stoppé le véhicule et les deux malfrats derrière le tableau de bord.
Le premier est allongé au sol après le coup-de-poing sonique de l'éclair rouge. Le second, entre les mains du Martian Manhunter, bégaye et tente de s'échapper. Cependant, tu le tiens bien en main et l'interroges avec perspicacité. Il ne dira rien. Finalement, il ne sait pas. Puis qu'il va se faire tuer s'il parle. Au final, il veut bien te dire quelque chose, mais la peur des représailles et de ta justice poignante le font trembler.

-Je..Je... Ils... La tour... La tour de de... De l'horloge. J'sais ri-ri-rien d'plus. J'te jure ! 

Une patate en coin du visage et le voila assomé. Les menottes aux poignets, tu l'accroches avec son complice à un réverbère afin qu'ils ne s'enfuient pas en attendant l'arrivée des renforts.
Cependant, tandis que Martian interroge le suspect encore debout, toi, Flash, t'approche de la camionnette. La porte arrière est intact et fermée. Tu poses tes mains dessus et tremblent comme précédemment. La porte s'ouvre. En l'espace d'une fraction de seconde, tu entends, vois et comprends la situation: un piège... Tic-Tac-Tic-TAC ! BOUM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Sam 18 Avr - 14:36


Bienvenue en Enfer 








Flash partit alors à vive allure. Je n'eus à peine le temps de lui demander si je devais m'arrêter pour qu'il descende, qu'il était déjà parti. Après quelques minutes, je vins enfin à le rattraper. Il avait arrêté une camionnette et venait d'envoyer un homme au tapis en un coup-de-poing. Pour ma part, je descendis rapidement de voiture et poursuivis un complice qui tentait de fuir. Le rattrapant, je vins à engager un interrogatoire musclé. Jouant les innocents, puis les ignorants, il vint alors à prendre peur. Non de moi, mais des représailles auxquelles il s'exposait auprès de celui ou ceux qu'il servait. Je vins alors à changer de méthode. Altérant mon apparence physique, je vins à transformer ma personne en une image abominable et à le menacer d'un châtiment bien plus atroce que la mort. Sa peur changea au profit de celle que je lui affligeais et il vint à se confesser.

-Je..Je... Ils... La tour... La tour de de... De l'horloge. J'sais ri-ri-rien d'plus. J'te jure ! 

-  Merci de ta collaboration, j'espère pour toi que tu ne m'as pas menti, car je te retrouverais et tu ne trouvera alors plus jamais le repos, mise à part dans la mort.

Lui assenant un bel uppercut, il vint à perdre conscience, profitant qu'il soit hors d'état de nuire, je vins à chercher son collègue et en utilisant des menottes se trouvant dans la voiture, je les attachais à un poteau. À la suite de cela, je vins à me retourner pour appeler Flash qui se trouvait à l'arrière de la camionnette. M'apprêtant à la rejoindre, vins alors une énorme explosion venant ainsi à me propulser en arrière et me faisant tomber violemment à sol.

Me réveillant doucement, je n'entendais alors plus qu'un sifflement dans mes oreilles. L'explosion avait était bien plus forte que la précédente. Deux en une journée, c'était un record. Tentant de me lever, la vue des flammes émanant de la camionnette me fit très rapidement retomber. Petit à petit, le sifflement disparu laissant place au bruit caractériel des flammes et des sirènes de police qui arrivaient sur les lieux. Il me faillait rejoindre la voiture. Évitant du regard les flammes, je me relevais et me dirigeais vers la voiture. Au passage, je tentais désespérément d'appeler Flash, espérant que les flammes ne l'avaient pas pris.

Une fois retrouvé, nous devrons aller jet un œil à la Tour de l'Horloge.












______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Lun 20 Avr - 23:36



Simple mais efficace, les méthodes d'interrogatoire de mon camarade extraterrestre finirent par faire parler l'homme de main que nous avions appréhendé. C'était donc à la tour de l'horloge qu'aurait lieu le dernier acte...

Il n'y avait pas un instant à perdre ! Mais avant de passer à quoique ce soit d'autre, il me fallait tout d'abord délivrer mes collègues du GCPD. Sans surprise, la portière arrière avaient été verrouillée : un autre petit coup de vibration y mettait bon ordre. Usant à nouveau de cette capacité, je réussis à faire sauter la porte qui me resta dans les bras.

Mais à peine avais arraché la porte de ses gonds qu'un déclic se fit entendre, accompagné d'un bruit de tic-tac... Une bombe. Alors que je m'éloignais de la fourgonnette, la déflagration qui résultait de l'explosion me propulsa littéralement en avant... Un être humain normal n'aurait eu aucune chance. J'étais bien vivant, mais ce n'était vraiment pas passé loin : l'arrière de mon costume était soit sérieusement brûlées soit arraché.

- Tout va bien !

Je devinais que mon partenaire se demandais ce qu'il s'était passé.

- Ces enfoirés nous ont bien roulés dans la farine...

Ces bandits étaient contrariant. Plus j'y réfléchissais, plus chaque composante de ce plan semblait avoir été pensée pour me neutraliser. Lacrymo, position en surplomb et maintenant une fourgonnette piégée. Était-ce dû au hasard ou ces bandits avaient-ils prévus mon intervention ?

- À l'évidence, ce fourgon n'était qu'un leurre destiné à nous faire perdre du temps.... Et c'est réussis on dirait. Je propose qu'on se mette en route sans plus tarder pour la tour de l'horloge. Ces types ont assez fait mumuse pour aujourd'hui...

Comment pouvait-on vouloir se donner tant de mal pour ôter des vies humaines ? Cela me dépassait... Et me dégoûtait aussi. Et puis je digérais assez mal que ces crétins nous aient menés en barque aussi longtemps. Le moment de renverser la vapeur était venue.

- On a besoin d'y être rapidement l'ami aussi si ça ne te dérange pas on va y aller à ma façon...

Martian Manhunter pouvait voler, mais pas assez vite pour me suivre, et je tenais à ce que nous y arrivions en même temps. Je l'avais joué un peu solo jusque là et je m'étais planté à chaque fois : si je ne changeais pas de stratégie, ces crapules gagneraient... Et il en était hors de question. Attrapant mon partenaire, je me mis à courir aussi vite que possible, atteignant les 700 mph. C'était fatiguant mais nous n'avions pas une minute à perdre.

Nous arrivâmes finalement à la tour de l'horloge, sans rencontrer de résistance en chemin. Apparemment, ils avaient tout misé sur la fourgonnette piégée... Grossière erreur. Je contemplais l'édifice avec appréhension... Qu'est-ce qui pouvait bien nous attendre là dedans ?

Je n'étais pas pressé de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Jeu 23 Avr - 19:47

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer



Le fourgon était bien un leurre, oui, tandis que le véritable van se gare tranquillement derrière la Tour de l'Horloge. Les hommes en descendent, armes de guerre à la main, et transportent leurs otages jusque dans le bâtiment. Cagoulés, ligotés, les trois pauvres policiers avancent sans savoir où ils vont, montant une longue volée de marches jusqu'à arriver au sommet. Là, dans une très grande pièce, ils retrouvent quatre de leurs compagnons, affairés à préparer des... Caméras.

- On est bon ?
- Je te passe en direct quand tu veux.
- Ok, alors perdons pas de temps.

Au moment où le chef baisse la main, les caméras se braquent sur lui, et un des hommes appuie sur le bouton de son ordinateur. Alors, tout autour de Gotham, les principales chaînes de télévision voient leurs programmes interrompus pour laisser place à cette scène, froide et silencieuse, de la Tour de l'Horloge.
Les enfants et les parents, les travailleurs et tous les habitants de Gotham aperçoivent alors un homme, cagoulé, qui trône fièrement en plein milieu de l'écran. A ses pieds, agenouillés, les officiers de police regardent sans comprendre l'ampleur et la gravité de la situation dans laquelle ils se trouvent.

- Citoyens de Gotham City.

Sous son masque, il sourit. Des années qu'il attend son moment de gloire, et, enfin, il l'obtient.

- Afin de vous prouver l'inefficacité du système que vous chérissez, il est devenu nécessaire que vous constatiez par vous-mêmes la faiblesse de ces gens en qui vous confiez votre protection. En qui ce système, confie votre protection.

Sans aucun avertissement, il se retourne et tire dans la tête du policier le plus proche. L'homme s'écroule, son sang se déversant sur le sol dans une épaisse flaque rougeoyante.

- Nous n'avons pas de réclamation. Ce n'est pas un avertissement ou des menaces. Tout ceci n'est qu'un avant-goût de ce qui vous attend. L'heure est venue pour ce système corrompu et malhonnête d'affronter ses purificateurs.

Il s'approche lentement, pointe le canon de sa mitraillette sur la tempe de la jeune inspectrice tout en faisant attention à être parfaitement cadré dans l'angle de la caméra.

- L'heure est venue pour le monde de changer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Jeu 23 Avr - 21:37


Bienvenue en Enfer 







La Tour de l'Horloge. Imposante et vielle tour, vestige d'un temps ancien, très ancien. Un temps que même les êtres les plus âgés de cette ville n'ont jamais connu. Une tour que tout le monde a toujours vue ainsi, quant à elle, elle a vu passer sans nul doute beaucoup de monde et beaucoup de choses aussi. Pour faire court, elle était impressionnante vue d'en bas.

Nous étions arrivées en super vitesse, Flash m'avait porté jusqu'ici afin d'éviter que je ne sois à la traîne. À dire vrai, cela me mit un peu mal à l'aise. Il faut dire que se faire porter, ce n'est pas très glorieux, du moins pour un homme. Je fis donc avec, pour le bien des innocentes dont la vie était en jeu.

-  La camionnette est là et les portes sont grandes ouverte, ils ont du monter.

La camionnette était au pied de la tour, complètement vide, il n'y avait aucune personne aux alentours. Étaient-ils si confiant que cela ? Sans nul doute. Ils pensaient sûrement que l'autre camionnette avait fait le travail, ce qui au final faillit être le cas en l'occurrence. Mais ils nous sous-estimaient grandement par ailleurs, car nous étions bien là, près à en découdre avec eux.

-  Flash, je vais passer par le haut de la tour. Toi tu peux sans doute y rentrer en restant prudent. Je te demanderais juste de rester discret, il ne faut pas qu'un coup de feux parte sinon on risque d'être repéré et la vie des otages seront vraiment en jeu. Donc si tu peut éliminé des hommes, fait le discrètement dans la mesure du possible.

M’élançant dans le ciel, je montais alors le plus rapidement possible jusqu'au sommet de la tour. Durant mon ascension, je vins à entendre un coup de feu émaner de la tour en elle même et plus exactement de derrière le cadran de cette dernière.

-  Flash me dit pas que...

Ne sachant pas sur quoi j'allais tomber, je pris la décision de rentrer dans l'action. Prenant de la vitesse, je fonçai alors vers le cadran en verre et le traversai bras en avant. Le verre explosa à mon contact, me coupant au passage un peu les avant-bras. Je saignais un peu, du sang violet collait doucement vers le sol.

Surplombant la scène, je constatais avec effrois qu'un officier de police était mort au fait du sang autour de son corps inerte. Puis je vis alors une homme arme à là, mais qui s'était alors protégé le visage des débris de verre. Devant lui, se tenaient l'inspectrice Fleet et un autre officier. N'attentant pas une seconde de plus je descendis au sol le plus rapidement possible. Pointant l'homme du doigt, je dis.

- Cette folie se finit ici, je suis Martian Manhunter et tu va payer pour tes crimes. La justice serra intransigeante et ma fureur, sans limites.

L'homme s'apprêta alors à tirer sur son otage le plus proche. Étirant mon bras à grande vitesse, je saisis son arme et la détournai au dernier moment. La balle vint alors à ce logé par inadvertance dans l'épaule de son collègue. Collègue qui se trouvait alors sur mon côté et qui s'apprêtait à me faire la peau avec un barre métallique à la main. Le désarmant au final, je lançais alors son arme au loin. Cette dernière tomba dans des engrenages avant de tomber encore plus bas.

-  Rend toi ou tu passera la pire journée de ta vie.












______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Sam 25 Avr - 11:21



Au pied de la tour se trouvait une camionnette similaire à celle que nous avions appréhendée avec Martian Manhunter... Mes collègues avaient donc été amené ici tandis que nous poursuivons un leurre. J'étais tombé droit dans leur piège... J'avais foncé sans me poser de questions, alors qu'il était pourtant évident que cette camionnette bidon ne cherchait qu'à attirer notre attention.

L'avantage c'est que du coup leur garde s'était relâchée... Persuadé qu'ils nous avaient éliminé avec la bombe, leur garde s'était relâchée. Leur seule négligence semblait-il, mais j'entendais bien en profiter. De préférence en usant de ma tête avant de me servir de mes jambes et non l'inverse.

-  Flash, je vais passer par le haut de la tour. Toi tu peux sans doute y rentrer en restant prudent. Je te demanderais juste de rester discret, il ne faut pas qu'un coup de feux parte sinon on risque d'être repéré et la vie des otages seront vraiment en jeu. Donc si tu peut éliminé des hommes, fait le discrètement dans la mesure du possible.

- Entendu...

J'avais fait mon quota d'erreurs pour la journée... Maintenant fini de jouer. Tandis que Martian Manhunter prenait la voix des airs pour prendre par surprise les bandits qui se trouvaient au sommet de la tour je m'occuperai des étages inférieurs. Je devais me hâter mais rester prudent toutefois... Je trouverais certes des sentinelles, mais dieu sait quels autres pièges avaient pu être placés à l'intérieur.

Mais pour mon plus grand bonheur, les bandits s'étaient contentés de quelques gardes armés, persuadés qu'ils ne rencontreraient aucune résistance. En vingt secondes, j'avais nettoyé tous les étages, assommant les sentinelles avant que quiconque ait le temps de se rendre compte que quelqu'un manquait à l'appel.

-BLAM !-

Un coup de feu ? Comment était ce possible ? Avais-je loupé quelque chose par inadvertance ? Le coup de feu provenait de l'étage, je devais m'y rendre sans tarder !

Arrivé en haut, je découvrais le corps inerte d'un de mes collègues du GCPD, et Martian Manhunter aux prises avec celui qui semblait être l'auteur de cette mascarade.

-  Rend toi ou tu passera la pire journée de ta vie.

Pour ma part c'était déjà fait... Ces crétins avaient provoqués assez de mort pour aujourd'hui, il était grand temps de mettre fin à tout ça. Des câbles électriques trainaient par terre... Du matériel vidéo semblait-il. Mais à quoi jouaient ces types ?

J'y réfléchirai plus tard. En attendant tout ce matériel me fournissait les outils adéquats pour les mettre définitivement hors d'état de nuire. Débranchant l'intégralité des dispositifs, j'enroulais autour des différentes poutres de soutien de la tour les bandits qui n'avaient visiblement tout à fait saisi ce qui était en train de leur arriver. Je me retournais vers mon équipier qui lui aussi semblait un peu surpris par ma soudaine intervention.

- Désolé d'avoir été aussi long l'ami... Quant à vous messieurs maintenant que vous semblez calmés, vous avez plutôt intérêt à nous donner des explications satisfaisantes car je ne suis vraiment pas d'humeur...

Et ce n'était rien de le dire... La vision de ce pauvre policiers mort me mettait hors de moi. Cédant à une pulsion que je ne pouvais contenir, j'administrai au "chef" des bandits un violent coup de poing dans la mâchoire.

Je me préparais à lui mettre un deuxième coup, mais j'arrêtai alors mon poing en cours de route. Ce n'était pas de cette façon que je voulais protéger l'humanité... De telles méthodes me ravalerait au niveau de ces ordures.

- Je te les laisses vieux...

Je le savais, ou du moins je le sentais, l'alien était infiniment plus calme et posé que moi. Vu ma réaction, je n'étais clairement pas en mesure de gérer cet interrogatoire. Je me posais dans un coin, laissant à Martian Manhunter le soin d'obtenir des aveux de la part des bandits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 15
♦ DCoins : 41
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Dim 26 Avr - 14:40

XX XX




Alignement : Inconnu
Pouvoirs : Inconnu
PP : Inconnu



Bienvenue en Enfer




Un sang vermeil coule de sa lèvre fendue. Le coup-de-poing sonique a fait son effet. La tête baissée, un large sourire imprime son visage d'une joie démentielle. Le haut de son corps est pris de soubresauts. Il rigole. Il vous rit au nez et à la barbe de tout Gotham. Les caméras, toujours en route, ont tout filmé : votre arrivée, votre arrestation. Tous vos actes et vos paroles ont été vus par des milliers de téléspectateurs -pour ne pas dire un petit million- et il le sait. Le chef de cette attaque d'envergure sait ce qu'il vient de se passer, sait ce qui va arriver. Pour lui, vous n'êtes qu'une petite écharde sans grand intérêt. Le plan continue et continuera bien après lui. Il n'est qu'un des nombreux engrenages découlant les jours avant le grand final. Son rire transperce le silence et les écrans. 

-LA PIRE JOURNEE ! LA MEILLEURE TU VEUX DIRE ! BWAHAHAHA ! Vous n'êtes que des incapables et la preuve réelle que notre lutte est justifiée. La police est inutile et vous le prouvez par votre présence ! 
Écoutez-moi habitant de Gotham et du monde ! Nous sommes le changement ! Nous sommes l'avenir de cette Terre à l'abandon, dirigée par des incapables et tortionnaires. Tout ce que vous croyez est faux ! Notre cause est juste... Vous le comprendrez bien assez tôt ! 
Dans le cas contraire, votre vie s'arrêtera avec la fin de cette société pourrie jusqu'à la moelle. Rappelez-vous de ce jour saint comme le début d'une nouvelle ère. Le Nouveau Messie arrive ! Priez-le ! Adorez-le ! Car dans sa vengeance purificatrice, vous serez sauvés de vos péchés ! Ma vie n'a que peu de valeur et mourir en martyr m'est un privilège que j'accueille à bras ouverts ! GLOIRE A LUI ! 


Ses bras, liés par les différents cordages, sont collés à son corps. Pendant son speech, il a eut le temps de glisser discrètement sa main dans sa poche. Ce message était son dernier. La bouche fermée, il vous regarde avec supériorité et mépris. Tout en retirant l'objet caché, il appuie dessus. Un clic se fait entendre et vous voyez le petit détonateur. La ville entière découvre la fin de son plan. Jamais il ne pensait s'en tirer vivant. Tout, depuis le début, était planifié pour ce moment de vérité. 
Quelques secondes passent avant qu'une explosion tonitruante éclate. La température monte et le feu dévore l'air en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Les différents cadrans de la tour volent en éclats. Les engrenages sont dispersés et projetés dans le vide. Des blocs de pierre, les morceaux de verre et de fer chutent vers les nombreux passant aux pieds de la tour. 
La ville entière tremble en entendant la détonation, les écrans grésillent, la transmission est coupée. Tout le monde retient son souffle, aujourd'hui sera un jour de deuil. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Lun 27 Avr - 16:41


Bienvenue en Enfer 








Flash était sortie de ses gonds et s'en était pris au chef de bande. Ce dernier n'avait alors qu'une réponse à lui offrir, son rire, aussi diabolique soit-il. Ce type était-il aussi fou que ça ?  Sans nul doute. M’apprêtant à commencer mon interrogation et à faire taire cet épouvantable homme à sa crise de rire, je fis un petit signe à Flash en montrant les otages, car on ne pouvait pas les laisser dans cette états.

-LA PIRE JOURNEE ! LA MEILLEURE TU VEUX DIRE ! BWAHAHAHA ! Vous n'êtes que des incapables et la preuve réelle que notre lutte est justifiée. La police est inutile et vous le prouvez par votre présence ! 
Écoutez-moi habitant de Gotham et du monde ! Nous sommes le changement ! Nous sommes l'avenir de cette Terre à l'abandon, dirigée par des incapables et tortionnaires. Tout ce que vous croyez est faux ! Notre cause est juste... Vous le comprendrez bien assez tôt ! 
Dans le cas contraire, votre vie s'arrêtera avec la fin de cette société pourrie jusqu'à la moelle. Rappelez-vous de ce jour saint comme le début d'une nouvelle ère. Le Nouveau Messie arrive ! Priez-le ! Adorez-le ! Car dans sa vengeance purificatrice, vous serez sauvés de vos péchés ! Ma vie n'a que peu de valeur et mourir en martyr m'est un privilège que j'accueille à bras ouverts ! GLOIRE A LUI ! 


-  Arrête de dire n'importe quoi, tu es complètement fou !

Le voyant gesticuler, je compris que trop tard ce qu'il s'apprêtait à faire. C'est alors qu'il sorti quelque chose de sa poche.


- Clic -


Ce son résonna dans ma tête et pourtant, je lui avait désespérément sauté dessus. Malheureusement c'était déjà trop tard, le mal était déjà fait et j'avais pour ainsi dire raté le coche.

L'explosion fut dantesque, nous fumes projetés par l'explosion. La Tour alors ébranlé, l'air monta rapidement en degré et les flammes prirent vies. Les verres des cadrans  volèrent en éclats et les rouages c'était complètement stoppé. Les flammes m'entouraient et j'étais alors complètement recroquevillé de douleur, me tordant et hurlant à la vue de ce brasier.












______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Mer 29 Avr - 22:49



Trop préoccupé par mes débordements émotionnels, je ne m'étais pas rendu compte des gesticulations du bandit... Ni de ce que celles-ci impliquaient. Bien plus vite que je ne pu le prévoir, je me retrouvais projeté en arrière par le souffle de l'explosion. 

Légèrement groggy, je constatais avec horreur l'étendue des dégâts... Les mécanismes et les poutres de soutien jonchaient le sol, tandis que tout menaçait de s'effondrer. L'inspecteur Fleet et son collègue étaient tous les deux évanouis tandis que Martian Manhunter était recroquevillé dans un coin, hurlant de terreur. Mes craintes de tout à l'heure se confirmaient : il était bien pyrophobe. 

J'avaient trois personnes à secourir, et aussi rapide que je sois... Je ne pouvais en sauver qu'une. L'autre policier était trop loin de moi et idem pour l'extraterrestre. Je pris l'inspecteur Fleet sur mon épaule. Son poids me ralentirais sûrement mais je devais courir ce risque, je n'avais pas le temps d'éteindre les flammes comme la fois d'avant... Le bâtiment était trop amoché de toute façon. Je ne pouvais faire qu'une chose.

- Martian Manhunter, écoute moi... Je ne peux pas tous vous transporter... Et je n'aurais certainement par le temps de faire plusieurs aller-retour, l'édifice menace de s’effondrer.

Je sentais que la tour partait de plus en plus vite en morceau... Je devais abréger ou nous allions tous mourir ici.

- Cet homme.. Sa vie est entre tes mains. Je sais que tu as peur... Et je le comprends, nul n'est infaillible. Mais tu es son seul espoir... Surmontes ta peur. Oublie la chaleur, oublie les flammes... Ne pense qu'à lui.

Je le savais, c'était jouer à quitte ou double : on ne guérissait pas une phobie avec des mots. Mais je savais aussi que Martian Manhunter était un héros... Il me l'avait prouvé à maintes reprises aujourd'hui. Si pour sauver une vie il devait dépasser ses craintes, il le ferait... J'en étais persuadé. 

Emportant mon collègue du GCPD avec moi, je dévalai les escaliers à 600 mph, courant de toutes mes forces malgré la chaleur infernale et les nombreux débris qui menaçaient de nous écraser... 
Je réussis finalement à atteindre la sortie, mais dans un état pitoyable : mon costume était déchiré, ma peau brûlée à certains endroits... Fort heureusement, il ne serait pas difficile de justifier que Barry Allen s'était retrouvé pris dans une explosion vu les événements d'aujourd'hui... Seul point positif de ce drame.

Alors que je me préparais à retourner au sommet de la tour, une nouvelle explosion retentit. J'espérais sincèrement que Martian Manhunter avait réussis à s'en tirer avec mon infortuné collègue. Dans le cas contraire, Gotham avait perdue deux héros de plus... Et je vivrais certainement avec les remords de ne pas avoir pu les sauver jusqu'à la fin de mon existence.

D'autres innocents avaient pâti de cet acte de barbarie sans nom : des débris tombés de la tour étaient tombés sur de pauvres passants qui se trouvaient dans les alentours, provoquant la mort de certains d'entre eux. Les plus chanceux finiraient très certainement handicapés à vie. En voyant ce gâchis, je ne pu m'empêcher de verser une larme... Une cause, bonne ou mauvaise, méritait-elle vraiment que l'on prenne autant de vies humaines ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   Ven 1 Mai - 18:17


Bienvenue en Enfer 







-  Un hurlement strident -


Me tordant encore et encore, au milieu de ces flammes, j'hurlais à en perdre haleine. Agrippant mes flans et me roulant au sol, la douleur était insoutenable. Mes cries était la preuve de ma détresse, pourtant, je n'étais pas le seul à souffrir. L'officier de police n'avait guère eut le temps de crier, car des morceaux du plafond lui étant tombé dessus, écrasant au passage sa tête. Sa mort en fut rapide. Les flammes quant à elles avaient entamé la chair de certains rescapés de l'explosion. Ces hommes de main que Flash avait pris soin d'immobiliser, souffraient et hurlaient dans ce brasier. Ce lieu s'apparentait-il à l'enfer ? Il y avait de grandes chances que cela soit vrai.


L'odeur qui émanait de la pièce était insoutenable, les flammes, quant à elle, se rapprochait de moi de plus en plus. Je n'avais alors plus aucune emprise sur mon corps. Changeant de forme sans aucune raison apparente, les apparences s'alternaient et se mélangeaient sans cesse. Mon corps n'était alors que difformité, mais pour autant, je n'en avais aucunement conscience. Celle-ci disparaissait au fur et à mesure que le temps passait, emportant avec elle ma lucidité.

De la période qui suivit, je n'en eux aucune souvenir et pourtant des choses c'était passé.


J'Kar Sun sombra dans l'inconscience. Pour autant son corps lui, ne cessa pas d'être animé. Poussé par un instinct qui le dépasse et dont la raison n'en avait pas conscience, il revint à lui. L'altération de son apparence avait arrêté nette au moment de son éveil. Sa peau prit alors une teinte verte sombre, l'arrière de sa tête s'allongea, ses épaules prirent des formes piquantes et ces doigts devinrent griffus. Son apparence devint primitive, autant que la conscience qui l'anime aussi. Ce redressant comme si rien ne, c'était produit, il surplombait alors sans craintes les flammes qui l'entouraient et qui l'avaient pourtant terrassé quelque temps avant. Était-ce encore J'Kar Sun ? Nan, cet être était tout autre, quelque chose de différent, quelque chose qui s'était réveillé.

Une nouvelle explosion retentis au niveau du pied de la tour, il s'agissait là d'une conduite de gaz qui venait alors de prendre feu. Avec cette explosion, l'être qu'étais devenue J'Kar Sun fit apparaître dans son dos des ails crochus et pris son envol. Passant au niveau d'un cadran, il s'arrêtera un moment dessus, contempla la ville et s'élança de nouveau juste après. Il vola quelques minutes avant d'atterrir sur un toit, là, il rétracta ces ails et sentit alors que son temps était déjà écoulé. Hurlant au ciel d'une voie bestial, le son qu'il émit changea doucement pour prendre l'intonation de celle de J'Kar Sun, tout en perdant ces traits par la même occasion.


Je pris conscience alors que j'hurlais sans raison les bras tendus vers le ciel. Mon apparence était normal, mise à part les brûlures sur mon corps. Je ne comprenais rien, comment étais-je arrivé ici ? Aussi loin de la tour. J'étais complètement perdu, sans réponse à mes questions. C'est alors que j'entendis la tour s'écrouler. Me retournant vers l'action, je ne pouvais que constater le drame qui s'offrait à moi. Tombant genoux au sol, je ne pouvais qu'être désespéré, nous avions échoué, j'avais échoué.













______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue en Enfer [J'Kar Sun - Barry Allen]
» Barry Allen
» [Récit] Bienvenue en enfer !
» Recheche de matériel de groupe ultras de votre équipe
» La galerie Brave de Barry Allen [V: Luard/Deck Gold Pal.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: Old Gotham-