AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Lune de sang [PV: J'Kar Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Lune de sang [PV: J'Kar Sun]   Mar 14 Avr - 23:28

Sérieusement, qu'est-ce que je fais à Gotham ? Mon travail, c'est vrai... Je suis ici pour faire une course pour ma patronne. Enfin, j'appelle ça comme ça, mais c'est vrai que le matériel que je transporte est loin d'être donné. La nuit approche, je dois aller prendre le train de retour. La nuit à Gotham est synonyme de crime et de problèmes pour le peu que j'ai pu entendre de cette ville. Je dois me dépêcher.

Bon, alors que le soleil couchant embrase le ciel qui a maintenant une couleur orangée, je me dis que j'ai mieux à faire que de regarder le ciel... Même s'il est quand même très beau. Bon, autant prendre un taxi, c'est le meilleur moyen d'éviter les rues avec l'astre lunaire survolant les criminels. Je fais signe à un chauffeur de taxi, il s'arrête, je lui demande poliment de m'amener à la gare. Il est étrangement silencieux et rapidement je me rends compte que la porte arrière est verrouillée.

"Génial..."

La vitre entre les sièges avant et arrières semble solide et je suis à peu près certain qu'il aurait fallu tourner à droite pour pouvoir aller à l'endroit que je cherche à atteindre. Bon, au moins une chose est sûre : cette nuit va être particulièrement malsaine et dangereuse pour moi. Je souffle un bon coup, déboutonne mon tailleur et m'affale sur la banquette.

"On pourrait gagner du temps. Dites-moi combien vous voulez ?"

Aucune réponse, mais son sourire carnassier que je vois grâce au rétroviseur m'indique qu'il m'entend. J'avais fait comprendre à Rebecca que c'était peut-être une mauvaise idée de faire fonctionner le système d'ouverture de la mallette avec un cristal. Maintenant je comprends tout à fait pourquoi elle a fait cela, tout comme la raison pour avoir blindé la mallette elle-même. Je retire le cristal aussi fragile qu'un morceau de verre, le lâche sur le sol et le pulvérise d'un coup de pied.

"Tu viens de faire quoi gamin ?"
"M'assurer que vous n'ouvrirez pas mon colis."
"Pas très malin, moi qui pensais qu'on pourrait te relâcher sans te faire du mal."
"Sauf votre respect, je n'y crois pas un instant."

Il se met à rire. Effectivement, ils ne comptent pas le faire. M'assurer qu'ils ne l'ouvriront pas facilement me permettra de survivre au moins le temps qu'ils se débrouillent autrement. À moins que ça ne me garantisse qu'une séance de tortures pour calmer leur frustration. Ils ? Je me doute bien que je vais rapidement voir ses amis et alors que le véhicule bifurque pour entrer dans une usine abandonnée, cela se confirme. Une magnifique lune pourtant, rousse. Si j'étais superstitieux, je penserais que c'est un prélude au sang. Mais je ne suis pas superstitieux, ça porte malheur. Il me fait signe de sortir, je prends la mallette avec moi et me retrouve devant une véritable bande d'enfants de chœur... Armées de divers outils tranchants ou contenants, et même un revolver.

"J'imagine que l'option diplomatique est à exclure ?"

Ils sourient jusqu'aux oreilles, le chauffeur de taxi va chuchoter quelque chose à un homme plus loin. Vu qu'il est le seul assis, qu'il a l'air d'être le plus dangereux, à une canne avec un crâne doré et aux vêtements les plus chers, ça doit être le boss de la bande. Il se lève, il n'est pas seulement un sociopathe avec un peu plus de jugeote que les autres. Il dégage une prestance, un charisme indéniable. Il donne cette impression d'expérience et son regard froid comme l'acier de l'arme qu'il porte à sa main droite me donne la chair de poule.

"Ce que tu as fait est courageux. Stupide, mais courageux tout de même. J'aime la loyauté, c'est une bonne valeur."

Si je ne bouge pas, ce n'est pas par héroïsme, mais au contraire par peur. Mes muscles tremblent alors que sa voix grave, sonne comme le grondement du tonnerre. Mais elle est aussi tellement calme, que cela en est irréaliste. Il approche à pas lent, le silence relatif du lieu rendant le claquement de chacun de ses pas encore plus théâtral, comme le frottement au sol de sa cape. J'ai l'impression que chacun d'eux fait sauter mon cœur, qu'il bat plus lentement pour suivre ce rythme morbide qui annonce peu à peu ma fin. Même mes cristaux ne me sauveront pas s'ils m'attaquent. Une fois la stupeur passée, ils n'auront qu'à les briser avant que ma nuque suive la même voie.

"Cela n'a rien de personnel, mais tu es entre moi et mon butin. Ne le faites pas trop souffrir."

m'entourent, j'entends le cliquetis d'une chaîne, le bruit caractéristique des lames de deux couteaux qui se frotte l'une à l'autre. Tous ces bruits qui annoncent la fin. L'usine est fermée, je suis entouré de toute part et même si je réussissais à courir, il y a au moins deux armes à feu prêtent à l'emploi. Décidément, j'ai l'art de me mettre dans les situations les plus improbables dernièrement. Avec un peu de chance, ils font juste me battre assez pour que je tombe inconscient et prendre la mallette. Cela va juste être plus long qu'ils le pensent.

L'homme reste perplexe alors que je ferme les yeux et n'essaye pas de fuir. Le fait de me voir résigné, de ne pas m'entendre supplier pour ma vie semble à la fois le surprendre et l'amuser. Le premier coup atteint au torse. Il n'en faut pas plus pour qu'une douleur encore plus vive apparaisse. Je serre les dents et "Ils" sont là, comme d'habitude dans ce genre de cas. Le premier cri de douleurs retentis, le sang coule et forme des flaques ocre au sol. Le son ne provenait pas de moi. L'un de ses sbires vient de s'embrocher la main et d'avoir la jambe transpercée par des cristaux, indirectement nous sommes frères de sang, alors que nos deux fluides vitaux se mélangent au sol.

Sortant en priorité de mes coudes et de mes genoux avant de s'étendre, ils sortent avec cette substance rouge qui maintenant forme une flaque au sol. Panique au sein de la petite bande, sauf leur chef qui lui reste la même distance et observe la scène un sourcil relevé. D'un "SILENCE !!!" sonore, il calme tous ses sous-fifres, qui me regardent quand même d'un air intrigué et inquiet. Je ne bouge pas, les bras et les jambes recouverts d'une épaisse couche de cristaux ensanglantés.

"Tu as l'air bien plus précieux que ce que tu transportes. Quel est ton nom jeune homme ?"

Je n'aurais pas le loisir de répondre. Le bruit engendré par la panique à moins qu'il ne soit déjà présent depuis un certain temps ? Peu importe la raison, dans l'ombre une personne s'apprête à intervenir.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Lune de sang [PV: J'Kar Sun]   Mer 15 Avr - 15:11


Lune de sang







La nuit était tombée sur Gotham. Je venais à peine de sortir de mon boulot, que j'étais déjà passé sous les traits du Manhunter. Volant au-dessus de la ville, je survolais plus exactement les rues les plus malfamées du quartier sud de Gotham. Cherchant la moindre petite infraction, je vins à tomber sur une petite transaction à l'arrière d'une camionnette. Là se trouvaient trois hommes. Du toit où je m'étais arrêté pour voir la scène, je comprenais alors vite de quoi il retournait. Il s'agissait là d'une petite vente d'armes pour loin moins illégale. Reprenant mon envol, je vins à me placer à quelque mètre au-dessus de leur tête et pris la parole.

- Et bien que vois-je, un bereta 92 et un colt M1911. Choix judicieux, malgré le fait que vous encourez une peine qui ferait tache dans votre vie, chez acheteurs.

Les hommes vinrent à prendre panique et cherchaient désespérément à me trouver autour d'eux. C'est alors que l'un leva la tête avant de littéralement en tomber par terre, effrayée par ma personne. Les autres intrigués vinrent eux aussi à me trouver en suivant son regard.

- Ceci est une chance de vous racheter si vous n'achetez pas ces armes. Quant à vous cher vendeur, ne comptez même pas user de cette arme à votre ceinture.

C'est alors que le vendeur décida de ne pas m'écouter et dégaina son arme. Tout aussi rapidement que lui, mon pied vint à s'étirer et à le frapper au niveau de la tête avec force. L'homme tomba et les deux autres lâchèrent leur arme avant de partir en trombe, apeurée par ma personne. Redescendant tranquillement jusqu'au sol, je vins à saisir le vendeur eu niveau du colle, puis le relevai avec en cadeau une belle torgnole au coin de la joue. Le coup n'étant pas suffisant, je vins à lui retourner une nouvelle baffe sur l'autre joue.

- Debout la belle au bois dormant ! Le nom de ton patron dit le moi.

N'étant pas encore bien lucide, je le saisis à deux mains, puis vins à le soulever tout en m'envolant de quelques mètres. L'homme reprit alors ces esprits et constata avec stupeur l'état de la citation.

- Tu devait me dire le nom de ton patron et où il se trouve, car mon nez me démange et je ne pourrais pas te tenir d'une main. Dépêche-toi, ça me gêne.

Prenant de plus en plus peur et montant de plus en plus haut, l'homme vint à cracher le morceau. Me donnant le nom de Quincey Morris, il m'indiqua alors le lieu exact où il se trouvait alors. Le faissant redescendre, je vins à le déposer au sol avant de lui donner un bon coup de poing sur la figure. Une nouvelle fois dans les vapes, j'en profitais pour lui prendre son portable et appeler la police. Indiquant à cette dernière l'illégalité de la chose, ces derniers vinrent à arriver assez vite, quant à moi, je partis en direction de ce dénommé Morris.

Arrivant du côté d'Otisburg, j'avais atteint l'usine en question. Me cachant dans l'ombre, je constatais que les événements qui si tramer était étrange. Quincey Morris était là, du moins il y avait un homme qui correspondait grandement à la description qui m'avait été faite. De même, il y avait d'autres larbins armés, ainsi qu'un étrange homme au capacité tout aussi étrange. Attendant que le dénommé Morris finisse son discours, je sortis de l'ombre et dis.

- Quincey Morris, votre trafic d'arme s'arrête ce soir. Rendez-vous et relâchez cet homme par la même occasion. Ceci sera mon premier et dernier avertissement.

Attendant sa réponse, je me préparais à tout et surtout à en venir aux mains.












______________________


Martien Manhunter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 44
♦ DCoins : 493
♦ Localisation RP : Métropolis

Feuille de personnage
Points de Puissance: 88
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Lune de sang [PV: J'Kar Sun]   Jeu 23 Avr - 13:54

Le sors semble décidé, je suis face à beaucoup trop de personnes pour avoir la moindre chance et c'était bel et bien prévu ainsi à la base. La seule chose qui a dû surprendre l'armoire à glace aux fausses allures de prince des bas quartiers. Bah, c'est que je ne suis pas tout à fait normal avouons le. Il semble intrigué, peut-être qu'il voit déjà un certain potentiel, a moins qu'il ne soit simplement qu'admiratif devant une étrangeté des plus singulière avouons le.

Je suis paralysée, bon je ne parle pas que de la peur. Recouvert en grande partie de cristaux, il se doute bien que j'ai du mal à répondre. Il fait un sourire et s'apprête à révéler à voix haute ce fait. Surement dans le but de calmer ses complices avant qu'ils ne fassent une erreur par crainte... Mais c'est à ce moment-là qu'un Deux Ex Machina font son entrée. Son physique est encore plus étrange que le mien, sa voix... Est-ce un costume ?

C'est la panique, enfin elle monte au plus haut parmi les suivants de ce fameux Morris. Encore une fois, sa voix résonne comme le tonnerre et créer un calme apparent qui sous la surface n'est maintenant que par la terreur des conséquences de celle-ci. Quincey Morris ? Donc, il est un mâle alpha, il maintient sa horde d'une main de fer dans un gant de velours. Pour ma part, je suis un peu occupée à être bloquée dans un sarcophage presque complet de cristal, toujours en expansion, pour avoir le loisir de penser à autre chose qu'ont mes petits soucis. Pourtant, l'homme au charisme indéniable ne se laisse pas démolir. D'un petit sourire il étouffe à peine un petit ricanement, pourtant aucun de ses gestes ne semble agressif. Il réfléchit en jouant son rôle.

Ce n'est pas un gros tas de muscle stupide, c'est ce qui le rend bien plus dangereux que la moyenne des malfrats. Il mesure le pour et le contre, puis finalement prend sa décision.

"Tu me sembles dangereux, à moins que ce ne soit qu'une apparence. Soit, néanmoins, je ne suis pas responsable de la réaction des autres présents."

Sous-entendu, il se retire calmement, mais imagine bien que ses larbins ne le feront pas sans quelques entorses et bleues divers. Il se contente de s'approcher de moi alors que certains des autres idiots tentent leurs chances avec le mec étrange. Il brise un cristal en portant une paire de gants en cuir pour prendre ma sacoche alors que derrière un combat éclate. Extirpe mon portefeuille et consulte mon identité calmement. Costume ou bizarrerie, une mêlée s'engage entre le sauveur et les prédateurs. Le chauffeur lui tente de fuir dans son véhicule. Une autre fuit

"Au plaisir."

Dit-il avant de commencer à partir. Je ne sais pas ce qu'il va se passer, mais j'ai déjà de bien meilleures chances qu'un instant auparavant.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lune de sang [PV: J'Kar Sun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lune de sang [PV: J'Kar Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SKIN] Thresh lune de sang
» [SKIN] Elise lune de sang
» Super Lune de Sang de la nuit du 28/09/2015
» [Event]: Les Joutes des Guildes et Factions pour l'Orbe !
» Elfes de sang de Lune d'Argent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: Otisburg-