AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Heurts à Star Labs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Heurts à Star Labs   Ven 1 Mai - 19:22



Certains préféraient les matchs de foot, moi je traînais aux expos scientifiques... Chacun son truc. Mais celle de Star Labs, c'était quelque chose ! J'étais comme un gamin que l'on avait lâché dans un rayons de jouets, furetant de part et d'autre de la salle pour en voir un maximum. Les travaux des scientifiques étaient tout bonnement ahurissant : des projets sur des téléporteurs de matière, des appareils antigravité... "Le futur est à votre porte !" disait l'affiche, et ce n'était pas des boniments.

J'avais même pensé à aller présenté mon composé Z fut un temps, mais il ne fut malheureusement pas à la hauteur de mes espérances... Pas à l'heure actuelle du moins. Rendez-vous dans 30 Star-Expo...
Mais le souhaitais-je vraiment au fond ? Plus vraiment pour dire vrai. Vu ce dont j'étais capable en tant que Flash , je préférais que la formule de ce produit reste secrète quoiqu'il arrive...

Déjà une heure que je traînais ici et j'en avais pris plein les yeux. J'étais en compagnie de mon vieux pote Mitch qui m'avait accompagné pour l'occasion. J'aurais bien proposé à Wally de m'accompagner, mais il était en cours aujourd'hui. Cependant, je referais certainement l'expo en sa compagnie, une deuxième visite ne me dérangeait absolument pas !

- Alors rat de labo ? Verdict ?

- Et bien voilà 10$ dépensés que je regretterais pas !

- T'as vu le dernier bouquin du docteur Stein sur les secrets de l'atome ? Ils le font à moitié prix à l'occasion de l'expo.

- Quoi t'es sérieux ?!

- Tu l'as pas encore pris ? Magnes-toi ! J'ai cru comprendre qu'il en restait pas tellement...

Je ne pris même pas le temps de lui répondre, me précipitant déjà vers la boutique... Des mois que j'attendais ce livre ! J'étais bien tenté d'utiliser ma super-vitesse, mais je ne souhaitais pas attirer l'attention, surtout dans une expo remplie de rats de laboratoire.

Fendant la foule, je me frayais un chemin parmi la horde de badauds amassés au quatre coins de la vaste salle d'exposition... Si bien qu'à force de bousculer tout le monde, je finis par carrément renverser une pauvre jeune femme qui avait eu le malheur de se trouver droit sur mon chemin.

Après un cours tête à tête assez gênant, je me relevai rapidement, lui tendant ma main pour l'aider à en faire de même, lui adressant au passage de plates excuses.

- Vraiment désolé mademoiselle je ne regardais pas où je vais... Tout va bien ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Ven 1 Mai - 21:01

Après la rencontre avec Sven, cet étrange humain qui avait des pouvoirs, je n'avais vraiment plus rien à faire dans cette ville et j'avais décidé de rentrer. Mais, décidément, soit je jouais de malchance, soit le destin en avait décidé autrement, mais en me dirigeant vers la gare, je tombais sur une affiche pour une exposition scientifique. Normalement, ce genre de manifestation ne m'intéressait pas vraiment mais un mot retint mon attention. Téléportation!

Quoi? Ils envisageaient de téléporter des gens? Des choses? Ils savaient comment ça marchait? J'avais toujours un problème avec mon pouvoir et je n'avais toujours pas d'idée pour trouver une solution qui m'aiderait à le résoudre. Alors ça ou autre chose! Il me fallait des pistes de réflexion et je n'en avais aucune. J'avais ce pouvoir depuis ma naissance et je m'en servais instinctivement, en quelque sorte. Je ne m'étais jamais vraiment interroger sur la façon dont cela pouvait fonctionner. Les prêtres parlaient de magie et cela était une explication suffisante pour eux.

Donc, j'abandonnais l'idée de repartir tout de suite, en espérant pouvoir avoir un train une fois que j'aurai fini de visiter l'exposition. Je ne savais pas du tout où c'était et je hélais de nouveau un taxi. Ce n'était pas vraiment loin et ce dernier fut étonné que je lui propose la course. Une petite explication de mon ignorance et un bon pourboire plus tard, j'étais sur les lieux.

Après tout, ce n'était peut être pas la malchance qui m'avait conduit ici, mais plutôt la chance. J'avais quand même de bons espoirs de pouvoir apprendre quelque chose d'utile, tout en essayant de ne pas trop me bercer d'illusions. Pour tout dire, pas grand chose d'autre m'intéressait, mais je jetais quand même un œil aux divers appareils exposés ainsi qu'une oreille distraite aux diverses explications qui fusaient des personnes en charge de ces machines.

A vrai dire, je traînais un peu plus que je ne l'avais prévu avant d'arriver à l'endroit qui m'intéressait. Je fus rapidement déçue. Je ne m'étais pas vraiment attendu à avoir quelque chose de concret, mais apparemment les choses en étaient encore au stade théorique, du moins, concernant les machines. J'écoutais un peu plus attentivement les explications du gars qui était là pour répondre aux questions de la foule, mais je n'y comprenais pas grand chose. Atome, électrons et autres termes scientifique, tout ça, c'était un peu du chinois pour moi.

Bref, rien de vraiment intéressant, même si savoir que cela se passait au niveau moléculaire était une avancée en soit. En même temps, je n'avais pas vraiment une idée précise de ce qu'était une molécule, même si j'avais à peu près compris la théorie. J'allais repartir en me demandant si je pouvais faire quelque chose des quelques bribes qui me semblaient intéressantes quand soudain, je fus bousculée assez violemment par un grand blond aux yeux bleus. S'il ne m'avait pas heurté au point que je me retrouve les fesses les premières par terre, je l'aurai sans doute trouvé charmant.

Ma démone, comme d'habitude, me demandait de lui mettre une gifle et poussée par la colère, j'allais sans doute le faire quand il me tendit la main pour m'aider à me relever. Alors, au lieu de lui en coller une, je pris la main tendue et me redressais rapidement. J’eus quand même le droit à quelques excuses, et je souris, maintenant légèrement amusée de sa gêne.

«Cela vous arrive souvent de foncer n'importe où sans regarder où vous mettez les pieds?»

Demandais je du tac au tac. Puis, brusquement embarrassée à mon tour, je regardais autour de moi pour essayer de me donner une contenance. Je remarquais seulement maintenant que je détonnais un peu de la foule aux alentours. Il y avait peu de femmes, et quand elles étaient présentes, elles avaient un costume de travail, scientifiques, flics, ou autres. Ou alors, au bras de leurs compagnons, amants ou je ne savais trop quoi encore. J'étais la seule à être en civil et à être toute seule.

Je soupirais légèrement. Il n'allait sans doute pas manquer de le remarquer et allait au moins se poser des questions, s'il ne me les posait pas directement.

«Et puis je connaître la raison de votre agitation? J'aimerai bien savoir pourquoi j'ai mal aux fesses, maintenant...»

Et puis, je rougis brusquement, comprenant que ma phrase était légèrement tendancieuse, mais c'était trop tard pour revenir en arrière.


Dernière édition par Rachel Roth le Sam 2 Mai - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Sam 2 Mai - 16:49



Regard noir de sa part : j'allais m'en prendre une, je le sentais bien... Et pourtant, la jeune femme accepta que je l'aide à se relever. C'était bien ma veine... Pourquoi fallait-il que je passe pour un idiot à chaque fois que je rencontrais quelqu'un du sexe opposé ?

- Cela vous arrive souvent de foncer n'importe où sans regarder où vous mettez les pieds ?

- Heu... Seulement quand je suis pressé...

Mes amis : la réponse du siècle. Je n'étais pas doué non plus pour l'improvisation semblait-il... Wally ce serait bien marré tiens. Fort heureusement, le sort m'avait épargné la honte de soumettre ce spectacle désolant à des spectateurs...

- Et puis je connaître la raison de votre agitation? J'aimerai bien savoir pourquoi j'ai mal aux fesses, maintenant...

- Oh et bien en fait j'allais m'acheter un livre à la boutique là-bas et comme il en restait peu apparemment... Disons que je me suis hâté. Vraiment désolé mademoiselle...

Ne souhaitant pas me couvrir de honte plus longtemps, je me préparais à prendre congé lorsqu'arriva au même moment mon ami Mitch qui venait certainement aux nouvelles. C'était bien le moment tiens...

- Hé Barry ! Alors tu as... ? Ho ! je vois ! Tu me présentes ?

La tuile... Quand vous ne pouvez pas tomber plus bas, comptez sur vos amis pour vous enfoncer encore plus... Si je m'écoutais, j'aurais déjà disparu à toute vitesse.

- Quoi... ? Non non mais pas du tout Mitch... j'ai juste bousculé mademoiselle en allant chercher ce foutu bouquin et... Voilà.

- Hmmm... Permettez miss, je vous emprunte mon ami un instant.

M'emportant alors à l'écart malgré mes protestations, Mitch commença à me parler à mi-voix.

- Mais t'es dingues mec ?! Qu'est ce qu'il te prend ?!

- Bon écoutes bonhomme t'as ferré un beau poisson maintenant c'est pas le moment de la laisser filer !

- Arrête de te faire des films Mitch, c'est un incident bête rien de plus...

- Tu as la chance, que dis-je, le privilège de percuter une beauté pareille et tu files comme un voleur ?! Ecoute je vais l'acheter ton foutu bouquin, toi va lui proposer de prendre un café... Idiot.

Me ramenant de force vers la jeune femme, j'espérais qu'elle ait discrètement pris congé en nous traitant mentalement de crétin (et très sincèrement je ne lui en aurai pas voulu)...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Sam 2 Mai - 18:37

Il disait qu'il était pressé, mais cela, j'aurai pu le remarquer toute seule. Mais comment pouvait on être pressé dans un lieu pareil? Il n'y avait pas le feu, non? Je le trouvais un peu étrange, cet homme, comme s'il n'avait pas sa place dans cette exposition. Bizarrement, je ne lui trouvais pas l'air d'un scientifique. En même temps, c'était sans doute un préjugé de ma part, mais pour mon humaine, un beau gars pareil ne ressemblait pas à un rat de laboratoire en blouse blanche.

Mais bon, sans doute ma réflexion n'aurait aucune chance d'aller plus loin puisqu'il s’apprêtait déjà à prendre congé. Je regrettais un peu tandis que la démoniaque me faisait remarquer que ce n'était pas plus mal, pas la peine que je m'encombre d'un humain imbécile, quand un homme l’interpella.

Barry, au moins, maintenant, je savais son prénom. Puis, il y eu comme ce que j'interprétais comme un malentendu. Le nouvel arrivant, sans doute un ami, lui demanda de faire les présentations, au grand dam de l'homme, vu sa tête. D'ailleurs, cela se confirma rapidement, le nouveau venu me demandant la permission de "m'emprunter" le beau blond qui m'avait si inélégamment bousculé.

Curieuse, je regardais le bref échange entre les deux hommes et je ne réalisais que j'aurais pu partir discrètement pendant ce temps que quand l'autre homme ramena le blond devant elle. Ce Barry, il avait l'air encore plus gêné que tout à l'heure, et je me demandais comment cela était possible. Pourtant, je souriais toujours.

"Un bon ami à vous, on dirait. Qu'avait il donc de si important à vous dire pour vous entraîner à l'écart?"

A vrai dire, je trouvais son air perdu tout à fait attendrissant. Moi même n'étant pas vraiment à l'aise avec les autres au niveau des relations sociales, cela m'arrangeait tout autant qu'il ne le soit pas non plus, apparemment. C'était même un point commun amusant, en fait. Bon, pas pour ma partie démoniaque, qui, écœuré par tant de mièvrerie, boudait dans un coin de mon esprit. Mais à vrai dire, à ce moment là, je n'en avais rien à faire.

"Je m'appelle Rachel. Enchantée... Barry.
Et à part bousculer les gens en allant chercher votre livre, vous faites quoi, habituellement?
"


Dernière édition par Rachel Roth le Mar 5 Mai - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Dim 3 Mai - 19:19




Malheureusement pour moi, la jeune femme avait décidé de rester sur place. Mon calvaire continuerai donc. Pas qu'elle était laide ou quoi que ce soit, elle était même très jolie... Mais comme d'habitude, ma nullité avec le sexe opposé rendait ça plus gênant qu'autre chose.

- Un bon ami à vous, on dirait. Qu'avait il donc de si important à vous dire pour vous entraîner à l'écart ?

- Oh non non rien de spécial ! Sa grand tante est... euh... malade ! et voilà comme c'est un sujet un peu sensible enfin vous comprenez...

S'il y avait eu des oscars pour les excuses pathétiques je les aurais tous raflés avec celle-ci. Je n'arrivais pas à concevoir à quel point je pouvais être débile dans ce genre de situations... Manifestement cela n'avait pas l'air de la gêner beaucoup, elle m'écoutait débiter mes âneries avec un sourire. Ma foi, je me consolais en me disant que (même si c'était malgré moi) j'étais un tant sois peu drôle.

- Je m'appelle Rachel. Enchantée... Barry. Et à part bousculer les gens en allant chercher votre livre, vous faites quoi, habituellement ?

- Moi ? Et bien je suis analyste dans la police de Metro'... Pas le job de ma vie mais bon ça fait vivre...

Nouveau temps mort... Un ange passe. Je la regardais fixement, ne sachant guère quoi ajouter... Et puis finalement le silence devint insoutenable : il fallait que je dise quelque chose... N'importe quoi mais quelque chose !

Euh... Vous aimez le café ? Il y a une cafétéria dans les coins si ça vous dit... On pourrait prendre un truc... ? Enfin un café du coup vu que c'est ce que je vous ai proposé à la base... Mais si vous voulez autre chose après y'a pas de mal hein moi je disais "café" comme ça !

J'avais prouvé qu'on pouvait creuser encore après avoir touché le fond : éloquence proche du zéro, cafouillages, inepties... Bref ne me demandez pas ce qui m'avait pris de demander ça mais je l'avais fait... Je savais pertinemment que ça finirait par se retourner contre moi en plus. La faute à cet imbécile de Mitch qui m'avait influencé avec ces histoires de café...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Lun 4 Mai - 13:28

Excuse peu crédible qu'il me sortait là, mais comme je n'avais aucune idée de ce que avait pu lui dire ce fameux... Mitch?, je ne pouvais pas lui faire remarquer que je n'étais pas dupe. J'aurai eu plus d'expérience dans les relations humaines, j'aurais sans doute compris que son ami l'encourageait à foncer, mais là, c'était loin d'être le cas, j'étais aussi perdue que lui. En tout cas, c'était l'impression que cela donnait.

Puis, il répondit à ma question sur son métier. Et bim! Ma partie démoniaque revint sur le devant de la scène. J'avais assez d'expérience humaine pour savoir à peu près ce que c'était qu'un analyste scientifique, et pour la police, en plus. Et là, brusquement, cela intéressait ma démone. Elle voulait tout connaître, quelques genres d'indices il pouvait trouver, quels étaient ceux qui le mettrait sur une piste lui, ou un collègue, etc. C'était la cambrioleuse qui parlait, celle qui avait fait la nique à un policier alien, et qui voulait savoir si je n'avais pas laissé d'indice sur ma véritable identité sans le savoir.

*Laisse moi le séduire!
Ah ouais? Depuis quand tu t'y connais en relation humaine, hein? Et puis, je croyais que ce n'était rien qu'un imbécile d'humain...
. *

Vexée, mais vaincue, la démone repartit bouder dans un coin de mon esprit. Mais elle n'avait pas tout à fait tord. Ce genre d'informations m'intéressait grandement. Et puis, je n'étais pas non plus totalement indifférente à ce grand benêt d'humain qui me rappelait moi à mes débuts ici. Je me demandais même un instant si je n'avais pas fait pire que lui.

Tout à mes réflexions et mes démêlés avec moi même, je n'avais pas remarqué qu'un lourd silence s'était installé. Je reviens à la réalité, en quelque sorte, quand le jeune homme me proposa un café. Je ne pus me retenir de pouffer tellement il s’emmêlait les pinceaux dans ses phrases. Puis, je lui pris gentiment la main, pour lui indiquer que je ne lui en voulait pas.

«Un café, ou autre chose, c'est très bien...
Mais peut être voulez vous attendre que votre ami vous rapporte le livre que vous attendiez tant?
»

Quand on parle du loup... Quelques instant seulement après avoir fait remarqué qu'il en oubliait presque l'ouvrage responsable de sa maladresse, l'homme qui l'avait accompagné revint, brandissant triomphalement le fameux ouvrage. Ainsi, je pus lire le tire. Les secrets de l'atome... D'une certaine manière, cela m'intéressait aussi, à cause de mon pouvoir. Enfin, ce que les humains savaient de la téléportation en fait. Je croyais tenir un début de piste , mais je n'avais pas réalisé que ma téléportation ne marchait pas du tout comme ça.

Je souris à ce Mitch et lui demandait la permission, à mon tour, de kidnapper son ami. Permission qu'il m'accorda bien volontiers avec un grand sourire. J'attendais qu'il parte et que je me retrouve seule avec Barry pour commencer à demander.

«Je suppose que si vous le lisez, vous y comprenez quelque chose. Vous pourriez m'expliquer un peu?»

Oui, priorité à mes problèmes de pouvoir, même si cela pouvait sembler étrange au beau blond, des questions d'atome par un joli brin de fille. Et puis, voyant qu'il restait comme figé, je le tirais gentiment par la main, que je n'avais pas lâché.

«Allez, venez, trouvez moi le coin de votre cafétéria. Je ne suis pas d'ici, moi, alors, il va falloir me servir de guide... Sans me faire tomber, ce coup ci.»

Ajoutais je, malicieuse, avec un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Lun 4 Mai - 22:50



Avant que la situation ne devienne trop embarrassante, Rachel (puisque c'était son nom) me pris la main, me sauvant symboliquement de la noyade...

- Un café, ou autre chose, c'est très bien...Mais peut être voulez vous attendre que votre ami vous rapporte le livre que vous attendiez tant ?

Alors que je commençais à me plonger dans ses yeux tandis que ma main commençait à serrer la sienne... Puis réalisant ce que j'étais en train de faire, je l'ôtais d'un air gêné, virant au rouge du même coup.
L'arrivée de Mitch se montra salvatrice cette fois-ci, ramenant en prime mon bouquin !

Mais à peine eut-il le temps de me donner mon bien que Rachel lui demanda à son tour de "m'enlever" le temps d'aller prendre notre café. Il accepta avec un grand sourire, sortant déjà son portable tandis qu'il s'éloignait... Quelque secondes plus tard le mien vibrait.

"Elle est chaude mec ! Fonce !"

...

Inutile de préciser qui était l'expéditeur. Alors que je ne savais plus si je devais rire ou pleurer, je fus à nouveau tiré du flot de mes pensées par Rachel qui semblait manifester un grand intérêt pour l'oeuvre littéraire que je tenais sous mon bras.

- Je suppose que si vous le lisez, vous y comprenez quelque chose. Vous pourriez m'expliquer un peu ?

Bon il s'agissait de négocier ça finement : c'était ma pire faiblesse je le savais... Les questions sur les sciences. Si je ne prenais pas garde, j'allais ensevelir la pauvre Rachel sous un flux bruts d'explications barbantes... Je ne savais pas vraiment comment aborder la chose simplement.

Sans que je m'en aperçoive, ma main s'était à nouveau retrouvée dans la sienne... Je m'apprêtais à la retirer à nouveau puis je décidai finalement de la laisser. Tout d'abord parce que j'avais peur de devenir vexant à la longue... Ensuite parce que c'était agréable tout simplement.

- Allez, venez, trouvez moi le coin de votre cafétéria. Je ne suis pas d'ici, moi, alors, il va falloir me servir de guide... Sans me faire tomber, ce coup ci.

Je notais la petite touche d'humour... Si à chaque fois que je renversais quelqu'un je faisais d'aussi charmantes rencontre, j'allais finir par en faire une habitude. Ayant fait plusieurs fois le tour de l'expo, il me fut facile de retrouver la cafette. Elle était assez bondée mais par chance, une table pour deux personnes étaient toujours libre. Un serveur arriva quelques instants après pour prendre notre commande.

- Un café pour la demoiselle... Et un chocolat pour moi.

Tandis que le serveur s'éloignait, je me sentis obligé pour je ne sais quelle raison de justifier mon choix.

- Oui... J'ai horreur du café. C'est trop... amer.

Me rendant compte de l'aspect hors propos et inutile de cette affirmation, j'enchaînai avec quelque chose de banal, mais redoutablement efficace quand il s'agissait de changer de sujet.

- Et vous alors Rachel ? Vous faîtes quoi dans la vie ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Mar 5 Mai - 12:10

Lorsque son ami arriva avec le livre, je remarquais seulement à ce moment là que nous nous dévisagions depuis un moment et que les joues du jeune homme avaient viré au rouge. Mais une fois son ami reparti, il m'entraîna enfin dans cette fameuse cafétéria, trouva même une table à laquelle d’installée et commanda. Un café et un chocolat.

Il n'avait pas encore répondu à ma demande sur l'explication demandée et j'attendais gentiment qu'il y vienne sans insister. Peut être n'avait il pas envie d'en parler, après tout. Peut être que j'avais commis une erreur en lui demandant. Je ne lui en voudrais pas spécialement. De toute façon, j'avais aussi des questions à lui poser sur son métier, mais je ne savais pas encore comment amener le sujet dans la conversation.

Enfin, conversation, c'était beaucoup dire. Il m'expliquait juste qu'il trouvait le café trop amère et que c'était pour ça qu'il préférait le chocolat. Je n'avais aucune idée de ce qu'était les deux. Sur Azarath, les prêtes buvaient surtout de l'eau ou une sorte de boisson que le correspondant humain qui lui ressemblait le plus était le thé. Alors, en arrivant, je m'étais tout naturellement mis à en boire et n'avais pas essayé autre chose.

Mais c'est alors que lui me demanda ce que je faisais dans la vie. Mon sourire, qui ne voulait pas me quitter, s'élargit.

«Moi? Ho, je suis une simple fleuriste. Pas non plus le travail de ma vie, mais cela paye au moins les factures.»

Pas tout à fait exact, mais je n'allais pas lui avouer que j'avais encore besoin de voler pour que ma boutique reste viable, bien que les entrées soient en progrès. Peut être finirais je d'ailleurs par dégager de petits bénéfices, à force, mais cela n'était pas la question pour le moment. Puis, presque malgré moi, je sortis une carte de visite professionnelle, avec le nom de la boutique, l'adresse, le numéro de téléphone etc... Je dégainais ensuite un stylo de mon sac et écrivis mon prénom suivit d'un autre numéro d'appel.

«C'est ma ligne privée, et j'habite à la même adresse. Il y a un appartement au dessus de la boutique.»

Je ne savais pas pourquoi je lui précisais ça. Un simple coup d’œil à la carte lui apprendrais que j'habitais Gotham et non pas Métropolis. Je supposais que c'était une raison tout à fait valable pour décourager n'importe qui d'une … relation naissante? J'avais laissé la carte sur la table, mon premier élan vaincu par cette réflexion.

Sur ces entre-faits, une personne chargée du service nous avait apporté nos consommations. Je trempais mes lèvres dans la tasse pour en prendre une gorgée, que je recrachais aussitôt, en mettant plein sur les habits de Barry par la même occasion.

«¨Pouah! Mais qu'est ce que c'est que ce truc?!!! Vous avez raison, c'est horriblement amère!»

Puis, j'avisais enfin ses vêtements tout tâché, et je rougis violemment, essayant de m’excuser.

«Ho! Je suis désolée… Je ne pensais pas que...Vous comprenez, je n'avais jamais bu de café avant et... Comment les gens font pour boire ça, c'est carrément infect!»

Je m'embrouillais, et puis, je me rendais compte que pas mal de monde nous regardait, et je rougis encore plus. A ce moment là, je n'avais qu'une envie, c'était de me téléporter au loin pour fuir tous ces regards, et surtout celui du jeune homme. Je me retins difficilement, mais pas la peine de me faire plus remarquer. Je lui jetais un regard de détresse.

Pitoyable, fit une voix bien connue dans ma tête. Ho, ça va, hein, pas la peine d'en rajouter, rétorqua mon humaine, mais j'avais malheureusement l'impression que la démone n'avait pas tord, cette fois ci.


Dernière édition par Rachel Roth le Lun 11 Mai - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Mar 5 Mai - 23:11



- Moi? Ho, je suis une simple fleuriste. Pas non plus le travail de ma vie, mais cela paye au moins les factures.

Voilà donc qui nous faisait un point commun... Pourtant, ce qu'elle faisait devait tout de même être relativement agréable (enfin par rapport à un job de la police). Mais au fond, qui étais-je pour juger ? Chacun avait son échelle de valeur et ses conceptions.

Rachel sortit ensuite une petite carte et un stylo de son sac, griffonnant quelque chose dessus.

- C'est ma ligne privée, et j'habite à la même adresse. Il y a un appartement au dessus de la boutique.

- Gotham ? Quelle ville sinistre... Je comprends que même le métier de fleuriste puisse être un calvaire là-bas.

Je n'étais pas prêt d'oublier ma visite là bas : mon premier vrai échec dans ma courte carrière de Super-héros. Mais quel échec bon sang... Alors que je prenais un air sombre, repensant aux nombreuses victimes de ce triste jour, je fus soudainement interrompu dans mes réflexions par un liquide marronâtre et brûlant qui se rependait sur ma chemise...

- Pouah! Mais qu'est ce que c'est que ce truc?!!! Vous avez raison, c'est horriblement amère !

- Ah vous ne connaissiez pas le café...

- Ho! Je suis désolée… Je ne pensais pas que...Vous comprenez, je n'avais jamais bu de café avant et... Comment les gens font pour boire ça, c'est carrément infect!

Pour le coup je me sentis à nouveau gêné de lui avoir proposer ça... J'aurais mieux fait de demander deux chocolats tiens. Elle aussi semblait gênée du coup. Fort heureusement j'avais peut-être trouvé un moyen de nous tirer tous les deux de l'embarras...

- Ne bougez pas, j'arrange tout ça en moins de 5 minute...

Courant jusqu'au toilette, je passai ma chemise sous l'eau... Elle était à présent trempée mais ce n'était pas vraiment un problème. La frictionnant ultra rapidement, j'eus vite fait de la faire sécher... Seule une auréole subsistait sur le tissu mais un bon coup à la machine solutionnerait ça.

Je revins donc sans plus tarder auprès de la charmante Rachel qui semblait toujours aussi embarrassée...

- C'est bon, ne vous tracassez plus pour ça... C'est arrangé. Je n'y tiens pas spécialement en plus.

Je me rassis tranquillement à table, poussant ma tasse vers elle.

- Essayez donc ça... C'est bien meilleur vous verrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Sam 9 Mai - 13:39

Pourquoi trouvait il que Gotham était une ville sinistre? C'était bizarre. Certes, la criminalité y était élevé, mais aucune ville n'était exempt de malfrats et voyous en tout genre. Et puis, j'aimais bien ma boutique, surtout parce que cela me permettait d'écouler une partie de mes larcins, parce que sinon, vendre des fleurs, c'était … un peu ennuyeux. Le cambriolage c'était bien plus drôle, et d'ailleurs, je cherchais toujours le moyen d'amener le sujet du travail de Barry dans l'espèce de conversation qu'ils essayaient d'avoir tous les deux.

C'est à ce moment là qu'eut lieu l'accident dû au mauvais goût du café, à mon grand embarras. Pourquoi il avait fallu que je recrache tout comme une mal élevée? Sans doute parce que je ne m'attendais pas du tout à ce que je déteste ça autant. Peut être une question d'habitude, mais je me dis qu'au grand jamais, je n'aimerai la boisson appelée café. J'attendais, désespérée, que Barry me passe un savon ou qu'il me plante là, et je l'aurai sans doute mérité!
Mais non. Il me dit qu'en cinq minutes il arrangeait ça.

Ne me laissant même pas le temps de répondre, il disparu rapidement, sans doute aux toilettes. Et c'est vrai que cela fut rapide, je n'avais pas consulté ma montre, mais il était revenu quasiment aussi vite qu'il était parti, sa chemise presque intacte et même pas mouillée. Un peu étrange. J'ouvris de grands yeux, ne cherchant pas à dissimuler mon étonnement.

«Dites donc! Vous êtes un vrai magicien! C'est le genre de truc qu'on apprend aux analystes scientifiques de la police?»

Mon sourire s'élargit car je sentis ma partie démoniaque rager au fond de mon esprit. Et toc! J'avais plus ou moins réussi à amener le sujet qui m’intéressait dans la conversation. En même temps, je ne savais pas encore s'il allait me donner des informations valables ou si Barry n'allait pas répondre, comme la dernière fois. Il avait l'air peu loquace, ce qui n'était pas facile, et je ne savais pas trop comment le pousser à se confier un peu plus.

A sa demande, je goûtais ce qu'il avait appelé chocolat. Oui, cela, j'aimais mieux, et je pensais même que je pourrais m'y habituer. En même temps, cela me gênait un peu de le priver de sa propre boisson à cause de ma maladresse. Un silence gêné, de nouveau, c'était installé entre temps. Super, vraiment! Je n'étais vraiment pas au point avec les humains ''normaux'' et encore moins avec ceux du sexe opposé.

Je soupirais, il allait être temps que je me rende à la gare si je voulais avoir encore une chance d'avoir un billet pour aujourd'hui ou demain matin... A moins que... Je ne savais pas si cela changerait grand chose, mais je pouvais toujours fermer la boutique une journée de plus. J'avais envie de passer un peu plus de temps avec Barry. Je justifiais ça en prétextant que cela lui laisserait le temps de répondre aux questions que je lui avais posé, s'il se décidait un jour, bien entendu.

Je posais ma main sur la sienne, et demandais.

«Vous faites quoi, ce soir? Je veux dire, votre ami ne vous en voudra pas si vous ne le retrouver pas aujourd'hui? Et puis, peut être aviez vous des projets, je ne voudrais pas interférer...»

*Plus nul que ça, tu meurs, lança la démoniaque à mon humaine. Jette toi à l'eau ou laisse moi faire, parce que là...!*

«Ce que je veux dire, c'est que...
Cela vous dirais un restaurant, ce soir? Je vous invite, bien entendu.
»


Dernière édition par Rachel Roth le Lun 11 Mai - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Sam 9 Mai - 23:52



À vouloir tout arranger on finissait par commettre des impairs. Avec une chemise déjà sèche en moins de cinq min on finissait par éveiller des soupçons forcément.

- Dites donc! Vous êtes un vrai magicien! C'est le genre de truc qu'on apprend aux analystes scientifiques de la police?

Maintenant c'était à moi de me démerder pour tricoter un truc à peu près cohérent... Et de crédible aussi.

- Oh euh oui !... Vous savez vu notre budget on apprend à faire des miracles avec pas grand chose... ah ah !

Mouais bon on avait vu plus convaincant mais ça suffirait... Enfin je l’espérais. Fort heureusement, le chocolat avait permis de détourner habilement la conversation. Même si des super-pouvoirs étaient d'excellents arguments pour la drague je préférais garder tout ça pour moi.

Je la regardais tranquillement goûter à ma tasse... Elle était vraiment mignonne cette petite brunette il fallait bien le reconnaître. Et tandis que je la dévisageais, je m'aperçu que j'avais involontairement laissé un nouveau "blanc" dans la conversation. Je m'apprêtais à relancer la discussion mais ce fut Rachel qui prit cette initiative, posant encore une fois sa main sur la mienne...

À chaque fois cela produisait en moi un sentiment inexplicable. Je ne savais pas si c'était de la gêne, du bonheur... Autre chose... Ou plusieurs sentiments en même temps. C'était assez désarçonnant quand elle faisait ça pour tout avouer...

- Vous faites quoi, ce soir? Je veux dire, votre ami ne vous en voudra pas si vous ne le retrouvez pas aujourd'hui? Et puis, peut être aviez vous des projets, je ne voudrais pas interférer...

Je la dévisageais d'un air dubitatif... Où donc voulait-elle en venir ?

- Ce que je veux dire, c'est que...
Cela vous dirais un restaurant, ce soir? Je vous invite, bien entendu.


Mais oui évidemment... J'aurais dû me faire tatouer le mot "andouille" sur le front, au moins elle aurait été prévenue. Dans ma tête c'était un peu le bazar, comme si l'état d'alerte rouge avait été déclenché et que l'on attendait les instructions d'urgences... Qu'est ce que je pouvais répondre à ça moi ?!

- Eh bien... Oui bien sûr que ça me dit mais je vous déconseille d'inviter, mon appétit n'a aucune limite !

Petit éclat de rire... La pauvre ne savait pas à qui elle avait affaire. Surtout depuis que j'étais devenu Flash, mon organisme brûlait beaucoup plus vite les calories : je devais me "recharger" très régulièrement.

- Je connais une petite pizzeria qui est pas trop mal... Si ça vous dit on peut y aller... Ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Mar 12 Mai - 15:40

A ma question, Barry me répondit que oui, il fallait faire des miracles dans la police scientifique, mais je ne savais pas, quelque chose me dérangea... Peut être son air embarrassé. Et puis, je laissais tomber! Après tout, tout le monde avait bien le droit d'avoir ses secrets, à commencer par moi, par exemple! Je me demandais ce qu'il pourrait bien pensé si je lui disais que j'étais une demi démone et que j'avais le pouvoir de me téléporter où je voulais... Sans doute s'enfuirait il en courant, alors, il ne valait mieux pas, et je gardais mon secret.

Bizarrement, cette pensée me ramena à ce fameux soir où je m'étais fait surprendre par le milliardaire Oliver Queen. Un de ces quatre, il faudrait que je repasse à son appartement pour voir ce qu'il avait fait de l'info que je lui avait lâcher sur les démons. J'avais adoré le déstabiliser et je sentais que je ne résisterais pas longtemps avant de retourner le titiller un peu. En même temps, je me demandais pourquoi je pensais à ça dans un moment pareil. Surtout que Barry, après avoir préciser dans un petit rire qu'il avait un appétit insatiable, me proposais une pizzeria ''pas trop mal''.

Je ris à mon tour légèrement.

«Ecoutez, je vous fais une proposition, si vous mangez plus que ce que je ne peux payer, vous n'aurez qu'a me rendre visite à Gotham un de ces jours en guise de compensation.»

Et puis, je me rendis compte de la bourde de ma phrase. D'abord, j'avais pas mal de liquide sur moi, comme toujours. Il fallait bien que j'écoule le produit de mes vols. En plus, s'il ne venait que parce que je n'avais pas pu régler la note... A nouveau, je rougis violemment, tandis que nous nous mettions en route. J'espérai qu'il ne pose pas trop de questions.

En plus, s'il fallait que j'attende qu'il ai dépensé tout ce que j'avais sur moi, je n'étais pas prête de le revoir, et finalement, j'avais l'impression de le trouver sympathique, ce bêta d'humain.

«Excusez moi, ce n'est pas du tout ce que je voulais dire. Vous pouvez venir quand vous voudrez, je serais ravie de vous recevoir... Enfin, je veux dire de vous revoir!»

Comment tu fais pour être aussi nulle que ça? Me demanda la démone. Je n'en savais trop rien, mais j'espérai juste que ma nouvelle connaissance me le pardonne, surtout que lui ne s'en tirait guère mieux que moi, au final.

Nous étions sortis de l'exposition et je suivais mon guide jusqu'à la fameuse pizzeria qui s'avéra plus agréable que ce que j'avais imaginé au prime abord. J'aurai sans doute préféré un endroit un peu plus intime, propice à quelques confidence, mais le lieu s'avéra lumineux et bon enfant, avec une ambiance détendue. Très certainement pas la meilleure pizzeria de la ville, mais au moins, c'était un endroit clair, vivant, bon enfant, en fait.

Quand nous furent tous les deux installés, j'entendis ma démone demander par ma voix.

«Alors, beau blond, qu'est ce qui vous intéresse dans la vie, à part les sciences?»

Dégage de là, crétine! Ordonna mon humaine. Et, pour le coup, je me mis malheureusement à rougir de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Mer 13 Mai - 20:51



- Ecoutez, je vous fais une proposition, si vous mangez plus que ce que je ne peux payer, vous n'aurez qu'a me rendre visite à Gotham un de ces jours en guise de compensation.

Apparemment Rachel ne semblait pas effrayée par mon appétit d'ogre. Mais il fallait le voir pour le croire ceci-dit... Le fait est je n'avais pas spécialement un gabarit qui laissait présager les quantités démentielles que j'étais capable d'avaler. Déjà je n'avais pas spécialement tendance à grossir de base mais désormais, mes super-pouvoirs me faisaient automatiquement brûler toutes mes calories en trop. Courir à 500 mph avait un prix... Mais pour moi c'était plutôt une bénédiction. Désormais, je pouvais manger toutes les saletés que je voulais sans culpabiliser !

Du reste le deal était honnête, même si je n'avais pas spécialement besoin de telles raisons pour repasser voir une si charmante jeune femme. Je m'apprêtais à dire "marché conclu", mais elle renchaîna soudainement, affichant désormais un air gêné.

- Excusez moi, ce n'est pas du tout ce que je voulais dire. Vous pouvez venir quand vous voudrez, je serais ravie de vous recevoir... Enfin, je veux dire de vous revoir !

Où était le mal ? Elle ne m'avait aucunement vexée en tout cas. Il fallait que je détende l'atmosphère d'une façon ou d'une autre.

- Bien entendu, c'est si gentiment proposé ! Je suis un peu fâché avec Gotham mais si c'est pour vous revoir ce sera avec plaisir.

Cette phrase me fit soudainement rougir. Avais-je été trop loin... ? Enfin dire ce genre de chose c'était peut-être trop...

...

Calme Allen. Ce n'était pas la mort non plus ce que tu venais dire... Et puis autant éviter d'installer davantage de gêne, ce n'était pas le but premier. Une chose était sûr : au niveau relationnel nous faisions la paire, aucun doute.

Nous quittâmes ensuite les lieux tandis que j'envoyais un message à Mitch lui disant qu'il n'était pas la peine de m'attendre... Il devait être ravi, à n'en pas douter.

Environ vingt minutes plus tard, nous passions finalement le seuil du Luigi's Pizza, mon restaurant favori. Je connaissais bien le patron et j'allais régulièrement chez lui pour manger un bout avec Mitch ou Wally... Voir même pour alimenter mon congélateur. Lui désignant une petite table de deux dans un coin calme de la salle, nous nous installâmes tandis que Rachel relançait la conversation de façon inattendu...

- Alors, beau blond, qu'est ce qui vous intéresse dans la vie, à part les sciences ?

Dans l'intonation ou le choix des mots... C'était bête de dire ça mais je n'avais pas l'impression d'avoir à faire à la même Rachel. De ce que j'avais pu en voir jusque là, c'était une fille assez douce et timide ce qui contrastait radicalement avec ce qu'elle venait de me dire à l'instant. Pris de court je me mis à bafouiller...

- Oh et bien vous savez, je... euh...

Sauvé par le gong, Luigi venait prendre nos commandes apparemment...

- Barry ! Et en charmante compagnie cette fois ! C'est ta petite amie ?

Qu'est ce que je vous avais dit au sujet des amis déjà ...?

-  Oh non pas du tout...

Eh là ! Je risquais de vexer Rachel en disant ça... Mais bon je ne pouvais pas dire oui non plus...

- Enfin je veux dire non, non... Rachel et moi avons fait connaissance aujourd'hui à Star labs.

- Mon petit Barry, quelle charmante damoiselle tu nous a trouvé là !

Il s'approcha de Rachel et en bon gentleman latino, lui baisa la main.

- Enchanté de vous recevoir dans mon modeste établissement cara mia ! Tu as beaucoup de chance signore Allen ! Bon qu'est ce que je vous sers ?

J'étais abassourdis... Littéralement. J'aurais donné ma vie pour avoir son aisance avec la gent féminine.
Bref, mieux valait vite passer commande avant que ce dragueur de Luigi finisse sa soirée avec Rachel...

- Une 4 fromage pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 48
♦ DCoins : 144
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 85
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Jeu 14 Mai - 22:46

Je m'étais peut être embrouillée dans ma demande, mais au moins, il n'était pas contre me rendre une petite visite à Gotham. Peut être que j'aurai l'occasion d'en apprendre un peu plus sur lui, dans ce cas là. Ou ce soir, savait on jamais!

Bref, je voyais bien que l'intervention de ma démone l'avait déstabilisé, il en bafouillait plus que les autres fois, et je fus heureusement sauvé par l'intervention du propriétaire du restaurant. Les doubles affiliations avec des voix dans sa tête, ce n'était pas facile à vivre tous les jours, je vous promets! Dans mes relations avec les autres, déjà difficile du fait de mon éloignement de la terre pendant toutes ces années, la démone mettait souvent son grain de sel fort mal à propos, ce qui mettait toujours dans l'embarras l'humaine.

Qui devait se débrouiller pour arranger ses bêtises! Là, le fameux Luigi me sauvait la mise de façon providentielle. Enfin, façon de parler, parce que, apparemment, le patron connaissait bien Barry et lui demanda si j'étais sa petite amie. Sa première réponse, ainsi que ses dénégations suivantes, alors qu'il avait dit précédemment qu'il viendrait me voir avec plaisir mit en colère ma partie démoniaque, comme souvent, mais vexa aussi l'humaine.

A ce moment là, je n'avais qu'une envie, c'était de l'étrangler. Je me voyais lui serrant le cou avec mes doigts et, bien que je ne bougeai pas, je vis brusquement son col de chemise se mettre à bouger tout seul, comme s'il était animé d'une vie propre. Au début, il ne fit que trembloter, comme s'il y avait un courant d'air, et puis, il se resserra légèrement autour du cou de mon vis à vis. C'était moi qui faisais ça? Alors que je regardais le phénomène, interloqué, la contrariété de l'humaine diminua et le mouvement cessa aussi brusquement qu'il avait commencé.

J'avais un autre pouvoir qui m'était inconnu? C'était quoi, ce bazar? J'étais un peu paniqué et perdu. A ma connaissance, je n'avais toujours eu que la téléportation. Pourquoi brusquement mes pouvoirs magiques auraient été modifié? A ce moment là j'aurai donné n'importe quoi pour pouvoir parler magie avec quelqu'un ayant réellement ce genre de pouvoirs! Malheureusement, sur terre, la chose ne m'était pas encore arrivé, bien que j'ai croisé un alien et un humain... génétiquement modifié, si je pouvais dire ça ainsi.

Je ne désespérai pas, mais je fus interrompu dans mes pensées par le patron du restaurant qui attendait manifestement ma commande. En quelque sorte, de nouveau, j'étais ailleurs. Concentrée sur moi même, au lieu de m'intéresser à ce beau jeune homme que le hasard, destin, chance, je ne savais pas comment appeler ça, m'avait fait rencontrer. Je ne savais même pas ce que je voulais, en fait. Je pris quelque chose que je connaissais, pour éviter les mauvaises surprises.

«Une hawaïenne, s'il vous plaît.»

J'allais sûrement la manger en entier. Je faisais des ''écarts'' par rapport à mon régime d'avant, depuis que j'étais ici. Et je ne m'en portais pas plus mal. Je n'avais pas pris de poids, en tout cas. Peut être était ce dû à une utilisation un peu plus intensive de la magie? Je n'en savais trop rien, mais je ne pouvais plus guère faire durer mon introspection, du fait que je n'étais pas seule. Je tentais alors de relancer la conversation sur un sujet qui m'intéressait au plus au point.

«Je suis certaine que votre métier doit être passionnant, non? Traquer des criminels et tout ça! Je suis sure que vous avez plein fait faire plein d'arrestation grâces aux indices que vous avez trouvé. Vous ne voudriez pas m'en raconté au moins une?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   Ven 15 Mai - 16:41



Alors que Luigi prenait nos commandes, un curieux phénomène se produisit... Je sentis mon col de chemise s'agiter de lui même l'espace d'une seconde. Soit j'avais rêvé, soit il se passait réellement quelque chose de curieux... Ou alors c'était dû à la fatigue ? Peut-être bien. Cela avait si peu duré de toute façon...
Rachel passa sa commande ce qui détourna mon intention du phénomène qu'il m'avait sembler observer.

- Une hawaïenne, s'il vous plaît.

Bon choix, me dis-je... Il fallait que je m'en reprenne quelques unes d'ailleurs de celles-ci. Mitch me les dilapidait littéralement quand il venait passer la soirée à la maison. Les jours de "grande disette" comme il le disait (comprendre que pour une raison x ou y il avait dû sauter un repas) il était capable d'en avaler deux grandes.

- Je suis certaine que votre métier doit être passionnant, non? Traquer des criminels et tout ça! Je suis sure que vous avez plein fait faire plein d'arrestation grâces aux indices que vous avez trouvé. Vous ne voudriez pas m'en raconté au moins une?

Je le pouvais bien oui... Au fond tant que je ne nommai personne le secret professionnel était préservé. Et puis ça éviterait un nouveau blanc gênant dans la conversation. Je n'étais pas bavard c'était un fait, et il fallait souvent me pousser un peu pour que je mette à parler...

- Eh bien mon travail se résume à aller sur les scènes de crimes récupérer tout ce que je peux : métaux, produits chimiques... bref toutes les preuves possibles. J'analyse tout ça et je fais un compte rendu aux enquêteur. C'est très compliqué de vous parler d'une affaire parce que je n'ai pas vraiment une vision d'ensemble. C'est chacun son job en quelque sorte... Même si je travaille souvent avec le légiste. Dans les affaires d'homicides, on doit souvent agir de concert puisqu'il détermine souvent la cause de la mort en fonction de ce que je retrouve... Et malheureusement on ne fait pas tant d'arrestation que ça. Des fois, même ce que je retrouve ne suffit pas à remonter aux coupables malheureusement...

Quelque part, j'enviais ce regard enthousiaste qu'elle portait sur ma profession. Si seulement elle savait à quel point elle était ingrate quand on y travaillait réellement. Ce n'était pas le job de recherche dont j'avais toujours rêvé certes, mais en plus il y avait tellement de règles, de limites... Pour des "gardiens de la paix" nous étions assez sélectifs sur la façon dont nous la propagions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Heurts à Star Labs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Heurts à Star Labs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Star Size Comparison...
» Planetarium Football Star
» All Star Game S8
» Star Wars marrant
» star wars galactic battleground

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Metropolis :: District de Demain :: S.T.A.R Labs-