AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 3
♦ DCoins : 7
♦ Localisation RP : New York

Feuille de personnage
Points de Puissance: 75
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    Dim 3 Mai - 3:12





♦ Prénom(s) & Nom(s) : Timothy Drake

♦ Pseudonyme : Tim / Firebird

♦ Personnage inspiré de : Time Drake / Red Robin

♦ Faction : Justiciers

♦ Ville de départ : New York

♦ Sexe : Masculin

♦ Âge : 19 ans

♦ Lieu de Naissance : Gotham City

♦ Orientation : Hétérosexuel

♦ Situation : Célibataire

♦ Métier : Étudiant




Résumé d'une histoire plutôt longue




La lumière se faisait rare. Le ciel envahit par les ténèbres, s'était vêtu de son apparat d'ombre et seul un vent froid et puissant semblait en sculpter la forme menaçante. Cette fresque sinistre était de toute part lacérée par une pluie omniprésente. Un déluge dès plus inhabituel qui faisait remonter des égouts et des caniveaux, tout ce que la ville avait de plus sombre et de plus malade. Dans ce décor sale et peint d'une seule teinte, un homme courait seul, se protégeant avec difficulté de la pluie dans son pardessus grisâtre.

Nous retrouvons cet homme quelques minutes plus tard dans un couloir. Tandis qu'il tente de calmer sa respiration haletante dû à l'effort physique qu'il vient de fournir, son imper détrempé goutte avec régularité sur le sol. Ce goutte à goutte répétitif rappel que le temps ne s'est pas figé, contrairement à notre homme qui est parfaitement immobile, la main droite posée sur la poignée de la porte. Après un moment d’hésitation, l'homme abaisse la poignée de la porte, retient sa respiration et pénètre sans faire le moindre bruit dans une chambre faiblement éclairée.

Il s'approche discrètement du lit ou dort une femme qui semble totalement épuisée. Les traits tirés, elle tient précieusement quelque chose dans ses bras. Il s'en approche, se penche sur son contenu et son visage à peine éclairé par la pénombre ambiante, plonge ses yeux dans ceux du nourrisson que tient la femme. À ce moment précis, le temps se suspend. Face à face, l'enfant et l'intrus se fixent sans rien dire. Tremblant, l'homme approche sa main droite du nouveau né et ce dernier lui saisit un doigt qu'il tente d'agripper tant bien que mal à l'aide de ses petites mains. En cet instant unique, Jack Drake, le père de l'enfant qui se tenait devant lui, comprit que Timothy serait différent. Il ne lui avait fallu que d'un seul regard au plus profond de l'âme de son fils pour comprendre que Tim était destiné à bien plus que ses parents ne pourraient jamais lui offrir.

Ce matin la, quand finalement la mère de Tim se réveilla, elle fut soulagée de remarquer que son mari se tenait à ses côtés. La serrant dans ses bras, Jack sentit un sentiment nouveau naitre en lui. Le décrire lui paraissait impossible à l'époque et encore aujourd'hui il lui est difficile de mettre des mots sur toutes ses nuances qui s'enracinaient au plus profond de lui. Jack en était persuadé, Tim avait le potentiel de devenir bien plus que lui-même ne l'avait jamais été. Un sentiment incroyablement fort de fierté et de bonheur accompagnait cette pensée, mais à elle se mélangeait un parfum à peine perceptible d'incertitude. Comme fait-on pour élever un enfant qui est destiné à être bien meilleur que soi ?

Cette incertitude qu'avait éprouvé à l'époque le père de Tim ne se dissipa pas avec les années. Chaque matin, Jack se levait en se rappelant ce sentiment qui l'avait envahi des les premiers instants ou il avait vu son fils. Tim était destiné à un jour quitter ses parents pour accomplir bien plus qu'il ne pourrait le faire en leurs présence. Jack vu donc son fils grandir avec la crainte de le voir partir, mais aussi en souhaitant de tout son coeur que Tim ne se satisfasse pas de ce qu'il avait à portée de main. Il espérait que son fils voit plus loin, plus grand, qu'il ambitionne à plus que ce que ses parents pouvaient lui offrir.

"Si seulement il pouvait savoir à quel point sa mère et moi sommes fiers de lui, si seulement il pouvait se rendre compte qu'il est bien plus que juste notre fils. Timothy tu es tellement capable, capable de franchir des montagnes, de surmonter les plus grandes épreuves et d'être bien plus que celui que moi, ton vieux père je suis. Dès l'instant ou je t'ai vu je me suis promis de tous faire pour qu'un jour tu ne te contentes plus de ce que tu as et je tiendrais cette promesse"

Cette pensée revenait à chaque fois submerger Jack, quand dans ses yeux, se reflétait la silhouette de son fils. À chaque instant important la vie de Tim, Jack était là, le coeur gonflé d'un amour sans limite pour son fils, les yeux étincelants de fierté. Cet amour honnête et sincère d'un père à son fils, résonnait tel un écho au plus profond de Tim qui n'aspirait qu'à un seul et unique but, faire la fierté de ses parents.

Les pièces du puzzle s'emboîtaient parfaitement et sans la moindre difficulté. Jack était persuadé que son fils serait un jour quelqu'un d'extraordinaire. Tim quant à lui, conscient de ses capacités, concentré et déterminé, travaillait dans un seul et unique but, devenir le meilleur. Et le meilleur, Tim l'était. Majeur de sa promotion, gymnase hors pair et informaticien de génie, Tim ne comptait pas le temps investi pour rendre ses parents fiers de lui. Cette cohésion qui unissait père et fils, évolua pour atteindre un point de non retour, un soir alors que Tim venait de gagner une compétition de gymnastique.



Un enchainement proche de la perfection, un geste frôlant l'excellence. Tel un oiseau qui se laisse porter par les courants ascendants Tim se pose avec grâce et souplesse dans un ultime mouvement qui fait se lever la foule. L'euphorie envahit la salle dans une cohue savoureuse. Le fils de Jack, conscient de la qualité de sa prestation, salue de façon faussement modeste la foule. Au premier rang, sa famille ne peut contenir sa joie tout comme l'entraineur du jeune prodige. Fermant les yeux, le jeune garçon inspire profondément, s'enivrant de la clameur de la foule avant de s'éclipser.


Le temps passé dans les vestiaires fut court et bien vite l'adolescent rejoint ses parents à l'extérieur. L'action s'accélère rapidement et avant de le réaliser Tim se retrouve dans les bras de ses parents qui ne peuvent cacher leurs joies et leurs fierté à l'égard de ce fils prodige. Tim quant à lui, même s'il ne le laisse pas transparaître, baisse légèrement sa garde et laisse son masque de stoïcisme se fissurer. Cet instant précis est bien plus précieux que n'importe quel trophé pour l'enfant et bien qu'il fut bref, son intensité ne connaissait aucun égale.

Tim aurait pu se contenter de vivre ainsi, il aurait pu se contenter de l'unique et seule reconnaissance de ses parents, mais ce soir la, père et fils eurent une discussion qui remit les fondements même de l'identité de Tim en question.

"Cette vie Timothy, cette vie te suffit-elle vraiment ?"

"Comment ça ?"

"Dès la première seconde ou je t'ai vu, j'ai su que ta mère et moi ne serions jamais en mesure de t'offrir la vie que tu mérites, une vie de ..."


"Qu'est-ce que tu racontes, la vie que vous m'avez offert avec maman est tout ce dont je peux rêver et je ne veux rien de plus !"

"Mais tu devrais Timothy, tu devrais ! Tu es plus que nous, plus que cette vie, tu as le potentiel de devenir tellement plus que je ne pourrais jamais l'être"


"Et ça n'a aucune importance. Ni la gloire, ni l'argent, n'égaleront jamais tout ce que vous avez fait pour moi"

"Je veux que tu saches mon fils que tu es en droit de vouloir plus, tu le mérites. Tu as un tel potentiel ..., ne le gâche pas ..."

Cette nuit là, Tim ne trouva pas le sommeil. Il savait au plus profond de lui que son père avait vu juste. Il l'avait toujours su, son ambition et son désir de grandeur ne pouvait se contenter de la vie qu'il menait actuellement. Et c'est ainsi que durant une chaude nuit d'été, la veille de son entré en première année à l'université de Gotham, que Time décida de devenir plus qu'un homme. Cette nuit là, pour la première fois, Tim emprunta la longue et tortueuse route qui ferait de lui un justicier.




Un Souvenir Marquant





Plus que dix minutes avant que le grand spectacle commence, plus que dix minutes avant que la vie de Tim ne change à jamais. La tension était à son comble et les nerfs d'aciers du jeune homme étaient mis à rude épreuve. Tim avait passé un an à préparer cette soirée et pourtant un dernier détail pouvait encore tout faire échouer.


Après la discussion que Tim avait eu avec son père il y a de cela exactement un an, le fils Drake avait décidé de suivre les conseils de son ainé. Le jeune homme avait pris pleinement conscience de ses capacités durant cette première année à l'université et décida de mettre ce don au service de ceux qui en avaient besoin. Justicier en herbe, le jeune garçon constata rapidement qu'il manquait cruellement de ressources, de moyens et de formations pour combattre le crime. Mais cela ne découragea pas Tim, qui s'appuya sur ses atouts pour trouver une solution à ses différents problèmes.

Cette volonté de mettre son potentiel au service d'une plus grande cause, fit naitre une idée, un plan dans l'esprit brillant du jeune garçon. Il décidait d'agir sur deux fronts à la fois. D'un côté il allait habillement combler son manque de ressources et de l'autre porter un coup décisif à la criminalité de Gotham.

Pendant de long mois, Tim munit de son don inné pour mener des enquêtes, décida de se pencher sur tous les criminels les plus riches de Gotham City. Son plan était simple, vider les poches des barons de la pègre et remplir les siennes au passage. Bien que l'idée était assez simpliste, la mettre en place et s'assurer de sa réussite demanda au jeune garçon un travail titanesque. Il devait non seulement ne laisser aucune trace dernière lui, mais également mettre à l'abri ceux qui comptaient tant pour lui, ses parents.

Pendant de long mois, le jeune homme rassembla tout ce dont il avait besoin pour mener à bien son plan. Il étudia chacun des criminels, apprit chaque procédure qu'il allait entreprendre par coeur et répéta des centaines de fois les mêmes gestes, jusqu'à ce qu'il puisse les reproduire mécaniquement sans aucune hésitation. Tout ce travail lui avait demandé un an de préparation et ce soir, si tout se passait bien, Tim serait riche et disposerait enfin des moyens nécessaires pour combattre le crime. Mais le sort semblait en avoir décidé autrement et si dans les dix minutes qui suivaient Tim ne trouvait pas une solution à son problème, tout son plan tomberait à l'eau.



Pour mener à bien son opération, Tim avait emménagé dans l'ancienne volière de Gotham City pour en faire son cartier général. Le bâtiment était tombé dans l'oubli comme bon nombre de bâtiments abandonnés des services publics. L'avantage de la volière, c'est qu'elle se trouvait en périphérie de la ville et n'était accessible que par le biais d'un téléphérique hors d'usage. Ces contraintes rendaient l'endroit difficilement accessible et son isolement le mettait à l'abri des regards indiscrets. Mais la position géographique de l'édifice n'était pas le seul atout de la volière. Le bâtiment en lui-même était encore relié au réseau électrique et surtout, l'ancien poste de sécurité permettrait à Tim de se connecter directement à l'ancien système de sécurité de la ville. L'endroit était donc parfait et tout désigné pour servir de base d'opération au jeune homme. Il avait passé les trois derniers mois à aménager dans les sous-soles du bâtiment un centre de contrôle capable de s'infiltrer directement dans le réseau sécurisé de Gotham. De ce centre de contrôle, Tim était capable d'accéder à presque tout. De la police aux banques en passant par tous les services publics de la ville, ce réseau géant d'information, regorgeait de données sensibles et vitales pour lutter contre le crime.

Tout était prêt, enfin presque. À la dernière minute, le générateur servant à l'alimentation du système de refroidissement des serveurs était tombé en panne et Tim tentait tant bien que mal de le réparer. Sans lui, les serveurs surchaufferaient et Tim ne disposerait pas d'assez de puissance pour mener à bien simultanément toutes les attaques.

"Allez saloperie de générateur, démarre !"

"Tu vas démarrer oui ! Si tu démarres pas tout de suite un an de travail finira à la poubelle !"

"J'ai réussi à forcer Gotham à baisser la sécurité de son réseau ce soir et je n'aurais pas d'autre opportunité comme celle là. Alors, démarre bordel de merde !"

La date était symbolique pour Tim est tout son plan reposait dessus. Quelques mois plutôt notre futur justicier était rentré dans le système de sécurité centrale de Gotham City pour modifier certaines informations, notamment la mise à jour des services de sécurité du système. Aujourd'hui, à minuit précise une brèche d'exactement trois minutes, paralysera une partie des systèmes de sécurité de Gotham. durant ce cours lapse de temps, le jeune garçon devait mener à bien son attaque, sans quoi son plan tomberait à l'eau. Tim savait que la brèche allait immédiatement être repéré par d'autres hackers qui inonderaient le réseau d'attaques. Une telle catastrophe ferait un tel tapage que plus jamais le réseau informatique de Gotham ne serait aussi vulnérable à l'avenir.

"Plus que deux minutes ! démarre je te dis ! "

Un coup de clé à molette remplit de colère finit par s'abattre sur le générateur qui démarra en crachotent. Le système électrique se mit en marche et Tim ne put dissimuler sa joie.

"Yes, juste à temps pour la grande fête de ce soir !"


Le jeune garçon se rua vers l'ordinateur centrale et finit les derniers réglages.

"Que le concreto commence"

"10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1”





La main de Tim effleure avec précision un bouton et soudainement une musique envahit la pièce. Sans perdre un instant, le jeune homme se mit à pianoter avec rapidité sur son clavier. Ses doigts frappaient chaque touche avec dextérité. Tim ne regardait même pas son clavier et pourtant, il ne commettait aucune fausse note. Avec une grâce certaine il orchestrait avec précision chaque partie de son stratagème, ne s'écartant pas d'un micron du plan initial. Tel un chef d'orchestre dirigeant ses troupes, le jeune homme dirigeait les opérations depuis son bunker. Chaque détaille était important et Tim ne négligeait rien afin de composer la plus belle des symphonie. Chaque note trouvait sa place sur cette partition et en virtuose de génie notre futur héros menait la cadence à la perfection.

Il commença par infiltrer directement le système bancaire de Gotham, se servant sur tous les comptes de la pègre. La première étape était la plus simple, prélever plus d'une dizaine de millions de dollars sur chaque compte et les envoyer à travers les différents comptes en banques des sociétés écrans détenu par chacun de ces criminels. Ces sociétés écrans, firent à leurs tours des micros transactions sur les comptes de chaque criminel connu de la police. Toutes ces micros transactions furent ensuite ré-dirigées sur plusieurs gros comptes offshore afin de rassembler tous les actifs. Une fois cet argent regroupé, il allait être transféré de façon aléatoire à travers des centaines de comptes un peu partout dans la ville pendant le reste du temps impartis, pour finir sur celui d'une société écran, elle-même dirigé par la filiale d'une société appartenant à un collectif dirigé par une autre société, appartenant elle-même à un homme mort depuis plusieurs années.

Et avant que qui quiconque ne puisse remonter cette piste, l'argent fut directement investi dans différentes petites sociétés spécialisées en cybersécurité, mais aussi dans différentes ONG et Fondations qui se battent pour la défense et les droits des citoyens. Afin que tout ceci passe inaperçu, l'historique des investissements fut modifié afin que l'on croit qu'ils aient tous eu lieu ses trois dernières années et non cette nuit. Demain matin, à l'ouverture de la bourse, les actions de toutes ces sociétés spécialisées en cybercriminalité exploseront en réaction à la vague de cyberattaque de cette nuit. Il ne restera plus qu'à Tim de tout vendre et d'empocher le pactole. Suivant son plan, il investirait directement dans des multinationalles telle que Star Lab et Wayne Enterprises pour assurer la protection de son capital.

Cette attaque fut aussi l'occasion pour Tim de mettre sa famille en sécurité. Il en profita pour placer ses parents dans le programme de protection rapprochée des témois en hackant le système de sécurité de la police. Dès demain, la famille Drake serait une famille fantôme et Tim pourrait dès lors se consacrer à sa nouvelle vie sans craindre pour celle des siens. Tout comme ses parents, le jeune Tim s'était offert une nouvelle identité et un nouveau passé.

Le plan de Tim s'était déroulé sans la moindre fausse note. Il termina en effaçant ses traces sur le réseau, avant de mettre le feu au matériel qu'il avait utilisé pour commettre ses méfaits. Quittant la volière, Tim enfourcha sa moto et partit en direction de New York où il commencerait une nouvelle vie.



Son plan avait été exécuté à la perfection. Dès demain, la sécurité informatique serait renforcé à Gotham. La police sortira dans les rues pour enquêter sur ce qu'il s'est passé et les banques elles, effacerons tout simple toute trace de l'argent disparut de leurs registres, car l'argent de la pègre est de l'argent dont l'origine ne peut être expliqué. Tant bien les criminels que les banquiers feront disparaitre les différentes preuves dont la police et les médias pourraient s'emparer. Le plan de Tim avait été parfait, car il avait été assez subtile pour ne pas laisser de trace, mais les retombées de son action allaient attirer l'attention de tous sur les attaques informatiques de cette nuit. Au final, tous les criminels et les forces de l'ordre qui avaient laissé ceci se produire tenterons d'étouffer l'affaire au mieux et bientôt plus personne ne se rappellera plus de cette histoire, sauf Tim bien sur.

Que rêver de plus, la fortune et la liberté s'offraient à lui. À cet instant précis, Tim était sur un petit nuage, flottant bien au-dessus des considérations des simples mortels. Le rêve était grandiose et la claque n'en fut que plus brutal quand Tim se réveilla brusquement en plein milieu de son premier cours à l'université de Gotham City. Le retour à la réalité fut brusque et Tim s'aperçut rapidement que l'attention de tout l'auditoire s'était fixé sur lui. Le professeur d'électrodynamique quant à lui le dévisageait avec mépris et finit par reprendre son cours, jugeant que le jeune homme n'était pas suffisamment digne de son attention. Dans les yeux du jeune garçon, on pouvait encore y voir son rêve se dissiper. Tim était bel et bien revenu à la réalité et pourtant dans sa tête, ce souvenir unique sonnait comme une révélation. S'il voulait devenir plus que simple habitant de Gotham City, il savait à présent quelle voie emprunter.




Vos Convictions ?


Contrairement à un bon nombre de super héros, Tim ne tire pas sa force ou sa raison de combattre le crime, de la haine ou de la colère. Il n'a pas épousé la cause de la justice pour se venger. Tim possédait simplement certains atouts et une certaine ambition qu'il décida de mettre au service d'une plus grande cause.

D'ailleurs si Tim exècre quelque chose c'est bien que l'on gâche son potentiel et que l'on reste indifférent face au mal qui ronge le monde. Car c'est l'indifférence, le manque d'intérêt pour les choses qui ne nous touchent pas directement, qui permet au mal de continuer à se propager dans l'ombre. Tim lui a décidé d'agir, avant que le mal ne finisse par prendre le dessus et que la seule chose qu'il nous reste, est le souvenir d'une époque maintenant révolue ou les hommes pouvaient vivre librement.


Notre jeune héros est convaincu que l'humanité détient les clés de son salut, il suffit juste de lui montrer le chemin à emprunter. Tim a donc décidé de se dresser face au mal et d'utiliser son intelligence pour unir et rassembler ceux qui peuvent se battre afin de mettre fin à l'oppression des plus faibles et rétablir la justice dans un monde depuis trop longtemps en souffrances.




Quels genres de pratiques ?


Tim est avant tout quelqu'un de pragmatique qui utilisera toujours son cerveau plutôt que ses biceps. Il estime que rien n'est impossible, à condition d'avoir un plan et d'être bien préparé. Les méthodes de Tim sont simples, il utilisera ses méninges pour trouver une solution et sauver ceux qui en ont besoin. Tim ne mène pas une justice aveugle et essayera avant tout de privilégier le dialogue au conflit. Néanmoins, si la situation l'exige, Tim est capable de prendre des décisions difficiles pour la survie et la protection du plus grand nombre.


Cette prétention à utiliser sa tête plutôt que ses bras, se reflète dans chacun de ses actes. S'il souhaite obtenir des informations, Tim utilisera avant tout son sens de la déduction et sa logique, allant parfois jusqu'à manipuler son adversaire et à le déstabiliser psychologiquement, mais lassera toujours l'intimidation et la démonstration de force aux autres. Car bien que beaucoup pensent que l'esprit humain livre tous ses secrets sous la contrainte et la peur, Tim a l'audace de croire que les humains sont bien souvent une source d'information peu fiable et intéressante comparé à ce qu'un informaticien de son acabit peut trouver en l'espace de quelques cliques.




Vos Craintes et rejets


L'esprit logique et cartésien de Tim lui permet de surpasser la notion peur. Rien n'effraie notre jeune homme, car rien n'a de raison de l'effrayer. La peur est un sentiment futile qui n'a pas de raison d'exister. Enfin, dans la théorie toutefois, car il y a des choses que la raison et la logique ne peuvent expliquer. Des choses qui sont si profondément enfuient en soi et qui font partie de ce que nous sommes que même le plus rationnel des êtres humains en perdrait la raison. Pour Tim c'est la peur de ne pas être à la hauteur et de perdre ceux qui lui sont chers, qui risquerait de faire sombrer son brillant esprit dans la folie.




Des capacités hors du Commun


Pour Tim au menu ce sera gadgets à gogo et arts martiaux.

Il va commencer avec les gadgets. Une tenue avec sa paire d'ailes serait parfait.

Pour les arts martiaux il devra d'abord trouver un maitre.




Des Points Forts & des Points Faibles


Tim possède une grande intelligence qui se manifeste par un très bon sens de la déduction faisant de lui un détective hors-pair. De part sa formation de gymnaste, il est souple, léger et possède une très bonne agilité. Un esprit vif et brillant et un corps souple et agile, voilà ce qui fait de notre héros ce qu'il est.


Mais Tim est loin d'être parfait. Son esprit logique manque par moment de tact et peut heurter certains personnes, tandis que son corps entrainé pour la vitesse et l'agilité n'est pas destiné à livrer des coups dévastateurs ou à encaisser les plus grands choques. Face aux être munis de super pouvoirs, la force physique de Tim est presque risible.




Et votre costume ?


Le jour Tim porte un jeans un t-shirt et son blouson de cuir dont il ne sépare jamais. Une fois la nuit tombé, l’adolescent ordinaire enfile sa tenue de héros pour combattre le crime.





Un petit mot pour la fin ? Le dernier détail sur votre personnage ?


Voilà pour ma présentation. J'espère que le background du perso à plu, j'ai vraiment essayé de faire quelque chose de complet. j'espère également que je n'ai pas laissé trop de fautes d'orthographes, car c'est loin d'être mon fort...




Et derrière l'écran ?


Pseudo : Seb
Sexe : Masculin
Âge : 25 ans
Commentaire sur le forum ? Tu as eu mon feedback sur la CB l'autre jour.






______________________



Dernière édition par Tim Drake le Mar 5 Mai - 8:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    Lun 4 Mai - 19:58

Salut Tim,
Bienvenu à toi !
J'imagine que tu n'as pas trop de questions vu que tu as déjà posté l'intégralité de ta prez.
Si c'est le cas, n'hésite pas à Mp les @, on est là pour ça.

Sache que ta prez est en cours de validation (j'ai déjà lu une bonne partie et j'aime ta mise en page et ton écriture).

Sur ce... je te ressouhaite bienvenue et espère te voir en jeu pour t'apprendre la vie, bwahaha.

Des tartinettes

______________________


Melanie Brown
La Veuve Blanche de Gotham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    Mar 5 Mai - 9:34

Validation Présentation



Salut Tim, je viens pour ton premier Avis !

Bon alors déjà, bravo pour la syntaxe ! Tu redoutais ce point mais tu t'en tires très bien puisque je n'ai rien vu de dérangeant ou de grosses fautes qui sautaient aux yeux !

Pour le fond, c'est aussi de bonne (voire de très bonne) qualité. J'ai particulièrement aimé le passage sur la naissance : c'est plutôt rare de remonter aussi loin dans la présentation de son personnage mais une aura toute particulière se dégageait de cette partie et je me suis davantage immergé dans ton récit.

Touchant ! C'est globalement le sentiment qui se dégage de tes premiers paragraphes : on sent que Tim entretient une relation particulière avec ses parents et c'est très intéressant du point de vue des motivations : la plupart des héros luttent (comme tu le disais toi même dans ta présentation) à cause d'un trauma, ou par vengeance. Dans ton cas, c'est cette relation spéciale entre Tim et sa famille qui le pousse vers le haut et le motive à se battre ! C'est une idée que je trouve intéressante et ça a le mérite de changer des classiques !

Pour le passage du rêve, je t'avoue que j'avais un peu peur de tomber dans une "facilité" scénaristique mais le caractère particulièrement spectaculaire de ce dernier et le fait que ce dernier ne soit en réalité qu'un songe donne une dimension supplémentaire à ton personnage : celle d'un doux rêveur. Et c'est une touche appréciable puisqu'elle vient nous rappeler la jeunesse de Tim et ce côté "je bâti des plans sur la comète" qu'on a un peu à cet âge là.

Le seul point qui me gêne c'est le fait que les parents de Tim sache dès sa naissance qu'il sera exceptionnel jusqu'à presque complexer tout au long de leur vie. Malgré le fait que leur fils soit un génie, aussi bien intellectuellement que physiquement, ils restent convaincus qu'ils n'ont pas fait assez, chose que je trouve un peu curieuse : s'il en est là, c'est aussi un peu grâce à eux non ? Ce n'est pas particulièrement dérangeant mais comme c'est un élément qui a tendance à revenir souvent dans ta présentation et j'étais souvent là à me dire "Mais les gars, arrêtez ! À un moment vous lui avez bien donné les moyens de faire tout ça à votre fils, arrêtez de vous en vouloir !" XD

Je vais donc partir sur une note de 70 PP pour cette très bonne présentation !

Bonne attente du second avis !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 3
♦ DCoins : 7
♦ Localisation RP : New York

Feuille de personnage
Points de Puissance: 75
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    Mar 5 Mai - 11:14

Merci à toi pour ton avis.

Je comprends ton point de vue sur le ressenti que renvoie les parents de Tim. Et même si je suis d'accords avec toi sur le fait que les parents ont fait du bon boulot, car ils ont conduit Tim jusque là, c'est justement cette remise en question permanente, ce faite de croire qu'ils ne sont pas à la hauteur qui fait que Tim en est arrivé la. Je pense aussi que c'est ce qui fait que le lecteur à une certaine empathie pour le père de Tim. Il voit cet homme presque culpabiliser, croyant qu'il n'en fait pas assez pour un fils qu'il aime et idolâtre et dans un sens ta réaction le confirme.

Et puis cette impression de ne pas en avoir fait assez, construit d'après moi ce petit jeu qui existe entre Tim et son père. L'un fait tout ce qu'il peut pour l'autre sans se rendre compte que l'autre en fait tout autant. Jack pense que Tim est meilleur que lui et fait de son mieux pour essayer d'élever Tim même s'il ne pense pas être à la hauteur. Tim quant à lui, aime plus que tous ses parents et se bat tous les jours pour qu'ils soient fière de lui. Sans les doutes du père de ne pas être assez bon, cet échange d'amour aveugle n'existerai pas.

Et puis au final j'ai voulu mettre en avant le fait qu'un enfant est toujours une grande fierté pour ses parents. Peut être qu' à l'origine Tim est juste un enfant normal et que c'est la foix Jack qui a fait de Tim quelqu'un de remarquable. La relation que j'ai essayé de construire est basé sur une réflexion. Un enfant devrait toujours être guidé pour devenir meilleur que ses parents, tout comme l'élève est un jour appelé à dépasser le maitre.

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    Sam 9 Mai - 11:02

Validation Prez

Salut Tim !
Tout d'abord, désolé du temps un peu plus long que prévu. Les imprévus Irl ça casse les (pas devant les enfants!).
Alors voici mon avis :

-La Forme:
Les fautes, alors les fautes. Comparé à Oli', j'suis pas tout à fait d'accord. Il y en a et tu le dis ce n'est pas forcément ton fort (comme beaucoup d'entre nous). Ce n'est pas non plus une hécatombe des yeux ne t'inquiète pas, mais y'en a. J'ai repéré un certain nombre de coquilles, dues à de petites inattentions, qui sont dommage et baissent la qualité globale.
Un "de" en moins par exemple, un s oublié à la fin d'un mot, "cartier général", "Que le concreto commence ", etc etc.
Attention au temps employé aussi. Je ne l'ai vu qu'une ou deux seules fois (heureusement), cependant, tu passes du passé au présent sans aucune raison sur un seul verbe, ce qui entraîne un problème de concordance des temps.
D'un autre côté, tu as de bonnes formulations, syntaxe, vocabulaire (attention dans le souvenir, tu dis "ainé" pour le père, là ce n'est pas vraiment le mot adéquat, mais c'est un détail). On te lit bien, le tout est fluide et sans trop de répétitions. Le style est souple aussi tout en gardant une certaine logique cartésienne : en bref, un style Timiesque je dirais.

-Le Fond :
L' histoire est bien menée, pas trop longue mais complète.
Les émotions du père retranscrites de façon prenante. Je pencherais plus sur la mère qui reste finalement en retrait. Cela ne plombe le reste vu que la relation Tim-Papa est plus forte.
Les quelques points de caractère montrés font plaisir (son côté froid/distant, son plaisir de la foule...).

Le souvenir a une mise en scène intéressante.
Tu tiens le lecteur dès le début pour le faire monter petit à petit dans ton plan. Une fois qu'il a été expliqué/réalisé et bah... Boum ! On se prend le réveil en pleine gueule... j'adore !
Surtout avec la musique classique, ça en jette ! (entre nous, c'est quel compositeur ?)

Le reste est classique, mais pas tant !
Et c'est ça qui est cool. Enfin quelqu'un qui fait ce qu'il a envie non pas par un quelconque traumatisme, mais par vocation. Sur ce point, on se ressemble ! Et, au début, je pensais comme Oli' ("Bon Dieu, mais arrête de te flageller Papounet!). Mais après avoir lu ta petite explication, j'ai repris rapidement le tout et c'est vrai que ça se tient. Les parents modèlent (+ ou -) leurs enfants et c'est plaisant de le voir dans ton texte.
Le caractère de Tim est bien mis en place, même si le voir un peu plus dans l'histoire ou le souvenir n'aurait pas fait de mal. Tu sais comment on est, nous lecteurs, on en veut toujours plus !

-La note :
En conclusion, je dirais que tu t'es très bien débrouillé. Ton style est agréable à lire et les fautes pas trop méchantes. Je le conseille à tous : Scribens.com (site qui permet de corriger son texte, même s'il faut faire gaffe parce que ça reste un logiciel).
Vis-à-vis de ta liberté d'interprétation de Tim... Je ne serais pas la personne qui jugera ce point (je ne connais pas encore parfaitement l'univers). Mais ce que tu nous proposes annonce de grandes aventures !
Donc au final, je partirai sur la note de 80 pp
Ce qui te valide au final à 75pp
Aller, file faire ta fiche technique et bon jeu !



______________________


Melanie Brown
La Veuve Blanche de Gotham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tim Drake, Naissance de l'oiseau de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gestion du Personnage :: Présentations :: Présentations validées-