AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Par une nuit sombre et pluvieuse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 19 Jan - 20:02

Quel meilleur moyen de dénicher des dealers que par une nuit comme celle-ci ? Une nuit noire, un temps de chien... Combinez ça avec les ruelles des bas-fonds de Gotham et vous aviez le mélange idéal pour dénicher de la racaille. 

Et pourtant, les allées de Gotham semblaient plutôt calme ce soir. On voyait bien sûr quelques proxénètes ou individus louches qui traînaient, mais rien de plus extraordinaire... 
C'était quand même rageant d'être contraint à arrêter des petites frappes et des dealers pour quelques infos alors qu'il était fort probable que toutes les données  dont j'avais besoin se trouvaient sur l'ordinateur portable de l'autre pétasse décolorée. Mais bien évidemment l'appareil était bien sécurisé, et ce n'était pas en lisant "le hacking pour les nuls" que j'allais pouvoir contourner les verrouillages.

Perdu dans le tumulte de mes réflexions je failli louper des bruits suspects à l'est du quartier. Ce n'était peut être que des chats qui se battaient, mais ça ne me coûtait rien d'aller vérifier. En passant par les toits j'y serais en un rien de temps.

Arrivé sur place, je me félicitais d'avoir suivi mon intuition... Un groupe de malfrat avait acculé un gars contre un muret et menaçaient de lui faire passer un sale quart d'heure. Et je ne pouvais m'empêcher de penser à ce qui aurait pu lui arriver si je n'étais pas passé dans le coin à ce moment là...

Les voyous n'avaient pas d'arme à feu... Ce qui m'arrangeait bien. Je savais gérer ce genre de situation mais c'était toujours un peu stressant. Pas le droit à l'erreur avec une pétoire...
Ici ce serait beaucoup plus facile.

Je tirais une flèche dans le sol pour surprendre les bandits et détourner leur attention de leur victime tout en descendant. À peine arrivé sur le sol, j'assénais au plus massif des 5 larons un balayage qui le fit tomber à la renverse tandis que ses camarades se jetaient sur moi :

- On se fera deux abrutis à capuche pour le prix d'un ce soir le gars ! Défoncez-les !

Pas de temps à perdre...

- C'est bon, rentrez chez vous, je m'en occupe !

Esquivant une des brutes, je portait un violent coup dans le plexus solaire du second qui arrivait sur moi à revers. 
Et en me retournant, quelle ne fut pas ma surprise en voyant la fameuse "victime" infliger une correction gratinée aux deux autres voyous ! Ce type manquait un peu de technique mais c'était un acrobate de talent ! Mais il ne fallait pas se déconcentrer : les agresseurs étaient loin d'être hors combat. 
Celui que j'avais mis à terre en premier menaçait de se relever, mais une flèche expédiée dans la jambe régla le problème. 

Tandis qu'il hurlait de douleur, je m'occupai de ses deux autres camarades. L'un des deux réussit à m'attaquer par l'arrière, me ceinturant et me soulevant pour laisser à l'autre la porte ouverte pour me frapper. Propulsant d'un coup sec ma tête vers l'arrière, je brisai littéralement le nez du premier, tandis qu'un coup de pied retourné envoya le second au pays des rêves. L'autre ne constituait plus vraiment une menace puisque il se tenait le nez en beuglant, mais mieux valait être sûr. Un uppercut bien placé était une assurance parfaire. Le cinquième continuait à gémir mais je le fis taire avec un bon coup des branches de mon arc en pleine face.

Quand au deux autres, ils se trouvaient dans un état guère plus brillant. Me rapprochant, je constatai que ce bagarreur de génie n'était encore qu'un ado à peine sortie du lycée. Sa capuche couvrait une grande partie de son visage mais il était clair qu'il était encore assez jeune.

- Au vue des circonstances, je pense que tu aurais pu t'occuper de ces cinq crétins tout seul, je me trompe ?  


Dernière édition par Oliver Queen le Lun 19 Jan - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 19 Jan - 21:09




Red & Green Riding Hoods



Dick Grayson le jour et Robin la nuit. Je me surprends à apprécier cette vie, à aimer mettre une raclée à tous ces imbéciles qui se sont bien trop longtemps crus tout permis. L'averse frappe le sol et couvre mon arrivée, tant mieux. Rien ne vaut un bon effet de surprise. Devant moi, cinq hommes, larges d'épaules et imposants de taille. Je souris. Le challenge est intéressant. J'avance doucement, prudemment. Enfin, quand je suis suffisamment près, je fonds.
Ma première victime tombe et se tient à la tête après le coup qu'elle vient de recevoir, ses amis, eux, me toisent, mi-impressionnés, mi-amusés.

- Si tu voulais t'suicider, p'tit, t'avais qu'à sauter d'un immeuble. Avec nous, ça s'ra plus douloureux.
- Tiens, on m'l'avait jamais faite, celle-là. Original.


Le combat commence. Mes adversaires sont forts et puissants, difficiles à manœuvrer. Tant mieux, ça me force à me surpasser. Je les attire vers le mur, leur faisant croire qu'ils m'acculent pour mieux rebondir et m'en débarrasser, jusqu'à ce que... Quelqu'un d'autre débarque. Je reste un long moment surpris en voyant le nouveau venu. Son style m'est... Familier. Capuche verte, il porte un arc, long et de bonne qualité, apparemment.

- C'est qui, lui ? Ton vieux ?
- Non, j'aurais honte si mon père se baladait en vert !


L'affrontement reprend. L'Archer Vert démontre ses compétences. Je sens une certaine rigueur dans ses coups qu'il cumule à plusieurs flèches tirées. Il est fort, entraîné. Sans doute meilleur que moi. Intéressant. En quelques minutes, les cinq hommes sont à terre, et on est seuls, sous nos capuches.

- Au vu des circonstances, je pense que tu aurais pu t'occuper de ces cinq crétins tout seul, je me trompe ?  

Je souris. Petit Chaperon Vert est observateur, en plus.

- Sans doute, mais c'est plutôt amusant de s'en occuper à deux, non ? Comme dans un sport collectif, sauf que là, le ballon, c'est juste la tête de ces types.

Je le regarde, analyse sa position. Il n'est pas essoufflé, l'affrontement ne lui a rien fait. Il est expérimenté, sûr de lui. Confiant. Je l'envie peut-être un peu.

- Je pensais pas devenir un phénomène de mode aussi vite. Et encore moins inspirer des gens plus vieux que moi.

Nouvelle pause.

- T'es qui, d'abord ? Robin des Bois ? Parce que le "Robin" est déposé, hein, je m'appelle Robin et j'aimerais bien qu'on me vole pas mes idées.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 19 Jan - 22:52

- Sans doute, mais c'est plutôt amusant de s'en occuper à deux, non ? Comme dans un sport collectif, sauf que là, le ballon, c'est juste la tête de ces types.

Je me découvrai un point commun avec le jeune homme... Comme moi il partageait ce mépris contre ce genre de petite frappe. Avec quelque chose en plus... De l'impulsivité. À l'entendre c'était presque un jeu. Mais je ne lui jetais pas la pierre. J'étais pareil à son âge... Voir pire. Car même si on pouvait lui reprochait cette nonchalance typique chez un adolescent, il avait au moins le mérite de la canaliser pour en faire quelque chose de constructif... Ce n'était pas mon cas.

- Je pensais pas devenir un phénomène de mode aussi vite. Et encore moins inspirer des gens plus vieux que moi.

Que voulait-il d... ? Ah oui. La capuche. L'un des bandits l'avait déjà souligné, mais dans la frénésie du combat je n'y avais pas fait attention. 

- T'es qui, d'abord ? Robin des Bois ? Parce que le "Robin" est déposé, hein, je m'appelle Robin et j'aimerais bien qu'on me vole pas mes idées.

Cela rendait l'ironie encore plus amusante. Je m'étais en effet inspiré de mon livre de chevet favori pour concevoir mon costume... Enfin "favori" cela restait à voir. À vrai dire je n'avais rien lu d'autre de ma vie.
De là, c'est vrai que les critères de comparaison restaient très limités. Et pourtant sur l'île j'aurais donné n'importe quoi pour un bon bouquin.

- Tu n'es pas tombé loin... Mais soit rassuré pour tes droits d'auteur je ne suis pas "Robin des bois". Si tu tiens à me donner un nom ce sera "Green Arrow".

J'avais longtemps hésité avec "The hood" ou "The Arrow", en rapport avec le héros de littérature mais finalement, "Green Arrow" me plaisait beaucoup plus. Les trucs les plus simples étaient souvent les meilleurs.

- Dis moi comme tu as l'air d'être assez familier avec la pègre de Gotham tu n'aurais pas croisé une nana en blanc qui traînait avec des dealer des fois ?

Si déjà je la retrouvais elle, c'était un bon début. Je brûlais de lui faire payer la mort de Shado... Et je le jurais devant dieu, son agonie serait bien plus longue que celle de sa victime.
Mais elle ne mourrait pas avant de m'avoir balancer l'identité de ce fameux "Comte".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Mar 20 Jan - 12:22




Red & Green Riding Hoods



Green Arrow. Pas mal. Même si le choix du vert laisse clairement à désirer.

- Dis moi, comme tu as l'air d'être assez familier avec la pègre de Gotham, tu n'aurais pas croisé une nana en blanc qui traînait avec des dealers des fois ?

Une nana en blanc ? Aussi loin que je me souvienne, ça ne me dit rien. Je réfléchis un instant, et réponds :

- Je vois pas de qui tu parles, mais je crois que je connais quelqu'un qui pourra t'en dire plus. Suis-moi.

Et nous voilà partis, feux follets rouges et verts, vifs et rapides, sautant sur les toits et escaladant les murs. En quelques jours, je me suis habitué à certaines "pratiques". Des informateurs, des gens plus enclins à parler que d'autres, petite embouchure dans laquelle je m'infiltre pour en retirer tout ce que je peux.
Je tente plusieurs mouvements délicats, saute et plonge dans des positions compliquées, rendues encore plus dangereuses par l'averse qui ne s'arrête toujours pas, afin de le tester, et il ne me déçoit pas. Sa gestuelle est moins souple que la mienne, mais elle est largement supérieure à la normale. Ce type, peu importe qui il est, s'est entraîné longtemps, et le changement de décor ne semble pas le déranger, ni la difficulté des situations dans lesquelles je le mets volontairement. Il me suit toujours et ne semble pas prêt à se faire distancer.
Près de dix minutes de courses effrénées s'écoulent avant que l'on n'arrive dans un endroit qui m'est familier. En-bas, l'homme que je cherche se tient, comme à son habitude, debout, en-dessous d'un petit abri. Et il n'est pas seul. Des gens méfiants, qui passent leur temps à regarder autour d'eux, le rejoignent par intermittence et échangent de l'argent contre des petites boites.

- Ce mec s'appelle Johnny. Cannabis, héroïne, cocaïne, il s'occupe de les revendre. C'est pas le plus gros dealer de Gotham, mais il les connaît tous, et il est toujours au courant de ce qui se passe. Il saura sûrement te renseigner.

Je fais signe à Green Arrow de me suivre et on descend dans la ruelle faiblement éclairée. L'homme est face à nous, de dos, et je me place de façon à ce que l'on reste cachés dans l'ombre, invisibles.

- Salut, Johnny.

Il se retourne dans un sursaut qui manque de lui faire tomber son énorme sac.

- Bon dieu, gamin, tu veux m'faire avoir une attaque ?
- Si ça réduisait le nombre de dealers, pourquoi pas ?
- Hé, hé, j'fais rien d'mal, moi... J'ai jamais forcé personne à consommer ! Imagine-les, sans moi...
- Hum. J'ai un ami qui a une question à te poser.
- La dernière fois qu't'es venu m'poser une question, mon concurrent s'est retrouvé l'lend'main à l'hosto. Tu sais qu'c'est toujours un plaisir.





______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Mar 20 Jan - 20:53

- Je vois pas de qui tu parles, mais je crois que je connais quelqu'un qui pourra t'en dire plus. Suis-moi.

Dommage, cela m'aurait fait gagner du temps. Mais si l'indic' du gamin savait quelque chose, cela valait le coup de le suivre ...
Le trajet par les toits fut long, compliqué et désagréable... L'humidité rendait les choses d'autant plus dangereuse mais je ne devais pas le perdre. Il s'amusait cela se sentait bien, testant mes forces, mes faiblesses, mes limites. Mais j'étais plutôt joueur. Je me lançais dans cette sorte de course poursuite à corps perdu, concentré sur mon objectif. Les parois des immeubles me rappelaient les falaises que Shado et moi empruntions pour repérer les contrebandier de loin... La peur de rater une prise de commettre une chute mortelle... Ici c'était identique. Mais cette peur je l'avais dominer. "Concentre toi sur le chemin à parcourir et non sur celui parcouru". Une astuce qu'elle m'avait donnée...

Au bout d'une dizaine de minute, Robin s'arrêta enfin et me désigna un type louche juste en bas de l'immeuble :

- Ce mec s'appelle Johnny. Cannabis, héroïne, cocaïne, il s'occupe de les revendre. C'est pas le plus gros dealer de Gotham, mais il les connaît tous, et il est toujours au courant de ce qui se passe. Il saura sûrement te renseigner.

- Bien, je te laisse nous présenter... Ensuite je poserai mes questions.

Nous descendons tranquillement, nous plaçant à contre-jour de l'éclairage. Anonymat garantit à 100%.
Comme prévu, je laisse Robin m'introduire, me permettant déjà de jauger le dealer et de préparer ma méthode d'interrogatoire en conséquence.

- Bon dieu, gamin, tu veux m'faire avoir une attaque ?

- Si ça réduisait le nombre de dealers, pourquoi pas ?

Touché. Et je ne pouvais qu'approuver... J'avais des travers étant gosse mais je n'avais jamais touché à ces saloperie... Mais vu ma consommation d'alcool, c'eut été vraiment pousser le vice

- Hé, hé, j'fais rien d'mal, moi... J'ai jamais forcé personne à consommer ! Imagine-les, sans moi...

- Hum. J'ai un ami qui a une question à te poser.

- La dernière fois qu't'es venu m'poser une question, mon concurrent s'est retrouvé l'lend'main à l'hosto. Tu sais qu'c'est toujours un plaisir.

Bon pas un client trop difficile mais c'est un type impressionnable et si je met le doigts sur un truc trop gros il ne lâchera pas ses infos facilement... À voir. Méthode douce, puis dure si ça s'impose... Ce que je crains.

- Bonsoir Jonnhy. À partir de maintenant je te soumets une question et deux options.
Aurait tu vu, entendu, parlé, voire même traité avec une garce aux cheveux et aux vêtements blancs, typée asiatique ?
Ça c'était la question. Quant aux deux options, les voiçi : soit tu me dis ce que tu sais très probablement dans la minute même et tu pourras encore venir fourguer ta merde à des gosses demain, soit je t'envoie à l'hôpital avec pertes et fracas grâce à la quincaillerie que je trimbale dans dos. Je te laisse le choix...


Le type commence à devenir nerveux... On dirait bien que Robin ne s'est pas trompé. D'une façon ou d'une autre il sait quelque chose.

- Jonnhy... Ne m'oblige pas à faire le vieux coup du compte à rebours...

Toujours rien...

- 10...

Rien à faire il muet comme une carpe...

- 9... attention Jonnhy, j'étais très mauvais en math dans ma jeunesse.

Je commence à armer ma flèche et à tendre ma corde...

- 5...

Je continue à compter. S'il ne me répond pas ce sera une flèche dans la main... Puis dans l'autre... Puis dans le pied... Et ainsi de suite. Jusqu'à ce qu'il parle.

- Fin du décompte Jonnhy...

[ HRP : À toi de décider Jonnhy est ton PNJ, à toi de voir ce qu'il me raconte ou pas Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 26 Jan - 12:59




Red & Green Riding Hoods



Je regarde la contenance de Johnny diminuer à mesure que Green Arrow décompte. Son visage passe du blanc pâle au vert, avec des nuances de violet qui se décident même à venir lui parsemer les joues.

- Fin du décompte Jonnhy...

L'Archer saisit une flèche, bande la corde et vise le bras de mon informateur. Je ne réagis pas, curieux de voir comment l'un et l'autre vont réagir.

- Ok, ok, j'vais t'dire c'que j'sais, mais range ton machin...

Sous ma capuche, dissimulé par le noir qui règne, je souris.

- Y a une chintok qui se mêle aux affaires depuis quelques temps, avec une came inédite, un truc qu'on a jamais vu par ici. 'Paraît qu'ça vient tout droit d'l'Asie et qu'ça fait planer encore plus haut qu'un avion. C'est mauvais pour mes affaires, mais elle est entourée d'une sacrée bande de gorilles et y en a même qui disent que c'est une sorte de guerrière ou quelque chose comme ça. Ch'ais pas exactement avec qui elle traîne, mais j'sais qu'elle a quelques r'lations avec les Big Boss, s'vous voyez c'que j'veux dire.
- Tu saurais pas où elle serait ce soir, par hasard ?
- Tu m'prends pour qui, un GPS ?
- J'te prends pour mon informateur, ce qui est la seule raison pour laquelle tu n'es pas encore à l'hôpital avec tes autres copains. Alors soit tu continues à me fournir un service de qualité, soit j'te conseille de vite te chercher des béquilles, parce que tu risques d'en avoir besoin.
- Ok, ok, hé hé. Suffisait d'le d'mander gentiment, gamin.


Johnny regarde derrière lui, comme pour vérifier que personne ne l'écoute, et se décide enfin à nous lâcher toute l'histoire :

- Y a un bar vers Chinatown, le Golden Queen, facile à r'pérer vu l'nombre de mastodontes qui y montent la garde. Il paraît qu'elle est souvent là-bas. Maintenant, pas qu'j'apprécie pas votre compagnie, mais j'ai du boulot qui m'attend, alors, heu... Bye.

Je laisse Johnny s'éloigner et attends qu'il soit suffisamment hors de portée pour me tourner vers Green Arrow.

- Ça te dit une virée vers Chinatown ? J'ai toujours pas eu l'occasion d'y passer.

Si je n'y suis pas allé, c'est parce que je n'en voyais pas l'intérêt. J'avais toujours pensé que les pontes du quartier asiatique de Gotham n'avaient rien à voir avec les parrains de la mafia, mais il est possible que je me sois trompé, vu ce que vient de dire Johnny. Le terme "Les Big Boss" ne laisse aucun doute sur l'identité des plus proches relations de cette femme, et, peu importe ce qu'elle a fait à Green Arrow, si l'attaquer elle revient à attaquer Zucco, je me dois d'y participer.

- Je pense qu'on ne sera pas trop de deux si on doit se lancer dans un truc de ce genre.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 26 Jan - 17:57

- Ok, ok, j'vais t'dire c'que j'sais, mais range ton machin...

Bien. Qu'il se mette à table de suite m'arrangeait tout autant, la torture était un gaspillage de temps précieux. Rangeant mon arc et ma flèche comme il me l'avait demandé, Johnny commença à me rencarder sur ma tueuse/trafiquante de drogue...

- Y a une chintok qui se mêle aux affaires depuis quelques temps, avec une came inédite, un truc qu'on a jamais vu par ici. 'Paraît qu'ça vient tout droit d'l'Asie et qu'ça fait planer encore plus haut qu'un avion. C'est mauvais pour mes affaires, mais elle est entourée d'une sacrée bande de gorilles et y en a même qui disent que c'est une sorte de guerrière ou quelque chose comme ça. Ch'ais pas exactement avec qui elle traîne, mais j'sais qu'elle a quelques r'lations avec les Big Boss, s'vous voyez c'que j'veux dire.

Effectivement tout ce qu'il me disait semblait correspondre à ma cliente... J'avais déjà entendu les contrebandiers de l'île parler des "vertus" de cette drogue, quant à la provenance, j'étais l'un des mieux placés pour la connaître. Du reste, le profil de la nana était pile poil le bon. Mais ça ne me disait pas grand chose de nouveau je savais déjà tout ça... Si c'était tout ce qu'il pouvait m'apprendre, la soirée s'annonçait encore longue.

- Tu saurais pas où elle serait ce soir, par hasard ?

Pour un peu j'aurais cru que Robin lisait dans mes pensées... L'ennui avec ces indics, c'est qu'il fallait toujours leur tirer les vers du nez.

- Tu m'prends pour qui, un GPS ?

- J'te prends pour mon informateur, ce qui est la seule raison pour laquelle tu n'es pas encore à l'hôpital avec tes autres copains. Alors soit tu continues à me fournir un service de qualité, soit j'te conseille de vite te chercher des béquilles, parce que tu risques d'en avoir besoin.

- Ok, ok, hé hé. Suffisait d'le d'mander gentiment, gamin.

Tout était dans la façon de demander les choses... Mais visiblement, avec Johnny ce n'était pas bien compliqué. Ce genre de type était facilement impressionnable.

- Y a un bar vers Chinatown, le Golden Queen, facile à r'pérer vu l'nombre de mastodontes qui y montent la garde. Il paraît qu'elle est souvent là-bas. Maintenant, pas qu'j'apprécie pas votre compagnie, mais j'ai du boulot qui m'attend, alors, heu... Bye.

Autant le laisser partir, il m'avait raconté ce que je voulais savoir... Et vu la réputation des dealers en matière de courage c'était déjà un miracle qu'il m'en ait dit autant. Si ces types découvraient que quelqu'un les avaient caftés, je ne donnait pas cher de la peau du dealer. Mais je n'éprouvais aucune forme de pitié pour ce genre racaille...

- Ça te dit une virée vers Chinatown ? J'ai toujours pas eu l'occasion d'y passer. Je pense qu'on ne sera pas trop de deux si on doit se lancer dans un truc de ce genre.

L'idée n'était pas mauvaise en soi, Mais...

- Écoutes... Ces types là bas n'ont rien à voir avec les voyous que tu peux combattre d'habitude dans les rues de Gotham... Ce sont des tueurs surentraînés et impitoyables. Ma survie n'est déjà absolument pas garantie, je ne peux pas t'entraîner là dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Sam 31 Jan - 13:46




Red & Green Riding Hoods



- Écoute... Ces types là-bas n'ont rien à voir avec les voyous que tu peux combattre d'habitude dans les rues de Gotham... Ce sont des tueurs surentraînés et impitoyables. Ma survie n'est déjà absolument pas garantie, je ne peux pas t'entraîner là dedans...

Le voilà qui s'inquiète, c'est mignon. Je suis sous-estimé comme toujours. Mais je commence à m'y faire, à force.

- T'en fais pas, Chap'ron Vert, je te protégerai d'la Louve.

Je souris.

- Et puis, si ce que dit Johnny est vrai, j'ai tout intérêt à y aller, pour mes affaires perso'.

Mon apparence et mes mots ne traduisent en rien ce frisson qui me parcourt. Adrénaline d'un côté, appréhension de l'autre. J'ai vu Green Arrow combattre, et s'il pense, pour une quelconque raison, que la situation est risquée pour lui, alors elle l'est très clairement pour moi aussi. Mais ça fait partie des choses auxquelles j'ai réfléchi et que je risque chaque soir, en m'élançant comme je le fais dans la nuit noire, à la recherche de réponses, d'indication, d'affrontements. A la poursuite d'un homme en particulier, et de mon destin tout entier.
J'attrape une rambarde qui me permet de me hisser jusque sur le toit d'un autre bâtiment. Devant moi, Gotham vit, malgré les ténèbres, malgré ce brouillard et cette pluie torrentielle qui ne semble pas encline à s'arrêter. Elle vit, tente péniblement de survivre malgré tout ce qui l'attaque.
Comme moi.
Elle m'inspire, avec ses petites lumières qui clignotent et résistent, autant qu'elle me révulse, avec ce mal qui la ronge. Je vais l'aider à s'en sortir, pour moi, pour mes parents, mais aussi pour eux.

- Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi. J'ai aussi un compte à régler avec une certaine personne, je m'en suis fait la promesse. Et ce n'est pas mon genre de revenir sur ce genre d'engagement.

Je marque une pause, laissant la pluie s'écraser au sol dans un vacarme toujours plus important. L'eau s'écoule sur mon pull, éclaboussant mon visage et mon corps. Elle me purifie, me bénit. Elle m'anime. Je suis déterminé.

- On va leur apprendre à respecter les types à capuche, ok, Green Arrow ? Qu'ils ressemblent à un gros cornichon vert ou aient la classe de Robin, héhé.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Sam 31 Jan - 14:49

- T'en fais pas, Chap'ron Vert, je te protégerai d'la Louve. Et puis, si ce que dit Johnny est vrai, j'ai tout intérêt à y aller, pour mes affaires perso'.

À vrai dire, je ne m'attendais guère à ce qu'il accepte de rentrer chez lui tranquillement... Mais dès lors que faire ? L'assommer un bon coup et le traîner chez lui de force ? Où était son chez lui d'ailleurs ? En avait-il seulement un ?

- Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi. J'ai aussi un compte à régler avec une certaine personne, je m'en suis fait la promesse. Et ce n'est pas mon genre de revenir sur ce genre d'engagement.

La réponse à ma question devenait évidente : il luttait par vengeance. Tout comme moi. Et sûrement parce qu'il n'avait rien à perdre. Après tout, quelle personne tenant à la vie pouvait se risquer à faire ce que nous faisions ? Dès l'instant où l'on avait des proches, des gens qui nous aimaient, pouvait on vraiment sortir de nuit pour tabasser des loubards surarmés ?
Personnellement je m'en fichais. Mes parents me pleureraient peut être, mais après ? Oliver Queen ne manquerait à personne, Green Arrow encore moins.

- On va leur apprendre à respecter les types à capuche, ok, Green Arrow ? Qu'ils ressemblent à un gros cornichon vert ou aient la classe de Robin, héhé.

Il avait pris sa décision après tout. Il avait beau être jeune, il savait dans quoi il s'embarquait et il connaissait les conséquences. Et puis il savait se battre, ce ne serait pas un boulet à traîner... Seul mes chances de survies étaient faible, avec lui qui sait ?

- Très bien c'est ton choix je le respecte... Allons voir ce que ces types ont dans le ventre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Dim 1 Fév - 15:09




Red & Green Riding Hoods





La course effrénée reprend, chorégraphie acrobatique colorée, au-dessus des toits de Gotham. On quitte le centre-ville et, à mesure qu'on avance, l'architecture différente nous indique notre arrivée à Chinatownn. L'averse tombe toujours plus fort, sans le moindre signe d'une accalmie prochaine. Le Ciel pleure ce soir. Il pleure les coups qui vont pleuvoir, il pleure les combats et le sang, il pleure la violence des hommes. C'est peut-être pour ça qu'il pleut aussi souvent à Gotham.
Johnny avait raison, le Golden Queen n'est pas l'endroit le plus difficile à trouver du coin. Avec ses néons étincelants, le dragon de son imposante enseigne qui s'enroule langoureusement autour d'une femme couronnée et la tenue des filles qui y rentrent, le bar dégage une impression de dangereuse attirance.
En bas, devant l'arche qui compose la porte d'entrée, trois hommes lourdement armés montent la garde. A Gotham, le deuxième amendement est très probablement le plus respecté de tous les Etats-Unis.

- Si on y va de face, on est mort. Je conseille une entrée plus discrète.

Je saute de la gargouille sur laquelle je me tiens et me réceptionne d'une main à une cage d'escalier. La progression est délicate, les gorilles sont juste en-dessous, et le moindre bruit risque de les alerter. Mais j'en ai vu d'autres au cirque, et ce n'est qu'une promenade de santé pour moi. L'escalade terminée, je me trouve enfin sur le toit du Golden Queen. J'entends le vacarme du bar monter jusqu'ici, la musique assourdissante qui frappe mes tympans et mon cœur, la musique qui couvre le bruit de la porte que j'enfonce après plusieurs coups d'épaule.
Je me tourne vers Green Arrow et lui présente la volée d'escaliers qui se présente à nous.

- Après vous, cher monsieur. Allons profiter un peu de la fête.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Dim 1 Fév - 22:38

À nouveau, nous parcourions les toits de Gotham City sous la pluie battante. Je n'avais jamais cru en dieu et en toutes ces conneries mais pourtant, je me surpris à prier. Pas pour ma survie, je m'en fichais pas mal en fait. Non je priais pour retrouver cette pétasse et lorsque je la tiendrais... Je lui collerai une flèche. À l'endroit précis où elle avait descendu Shado.

Nous arrivâmes enfin devant le boui-boui que nous avait désigné Johnny. Des néons, un dragon et des types louches. Il ne manquait que la pancarte "je suis un repère de mafieux". Deux gorilles montaient la garde avec des sulfateuses. Voilà qui ne laissait pas tellement d'option. J'aurai bien pu en neutraliser un avec une flèches mais quid des deux autres ? Nous aurions fini en passoires en un rien de temps...

- Si on y va de face, on est mort. Je conseille une entrée plus discrète.

- Je crains que tu n'aies raison gamin... Une idée ?

Répondant de façon muette à ma question, Robin me désigna un escalier semblant mener au toit du bâtiment. L'idée était risquée vu que les 3 crétins surveillant la porte n'étaient pas loin mais c'était la meilleur option que nous avions. Prudemment, nous nous faufilâmes jusqu'au sommet du club jusqu'à arriver devant un accès menant à l'intérieur. Verrouillé bien sûr. Mais cela ne posa guère de problème à mon fougueux compagnon qui s'empressa de l'enfoncer au moyen de vigoureux coups d'épaules... Et vu le vacarme à l'intérieur, il était inutile de se casser davantage la tête à trouver un moyen plus subtil.

- Après vous, cher monsieur. Allons profiter un peu de la fête.

- Très bien... Ouvre l’œil et reste concentré.

Arrivés dans la salle, je repérai rapidement les forces en présence : 2 gars armés d'un 38 et des cogneurs. Et là tout au fond de la salle... ELLE. Pas le temps de penser, il fallait agir vite. Je sortis une flèche de mon carquois et dégommai le premier tireur... Pas de chance, l'autre dégaina son arme et commença à canarder toute la pièce.

- À couvert gamin !

Il fallait que je me débarrasse de ce type au plus vite... Par chance, les clients du bar commencèrent à paniquer et à courir dans tous les sens ce qui nous rendaient difficile à viser. Mais bien vite la salle se vida, laissant rentrer les trois types à la sulfateuse qui surveillaient l'entrée... Il fallait réfléchir vite car vu la puissance de leur joujou, le bar ne nous protégerait pas longtemps. Je regardai autour de moi... Hmmm une boîte d'allumette. Tordu mais ça pouvait marcher... J'attrapait un vieux chiffons que je nouai autour de ma flèche avant de l'asperger avec un peu de vodka qui trainaît dans un verre... Pour la deuxième partie de mon plan, mon partenaire ne serait pas trop.

- Robin, choppe toutes les bouteilles d'alcool que tu peux et jettes les dans leur direction ! Dans tous les sens tu m'entends ?!

Bien abrités derrière le mobilier du bar, ils ricanèrent

- Il va falloir mieux que ça crétin ! Arrosez-les les gars !

Robin jetait les bouteilles vigoureusement répandent des litres d'alcool à leur pied. Au moment ou le gorille cria je passai à l'action : enflammant le chiffon au moyen d'une des allumettes, j'expédiai la flèche en plein milieu de la mare d'alcool. Bien vite, le tout pris feu et commença à brûler le mobilier dont l'ennemi se servait comme couverture... Profitant de ce qu'ils étaient désorientés je tirai trois flèches venant chacune se planter dans l'un des trois gorilles aux sulfateuses. Puis, émergeant de notre abri de fortune, j'envoyai un trait tout droit dans la jambe du type au pistolet. Seul 4 types restaient en lice tandis que ma cliente prenait la tangente. Je ne pouvais pas la laisser filer comme ça.

- Occupe toi d'eux gamins... La pétasse en blanc est pour moi.

J’espérais qu'il pourrait gérer les quelques crétins encore debout, mais il était bon après tout. Il allait s'en sortir. Quant à ma cliente, elle s'était dirigeait tout droit vers une impasse... Parfait.

- La leçon de la dernière fois ne t'as pas suffit ? Tu tiens donc si peu à la vie ?

- Assez fanfaronné ma belle... Tu ne t'en sortiras pas aussi bien cette fois.

J'aurais pu tenter de l'abattre d'une simple flèche... Mais non. Je devais l'affronter à la régulière.
Elle se jeta sur moi avec la férocité d'un fauve commençant déjà à m’asséner une série de coup de pied que je parai non sans peine. Je devais tenter d'anticiper ses attaques pour les retourner contre elle... Rester sur la défensive jusqu'à une ouverture. J'esquivai poings, pieds, revers de coude, uppercut, inlassablement guettant la moindre faille... Puis, alors que son pied s'approchait dangereusement de mon thorax, je tentai une manœuvre. L'attrapant par la cheville je donnais un coup sec sur le côté, la faisant tomber au sol. Sans attendre je me jetai déjà sur elle, mais la donzelle était rapide et m'asséna en se relevant un violent coup au visage qui me déséquilibra quelques instant... Il ne lui en fallut pas plus pour m'asséner en direct un violent coup de pied au niveau de l'abdomen qui me fit tomber à la renverse. Elle se préparait déjà à venir m'achever mais elle avait quelque peu sous-estimé ma vitesse... Tout en me relevant alors qu'elle approchait, j'effectuai un balayage la mettant de nouveau à terre. Je me précipitais alors sur elle avant même qu'elle n'eu le temps de se reprendre, lui assénant de vigoureux coup de poings aux visages...

Je prenais plaisir à voir son visage se déformer, le sang couler de sa bouche tandis que des hématomes se formaient de part et d'autre de son visage... Je ne pouvais plus m'arrêter. Mais ce faisant, je m'étais déconcentré et n'avait pas vu venir le violent coup de tête qu'elle m'asséna. Désorienté par le choc il ne lui fallu pas longtemps pour inverser les rôles. Mais elle avait décidée d'être encore plus radicale que moi, dégainant déjà son arme à feu...

- SALAUD ! Voyons comment ta tronche se portera après ça !

Pas moyen d'esquiver ou de renverser la situation, j'étais fait comme un rat. Quelle mort bête quand on y pensais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 2 Fév - 18:43




Red & Green Riding Hoods




Niveau discrétion, on repassera. Green Arrow n'est clairement pas du genre à privilégier la finesse aux feux d'artifice, on dirait. Et c'est un choix que je respecte, même si ce n'est pas vraiment celui que je ferais. Je suis son plan sans trop comprendre à quoi il s'attend, et constate ensuite que, non, être Archer ne correspond pas vraiment à l'idée que je me faisais d'un sniper du moyen-âge. Ça flambe, ça explose.

- Super idée, Green Arrow, ah oui, vraiment.

Il n'a pas l'air de m'entendre, trop occupé à neutraliser ceux qu'il peut avant de se lancer à la poursuite de la Reine des Neiges.

- Occupe toi d'eux, gamin... La pétasse en blanc est pour moi.

Super, à moi les mastodontes pendant que Monsieur s'occupe de Asian Big Tits. Je le laisse filer, attends un instant, et agis à mon tour. Je sors de derrière ma cachette et analyse la situation. Ils sont quatre, tous armés. Ils me visent. Je saute. Les balles fusent, les détonations s'enchaînent. Je cours, glisse, plonge. Une balle déchire mon sweat, quelques centimètres plus à gauche et c'est moi qu'elle aurait transpercé. Pas le temps de paniquer, ce n'est pas plus dangereux qu'un numéro de trapézistes à trente mètres d'altitude, les circonstances changent, pas la difficulté.
Ils me hèlent, se moquent de moi, il n'y a qu'à entendre leurs voix pour comprendre qu'ils ne me prennent pas au sérieux.

- Tu veux quoi, le mioche ? Crever, là, maintenant ?
- Je veux faire passer un message.
- Un message ? A qui ? Comment ? T'es seul, on est quatre.
- A vous.
- A nous ?
- Pas seulement vous quatre, bande de crétins, à tous vos potes. L'époque où la mafia, qu'elle soit italienne, ou chinoise, régnait sans problème sur Gotham est finie. Je vais tous vous ramener sur terre, un à un.
- Ha ! Ha ! Et tu comptes le faire comment ? Si t'arrives à sortir d'ici, déjà.
- Dans un premier temps, en vous éclatant. Et je le referai pour tous les autres.


Je sors de ma cachette, je les ai piqués au vif, capté leur attention.

- Je vois que vous êtes pas si confiants que ça, vu les joujous que vous vous trimbalez. Même ma grand-mère peut jouer les caïds avec un flingue. Vous êtes juste des lavettes, je crois.
- On verra bien qui c'est la lavette. Amenez-vous, les gars.


C'est parti. Ils courent, quatre pas et leurs énormes jambes les déposent déjà juste devant moi. J'ai à peine le temps d'éviter un bras musculeux qui se tend et manque de m'arracher la tête. Roulade sur le côté, je vois des coups qui partent, je m'écarte, me mets hors de portée. Mes jambes bougent, mes pieds changent de position. Appui à droite, appui à gauche. Je ne leur laisse pas le temps de s'habituer à mon placement, ils attaquent mais ratent. A mon tour maintenant. Je prends appui sur une table de billard, rebondis, frappe un premier homme à la tête. Il recule, vacille légèrement, mais tient bon. Ce ne sont pas mes quelques coups qui vont lui faire mal, à ce que je vois.
J'évite de justesse un poing qui écrase la table, ramasse trois boules de billard que je lance sur mon assaillant. Il en évite deux, prend la troisième en pleine tête, j'en profite. Agir vite, ne pas laisser le temps aux autres de me frapper pendant que je me concentre sur lui. Mon jeu de jambes me garantit une certaine portée pendant que je m'acharne sur ma cible, tout en vérifiant les gestes des autres. Enfin, il s'écroule, un de moins.
Je saute en arrière, temporise. Le plus grand d'entre eux, celui avec lequel je parlais tout à l'heure, me regarde d'un œil noir. Il commence à regretter son choix, porte une main dans sa veste, en sort un petit flingue. Si je le laisse faire, je suis mort. Je ramasse une queue de billard, m'en sers pour agrandir mon allonge, surprends le mec armé qui a un mouvement de recul, je l'utilise comme d'une perche et lui fonds dessus. Le geste est instantané, le bois se brise sur le coup, mais je suis en position de force. J'utilise mon Bō improvisé pour le frapper au visage et au ventre, il se protège du mieux qu'il peut mais je m'acharne. Il lâche son arme, je la ramasse, les vise.

- Woh, gamin... Fais pas d'connerie...
- Barrez-vous, maintenant.


Ils ne se font pas prier et décampent. La sensation du métal dans ma main est étrange, c'est la première fois que je tiens un pistolet, et sans doute la dernière. Je jette l'arme, je ne suis pas un meurtrier, et me mets à chercher où est parti Green Arrow. Pas besoin d'être un grand détective pour deviner que les bruits de coups que j'entends sont sans doute liés à eux, je cours et les rejoins, juste à temps pour constater la délicatesse de la situation.
Elle le tient en joug, son flingue tendu vers la tête de Green Arrow. Il ne bouge plus.

- SALAUD ! Voyons comment ta tronche se portera après ça !

Pas le temps de réfléchir, je dois agir vite si je veux éviter qu'il ne meure. J'avance silencieusement, enjambées discrètes et aériennes, me retrouve derrière elle. Mon poing fuse, mais elle l'évite d'un geste souple et parfait.

- T'es qui, toi ? Son p'tit frère ?
- Tu plaisantes, pornstar ? Ch'uis solo, moi.
- Peu importe, tu crèveras comme lui !


Elle me vise, tire, je saute, tente de protéger ce que je peux et... Rien.
Un simple clic. L'arme est déchargée, elle a tout utilisé pendant le carnage de tout à l'heure. Comme quoi, le passage en force de Green Arrow avait quand même un côté positif.

- Un souci ?



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 2 Fév - 19:55

Je regardais le canon de son arme fixé tout droit devant moi, tel le messager de la mort me tendant la main pour m'expédier tout droit en enfer... Mais curieusement, le coup tardait à venir.

- T'es qui, toi ? Son p'tit frère ?

Mon petit frère ?! De qui... ? Robin bien sûr, quel imbécile je faisais. Après le coup que je lui avait fait au bar, il voudrait sûrement me coller une bonne droite mais à vrai dire c'était mérité et ça valait toujours mieux qu'une balle dans la tronche.

- Tu plaisantes, pornstar ? Ch'uis solo, moi.

Pornstar... Il y avait de ça indubitablement mais à vrai dire, j'usais de mots un peu moins fleuris... Si la situation n'avait pas été aussi dramatique j'aurais presque pu en rire.

- Peu importe, tu crèveras comme lui !

J'espérais très sincèrement que Robin savait ce qu'il faisait, car il était difficile pour moi d'intervenir et cette garce savait viser j'en étais persuadé... Ou alors il  la jouait au bluff. Une option risquée.
Elle pressa la détente... Mais faute d'une détonation seul le bruit du percuteur se fit entendre. Son arme était vide. Décontenancée, elle desserrait son étreinte petit à petit... Me laissant finalement assez d'ouverture pour bouger. À nouveau libre d'utiliser mes mains je la poussai violemment en arrière la faisant tomber à la renverse. Je me relevai rapidement, saisissant mon arc se trouvant juste à côté. J'attrapai ensuite une flèche, l'armant sur mon arc, et la pointai droit vers son front... À l'endroit précis où elle avait descendu Shado.

Ma vengeance était toute proche... Alors pourquoi étais-je en train d'hésiter ? Sa raison de vivre n'était que de causer la mort et la désolation autour d'elle. En l'abattant dans cette ruelle je rendrais service au monde et pourrais, comme je l'avais promis, venger la mort de Shado. Mais quelque chose retenait ma main... Pourquoi être pris de doute à l'instant même où je tenais l'occasion de donner du sens à toute cette mascarade ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Mar 3 Fév - 10:42




Red & Green Riding Hoods




La situation change complètement, les rôles s'inversent. Green Arrow bande son arc, la flèche est pointée droit vers le front de la femme en blanc. Je ne vois pas son visage, mais je devine qu'il est en proie à un conflit intérieur. Est-ce qu'il va la tuer, peu importe ce qu'elle lui a fait, et devenir lui-même un assassin ? Il hésite, son bras tremble, elle sourit.

- Tu n'as pas le cran de le faire, c'est ça ?  Toi et elle, vous êtes pareils. Des lâches. Tous des lâches...

J'entends des cris venir de derrière, ils se rapprochent. Bruits de pas de plus lourds et nombreux. La cavalerie, avec tout le raffut qu'on a causé, pas étonnant qu'on attire la moitié des caïds de Chinatown.

- Allez, vas-y, l'Archer. Montre-toi courageux, au moins une fois dans ta vie.

Je parle à mon tour, la situation s'aggrave, il faut agir vite.

- Il faut qu'on y aille, y en a d'autres qui arrivent.

Il n'a pas l'air de m'entendre, ou ne m'écoute pas, tout simplement. Je comprends sa situation, m'imagine à sa place et me dis que le doute qui l'atteint est un obstacle des plus infranchissables. Et je ne veux pas non plus qu'il le franchisse. Je m'avance, pose ma main sur la pointe de la flèche que j'abaisse légèrement.

- On s'en va, Green Arrow. Allez. Tu n'es pas un assassin, tu vaux mieux qu'elle. Elle paiera pour ce qu'elle t'a fait, mais pas comme ça.

J'analyse la situation et recherche une porte de sortie. Bingo, une fenêtre, mais elle est loin. Si je l'atteins, je suis hors de portée. Je prends mon élan, saute, m'appuie contre le mur et rebondis encore plus haut. Ma main parvient à saisir de justesse la paroi de la fenêtre. Je me hisse du mieux que je peux avant de tendre ma main vers le bas. A lui de jouer maintenant. Accepter ses démons et aller de l'avant, ou rester là, peut-être se venger, mais se faire tuer et devenir lui-même un monstre.

- Allez ! Vite, ils arrivent ! Attrape ma main si tu veux pas finir en passoire !



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Mar 3 Fév - 18:45

Les minutes semblaient êtres des heures alors que je pointais toujours mon trait vers le visage de l'assassin de ma meilleure amie... J'avais déjà tué, de nombreuses fois. Pour me défendre, pour sauver ma vie... Mais là ça ressemblait juste à une exécution sommaire.

- Tu n'as pas le cran de le faire, c'est ça ? Toi et elle, vous êtes pareils. Des lâches. Tous des lâches...

"Elle"... Elle voulait parler de Shado. Mais elle se trompait. Car j'étais sûr d'une chose : Shado n'aurait pas hésité une seconde : la flèche serait partie, elle n'aurait même pas eu le temps de s'en appercevoir. Mais je n'étais pas comme Shado...

- Allez, vas-y, l'Archer. Montre-toi courageux, au moins une fois dans ta vie.

Cela se résumait-il à ça ? De la lâcheté ? Qu'est ce qui pouvait retenir ma main ? Expédier cette fille en enfer était devenu ma raison de vivre, de me battre depuis que j'étais revenu de l'île... Et maintenant ? Je ne savais plus...

- Il faut qu'on y aille, y en a d'autres qui arrivent.

La voix de Robin se perdit dans les méandres de ma pensée... Je n'avais même pas fait attention à ce qu'il me disait. L'autre garce ne disait plus rien... Seul un sourire satisfait transparaissait sur son visage. Elle avait réussit à me déstabiliser et elle le savait.

- On s'en va, Green Arrow. Allez. Tu n'es pas un assassin, tu vaux mieux qu'elle. Elle paiera pour ce qu'elle t'a fait, mais pas comme ça.

Il avait raison. Si je l'abattais avec cette flèche je me ramenais exactement à son niveau. Et n'était-ce pas trop facile, trop rapide comme mort ? Robin avait vu juste. Elle devait payer mais d'une autre manière.
J'entendais déjà des voitures qui arrivaient au loin. D'autres mafieux sûrement... Il était plus que grand temps de filer.

- Allez ! Vite, ils arrivent ! Attrape ma main si tu veux pas finir en passoire !

Mon partenaire avait déjà trouver une porte de sortie. Pas le moment de traîner. Je n'allais pas tuer cette garce mais je ne voulais pas qu'elle nous suive...

- Tu as du pot... Je vais rester soft aujourd'hui.

Faisant mine de baisser mon arme, je la pointais brusquement sur son mollet et fit partir la flèche... Quel cri délicieux.

Trop occupée à se tordre de douleur elle ne nous gênerait plus. Je rejoignais Robin, bondissant en l'air pour attraper la main qu'il me tendait.

- Merci collègue... Filons d'ici.

Je me sentais... Bizarre. C'était assez difficile à décrire, à la fois déçu et satisfait. Mais une question me taraudait désormais... J'avais créé de toute pièce mon identité de Green Arrow pour mieux dissimuler mon identité lors de ma traque. Mais désormais ? Si je ne pouvais pas, si je ne voulais pas tuer cette femme, quel avenir pour l'archer à la capuche verte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Lun 9 Fév - 12:51




Red & Green Riding Hoods



On court longtemps, sur les toits, dans les ruelles, mettant le maximum de distance entre Chinatown et nous. Je me tourne vers Green Arrow :

- La tuer t'aurait rien apporté de plus, tu l'sais, hein ?

Facile à dire, oui, et je n'ose même pas imaginer ma situation si j'avais un arc et que Zucco se trouvait à ma merci, par terre, en face de moi.

- Mais ça veut pas dire que tu peux la laisser en paix. Considère ça comme un message, un avertissement. Le signe que tu vas la traquer et la mettre à terre. En tout cas, c'est ce que, moi, je vais faire. J'ai un compte à régler avec ces gens-là, et je pense qu'au fond, tu en as aussi envie. On ne se venge pas uniquement en tuant, on peut se venger en faisant en sorte que, ce qu'on a vécu, plus personne ne l'vive. Tu vois c'que j'veux dire ?

La pluie diminue, l'averse ralentit. Finalement. L'accalmie me permet de mieux prendre conscience de ce qui m'entoure. De mon état, même. Je saigne beaucoup, les jointures, les poignets, le coude, la joue... Je sais qu'on va m'interroger, demain, à l'orphelinat, par principe, et je sais déjà que je prétexterai m'être fait agresser. Madame Jones me dira de faire attention à certains quartiers de Gotham, et d'éviter de sortir l'après-midi. Rien de plus. Comme ça, demain soir, je pourrai repartir en escapade, et répéter le même numéro encore et encore.




______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   Mar 10 Fév - 23:14

Nous avions mis suffisamment de distance entre les voyous et nous. Ils ne nous rattraperaient pas. L'adrénaline et la panique commençaient à retomber... Et à ce moment précis on s’apercevait de la réalité. On se rendait compte qu'on était passé à un cheveux de la mort et qu'on ne devait notre survie qu'à un coup de chance.

- La tuer t'aurait rien apporté de plus, tu l'sais, hein ?

- Hmmmm... Possible.

Une réponse brève. Mais qui cachait beaucoup plus... Je me demandais toujours si j'avais fait le bon choix. Avais-je choisis de l'épargner par altruisme ou par lâcheté ? J'avais changé c'est sûr... Mais au fond je restais Oliver Queen. Un éternel adolescent pourri-gâté... Etais-je vraiment fait pour cette vie ?

- Mais ça veut pas dire que tu peux la laisser en paix. Considère ça comme un message, un avertissement. Le signe que tu vas la traquer et la mettre à terre. En tout cas, c'est ce que, moi, je vais faire. J'ai un compte à régler avec ces gens-là, et je pense qu'au fond, tu en as aussi envie. On ne se venge pas uniquement en tuant, on peut se venger en faisant en sorte que, ce qu'on a vécu, plus personne ne l'vive. Tu vois c'que j'veux dire ?

Ces paroles étaient sages... Et ce garçon d'à peine 18 ans avait vu bien plus juste que moi. Mais quand je bloquais sur quelque chose, les paroles des autres tombaient dans l'oreille d'un sourd. Mais pas totalement cette fois...

- Peut-être bien Robin... Mais j'ai encore besoin d'y réfléchir. Merci pour ton aide en tout cas, je ne m'en serais peut-être pas tiré sans toi, à charge de revanche !

Et sans un mot de plus, je m'élançai à nouveau sur les toits, regagnant mon appartement dans les quartiers chics de Gotham. Je m'endormirais ensuite, très certainement jusqu'à très tard, mais pourtant j'étais presque sûr que la nuit n'aurait rien d'agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Par une nuit sombre et pluvieuse...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Par une nuit sombre et pluvieuse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Par une nuit sombre et pluvieuse...
» Une nuit sombre à Hurlevent.
» Réconfort dans la nuit sombre [Morgane et Samuel]
» [RP ouvert] : Une sombre nuit...
» Par une belle nuit pluvieuse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: East End :: Chinatown-