AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 La Guerre ne fait que commencer [Dick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Lun 2 Fév - 13:31


La Guerre ne fait que commencer







Le soleil s'éveille tranquillement à l'horizon, moi, j'étais debout face à l'immense baie vitrée de mon appartement qui m'offrait alors, un tel spectacle quasiment chaque matin. Chaque jour, j'étais autant émerveillé par la splendeur d'un tel événement, de plus cela changé de l'abondante pluie ayant tombé la veille. Attrapant la tasse encore fumante que j'avais au préalable déposée sur une commode, je la levais alors jusqu'à ma bouche et bus une gorgée de l'agréable chocolat chaud dont l'internet m'avait dévoilé le délicieux secret. Cela était très agréable, un tel moment de paix et de repos après les événements qui survenues la veille. Cette violence, ..., cette tragique histoire, ..., celle d'un orphelin face à sa peine et sa haine envers un coupable aussi insaisissable qu'une anguille recourt d'huile. Ce gamin a tellement souffert cette nuit-là, autant mentalement que physiquement, affrontant son démon aussi bien littéralement que de façon abstraite. Zucco se souviendra de ce jour, mais il en est de même du gamin qui faillit bien se perdre cette nuit là. Zucco avait était attrapé et avec lui un bon groupe d'homme tout aussi coupable, remplissant alors les cellules du commissariat comme jamais il n'y avait eu avant.

Ce fut assez délicat d'expliquer aux autres ce qu'il s'était passé dans ce hangar, pourtant, je ne mentis pas en leur expliquant que quelque chose était entré et avait fait le ménage à lui tout seul. Il est vrai que cela fut assez dur à expliquer, mais le fait que certain malfrat hurlèrent au Martien, fut bien aidant dans l'explication de la chose. Après cela, je vins à prétexter rapidement une grande fatigue afin de rejoindre le gamin qui était alors allongé à l'arrière de ma voiture de fonction. C'est alors sans perdre de temps que je le ramenai chez moi, et cela, en toute discrétion afin de m'occuper de ces blessures. Arrivé dans le parking souterrain de mon immeuble, je le sortis rapidement de ma voiture, puis vins à le porter jusqu'à mon appartement en prenant l'ascenseur. Arrivé chez moi, je le déposais alors sur mon canapé en prenant soin de déposer avant un drap pour ne pas trop salir cette belle couleur noire, puis sortit une trousse de secours caché dans un placard de ma salle de bains. Cela prit un certain temps, mais je finis par le raccommoder de façon plutôt correcte et le laissa se reposer le temps qu'il fallait.

Il était maintenant très tôt et le jeune décapuchonné dormait encore, moi, j'étais toujours face à l'immensité de ce monde, émerveillé. Réjouis qu'un tel homme fût enfin dans la ligne de mir de la justice et que ce gamin puisse avoir justice, la vraie justice. Buvant encore une gorgé, je distinguais alors le bruit du vibreur de mon portable, était-ce Phil qui s'inquiétait de mon retard, il y avait des chances. C'est alors que je me pressai vers la cuisine et que j'y attrapai mon portable alors déposé sur la payasse de cette dernière, puis le décrochai et dis :

- Hallo !

- Salut Jack, c'est Phil.

- Salut Phil, désolé mais je me sais pas super bien, donc je vais pas pouvoir venir.

- Ok, mais c'est pas pour ça que je t'appelle Jack. Y'a eut un problème et il a été relâché.

- Qui ça ?

- Zucco, désollé.

- Comment ça ? On le tenait, y'avait plus de preuve que l'on en n'a jamais eut.

- C'est son avocat qui à menacé le commissaire pour usage de la force abusive sur son client.

- Mais je l'ai trouvé comme ça ! Ce n'est pas moi qui l'est mis dans cet état ! Déjà comment j'aurais pu m'occuper de ces loubards aussi facilement, il était aussi armé qu'une escouade de l'armée, ce n'est pas moi nom de Dieu ! Y'avait autre chose et c'est lui qui a fait ça !

- On te crois, t'es pas un monstre, t'es même un bon flic, mais son avocat utilise l'état dans lequel il a été trouvé pour nous faire chanter. Et en plus, ce n'est pas le pire pour toi.

- Quoi ?

- Ouai, au cause de ça le commissaire a été obligé de te mettre une mise à pied pour quelques jours, désoler mec.

- Fait chier ! ... Ok, on va faire avec, rappel moi quand tu auras plus de nouvelles sur cette mise à pied. Salut.

Éteignant mon téléphone, je pris mon menton entre mes mains, puis vins à jeter mon portable sur la payasse de la cuisine.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Lun 2 Fév - 20:52




La Guerre ne fait que Commencer



Mon rêve est agité. Flot d'images et de sons, tourbillon de couleurs et de vibrations, je n'en garde aucun souvenir distinct, si ce n'est ce visage, maculé de sang, et mes poings, s'acharnant sans relâche. Enfin, j'entends une voix, une voix grave, masculine, elle agit comme un crochet, m'attirant hors de cette nébuleuse indistincte. Je me réveille. La lumière me frappe. Elle m'éblouit, me brûle les yeux, avant que je ne me rende compte que c'est mon corps tout entier qui me brûle.
Je prends le temps de réaliser. Mes souvenirs me paraissent lointains, je tente de me rappeler des événements de la veille et semble les regarder d'un œil extérieur. Je me vois rouer un homme d'un coup, le battre à mort sans la moindre once de remords. Tony Zucco. L'assassin, le mafieux. Mon cauchemar habituel.
Ce n'est qu'au bout d'un certain temps de réflexion que je réalise l'endroit dans lequel je me trouve. C'est spacieux, lumineux. J'aperçois une grande vitre qui donne sur les immeubles de Gotham. Un appartement, sans doute, mais à qui ? J'essaye de bouger, mais la douleur est vive, courbatures et hématomes. Je remarque plusieurs bandages. On s'est occupé de moi, et, au fond, je pense savoir qui c'est.

- Mais je l'ai trouvé comme ça ! Ce n'est pas moi qui l'ai mis dans cet état ! Déjà, comment j'aurais pu m'occuper de ces loubards aussi facilement, il était aussi armé qu'une escouade de l'armée, ce n'est pas moi nom de Dieu ! Y'avait autre chose et c'est lui qui a fait ça !

Ca s'anime, la conversation continue. Je devine qu'il est au téléphone. Quelques instants plus tard, j'entends un bruit métallique. De toute évidence, la fin de la discussion ne lui a pas plu. Je me lève, mets de mon côté la douleur, titube, mais le rejoins.

- Inspecteur Arson.

Il est comme dans mon souvenir, comme cette nuit-là, il y a quelques semaines maintenant, où mes parents sont tombés. C'est lui qui est venu me voir avant l'orphelinat, il m'a dit qu'il le coincerait, qu'il n'était pas du genre à laisser de telles choses se produire. Je ne l'avais pas cru à ce moment-là, mais je dois avouer, maintenant, que je me trompais peut-être.

- Ils l'ont relâché, hein ? Je suis désolé, aussi, pour votre mise à pied...

Je repense à hier soir, et un détail important me frappe alors. Il sait. Il sait que je suis Robin, que je suis le garçon à capuche qui sème la zizanie dans la mafia depuis quelques temps.

- Vous allez me mettre en prison, c'est ça ?

Entrave à la loi, utilisation de la force sans raison, violence, agression... La liste des crimes et délits de Robin est nombreuse, je m'en rends compte maintenant. J'ai failli tuer un homme hier soir... Peut-être que je ne suis pas aussi prêt que je le pense.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Mar 3 Fév - 11:16


La Guerre ne fait que commencer






- Inspecteur Arson.

Il était là debout, face à moi et outre passant la douleur. Un autre aurait sans doute resté couché, mais était-il vraiment comme tout les autres, ..., je ne pense pas.

- Ils l'ont relâché, hein ? Je suis désolé, aussi, pour votre mise à pied...

Désolé, pourquoi l'était-il, il n'avait aucunement à l'être. Ce n'était pas de sa faute si la justice était aussi pourrie à Gotham. Cette corruption, cette peur qu'ont même les policiers à l'égard de tous ces mafieux, de ce crime qui ronge la ville et ces habitants.

- Vous allez me mettre en prison, c'est ça ?

Cette corruption, cette peur qu'ont même les policiers à l'égard de tous ces mafieux, de ce crime qui ronge la ville et ces habitants. Je me retournai alors face au jeune homme et dis.

- En prison ? Et comment pourrais-je le faire si je suis mis à pied ?* Rire discret *

- Vois-tu jeune Grayson, te mettre en prison ne ferait sans doute que aggraver les choses et de plus pour ton âge, c'est plutôt dans une maison de redressement que tu passerait ta peine. Enfin s'il y en avait une, car si je te ramène au poste, Zucco le saura et il ne te laissera pas vivre après ce que tu lui as fait.

Je m'avançai alors vers le plan de travail et y ramassai mon portable.Je m'avançai alors vers le plan de travail et y ramassai mon portable.

- Tu as encore la chance de l'anonymat et tu devrais l'utiliser pour ne pas avoir à retomber sur lui. Bien évidement en restant ici, il y a des chances pour que cet anonymat ne le reste pas, donc tu peut rester ici le temps qu'il faudra, mais si tu avait à sortir, fait le discrètement et rejoint l'orphelinat le plus rapidement possible. Au passage, j'avais aussi contacté l'orphelinat en prétextant que serait retenue à cause d'un témoignage pour une altercation dont tu aurais été témoin devant un bar. Donc ne fait pas de bourde en prétendant le contraire.

Ouvrant alors un placard, j'en sortis un mug et dis.

- Café ? Chocolat ? Jus d'orange ?

Je ne pouvais en aucun cas le laisser partir sans au moins manger quelque chose ou se reposer un peu.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Lun 9 Fév - 13:04




La Guerre ne fait que Commencer



Je suis surpris. L'inspecteur Arson n'est décidément pas fait de la même trempe que le flic lambda que je rencontre tous les soirs, en train de s'empiffrer de hot-dogs et de fermer les yeux devant les dealers. Il obéït à un code, quitte à biaiser le système pour y arriver. J'aime ça.

- ...si je te ramène au poste, Zucco le saura et il ne te laissera pas vivre après ce que tu lui as fait.

Cette phrase reste en suspens dans mon esprit. Après ce que je lui ai fait hier soir, impossible pour Zucco de continuer à ignorer Robin. A partir de maintenant, mes escapades seront sans doute plus dangereuses à mener, plus délicates. Le garçon à la capuche rouge n'est plus seulement une de ces légendes urbaines ou ces prétendues déclarations des suspects prétextant un agresseur quelconque, non. Son existence, Zucco la connait, comme tous ses hommes. Et il est fort probable que certains mesures de sécurité soient prises, désormais.

- Je ne vais pas rester ici, merci quand même de la proposition. Vous avez déjà fait suffisamment pour moi et pris assez de risque comme ça.

Je marque une petite pause, le temps de respirer et de réfléchir, avant de reprendre.

- Je tiens tout de même à vous remercier pour tout. Vous, hier soir, je ne connais pas beaucoup de vos collègues qui auraient agi de la même façon.

J'accepte tout de même de prendre un café que je finis d'une traite, le liquide chaud coule dans ma gorge et semble me revigorer. A très faible échelle, bien sûr, vu mon état assez déplorable, mais c'est déjà ça. Je me lève, prêt à partir, avant de me souvenir d'un détail important, que j'avais pourtant relégué au second plan, hier soir, en raison de la situation dans laquelle je me trouvais.

- Au fait, inspecteur... Me prenez pas pour un dingue mais... Hier soir, j'ai vu une espèce de grosse bête verte changer d'apparence et attaquer les mecs de Zucco. Vous sauriez pas de quoi il s'agit, par hasard ?






______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Lun 9 Fév - 17:06


La Guerre ne fait que commencer






Le jeune Grayson était bel et bien décidé à partir, il m'avait alors gratifié de quelques remerciements suite à l'aide dont je lui ai apporté la veille, puis décida quand même de prendre un café. Malheureusement pour le café, ce dernier ne fit pas long feu, car pressé, le jeune Grayson le bu d'une traite. Je me demande même comment il ne c'était pas brûlé, car il venait à peine d'être fait, et même s'il avait attendu quelques instants avant de le boire, il n'en restait pas moins très chaud. Une fois sa tasse finie, il vint à ce lever rapidement, avant de marquer un temps comme s'il venait de se souvenir de quelque chose d'important.

- Au fait, inspecteur... Me prenez pas pour un dingue mais... Hier soir, j'ai vu une espèce de grosse bête verte changer d'apparence et attaquer les mecs de Zucco. Vous sauriez pas de quoi il s'agit, par hasard ?

Au même moment, je venais de boire une gorgée de mon chocolat chaud et faillit bien m'étouffer suite au propos du jeune Grayson. Posant ma tasse sur le plan de travail de la cuisine, je regardai alors attentivement le jeune Grayson et dis.

- Ne t’inquiète pas tu n'est pas dingue, je l'ai moi-même vue ce soir là et à dire vrai, ce n'était pas la premier fois. Après dire exactement qu'est-ce que c'est, cela m'est plutôt compliqué. J'aurais pensé que tu aurais été au courant des rumeurs à sa sujette vue ton jeune âge, car c'est une légende urbaine plutôt répandue et apprécier des jeunes. Ce que je sais, c'est qu'il s'agirait d'un alien et qu'il se ferait appeler ''Martian Manhunter'', on dit aussi que c'est une justicier qui ne fait pas de cadeau avec les criminels, bien qu'il n'est jamais tué personne. Après personnellement, la seule chose dont je suis sur, c'est qu'il m'a sauvé la vie à de nombreuses reprises et que la dernière fois que je l'ai vue face à face, j'ai bien failli faire une crise cardiaque tellement je ne m'y attendais pas.

Je souris, puis pris de nouveau ma tasse de chocolat chaud aans de me diriger vers la tasse vide du jeune Grayson. Je la pris et les emmenai dans l'évier.


- Red Hood, promet-moi de faire attention à toi et n'oublie pas que l'anonymat et la prudence te permettront de vivre plus longtemps, car je suis certain que si je te dis d'en rester là tu ne le fera pas, donc n'oublie pas ça.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   Sam 21 Fév - 9:07




La Guerre ne fait que Commencer



Donc je n'ai pas rêvé, cette espèce de gros machin vert était bien là. Et, de toute évidence, il n'en était pas à sa première activité. Mon intérêt n'en est que plus grand. Je n'ai jamais été fan de la théorie des hommes verts ou des trucs de ce style, mais je dois reconnaître que cette histoire attise ma curiosité.

- Red Hood, promets-moi de faire attention à toi et n'oublie pas que l'anonymat et la prudence te permettront de vivre plus longtemps, car je suis certain que si je te dis d'en rester là tu ne le fera pas, donc n'oublie pas ça.

Je souris. Non, effectivement, je n'en resterai pas là, même s'il me le demande. Zucco est blessé, même s'il est libre. Il a compris qu'il n'est plus intouchable, désormais. Je sais que sa sécurité sera sans doute renforcée, à présent, et que je devrai redoubler de prudence si je veux m'attaquer à lui de nouveau, mais ça ne m'importe pas. Il n'est pas invincible, et je le ferai tomber.

- Merci, inspecteur. Vous inquiétez pas pour moi.

Je me dirige vers la porte de son appartement, pose la main sur la poignée.

- Au fait, Monsieur Arson. C'est pas Red Hood...

Je me retourne.

- C'est Robin.

Je sors de chez lui et file vers une fenêtre. Un saut plus tard et je me retrouve en équilibre sur une cage d'escalier. La douleur est toujours horriblement présente, mais la sensation de liberté de de réussite m'entourent d'une sorte de velours. Je grimpe sur le toit et me mets à courir de plus en plus vite. Mon visage est découvert, ma capuche baissée, et je sens la chaleur des rayons du soleil parcourir ma peau. Elle me revigore, me fait revivre. Après un interminable trajet, j'arrive enfin près de l'orphelinat.
Je réponds à un interrogatoire sommaire en entrant, je sais qu'ils ne me harcèleront pas pour avoir des informations. Tous les enfants qui sont ici sont dits "à problème", et il n'est pas rare que certains reviennent dans un état des plus déplorables. Je feins l'indifférence pour qu'ils me laissent seuls au plus vite et me dirige vers la petite bibliothèque. Ce n'est pas les livres qui m'intéressent mais plutôt l'ordinateur le plus proche. Une recherche internet plus tard, et je trouve ce que je cherche.

"... un important coup de filet a été opéré sur les docks de Gotham, cette nuit. Parmi les suspects interrogés se trouve Tony Zucco. Déjà accusé - mais relaxé ensuite - de tentatives de corruption et de violences, il a été trouvé dans un état second. Si son pronostic vital n'a pas été engagé, il a été victime d'un passage à tabac exemplaire selon les témoins présents, notamment le patron du restaurant italien Di Natale - lui aussi libéré pour vice de procédure..."

Je descends avec la molette de la souris jusqu'à trouver l'information qui m'attire le plus. Le témoignage d'un des "suspects".

"Un gamin, capuche rouge, qui passait son temps à bouger. C'est lui qui a fait ça à Monsieur Zucco. On était tranquillement en train de faire de la compta quand cette furie a débarqué."

Je souris avant d'éteindre l'ordinateur. Les prochaines soirées risquent d'être intéressantes, maintenant. Robin vient de prendre une toute autre ampleur.




______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Guerre ne fait que commencer [Dick]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Guerre ne fait que commencer [Dick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle opération à fait basculer la guerre à l'est entre 1941-1944
» tambour de guerre de Xahutec
» Miaouss arrive, pour faire la gu-guerre! [validé]
» [Deck HE] Le soin, ça fait mal
» CLASSEMENT Guerre des clans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: Old Gotham-