AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Rencontre en haut lieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Rencontre en haut lieu   Mer 4 Fév - 18:27

Gotham la grande, Gotham la rayonnante, Gotham la journée. On dit souvent que les villes paraissent plus belle la nuit. Si cette affirmation est vraie, Gotham est l'exception qui confirme la règle. Lorsque la nuit jette son voile au-dessus des habitations, Gotham se métamorphose, Gotham s'enlaidit. Les rats dansent une valse macabre et je ne peux les blamer. Je danse avec eux, en contre-temps, et j'aime ça. Mon but n'est pas d'avantager un camp, je suis mon propre camp. Ce qui compte, c'est moi, personne d'autre. Le trio amoureux Don Falcone – Maroni – le GCPD... Rien à carrer.
Je veux tout le butin et le pouvoir. Vous pourriez me trouver hypocrite en m'accusant de travailler pour Le Romain. Il y a une part de vérité là-dedans, c'est vrai, mais rien n'est tout blanc ni tout noir. Des concessions sont à faire si on ne veut pas se retrouver entre quatre planches, du moins... Au début. Personne ne s'est forgé sur le néant, une base est nécessaire, même pour les plus grands. César a pris appui sur les politiciens romains, la démocratie sur la royauté, etc., avant d'imposer leurs conditions.
Alors je prends mon temps, j'examine, j'exécute, je grappille petit à petit de l'importance. Et pour tout avouer, je suis dans la bonne voie. Je peux le sentir au fin fond de mes entrailles. Don Falcone me regarde d'un air bienveillant et protecteur pour mes services rendus. Je n'ai qu'à fournir les négatifs de mes pellicules pour obtenir les faveurs du GCPD. Maroni ne connaît pas mon existence.
Bien entendu, j'ai conscience de mettre entrainée dans un Tango sordide et dangereux. Mais que vaut la vie si on ne peut la savourer pleinement ?

Je la croque d'ailleurs à pleines dents et principalement en ce moment. Cela fait de nombreuses semaines que je piste les lieutenants de Don Falcone, sa "famille", ses "proches", cherchant une occasion, une fissure à faire exploser en mille morceaux pour bâtir mon socle et, j'ai enfin trouvé.
Ma progression dans le monde du crime est imminente mais délicate. Je me trouve actuellement dans une ruelle sombre, un appareil photo à la main. Vêtue de mon costume du soir, j'épie, je guette le bon moment, l'instant qui me permettra d'évoluer. En effet, après plus de deux mois, j'ai enfin ma cible, ce faux-ami, ce renégat de la famille, le vilain petit canard.
Il s'appelle Big Fellini, d'origine italienne, son père a emmigré il y a de ça 40 ans. Âgé de 35 ans, il travaille pour le Boss depuis presque dix ans. Malheureusement pour lui, il s'est fait attirer par l'opposition. L'argent, le pouvoir, la drogue ou les putes, la raison ne m'intéresse pas outre ma curiosité de journaliste. Les faits sont là, il pactise avec l'ennemi.

Plusieurs heures que j'attends, le voilà enfin. Je prends plusieurs clichés de Big F entrant dans le club de Maroni. Il a l'air tendu, peut être se doute-t-il de quelque chose ? Non, impossible, sinon il ne serait pas venu. Ça ne doit pas être facile tous les jours de jouer les infiltrés.
J'ai un préambule de preuves, mais ça ne sera pas assez, il m'en faudra plus pour convaincre Le Romain. Je décide donc de monter sur le toit afin de réfléchir à un accès. Prenant les escaliers de secours, je grimpe les marches deux à deux. La vue est belle d'ici, les lumières qui parsèment les immeubles me font penser à des lucioles.
Aux fenêtres, les gens normaux se préparent à aller se coucher, ils ignorent. Un père borde son fils tandis que sa femme regarde la télévision. Une célibataire matte une rediffusion du Super Bowl un pack de bières à ses pieds, il se lève pour ouvrir la porte, plusieurs hommes rentrent. Dans les rues, les sardines sortent en boîte, vont dans des bars, s'amusent... ... ... D'un mouvement sec, je déplie une de mes armes. Une autre personne est aussi sur le toit, une capuche au-dessus du visage.

-Hey ! Qu'est-ce que tu fous ici ?! Barre-toi avant d'avoir des soucis. Ça vaudra mieux pour nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Mar 10 Fév - 14:45




Rencontre en Haut Lieu



Falcone... Maroni... Ce sont les mêmes. C'est à cause de gens comme eux que Zucco est toujours en liberté, alors même que je le tenais. Si je veux que l'assassin de mes parents paie pour ses crimes et éviter que cela ne se reproduise, il faut que je commence à m'attaquer aux autres branches de l'arbre, puis à la racine elle-même. J'ai mené mon enquête, mes poings se révélant être un formidable motif de persuasion, et j'ai fini par découvrir cet endroit : le fan club de Salvatore Maroni.
J'analyse rapidement la situation afin de réfléchir à la meilleure stratégie à aborder. Au vu des loubards qui traînent autour, l'endroit est gardé, le contraire aurait d'ailleurs été étonnant. Et je sais pertinemment que l'effet de surprise est interdit en ce qui me concerne. L'incident Zucco a fait des vagues, je l'ai bien remarqué. C'est ma première escapade depuis que l'inspecteur Arson et moi l'avons humilié sur son propre terrain, des dispositions ont été prises. Ils sont plus armés, plus nombreux, et, surtout, ils me connaissent.
Tant mieux, c'est ce que je voulais depuis le début. Qu'ils reconnaissent et commencent à craindre quelqu'un, qu'ils réalisent, enfin, que tout ne leur sera pas éternellement permis.

Je continue mon observation en escaladant le toit du bâtiment le plus proche. La démarche est périlleuse, mais je la réalise sans souci. Mes capacités se sont améliorées, je me suis habitué aux escapades urbaines et nocturnes désormais.

-Hey ! Qu'est-ce que tu fous ici ?! Barre-toi avant d'avoir des soucis. Ça vaudra mieux pour nous deux.

La voix est féminine. Je me retourne vivement et souris de surprise.

- Décidément, je crois que j'ai vraiment lancé une mode avec ma capuche.

Sa tenue à elle est mauve, elle change grandement de celle de Green Arrow, moins perfectionnée, moins travaillée, mais plus personnalisée. Elle tient une sorte de bâton dans ses mains, et à en croire la rigidité de son geste et sa position, ce n'est pas une débutante. Intéressant. Je distingue de longs cheveux blonds et des yeux clairs, impossible d'en voir la couleur dans la nuit, mais tout le reste est caché. Elle tient à son anonymat.

- Je crois plutôt que c'est toi qui devrais t'en aller, capuche-girl. Espionner la mafia c'est clairement pas un boulot pour une blondinette, tu risquerais de te casser un ongle. Laisse faire les pros, d'accord ?



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Sam 14 Fév - 14:48


Tandis que j'avance vers l'inconnu, sa réponse me bloque. Bouche bée, je le regarde avec étonnement pendant quelques secondes. Jamais je n'aurais pensé entendre ça cette nuit, ici même, et surtout dîte par une autre personne encapuchonnée. Il faut malheureusement croire que le machisme est quelque chose de très répandu et d'ancré dangereusement dans la société. Une noirceur de plus a supprimer par la méthode lourde. Mon poing se contracte, malgré-moi, autour de mon arme. La surprise passée, une vague de rage et de colère s'infiltre dans mon corps. Je la sens de la pointe des pieds jusqu'à la base capillaire de mes magnifiques cheveux blonds. C'est vrai quoi ! Il en faut du travail pour obtenir un tel résultat... Et en parlant de travail, y en a un qui va devoir apprendre à tenir sa bouche. Tout en m'approchant, je lui réponds:

-Les pros ? Laisse moi rire. T'as pas encore fini de muer et tu te crois imbattable ? J'parie que t'es en couches là-dessous.

La distance, entre nous, passe de paisible à périlleuse.

-Et je crois bien que ta moman serait triste de t'entendre parler à une femme de cette manière. Tu mériterais une correction.

D'un coup rapide, je remonte mon arme vers le visage de l'anonyme à la fois pour le frapper et lui faire recracher ses injures, mais aussi pour faire tomber sa capuche. Mais cela sera plus compliqué que prévu, le marmot sait se battre. Dans une simple posture de recul, le bâton métallique rase le bout de son nez. Mon sourire, caché par le masque, se métamorphose en un rictus d'énervement. L'attaque surprise n'a pas eu lieu tant pis, je continue mon assaut. Haut, bas, demi-tour, attaque circulaire, diagonale. Malgré l'enchaînement de base, le gamin en couche-cullote ne semble pas en difficulté... Très bien. Il va falloir ruser. Et pour ça, il n'y a aucun souci.

D'un mouvement fluide mêlé à une roue, je récupère mon arme avec la main opposée et le lance sur le visage de mon adversaire. Obligé de se protéger, j'en profite pour glisser jusqu'à lui et, avec la main à plat, lui assener une apposition vigoureuse de la paume au niveau du plexus. Le résultat recherché ? Un blocage momentané de la respiration entrainant une douleur. Il fait quelques pas en arrière, mais quelque chose coince. D'habitude, les résultats sont plus flagrants. Il est doué... Le garçon a réussi à se décaler légèrement pour ne pas se faire frapper au point maximal.

-Alors marmot ? On perd du terrain ? Je travaille la mafia depuis plusieurs mois. Ce n'est pas toi qui va m'empêcher de faire mon boulot.

Suite à ces mots, je réalise un petit enchainement à vitesse lente : Porter le tigre et retourner à la montagne ; Poing sous le coude ; Repousser le singe ; Vol en diagonale ; Rapprocher les mains ; La grue blanche déploie ses ailes ; Brosser le genou gauche et pousser ; Chercher l'aiguille au fond de la mer ; Elever les bras et pousser ; pour finir avec le Poing près de la taille.

-Les femmes ne sont plus fragiles de nos jours. Et celles qui te feront croire le contraire ne sont que mensonges. Que décides-tu ? Continuer à être insolent et te faire rosser ou fermer ta gueule et foutre la gueule des Maroni dans la boue ?
Je ne suis pas très patiente, tu ferais mieux de te dépêcher de choisir.


Un sourire parcourt mon visage, malgré le masque, il est largement visible d'un point de vue extérieur. S'il n'est pas trop con, il décidera de me rejoindre. J'espère qu'il choisira la seconde proposition. À vrai dire, j'ai des petits doutes sur mon habilité à le mettre k.o. Il cache son jeu depuis le début et ce n'est pas un deuxième coup de paume qui m'admettra une victoire facile.
Si jamais il choisit l'autre décision, je devrais lui fausser compagnie d'une manière ou d'une autre. J'ai d'autres projets pour ce soir. Même si l'affrontement semble plus qu'intéressant (pour une fois), je ne peux me permettre de perdre plus de temps.
Big.F ne restera pas ici éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Dim 22 Fév - 14:37




Rencontre en Haut Lieu



La voilà qui me saute dessus, j'ai connu plus difficile comme plan de drague. Ses mouvements sont rapides et efficaces et je n'ai que le temps de m'écarter pour éviter les coups qu'elle me porte. Il n'y a pas à dire, elle est douée.

- Je travaille la mafia depuis plusieurs mois. Ce n'est pas toi qui vas m'empêcher de faire mon boulot.

Intéressant. De toute évidence, je ne suis pas le seul à vouloir chambouler un peu l'équilibre des familles. Reste à savoir pour quelle raison ça l'intéresse tellement. Je me contente d'esquiver ses offensives mais elle finit par prendre le dessus et m'accule. Si je ne réplique pas maintenant, au risque d'attirer l'attention sur nous, je vais finir au tapis. J'hésite, mais elle semble également en proie à ce dilemme et se rétracte.

- Que décides-tu ? Continuer à être insolent et te faire rosser ou fermer ta gueule et foutre la gueule des Maroni dans la boue ?

Elle m'agresse d'abord puis me propose une alliance. J'évite de lui montrer que cette proposition me plaît, feins une réflexion imaginaire, souris puis réponds :

- T'as une drôle de façon de te faire des potes, Barbie, tu le sais ça ?

Je passe à l'offensive, un simple mouvement que j'ai déjà expérimenté des dizaines de fois sur des adversaires récalcitrants. Je lui attrape le bras, ma jambe se lève instantanément et, souplement, je me retrouve derrière elle. Un geste et je lui déboîte l'épaule.

- Mais pourquoi pas, après tout ? J'ai pas souvent l'occasion de traîner avec des gens aussi intéressants.

Je desserre mon étreinte et m'amuse de l'expression de son visage. Pas de doute, elle ne m'apprécie pas vraiment.

- C'est quoi ton plan, du coup, mademoiselle la "bad-girl" ? Leur proposer des produits de beauté et espérer qu'ils te descendent pas ?

Un autre de ses regards me fait comprendre que mes blagues ne lui plaisent pas. Elles ont l'air de ne pas plaire à beaucoup de monde, pour être honnête, ce qui me fait souvent m'interroger sur le niveau mental de ces gens-là.

- Je plaisante, hein, t'énerve pas. Qu'est-ce que tu veux faire, plus sérieusement ? T'as une cible précise en tête ou t'as juste envie de foutre le bordel le plus monstrueux possible ? Je t'avoue que, dans les deux cas, ch'uis chaud.




______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Dim 22 Fév - 23:31

Je regarde le garçon qui se tient à côté de moi, son humour me donne envie de lui corriger le portrait. Mais sa présence pourrait se révéler utile. À vrai dire, je ne me suis penchée que légèrement sur la question, mais comment faire pour récolter des clichés sur ma cible sans me faire repérer. C'est vrai ça, est-il humainement possible de rentrer dans un établissement de Maroni complotant avec un rat et prendre une ou deux photos sans se faire prendre ? À mon avis, la réponse s'impose d'elle-même : non. Il va nous falloir un meilleur plan que celui-là pour arriver à obtenir des preuves. Il y aurait bien une solution, mais je ne sais pas si elle est vraiment viable : rentrer dans le tas. Mais dans ce cas-là, Big F aura le temps et la possibilité de nous filer entre les doigts durant la cohue. Le meilleur moyen, à l'heure actuelle, serait de nous infiltrer à l'intérieur du club. Attendre la bonne opportunité pour mettre Fellini k.o et ensuite foutre une raclée aux autres. Comme ça, je pourrais aisément prendre la photo.
Je me retourne vers mon compagnon d'infortune et lui expose mon plan.


-... Le seul souci, c'est leur nombre. Ils sont un petit paquet et je n'ai pas vraiment envie de me faire mitrailler par plusieurs mecs en même temps. Il faudrait réussir à les éliminer les uns après les autres. Et si l'on se fait voir, on avisera. o.k ? ... ah, au fait. Moi c'est BadGirl... Ne m'appelle plus jamais Barbie.

Je ne laisse pas le temps au gamin de me répondre que je pars en direction du prochain toit. Me déplaçant latéralement, j'essaye de trouver un passage vers l'arrière de la discothèque. Au bout d'une petite dizaine de minutes, nous nous trouvons sur le plancher de vaches. À quelques pas de l'issue de secours, cachés dans la pénombre, je m'arrête. Deux hommes montent la garde devant l'entrée du bâtiment. Il ne serait pas idiot qu'un autre surveille cette dernière. Pas de poignée à l'extérieur, comment pourrions-nous rentrer. D'un coup d'œil, je balaye les environs pour trouver un moyen d'entrer. Deux poubelles debout et une troisième éventrée jonchent l'allée crasseuse et une solution miracle s'offre à mes yeux. Face à moi, une fenêtre, un peu haute, est entrouverte et donne sur l'intérieur.

-Écoute-moi bien. Tu vois cette fenêtre ? Je vais te hisser jusqu'à là-haut et tu vas t'infiltrer. Ensuite, sans te faire voir, tu viendras m'ouvrir la porte de secours. Fait gaffe, y a surement un mec qui la surveille.

Me plaçant dos au mur, je croise les doigts et relève les paumes.

-Alors, t'es partant pour jouer à cache-cache ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Sam 28 Fév - 10:41




Rencontre en Haut Lieu



Un coup d’œil me suffit pour analyser la situation dans son ensemble. La fenêtre est haute, certes, mais tout ce qui est autour constitue un terrain de jeu idéal. Parfait. Je prends mon élan - quelques pas suffisent - et saute sur un mur. Mon pied s'appuie brièvement contre la brique et me propulse de nouveau, me faisant atteindre la fenêtre sans la moindre peine. Un mouvement du bras plus tard et me voilà dedans. Je me retourne et regarde Bad Girl, sourire aux lèvres :

- Désolé, je voulais pas abîmer tes jolis ongles.

Je me lance à l'exploration de l'endroit. De toute évidence, je me trouve dans une sorte de bureau, à en juger par tous les papiers qui sont autour, sûrement le coin où les gérants du bar font les comptes. Pas un bruit, je me faufile jusqu'à la porte que j'ouvre légèrement. Personne, je continue d'avancer. Mes pieds sont agiles et discrets, je m'arrête à chaque coin de mur et vérifie l'éventuelle venue d'un garde, mais toujours rien. J'ai de la chance.
En bas, j'entends les bruits si reconnaissables de la fête qui bat son plein. Le volume de la musique est élevé, j'entends des rires et des voix. Ils ne se doutent pas une seule seconde que, en plein cœur de leur demeure, le Chaperon Rouge avance à pas de Loup.

Je jette un œil aux indications murales et repère la direction à suivre pour rejoindre la sortie de secours. Quelques instants plus tard et j'y suis. Comme l'avait prédit Bad Girl, un grand type monte la garde. Et, à en croire le flingue qu'il a à la main, il n'est pas là uniquement pour la figuration. S'il me repère, je suis mort. Privilégier la finesse à la force brute, c'est quelque chose que je connais. Je donne un petit coup de coude contre un mur, le bruit est léger, mais suffisant pour attirer son attention, et trop silencieux pour le pousser à tirer sans sommation. J'entends le bruit de ses pas lourds qui se rapproche, sa respiration grave et saccadée. Il est tout près, à présent. Je prends une grande inspiration, me pose dans un coin d'ombre que les néons rouge sang du plafond n'éclairent pas, et attends. Je vois ses épaules carrées dépasser. Un. Deux. Trois. Mon mouvement est souple et rapide, l'exécution est instantanée. En un éclair, je m'accroche à ses épaules et enfonce mon coude dans sa pomme d'adam. Son souffle en est coupé, l'arme est lâchée, mais il tient encore bon. Mon bras lui enserre la tête et, de tout mon poids, je le force à s'écrouler.
L'espace d'un instant, je crains que le bruit n'ait alerté quelqu'un, mais la musique semble tout recouvrir. J'attends encore un peu, par pure précaution, avant de me relever et pousser l'épaisse porte de secours. Comme prévu, Bad Girl est derrière.

- J'espère ne pas t'avoir fait attendre trop longtemps, j'ai croisé un ami, on a tapé la discute.

Je lui montre d'un geste du menton le grand type, par terre.

- Si mademoiselle veut bien se donner la peine d'entrer, maintenant.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Sam 28 Fév - 20:41


Il veut jouer à ça ? Très bien, on va jouer. Apparemment, son tempérament de monsieur, j'ai une blague pour tout et n'importe quoi lui colle à la peau et je ne suis pas là pour me prendre la tête avec lui. J'ai d'autres chats plus importants à fouetter. Je gonfle mon buste, plie un bras et laisse tomber les doigts tandis que mon autre main se pose sur ma hanche. D'un mouvement désinvolte, j'envoie mes cheveux en arrière comme dans une pub bien connue et avance en me déhanchant. Lorsque je passe à côté du môme, je lui envoie une pièce de 5 centimes d'un coup de pouce.

-Merci mon brave, même si tu es moche, tu es bien bon. Ahah.

Bien maintenant, les choses sérieuses. Plusieurs options s'offrent à nous. La première et la plus idiote à mon goût : foncer dans le tas, mais, comme dit précédemment, cela ne servira à rien à part tout foutre en l'air. La seule solution viable est de mettre k.o le plus de gardes possibles avant de prendre une photo. Bien... Commençons les hostilités dans ce cas.
En face, deux chemins s'offrent à nous. Le premier mène, à en juger par la musique, à la piste de danse et la partie « libre » de la boite. Tandis que l'autre semblerait, en toute logique, amené vers les coulisses, stocks d'alcools et tout ce que les invités ne voient jamais.
D'un mouvement de doigts, j'indique à mon collègue du soir de me suivre. Les jambes pliées, faisant attention de faire le moins de bruit possible, je me glisse dans les coulisses. Observant la pièce d'un rapide coup d'œil, j'aperçois deux gorilles qui montent la garde.

-J'prends celui de gauche, toi celui de droite.

Et sans même attendre, j'me décale doucement jusqu'à être derrière ma cible. L'autre est aussi en place et d'un mouvement du menton, le signe d'attaque est donné. Comme dans un starting-block, je pars comme une flèche vers le gros-dur qui sent une présence derrière. Il se retourne à peine que je suis déjà sûr lui et pose mon pied sur sa cuisse pour prendre de la hauteur. En retombant, je le frappe violemment dans le nez avec mon coude, du sang coule d'entre ses doigts. D'un mouvement circulaire, je balaye ses chevilles et il s'écrase de tout son poids au sol. Dernière et ultime attaque, je lui assène un violent coup de talon dans la pomme d'Adam. L'homme de main suffoque quelques secondes avant de tomber dans les pommes... À moins qu'il soit mort. Peu importe, j'agrippe son tee-shirt et le traine dans un coin plus sombre. Le jeune homme semble, lui aussi, en pleine possession de ses moyens vu la façon dont il a mis k.o son adversaire... Brave petit, tu me facilites grandement la tâche.
On continue notre route à travers les différents costumes, étoffes, voiles, le stand de maquillage et, etc. Au bout d'un moment, une vitre me permet de regarder à l'intérieur de la salle. Les lumières dansent, la musique et l'alcool coulent à flots. Malheureusement, je ne vois aucune trace de Big F. où est-il passé ? Certainement dans un coin secret.


-Hey, il faut que je trouve un point caché où je pourrais prendre discrètement Big Fellini et Maroni en photo pendant qu'ils discutent. Ils ne sont pas dans la salle, certainement au sous-sol.

On s'engage dans les escaliers descendants. La lumière se fait plus rare et plus on avance, plus le son se tamise. Au bout d'un moment, on entend plus que des boum-boum et puis rien, le grand silence. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai un mauvais...

-Hey vous ! Qu'est-ce que vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Mar 3 Mar - 11:10




Rencontre en Haut Lieu




La voix nous interpelle, elle vient de devant. A en juger par son physique, la mafia a des critères très précis en matière de recrutement, il est proportionnellement identique à celui que j'ai assommé tout à l'heure, et aux deux autres qu'on vient de quitter. A la différence près que le calibre 12 qu'il pointe dans notre direction représente un défi de choix.

- Nous ? Heu... On s'est perdu. Tu saurais pas où sont les toilettes, par hasard, l'ami...

Je regarde BadGirl, pris de court. Ok, d'accord... Bon... Niveau répartie et excuse, je repasserai.

- Tu t'fous d'moi ? Les mains en l'air !

Le mastodonte appuie sur son oreillette, il est nerveux, c'est visible.

- Franky, j'ai deux intrus à l'entrée du SS1. Franky, t'es là ? Réponds, bordel. Franky !

Il met son doigt sur son oreille de façon encore plus prononcée, espérant entendre un son. C'est là ma chance. Il me suffit d'un saut puis d'un rebond contre le mur pour arriver à portée, un coup de pied plus tard et son fusil à pompe tombe par terre. Un autre et je le repousse encore, mais ma chaussure ne fait que s'enfoncer dans une masse abdominale importante. Il est résistant. Il contre-attaque de ses poings massifs et parvient même à me surprendre après une feinte de corps excellemment menée, je sens ses doigts s'enfoncer dans mes côtes. La douleur me coupe le souffle. Je titube mais reprends contenance au plus vite. J'en ai vu d'autres.

- T'as l'air meilleur que tes autres potes, toi.
- Qu'est-ce que tu leur as fait ? T'es qui ? Attends mais... Capuche Rou...


Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase que je repasse à l'offensive. Je réduis mes mouvements au strict minimum, mes côtes me font toujours souffrir et il faut que j'adapte ma gestuelle en conséquence. Rien de vraiment nouveau. Je le provoque en frappant vite au détriment de la force. Je ne cherche pas à lui faire mal, pas dans ces conditions du moins. Mes doigts lui effleurent le visage, je me permets même de le gifler. J'entends sa respiration s'accélérer, il perd ses moyens, sa garde est moins précise, ses mouvements plus aléatoires. Il est fini.
Je me jette brusquement sur le côté après un de ses assauts puis enfonce mon tibias dans son entrejambe. La violence le paralyse, j'en profite et m'acharne sur son visage, jusqu'à ce que, enfin, il s'écroule.

- J'espérais que tu viendrais me porter secours, mais apparemment, c'était trop demandé, hein ?

La réaction froide et dédaigneuse de BadGirl me fait sourire.

- Donc, tu cherches à prendre en photo Big F, hein ? C'est pas un des potes de Falcone ? Qu'est-ce qu'il fout ici, chez Maroni ?

Tout en parlant, je continue d'avancer, jusqu'à tomber sur une nouvelle porte.

- En tout cas, quelque chose me dit que ce que tu cherches est derrière. Je vois pas où il pourrait être, autrement.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Mar 3 Mar - 19:05



Il se débrouille bien pour un gamin. Réactif avec un bon sang-froid, il sait prendre le taureau par les cornes et retourner la situation même si cette dernière n'est pas à son avantage. Je dois admettre qu'il a un certain potentiel qui n'est pas négligeable. De plus, ses penchants de super-héros ne laissent rien présager de bon. Si jamais il découvre que je travaille pour Don Falcone, il pourrait se retourner contre moi et me mettre encore plus de bâtons dans les roues que je n'ai déjà.
Pas question, je vais le feinter, jouer de la ruse et le garder encore un petit moment de mon côté. Par moment, la vie nous offre des aides sur un plateau d'argent qu'on ne peut ignorer ou refuser même s'il faut mentir pour cela. Mais bon... Après tout, s'il le découvre un jour tant pis pour lui. La vie est faite d'erreurs avec lesquelles il faut vivre pour progresser. Au final, je l'aide ce petit.


-Exactement. Je ne t'ai pas dit toute la vérité tout à l'heure. Depuis un long moment, je traque les lieutenants de Don Falcone pour trouver une faille dans le but d'affaiblir les deux familles. Suite a ces photographies, il y aura sans doute des représailles et pour tout te dire : je l'espère. Je veux qu'elles sortent la hache de guerre et qu'ils s'acharnent l'un contre l'autre.

J'attrape une de mes barres métalliques et me positionne en dessous de la seule source lumineuse du couloir. D'un coup sec, je frappe l'ampoule, tout en reculant, qui explose. Les morceaux de verre volent dans le couloir tandis que nous plongeons dans l'obscurité la plus totale.
Telle une lionne à l'affût, je m'approche de la porte et accole mon oreille dessus. En me concentrant, j'arrive à distinguer plusieurs voix dont celle de Big Fellini et de trois autres personnes, des hommes de main de Maroni.
Le plan se déroule parfaitement et sans bavures, pour le moment tout du moins. Devant la seule sortie possible, ils ne peuvent pas s'échapper et il ne faut pas qu'ils y arrivent. Mon plan tomberait à l'eau et je ne peux pas me le permettre. Je sens le chaperon rouge se placer à côté de moi, je lui murmure :


-Voilà comment on va faire. On entre en trombe à l'intérieur et on éteint la lumière. Nos yeux étant habitués, on aura l'avantage. L'interrupteur devrait se trouver à côté de la porte. On ne s'arrête surtout pas, faut pas qu'ils puissent dégainer. Je défonce la porte, tu rentres et éteints. Je serais sur tes talons. Okay ?

D'un mouvement de tête, il m'indique qu'il a pigé la totalité du plan : brave petit. Je prends quelques pas d'élan et m'élance en direction de la porte. Arrivée à portée, je frappe la serrure du plat du pied et je vois l'intérieur de la pièce se dérouler devant mes yeux. J'arrive à discerner la stupeur sur le visage de nos adversaires tandis que le justicier masqué passe devant moi en trombe, éteint la lumière et se précipite sur le premier larbin. Juste après, je le dépasse et attaque le second qui s'apprêtait à dégainer. Avec mon arme, je lui frappe le coude qui se plie dans un craquement sonore. Sans m'arrêter, j'enchaîne par plusieurs coups au niveau du plexus et les côtes pour le faire reculer.

BANG !

La pièce s'illumine une demi-seconde. J'aperçois Fellini dans le coin du fond avec son arme à la main. Pas le temps de réfléchir, je place mes mains autour du cou de mon adversaire et lui assène un violent coup de genou dans les parties intimes.

BANG !

Le choc me fait reculer. Heureusement que j'étais caché derrière l'homme de main. Blessé au coude et en dessous de la ceinture, il vient de se prendre une balle dans le dos. L'avant bras sous la gorge, je l'empêche de choir et le pousse vers le fond.

BANG !

Troisième éclair, je ne suis qu'à deux pas de ma cible. Mon bouclier humain n'est plus qu'une loque dans le coma et s'effondre sans mon consentement, soit. Je saute sur le côté et me réceptionne dans une roulade avant de faucher Big F. Ce dernier tombe au sol et, tentant de se remettre sur pied, j'en profite pour le shooter dans le coin de la bouche. Ne voulant pas lâcher prise, il s'hasarde à reprendre son arme, mais une deuxième bordée l'en empêche. Je peux l'entendre marmonner quelques jurons de rage tandis que je le frappe une dernière fois derrière la tête, il se mord la langue. J'éloigne son arme et pose mon pied sur sa poitrine pour ne pas qu'il bouge.

-Petit, tout est ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Lun 9 Mar - 16:43




Rencontre en Haut Lieu



Tout est ok ? Elle est sérieuse ? Mon arcade sourcilière balance tellement de sang que je peux à peine ouvrir mon œil gauche. Déjà que la visibilité est réduite avec l'obscurité ambiante et ma capuche, là, c'est le bouquet. Par terre, le molosse qui m'a fait ça est inerte, mais la douleur est bien présente. La prochaine fois, j'y réfléchirai à deux fois avant de me lancer tête baissée "juste" pour éteindre une lumière.

- Ouais, Barbie, tout va bien. T'as pris des photos avec ton Ken ? Je veux pas te brusquer, hein, mais ce serait pas mal que tu te grouilles.

Je la laisse à son affaire et me dirige vers la porte. Avec tout le boucan qu'il y a eu, les renforts ne vont pas tarder à rappliquer, ça, c'est une certitude. J'éponge machinalement le sang qui dégouline sur mon visage d'un geste de la main. Ils arrivent. J'entends des bruits de pas qui se rapprochent à toute vitesse, une porte qui est poussée avec violence et des marches d'escalier dévalées sans ménagement.

- Heu... Bad Girl ? On a de la visite... Je vais essayer de te donner un peu de temps, mais n'en espère pas trop non plus.

Pas le temps d'attendre, il faut que j'agisse. Tout en maudissant mon côté altruiste, je jette un œil vers le plafond du couloir et une idée - stupide - me vient. En quelques acrobaties, je me retrouve suspendu dans les airs, bras et jambes écartés contre les murs. Finalement, le plan de Mélanie n'aura pas eu que du mauvais, en brisant les ampoules, l'obscurité me pare d'une protection supplémentaire. La marée de colosses se rapproche à toute vitesse. Mes muscles tremblent, la position est extrêmement inconfortable mais je ne relâche rien. Ce n'est rien de plus difficile que les exercices que Papa me faisait faire. Rapidement, ils passent sans me voir. Je sens une goutte de sang s'approcher dangereusement de mon menton, je prie pour qu'elle attende encore un peu avant de tomber, qu'elle ne trahisse pas ma position maintenant.

Ploc.

Trop tard. Ils lèvent la tête.

- Bor...

Je lâche tout.

Boum.

Au beau milieu des ténèbres, petite flamme rouge, je danse parmi une horde de statues de pierre. J'attaque du mieux que je peux, en mets deux à terre et fais en sorte de rester à proximité des autres, si l'un d'eux tire maintenant, il a de fortes chances de tuer tous les autres. Je reste en mouvement continu, désarme un type par mon seul jeu de jambes et me débarrasse de deux de ses potes en écrasant leurs crânes l'un contre l'autre. Ca ne va pas, je vais finir débordé si ça continue. Ils se rapprochent toujours plus, je prends des coups, mes esquives perdent en efficacité.

Bad Girl, si t'as une brillante idée ou si tu te sens d'enfin finir ton shooting, c'est le moment ou jamais, hein.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A


Dernière édition par Dick Grayson le Lun 9 Mar - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Lun 9 Mar - 19:21


Pendant que le jeunot me donne l'ordre caché de me dépêcher, j'attrape Big Fellini par le col et le traine à côté du lieutenant le plus gradé dans la pièce. L'homme de Don Falcone m'a reconnu et me regarde avec peur. Il connaît mes intentions. Il sait que son futur est scellé lorsque les flashes de mon appareil le prennent en flagrant délit de trahison. Des larmes coulent sur ses joues et une flaque s'étend de son entre-jambes. Il balbutie quelques mots incompréhensibles. Dommage pour lui, je ne changerai pas de programme.
Hum ? D'autres hommes arrivent ? Bien. Pas le temps de trainer, je me retourne et attrape l'ancienne arme du rat. Pris d'un élan de courage, je sens son poing me frapper entre les omoplates. Je tombe au sol et me retourne au dernier moment pour le voir bondir sur moi.


BANG

Le coup part tout seul. Une auréole rouge imprègne son tee-shirt et s'amplifie. Les mains autour de sa blessure, ses yeux globuleux me fixent avec incrédulité. Il tombe à genoux en gémissant. FLASH. Dernière photographie. Il faut qu'on parte maintenant. Regardant en direction du couloir, j'aperçois Capuchon Rouge en prise avec une petite masse de sbire. Il m'a aidé, à mon tour maintenant. Doucement, j'approche de l'embrasure. J'entends la bataille faire rage. Les hommes, malgré leur supériorité, n'arrivent pas à attraper le lutin rouge. Il se débrouille bien, très bien même, mais ça ne suffira pas pour pouvoir s'échapper. Il faut leur en mettre plein la vue, les impressionner au point de leur foutre les chocottes. Tous obnubilés par cette flammèche comme des papillons, j'arrive derrière eux sans qu'ils ne me remarquent. Je braque le gun sur l'arrière du crâne du premier Lépidoptère. Ce n'est pas de la lumière qu'il faut se méfier, mais de ce qui se cache dans l'ombre de cette dernière.

-Tes lacets sont défaits ! Je ne sais pas s'il a compris. Dans le cas contraire, tant pis pour lui. Si seul l'un de nous doit s'échapper, ça sera moi.

BANG Le crâne de ma cible explose dans une nuée écarlate répandant des matières visqueuses tout autour de lui. Je sens des gouttes de sang fouetter mon visage. J'esquisse un sourire.

BANG BANG BANG BANG CLic Je jette l'arme vide. Les éblouissements lumineux irradient la scène. Les munitions frappent nos ennemis tandis que leurs corps tombent comme des mouches. Morts ? Au moins le premier. Blessés ? Certainement. J'enjambe les estropiés et attrape mon coéquipier par le bras avant de le tirer dans mon sillon. Pas le temps de prendre une pause. Il faut se barrer d'ici et le plus vite possible.
J'escalade les escaliers deux par deux. Un homme apparaît au dernier moment, je le tamponne de l'épaule contre le mur derrière avant de reprendre ma fuite derrière mon coéquipier. Chemin inverse, on passe par la porte de sortie.
Une fine pluie balaye la rue.


-Par là !

A partir de là-bas, on pourra retrouver une échelle de secours et remonter sur le toit. Jamais ils ne penseront à nous chercher ici...
Des voitures noires se garent devant l'entrée du club et des hommes, petits vu d'ici, rentrent en trombe à l'intérieur.


-Ahah, au final, tout s'est bien passé. On forme une bonne équipe malgré tes blagues vaseuses, non ? ... Merci pour ton aide. Et à la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 515
♦ DCoins : 371
♦ Localisation RP : Gotham City

Feuille de personnage
Points de Puissance: 273
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Mer 11 Mar - 8:34




Rencontre en Haut Lieu



Je la suis, la course m'essouffle et mon cœur bat à tout rompre, mais je ne m'arrête pas avant qu'on soit dehors.
Elle se met à parler mais je ne l'écoute pas. J'ai quelque chose d'autre en tête. Je mets une main sur son épaule et une balayette me suffit pour la mettre à terre. La pluie étouffe le bruit du choc.

- T'aurais pu me buter avec tes conneries, tu sais ?

Je marque une pause.

- Tu en as tué beaucoup. Je ne t'aurais jamais aidée si je savais quel genre de personne t'es. Une meurtrière. Où est l'intérêt de troubler l'ordre de la mafia si c'est pour verser encore plus de sang ?

Elle se débat et parvient à m'écarter sans difficulté. Moins d'un mètre nous sépare, désormais.

- Je pensais que tu voulais la photo de Fellini uniquement pour déstabiliser la mafia. Peut-être pour l'attaquer ensuite et y mettre un terme définitif, pour enfin arrêter avec la pègre. Mais je me pose des questions, maintenant.

J'ai été naïf. Elle s'est servie de moi, maintenant j'en suis sûr. Je ne me serais jamais allié à une meurtrière. Jamais. La seule et unique raison pour laquelle je l'ai aidée est que je voulais envoyer un message fort à Maroni, qu'il comprenne qu'aucune famille ne me faisait peur, et que Zucco n'était que la première étape.

- Tu bosses pour Falcone, peut-être ? Tu t'occupes de traquer ses traîtres ? Pourquoi tu l'as pas buté comme t'as buté tous les autres ?

Falcone, Maroni, Zucco, la Police... Mon nom va y être mêlé. La capuche rouge. Robin. Je suis coupable de complicité et de meurtre, à présent, pas de quelques violences portées sur des raclures. Elle s'est bien foutue de moi. Je me mets en garde sans la quitter des yeux. La situation est la même qu'avant l'infiltration, rouge contre violet. Sauf qu'à présent, mon intention a bien changé. Je n'ai plus envie de jouer.

- Je devrais te livrer à Maroni ou à la Police.



______________________






C'est qui le patron ?:
 

#FF1A1A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 253
♦ DCoins : 573

Feuille de personnage
Points de Puissance: 240
Liste des Aptitudes & Niveaux:
Ϟ White Widow Ϟ
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   Jeu 12 Mar - 11:27


Je regarde le nabot de haut en bas, la rage entre les dents et la violence au bout des doigts. De quel droit se permait-il ! Ce petit... Sans laisser un signe paraître, j'attaque mon ancienne marionnette d'un coup de pied circulaire qu'il évite de justesse. Une de mes armes apparaît de me manche comme un magicien sort un lapin de son chapeau et, finissant ma rotation, m'aide de la vitesse pour frapper. Il recule encore et moi aussi, deux mètres nous séparent maintenant. Et, tandis que l'on se regarde dans le rouge de l'œil, je souris. La pluie s'est accélérée, elle martèle nos costumes et le toit sans faiblir. Une bourrasque anime nos capuches.

-Pauvre choupinet d'amour.

J'imite son intonation en marquant une pause.

-Il est pas content. Oh non, il est pas content ! AHAHAH ! Et qu'est-ce que tu croyais ? Que j'étais venu jouer les héros comme toi ? Abruti.

Totalement aux aguets, je le regarde serrer les poings. C'est bien, laisse la colère t'envahir, laisse toi aller, tes mouvements n'en seront que plus faciles à analyser et à retourner contre toi. Je me sens totalement à l'aise, comme un poisson dans son élément. Mes pieds se positionnent. L'un se décale vers mon Sud-Est, l'autre reste au Nord.

-Bien entendu qu'il est mort, qu'est-ce que tu crois ? La violence engeance la violence. Quelqu'un de sage a dit : Œil pour œil et le monde finira aveugle. Conneries. Il restera obligatoirement un borgne qui n'aura qu'à se cacher. Et à ce moment, il sera roi. À ce moment, je serais reine.
Pour qui je bosse ne te regarde pas, mes objectifs non plus. Tu auras au moins appris quelque chose ce soir : à trop ouvrir sa gueule, on finit par se la faire fermer. Et sûr ce...


Partant dans sa direction, je projette mon arme sur lui pour qu'il se décale. Il le fait, mais bien. D'un coup rapide, je vois qu'il avait déjà prévu sa défense. Dommage pour lui, il n'est pas sur ma liste ce soir. Et je suis trop fatiguée pour me lancer dans une quelconque autre querelle. Le pied sur le rebord, j'appuie de toutes mes forces pour me jeter le plus loin possible. Ayant rapidement observée le paysage, je sais que le bâtiment suivant est légèrement en contre-bas et, avec mon élan, j'effectue une roulade pour me réceptionner. Manque de chance, je sens une légère douleur dans la cheville. Je regarde le chaperon rouge une dernière fois :

-Tu peux garder mon arme ! Ça te fera un souvenir !

Et je disparais dans la noirceur de Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre en haut lieu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre en haut lieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Promontoire Divin, haut-lieu de la pratique RP
» Le Bief d'Elona, haut-lieu de la Foi ?
» [Lieu] Guet - Estranger, Recrues , présentez vous !
» Guide : Les Haut-Faits gloire au héros
» Héros plastique Haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: East End :: Little Italy-