AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Prise d'otage au night-club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Prise d'otage au night-club   Jeu 19 Fév - 22:02

Je n'arrivais pas à dormir ce soir là... C'était encore une de ces foutues nuits ou je ressassais encore et encore la mort de mes proches. Celles de mes amis, de Shado... C'était un peu comme se repasser en boucle deux minutes d'un film jusqu'à écœurement. Alors puisque j'étais parti pour une bonne insomnie il valait mieux le faire jusqu'au bout. Il y avait un petit night-club pas loin de chez moi, à dix minutes de marche environ : je me prenais deux ou trois verres d'un truc bien hard avec un bruit de fond assommant et avec un peu de chance, je m'écroulerai de sommeil en rentrant. 

En principe, sortir seul et à pied dans Gotham la nuit était de l'inconscience mais ici, le coin était un peu moins pourri. Juste une petit peu. Et puis si une petite frappe voulait me piquer mon portefeuille grand bien lui en ferait...

Des néons flashy, un bruit assourdissant... Aucun doute j'étais bien arrivé. Petit précaution avant de rentrer, je rabattais la capuche de mon sweat. C'était peut-être (voire sûrement) prétentieux de ma part de penser qu'Oliver Queen était connu jusqu'à Gotham mais dans le doute mieux valait tout faire pour rester dans l'anonymat. Je voulais être peinard ce soir.

Je m'approchai du bar et, m'asseyant sur le premier tabouret, lançai au barman :

- Un shot de Whisky... Avec deux glaçons. 

Aussitôt dit, aussitôt fait, le breuvage fût servi juste comme il fallait. Je descendais le verre lentement en regardant les gens se trémousser sur la piste de danse. Il n'y a pas si longtemps, j'aurai certainement été parmi eux, draguant autant que j'aurai pu... Et puis si les choses allaient plus loin, je ramenais l'heureuse élue à la maison pour poursuivre la "conversation" dans un endroit plus intime.

Mais ce Oliver Queen là était mort en même temps que ses amis sur l'île.

Le shot était vide. Alors que je me préparai à en commander un autre trois type louches entrèrent dans le night-club. AK-47 à la main. l'un d'entre eux tira en l'air et commença à brailler tandis que tout le monde commençait déjà à s'affoler.

- Tout le monde à terre, le premier qui moufte je le descends !

Simple, clair et précis. Une prise d'otage certainement, dans le cas contraire nous serions déjà tous mort. J'étais totalement "nu" et impossible de les mater et de toute façon, c'était trop risqué sans diversion. Bouger pourrait provoquer la mort de plusieurs personnes ou la mienne, mieux valait attendre et me montrer patient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   Ven 20 Fév - 18:56


Prise d'otage au Night-Club







Assis sur mon canapé les pieds sur la table basse, une bière à la main et la télécommande dans l'autre, je profitais alors de ma mise à pied ressue le matin même en ne faisant pas grand chose. Je zappais toute les trente secondes cherchant un programme pouvant alors m'intéresser, puis après cinq minutes de désespoirs, je vins à tomber sur ce vieux dessin animé au fameux lapin gris et blanc faisant face au chasseurs plus bête que ces pieds. Ce dernier allait encore mal finir, et le lapin sortit encore une fois ce mythique '' What's up doc '', je l'avais déjà vue mainte fois, mais j'étais pourtant toujours autant pris dans cette drôle d'histoire.

Les heures passèrent et je vins à me lasser du programme télévisuel et décidai alors de prendre l'air, me levant du canapé, je vins à déposer le cadavre de ma bière dans la poubelle de la cuisine puis à me diriger vers le baie vitré. Arrivé sur mon balcon, je revêtis mon aspect ''Martien'' et vins à sauter. Serte, je ne pouvais encore voler, mais en étendant mes bras tel des grappins, je pouvais me mouvoir dans cette immense ville tel ''L'homme de la Jungle'' et ces lianes. Me déplaçant alors au gré de mes prises, je surplombais les rues tel un oiseau épiant le moindre mouvement suspect. La nuit était ici mon allié, je vins à me déplacer ainsi pendant plusieurs minutes éveiller le moindre soupçon des quelques personnes marchant ou roulant en contre-bas.

Après quelques minutes, je finis par trouver une voiture roulant pour le moins à grande vitesse et de façon très peut sûr. Je la suivis et m'arrêtai sur un immeuble juste après que cette dernière s'arrêta-t-elle aussi. C'est alors que trois hommes cagoulés sortir du véhicule arme à la main, puis entrèrent en trombe dans un night-club. Assommant le vigile d'un coup de cross, ils entrèrent et une salve de coups de feu vint à troubler le bruit de basse provenant des murs du bâtiment.

Descendant de l'immeuble par un étirement de mes membres, je finis par arriver à la porte du night-club, là le vigile restait inconscient, mais bel et bien vivant. M'apprêtant à ouvrir la porte, je vins à rester la main sur cette dernière à réfléchir à mon plan d'action, il fallait être rapide et précis, car ne sachant pas comment ils allaient réagir, je ne pouvais pas faire n'importe quoi. Poussant délicatement la porte, je me fis le plus sombre possible afin de rester dans l'ombre de la pièce. Là, les gens étaient tous à assis par terre rassemblée en un seul endroit, les hommes armés, eux, étaient autour d'eux à les surveiller, la musique, quant à elle, continuait de jouer, mais il n'y avait plus le disc Jokey derrière les platines.

C'est alors que je vins à me transformer, puis à longer le mobilier de la façon-là plus discrète, et cela, afin de rejoindre les platines. Arrivé là-bas sans le moindre problème, je constatais avec amusement que tout était contrôlé par un pc portable. M'en rapprochant, je vins à trouver la liste des titres musicaux pouvant être joué et vins à avoir une idée afin d'attirer l'attention des hommes armés, il me fallait changer l'ambiance sonore. Farfouillant dans une liste annexe, je parvins à trouver quelque chose de foncièrement différant et à le mettre dans les enceintes. Attrapant le micro et le descendant derrière les platines, je ne pus m’empêcher de lancer une petite intro alors encore caché derrière ces dernières.

- Mes Dames et Messieurs, bons et méchants, pour vous ce soir, votre hôte venant de l'espace vous propose des titres basés sur l'univers et ces nombreux mystère.




Au changement soudain de musique, l'un des hommes fut intrigué et vins vers les platines, pour ma part, je l'attendais de pied ferme.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   Ven 20 Fév - 23:07

C'était dans ce genre de cas que le temps semblait passer au ralenti. Les secondes s'égrainaient longuement tandis que les trois ahuris faisaient une sorte de ronde. Mais que pouvaient-ils donc revendiquer ? Pas d'appel à la mairie ou au gouvernement ? Drôle de prise d'otage vraiment... 
Le pire dans tout ça, c'est qu'ils ne relâchaient pas leur vigilance. Et puis ils étaient plutôt bien organisés dans leur garde en définitive, ne laissant guère d'ouverture pour tenter de faire quelque chose discrètement.

Puis brusquement la musique changea tandis qu'une voix se fit entendre du côté des platines du DJ : 

- Mes Dames et Messieurs, bons et méchants, pour vous ce soir, votre hôte venant de l'espace vous propose des titres basés sur l'univers et ces nombreux mystère.

Qui que ce fût, je le bénissais. Un des gorilles était parti jeter un coup d’œil, brisant ainsi la chaîne parfaite et coordonnée que le trio formait il y a un instant... C'était le moment ou jamais de passer à l'action. J'attendis patiemment que l'un deux s'approche, puis lorsqu'il passa à côté de moi, me faufilai dans son dos avant de l’attraper et de lui pincer un nerf dans la foulée, l'envoyant ainsi au pays des rêves. Malheureusement, son collègue ne tarda pas à remarquer que quelque chose clochait et me repéra rapidement. Son premier réflexe serait certainement de jouer de la gâchette sur ma jolie frimousse, je devais le prendre de vitesse ! Me saisissant d'une bouteille en verre de 33cl qui traînait sur la table adjacente, je projetai celle-ci en plein dans sa figure.

Mais in-extremis, le preneur d'otage eut le réflexe d'aller s'abriter derrière une table. Une telle vitesse et une telle technique ne pouvait signifier qu'une seule chose : ce type était entraîné. Mais cette manœuvre lui avait coûté un peu de temps, et déjà, j'avais réussis à me rapprocher. Première priorité : le désarmer. Je m'approchai de sa "tanière", mais visiblement j'étais attendu, et le type me rentra dedans à une vitesse assez surprenante. Renversé et à terre, il commença à m'aligner. Erreur de sa part, il n'avait pas pensé à mettre suffisamment de distance à lui et moi. Un balayage au lever le fit tomber à son tour tandis que je me jetai sur lui pour prendre son arme. Celle-ci était malheureusement attachée en bandoulière, impossible de lui arracher. Je parvins toutefois à me saisir du chargeur du fusil d'assaut, l'expédiant au loin dans la salle. Devenu pour lui un poids mort, il jeta au loin le fusil et dégaina son couteau.

Ses coups étaient vifs, précis et calculés et j'avais peine à esquiver tous ses moulinets. Saisissant une chaise, je m'en servis comme bouclier improvisé, réussissant ainsi à remettre de la distance entre lui et moi. D'abord en position défensive, je tentai une manœuvre risquée : rattrapant la chaise par ses pieds, j'abatis le dossiers directement sur le sommet de son crâne, brisant au passage le bois dont était constitué mon arme de fortune. Deux agresseurs sur trois out, quid du troisième ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   Sam 21 Fév - 13:17


Prise d'otage au Night-Club







Alors assit derrière les platines, j'avais tourné la tête attendant patiemment l'arrivé de l'homme armé. Tout d'un coup, un vacarme fit surface au niveau des otages, ne sachant pas alors de quoi il retourné, je me suis donc présentement levé et puis constater avec entonnement qu'un des otages venait de s'en prendre à un de ces geôliers. Cet événement eut pour action de retourner l'homme qui était à ma recherche, s'apprêtant même à tirer, je lui bondis alors dessus et parvins à détourner son arme de potentielle victime. Une fois désarmé, je vins à l'étreindre en m'enroulant autour de lui, lui bloquant ainsi tout possibilité de mouvement et bientôt la respiration. Une fois l'homme ainsi inconscient, je finis par le libérer de mon étreinte pour ne pas lui ôter la vie.

Mon ennemie donc à terre, je constatais avec étonnement la débrouillardise de l'otage s'étant insurgé face à la menace qu'étaient les deux autres forcenés. Utilisant le mobilier à son avantage, il parvint assez rapidement à s'émanciper des deux autres. C'est alors que je décidai de m'en approcher, de plus en plus près.

- N'ayez crainte, même si mon apparence peut s'avérer déconcertante, je ne suis pas moi une personne ne souhaitant que votre bien.

L'homme à la capuche me regarda alors et je n'aurais alors su dire qu'en était de son visage, étant donné le peut de luminosité qu'en avait la pièce.

- Votre courage est exemplaire citoyen, mais vous n'aurez pas à vous exposer autant, votre vie ne vos pas de finir ainsi, pensé à votre avenir et laisser des hommes de justice tel que moi user de leurs capacités pour vous venir en aide.

M'apprêtant alors à partir, un des hommes vint à reprendre conscience et tenta de se relever. Faisant alors rapidement demi-tour, je m'en approchai et l'attrapai par le col. Je le fixais alors avec un air plutôt effrayent, allant même jusqu'à augmenter le taux de pigmentation phosphorescente de mes yeux afin de les rendre plus effrayant encore. Mon regard vint alors à le terrifier, me permettant ainsi de le plier à ma volonté et lui faire ainsi cracher le morceau.

- Pourquoi cette prise d'otage ? Pourquoi n'avez-vous pas fait de revendication ?














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 162
♦ DCoins : 668
♦ Localisation RP : New York ou Gotham

Feuille de personnage
Points de Puissance: 220
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   Sam 21 Fév - 22:47

Déjà K.O visiblement. Mais par qui ? Ma diversion mystère ? Il semblait bien que oui. Je me rapprochai pour voir qui été notre mystérieux sauveur... Et, BON DIEU, quelle ne fut pas ma surprise en le voyant ! Un type aussi vert que mon costume arborant une cape bleu et avec des yeux rouges... Ce gars débarquait tout droit de... de mars !!!

- N'ayez crainte, même si mon apparence peut s'avérer déconcertante, je ne suis pas moi une personne ne souhaitant que votre bien.

Ca ce n'était pas peu dire. Je n'en revenais toujours pas... Ca ne pouvait pas être vrai. C'était un costume ou autre chose... Non. C'était bel et bien une personne que j'avais devant moi.

- Vous avez un goût prononcé pour les euphémismes on dirait... Enfin bon vu le service que vous nous avez rendu je ne peux que vous croire.

- Votre courage est exemplaire citoyen, mais vous n'aurez pas à vous exposer autant, votre vie ne vos pas de finir ainsi, pensé à votre avenir et laisser des hommes de justice tel que moi user de leurs capacités pour vous venir en aide.

Ah le pauvre s'il savait... Rien que mon escapade avec Robin l'aurait fait tiquer s'il était si préoccupé par ma santé... Mes cinq années sur l'île aussi. Mais je ne pouvais pas non plus le blâmer pour cette remarque. Pour lui je n'étais que le citoyen moyen qui avait fait un truc dangereux et insensé. Mais face à ce genre de type armé et entraîné, monsieur-tout-le-monde n'aurait pas tenu longtemps à moins d'avoir une chance insolente. Mais peu m'importait, au moins le secret de ma double identité restait sauf. Enfin double identité ça restait à voir. Malgré tout ce que Robin m'avait dit, je ne savais toujours pas si je devais remettre ce foutu masque ou pas. Tout à coup, le premier type que j'avais endormi sembla sortir des vapes afin de fuir au nez et à la barbe de tout le monde. Mais manifestement, mon étrange camarade avait l'ouïe fine et la vue perçante. Il le saisit violemment par le col et lui jeta un regard qui aurait terrifié le plus solide des mafieux.

- Pourquoi cette prise d'otage ? Pourquoi n'avez-vous pas fait de revendication ?

La question que je me posais aussi. Pourquoi tout ce barouf au bout du compte ? Le type ne mit pas longtemps à répondre.

- Le boss nous a envoyé pour revendiquer le contrôle de ce bar... C'est ce qui nous a été expliqué. Si les flics arrivaient on devait les descendre ou descendre un otage. Comme ça on s'emparait du bâtiment de force.

Mais de qui s'agissait-il Falcone ? Maroni ? China White ? Un autre ? Gotham était tellement pourrie de toute façon... Ce bar n'était qu'un territoire de plus sur ce vaste jeu de conquête auquel jouait la mafia de Gotham. Et que soit le vainqueur, tous les citoyens seraient perdants à la fin.

- Pourquoi ce bar ?

- J'en sais rien. On nous a donné de la thune à condition qu'on pose pas trop de question, on a accepté.

Des mercenaires... De la sale vermine. Prêt à vendre leur âme même à Satan pour quelques billets verts... J'avais ce genre de type en horreur et plus particulièrement depuis l'île. Mais il disait la verité. Il avait trop peur du type en vert pour oser mentir. Je marquai une pause puis m'adressa à mon camarade :

- Très bien. J'en ai fini ici l'ami, fais ce que tu veux de ces lascars. Je me boirai un truc chez moi personnellement, je vais suivre votre conseil et finir ma soirée tranquillement.

Le ton était légèrement ironique mais dans le fond, c'était bien ce que j'allais faire. Je ne m'en prendrai pas à toute la mafia de Gotham, c'était mission impossible et je n'étais pas assez fou pour me lancer là-dedans ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 91
♦ DCoins : 327

Feuille de personnage
Points de Puissance: 150
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   Dim 22 Fév - 19:16


Prise d'otage au Night-Club








- Le boss nous a envoyé pour revendiquer le contrôle de ce bar... C'est ce qui nous a été expliqué. Si les flics arrivaient on devait les descendre ou descendre un otage. Comme ça on s'emparait du bâtiment de force.

Cela n'avait aucun sens, ce n'est pas avec une prise d'otages qu'un mafieux sérieux aurait prix un lieu comme celui-ci, dans une lutte de pouvoir, un mafieux aurait été plus discret et aurait fait disparaître le dirigeant du club pour le remplacer.

- Pourquoi ce bar ?

Lança alors l'homme à la capuche.

- J'en sais rien. On nous a donné de la thune à condition qu'on pose pas trop de question, on a accepté.

Pas de question, c'est étrange, on pourrait croire à une diversion, mais à dire vrai, je n'ai vu personne d'autre de suspect ici et qu'y aurait-il à voler dans un Night-club ?

- Très bien. J'en ai fini ici l'ami, fais ce que tu veux de ces lascars. Je me boirai un truc chez moi personnellement, je vais suivre votre conseil et finir ma soirée tranquillement.

Dit alors l'homme à la capuche avant de disparaître par la porte d'entrer. Pour ma part, je vins à assommer l'homme que je venais à peine de questionner, puis à rassembler les preneurs d'otages devant la porte d'entrer du Night-club. Les gens du Night-club quant à eux, c'étaient alors remis des événements et attendaient la police avec impatience, ce qui au final ne perdis pas de temps. Avant l'arrivé des dits ''des forces de l'ordre'', je m'étais alors cacher au coin de la ruelle qui ce trouvait juste à côté du club, cela afin de surveiller les malfrats le temps de leur arrivé, puis une fois appréhendée, je partis en direction de chez moi comme si de rien n'était.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prise d'otage au night-club   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prise d'otage au night-club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prise d'otage a Marseille.
» [CR] EPT Prise d'otages à Loyada
» Modding & Battlefield 2
» [Actu] Prise d'otage dans la prison de Poissy
» Racontez vos rêves et cauchemards.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Gotham City :: East End :: Cap Carmine-