AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
World's Finest by Chris Egiziano on Grooveshark



Votez toutes les deux heures et gagnez des DCoins ! (n'oubliez pas d'inscrire votre pseudo pour que vos votes soient comptabilisés !)



 

Partagez | 
 

 Devenir un bolide en 10 leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 4 Avr - 23:34



Neuf heure du matin... Le réveil sonne.

L'avantage quand on s'appelle Barry Allen, c'est que quelle que soit l'heure à laquelle vous vous levez vous êtes sûr de ne jamais être en retard. Enfin presque...

Comme d'habitude, je me levai en quatrième vitesse : petit-déjeuner, toilette, tout était exécuté en deux minutes grand maximum. Je ne devais pas louper mon rendez-vous de ce matin : une session d'entraînement avec Wally, mon neveu... Il avait hérité des mêmes dons que moi grâce à une transfusion de mon sang, "infecté" quelques mois auparavant par une version modifiée d'un composé chimique de ma création visant à accélérer les cellules de l'organisme.

Je connaissais les conséquences de mes actes et je savais que je devais les assumer : désormais ce gosse était sous ma responsabilité.
Peut-être était-ce une erreur que de lui avoir donné la lourde tâche d'assumer un pouvoir aussi grand alors qu'il était encore si jeune mais je n'avais pas pu me résoudre à le laisser en chaise roulante toute sa vie... Il ne me restait qu'à espérer que l'avenir me donnerai raison d'avoir agit de la sorte.

Bref, toujours est-il qu'il remarchait... Mieux que ça même. Je devais maintenant m'assurer qu'il gérait bien tout ça : passer d'un état d'invalide à celui de bolide humain présentait peut-être des risques pour sa santé. Et puis même si c'était un brave garçon, il était assez téméraire voire casse-cou... Des traits de caractère qu'il fallait quelques peu réprimer vu le don que nous possédions. Si je pouvais lui faire profiter de ma petite expérience de justicier ce serait toujours ça de pris.
Passant mon costume, je filais en direction de notre point de rendez-vous, un petit ensemble d'habitations isolées qui nous permettraient de nous exercer tranquillement. M'insérer dans le trafic à 500 mph était devenu une chose habituelle pour moi et je slalomait déjà entre les véhicules, quasiment inconscients de ma présence puisque ma vitesse me rendait à peine distinguable.

Cependant une voiture roulant un peu plus vite que les autres attira mon intention... À l'intérieur, des hommes armés, visages cagoulés. Mes collègues de la police étaient déjà à leur trousses mais parvenaient difficilement à rattraper les bandits...

Bref un job pour moi.

Tout se passa très vite : j'ouvris la portière, déchiffrant l'incrédulité qui se dessinait presque au ralenti dans les yeux du conducteur... Je désarmai ses petits camarades puis l'évacuai purement et simplement du véhicule, le laissant lui ainsi que la quincaillerie de ses collègues sur le trottoir. Il me fallait ensuite reprendre le contrôle de la voiture désormais sans chauffeur. Le temps défilait : j'augmentai le rythme. J'étais à présent à environ 700 mph. À cette vitesse, je me fatiguais plus vite mais chaque seconde comptaient désormais et je ne devais plus économiser mes forces.

Je m'installai sur le siège conducteur puis appuyai de toutes mes forces sur la pédale de frein. Les brigands, secoués par le freinage brusque n'eurent pas l'occasion de réagir... Pas assez vite du moins. Profitant des quelques secondes où ils subissaient le contrecoup, je m'emparai des clés du véhicule avant de les laisser juste à côté de la voiture de police qui s'était s'arrêtée sur le bas-côté pour venir appréhender les bandits.

Durée totale de l'opération : 45 secondes. Pas mal. Mais je ne devais pas perdre de vue l'essentiel : mon rendez-vous avec Wally. Reprenant ma vitesse de croisière, je filait vers le vieux quartier résidentiel puis m'arrêtai à l'endroit convenu : Wally ne devrait plus tarder désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Lun 6 Avr - 2:58


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West
Excité. C'était surement le mot qui me venait le plus à l'esprit, j'étais impatient, survolté, et ça depuis hier. Ma nuit fut très courte, je ne pouvais m'empêcher de penser à cette journée.
Enfin, j'allais enfin pourvoir m’entraîner, découvrir plus sur ces nouveaux dons, sur ce que mon corps était désormais capable d'accomplir.
C'était risqué, je le savais, mais je préférais me voiler la face, rien au monde ne pouvait plus me combler que le cadeau de mon oncle.
Il m'avait offert une nouvelle vie, une vie bien plus prometteuse et époustouflante que ce que le destin avait essayé de me servir.

Le réveil venait d'afficher 8 h 40, mais il n'eut pas le temps d'émettre le premier BIP que déjà ma main venait s'abattre dessus. Pour la première fois depuis longtemps, c'est le sourire aux lèvres que je rejetais ma couverture et m'étirais en lançant un regard vers la fenêtre dont les volets étaient à moitié clos.

Une belle journée s'annonçait, un ciel bleu, les rayons du soleil venant éclairer en partie ma chambre, les oiseaux qui gazouillaient... Mon regard revint se poser sur le réveil, 20 minutes, j'avais parfaitement le temps pour me préparer.
Mes pieds touchèrent le plancher froid de la pièce, mais ce petit frisson désagréable qui me traversa m'arrachais un petit sourire. Ressentir les choses, jamais je n'avais imaginé avant cet accident comme tout ça me manquerait. Désormais, chaque petit détail était un nouveau prétexte pour sourire, profiter de cette vie qui s'offrait à moi. Une fois debout j'étirais à nouveau mon corps, finalement j'aurais du dormir un peu plus tôt la veille. L'arrêt devant mon placard prit quelques secondes, juste le temps de décider ce que j'allais porter. Des vêtements souples et pratiques, c'est ce que Barry m'avait conseillé. J'optais donc pour mon ancien équipement de hockey, sans les protections, juste le pantalon et le haut.

A 8 h 50 j'étais en bas, prêt à rejoindre mon oncle là où il m'avait donné rendez-vous. Ma mère était assise dans le canapé, dos à moi. Je savait qu'elle écoutait même si elle ne me prêtait pas attention mais pour une fois ça n'effaça pas mon sourire et en fermant la porte je me contenta d'un simple :

'' J'passe la journée avec Barry, à ce soir ! "

L'air frai de la matinée vint fouetter mon visage et je pris une profonde inspiration avant de lancer un regard autour de moi puis ma course commença. Pour le moment mes jambes étaient encore sensible, je pouvais le sentir, j'évitais de démarrer trop brusquement, de monter en vitesse de pointe en quelques secondes car mon corps ne pouvait pas le supporter. J'avais surement besoin de temps. Pendant ma course je sentais également cette faiblesse, par moment lorsque mon pied frappait le sol, une faible décharge secouait mon corps, comme une petite chute de tension mais à grande vitesse, ça me déstabilisait et je risquais de trébucher ou de finir la gueule contre le sol.
A chaque foulée j'essayais de gagner en vitesse et j'atteignais maintenant les 250 mph sans problèmes, à cette allure, je serais à l'heure sans aucuns doutes et sans me fatiguer.

Mon estomac me rappela à l'ordre. J'avais été trop impatient pour prendre un petit déjeuner et je le regrettait déjà. 8 h 53, après un bref regard à ma montre je ralentis la cadence pour finalement m'arrêter devant une boulangerie.

8 h 58. Ok C'était peut-être pas une bonne idée, maintenant j'allais être en retard. Après avoir à moitié enfourné un petit pain dans ma bouche, je referma correctement le sachet et me remis à courir, accélérant la cadence. J'approchais surement les 330 mph mais en arrivant au lieu de rendez-vous je constatais que ça n'avait pas été suffisant pour devancer mon oncle qui attendait déjà. Mes pieds ralentirent et je m'arrêtais dans une petit dérapage juste devant lui.

Mon torse se bombait un peu plus rapidement que d'habitude, et j'inspirais profondément par le nez pour reprendre mon souffle avant de retirer la moitié restante du petit pain d'entre mes lèvres et de tendre le sachet contenant les autres viennoiseries vers toi avec un petit sourire en coin.

'' J'ai fais un crochet par la boulangerie, y'avait un monde j'te raconte même pas ! ... T'es là depuis longtemps ? "

J'ignorais évidemment ce que tu avais accomplis avant de me rejoindre, mais ce n'était pas ma première préoccupation. Ce qui occupait mon esprit était plutôt l'entrainement que tu nous avais réservé.

" Alors ? On commence par quoi ? Tu vas nous faire courir, un parcours prédéfini ? Une course d'obstacle ? De la vitesse de pointe ? Tu peux monter jusqu'à combien maintenant ? "

Comme d'habitude j'étais trop énergique, mais ça, ça datait même d'avant l'accident et la transfusion, c'était dans ma nature, une vrai petite pile électrique comme disait mon père.
N'arrivant pas à rester en place je bougeais sur mes jambes, remuant la terre sèche du bout de mon pied sans pour autant te quitter des yeux. J'étais impatient c'est vrai, mais j'espérais que mon corps tienne la route. A cette pensée, je glissa une main sur ma hanche droite pour venir frotter légèrement le bas de mon dos à l'aide de mon pouce. Par moment une petite douleur se faisait ressentir, surtout quand je me servais de mes pouvoirs, mais pas question de me plaindre, ni même d'arrêter. Tout ce que je souhaitais c'est que tu ne fasse pas trop attention à ça, je savais bien que tu craignais de me prendre sous ta responsabilité, j'étais peut être jeune mais pas totalement stupide. Même si toi tu doutais encore, j'étais prêt, je le savais, j'en avais envie, plus que tout, peut importe le nombre d'heure que je devrais passer à m’entraîner, c'était ça ma vie maintenant.






Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Mer 8 Avr - 10:27



Dur pour un bolide d’être en retard… Wally était là à l’heure comme prévu. Il s’était même autorisé une petite fantaisie en chemin.

- J'ai fais un crochet par la boulangerie, y'avait un monde j'te raconte même pas ! ... T'es là depuis longtemps ?

C’était bien mon neveu à n’en pas douter… Il avait hérité de la malédiction qui frappait la famille des Allen depuis des générations : la goinfrerie … Et son nouvel organisme- notre nouvel organisme, n’aidait pas à la chose. L’énergie que nous dépensions en courant devait être constamment rechargée et notre carburant à nous c’était la bouffe…  Cela inquiétait quelque peu mon entourage de me voir dévorer de la nourriture à longueur de journée mais comment pouvais-je leur expliquer que c’était vital ?

- À peine plus d’une minute que toi en réalité, tu as été plutôt rapide on dirait.

Un clin d’œil et un sourire en coin, Wally saisissait très certainement le doux euphémisme.

- Alors ? On commence par quoi ? Tu vas nous faire courir, un parcours prédéfini ? Une course d'obstacle ? De la vitesse de pointe ? Tu peux monter jusqu'à combien maintenant ?

Pressé comme toujours… Et ça ne datait pas d’hier. Wally avait toujours vécu à 200 à l’heure. C’était un bon trait de caractère mais mal canalisé… Et bien on finissait par aller tabasser des voyous en patin à roulette la nuit tombée. Je ne le blâmais pas cependant… Sa mère s’étant totalement effacée, Wally s’élevait un peu tout seul, avec tous les risques que cela comportait. Pour un ado laissé en roue libre, il s’en tirait plutôt pas mal même… Mais cela ne pouvait pas continuer. J’étais resté en retrait, trop occupé avec mon job ou mes études et voilà où ça nous avait mené : sans le composé Z et mon alter-ego du futur, Wally aurait fini en chaise roulante.

- Actuellement, je peux « marcher » à 500 mph. Ce que je souhaite savoir maintenant c’est ce qu’il en est pour toi. Tu es jeune et au vue de tes antécédents médicaux je ne sais pas comment le produit a réagis sur ton organisme… Bien sûr il t’a donné des pouvoirs similaires aux miens mais j’aimerais savoir à quel point. Et surtout je veux être sûr et certain que cela ne présente aucun risque pour ta santé.

Je sortis un appareil de ma poche ainsi qu’une seringue… Ces éléments étaient cruciaux pour notre petit exercice.

- La seringue contient un micro-capteur qui me transmettra tes pulsations cardiaques ainsi d’autres paramètres lié à tes fonctions vitales en temps réel sur ce petit appareil que voici… Je l’ai également muni d’un tachymètre laser pour connaître ta vitesse exacte. Tout ce que je te demande de faire, c’est de passer devant le faisceau laser en courant à ta « vitesse de croisière ».  Ni plus ni moins. Ca fausserait les résultats.

Mon but était simplement de comparer son rythme de « marche » avec le mien… Cela m’éclairerait davantage sur la façon dont le composé Z avait modifié son organisme.

- Désolé de te refaire une nouvelle injection après toute celle que tu as déjà eu à l’hôpital, mais je n’ai pas d’autre choix. Prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Jeu 9 Avr - 1:25


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West

- Actuellement, je peux « marcher » à 500 mph. Ce que je souhaite savoir maintenant c’est ce qu’il en est pour toi. Tu es jeune et au vue de tes antécédents médicaux je ne sais pas comment le produit a réagis sur ton organisme… Bien sûr il t’a donné des pouvoirs similaires aux miens mais j’aimerais savoir à quel point. Et surtout je veux être sûr et certain que cela ne présente aucun risque pour ta santé.

500 mph, c'était beaucoup plus que ma propre vitesse de ''marche''. Moi j'étais capable d'atteindre les 250 voir 300 mph sans me forcer, sans m'épuiser. Une petite moue déçue se dessina sur mon visage mais rapidement mon attention revint sur ce que tu me disais jusqu'à ce que tu sortes le matériel ce qui me fit arquer un sourcil.

- La seringue contient un micro-capteur qui me transmettra tes pulsations cardiaques ainsi d’autres paramètres lié à tes fonctions vitales en temps réel sur ce petit appareil que voici… Je l’ai également muni d’un tachymètre laser pour connaître ta vitesse exacte. Tout ce que je te demande de faire, c’est de passer devant le faisceau laser en courant à ta « vitesse de croisière ».  Ni plus ni moins. Ça fausserait les résultats.

Je retint un bref soupir en croisant les bras sur mon torse. C'est vrai c'est pas exactement ce à quoi je m'étais attendu, mais d'un autre côté je savais que ces exercices étaient important, du moins il te rassurerait toi, et ça pourrait nous permettre de savoir jusqu'où j'étais capable d'aller, bien que connaître mes limites ne m'enchante pas vraiment.

- Désolé de te refaire une nouvelle injection après toute celle que tu as déjà eu à l’hôpital, mais je n’ai pas d’autre choix. Prêt ?

- Quoi c'est tout ? Une injection, je cours devant toi et fini ? Jm'attendais à ... J'sais pas un peu plus d'action ou un truc plus fun !

En disant ça je relevais a manche de mon pull pour te tendre mon bras. C'est vrai que les piqûres n'étaient pas ma tasse de thé, mais après tout qui aime ça, franchement ? Heureusement ça ne fut pas plus douloureux qu'un vaccin même si l'injection m'arracha une petite grimace.
Le temps que tu te mette en place j'avais déjà filé à l'autre bout de la rue déserte. J'attendis ton signal pour commencer à courir, atteignant au bout d'une fraction de secondes ma vitesse de croisière. Ça ne me demandait aucun réel effort et mon corps c'était parfaitement habitué à cette vitesse, ma vision s'était adaptée de telle sorte que pour moi, tout ce qui m'entourait défilait plus lentement ce qui me permettait d'anticiper pas mal de choses. Au bout de deux aller - retour, j'essaya de booster un peu les choses bien que tu m'ais demandé de maintenant ma vitesse croisière, mais autant se donner un petit coup de boost.
Après plusieurs foulées je gagnais en rapidité, atteignant presque les 400 mph mais mon corps me fit regretter ce petit écart.
J'avais déjà remarqué qu'en passant trop rapidement à une vitesse plus élevée, mon ancienne blessure se réveillait ou plutôt les séquelles qu'elle avait causée qui apparemment n'étaient pas encore totalement effacées. A peine mon pied eut il heurté le sol qu'une brève décharge me traversait le corps, m'arrachant un petit gémissement pendant que mon corps s’affaissait.
Dans ce genre de moment c'est comme ci toute mon énergie me quittait pendant une petite seconde, mais c'était suffisant pour me faire perdre l'équilibre, surtout à cette vitesse là.
Les chutes étaient souvent violente voir spectaculaires, mais en réalité elles ne faisaient pas si mal, quand on se mettait à courir, une sorte d'aura nous enveloppait, et c'est ce qui me permettait de tomber à presque 640 km/h en ne ressentant qu'une douleur similaire à une petite chute anodine.
Evidemment d'un point de vue extérieur, je venais de me vautrer en beauté, dans un magnifique dérapage, laissant traîner derrière moi un nuage de poussière et gravier et un petite trace de mon passage.
Quand je m’immobilisais enfin, un petit rire m'échappa pour te montrer, que j'allais bien et aussi évacuer cette petite honte qui s'était installée en moi.

- Ouah ... quel dérapage ! Jl'avais pas vu venir celui là !

En me redressant je passais une main sur ma nuque et tournais légèrement la tête pour grimacer en frottant le bas de mon dos. L'instant d'après j'étais de nouveau sur mes jambes, m'étirant doucement avant de frotter mes vêtements pour enlever la poussière qui s'était installée dessus.

- Alors ? Ça donne quoi ? J'aurais pu mieux faire, j'ai pas vraiment pris de p'tit déj' ce matin !

C'était à la fois vrai et faux. Je savais que pour le moment j'étais encore en phase récupération et adaptation de mon nouveau corps, du fait de pouvoir remarcher, courir, de ces pouvoirs. En quelque sorte, avec ces pouvoirs, j'étais comme un enfant devant apprendre à marcher, il me fallait du temps. Malheureusement pour moi je restais un éternel impatient.






Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Ven 10 Avr - 14:21



Wally était déçu par ce petit test cela ce sentait bien... Mais je ne pouvais pas l'en dispenser. Il avait déjà frôlé la mort une fois, hors de question de lui faire reprendre le moindre risque.

- Quoi c'est tout ? Une injection, je cours devant toi et fini ? Jm'attendais à ... J'sais pas un peu plus d'action ou un truc plus fun !

- Pas de panique Wally ça viendra, en attendant on doit impérativement commencer par ça.

Résigné, Wally accepta de soumettre à mon examen, non sans afficher une petite moue déçue. Se dirigeant vers le bout de la rue, il se mit en position, prêt au départ. Je lui fis alors signe de partir, tandis qu'il se lançait dans une foulée que j'étais le seul à pouvoir distinguer clairement. 300 mph d'après mon appareil. Ce n'était pas mal du tout mais bien en dessous de ce que je pouvais faire... Était-ce dû à son jeune âge ou à ses blessures ? Je n'en savais rien et en réalité ça ne me rassurait guère.

Au bout de quelques tours, Wally commença à prendre de la vitesse, passant à 400 mph... Le problème c'est que le capteur commençait à m'envoyer des relevés de mauvaises augures sur l'organisme de mon neveu...

- Wally ! Ralentit un peu !

Mon avertissement venait trop tard... Pendant l'espace de quelques instants son organisme reprit un rythme "normal", comme si tous ces pouvoirs avaient disparus. Bien entendu, la chute fut impressionnante ... À quoi pouvait être due cette perte momentanée ? Le composé Z était toujours dans son organisme pourtant ! À moins que...

- Ouah ... quel dérapage ! Jl'avais pas vu venir celui là !

Bonne nouvelle, il n'avait pas trop souffert... Ce "champ de force" qui nous entourait lorsque nous courions nous protégeais de ce genre de gamelles, j'en avais déjà fait l'expérience. J'étais rassuré mais un peu fâché aussi. Qu'est qui lui était passé par la tête ?

- Alors ? Ça donne quoi ? J'aurais pu mieux faire, j'ai pas vraiment pris de p'tit déj' ce matin !

- Wally... Ce n'est pas un jeu, tu aurais pu te faire du mal ! Comme je le craignais, tes blessures rendent ce genre d'activités dangereuses pour ton organisme. Cela se résorbera si tu laisses au composé Z le temps d'agir intégralement sur toi... Mais plus tu cours vite, plus tu annules son effet réparateur ! C'est un produit formidable mais il ne peut pas être partout à la fois... Si tu en fais trop c'est la mort que tu risques Wally, et ce sera définitif cette fois !

Je m'en voulais d'être aussi dur avec lui, mais c'était une tête brûlée et si je ne montrais pas ferme, il recommencerait, je le savais pertinemment.

- Limite toi au minimum pour le moment... Et crois moi c'est déjà extraordinaire. Tu m'égaleras sans doute un jour, sois en sûr, mais en attendant d'être guéris et mieux entraîné tu dois te ménager.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Ven 10 Avr - 22:50


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West

- Wally... Ce n'est pas un jeu, tu aurais pu te faire du mal ! Comme je le craignais, tes blessures rendent ce genre d'activités dangereuses pour ton organisme. Cela se résorbera si tu laisses au composé Z le temps d'agir intégralement sur toi... Mais plus tu cours vite, plus tu annules son effet réparateur ! C'est un produit formidable mais il ne peut pas être partout à la fois... Si tu en fais trop c'est la mort que tu risques Wally, et ce sera définitif cette fois !

Une nouvelle grimace déformait mon visage et je baissais un instant les yeux en écoutant mon oncle. Il s’inquiétait pour moi, c'était plus ça que des reproches et quelque part au fond de moi je savais qu'il avait raison, je mettais ma vie en danger, et des petits écarts comme celui ci pouvaient être fatals mais j'étais une tête brûlée et me faire entendre raison n'était jamais chose facile. Quand j'avais quelque chose en tête, c'était dur de me faire changer d'avis. Je ne lui en voulait pas, quelque fois c'était bon de se faire reprendre surtout quand la seule figure parentale sur qui je pouvais compter s'était totalement effacée.

- Limite toi au minimum pour le moment... Et crois moi c'est déjà extraordinaire. Tu m'égaleras sans doute un jour, sois en sûr, mais en attendant d'être guéris et mieux entraîné tu dois te ménager.

- Evidemment que jvais t'égaler ! J'te dépasserais même tu verras !

Un rire sincère quitta mes lèvres tandis que je posais mes mains sur mes hanches, mon regard toujours braqué vers toi. J'étais plutôt curieux de te voir utiliser ces dons. En faire l'expérience c'était une chose, le voir en était une autre. Je savais à peu près de quoi j'étais capable mais je n'avais quasiment jamais vu ce pouvoir agir avec toi.

- A ton tour, jveux voir ce que tu peux faire. T'as déjà essayé de courir sur un mur ou sur l'eau ? Logiquement on est censé y arriver maintenant ! ...Enfin ça va dépendre de notre vitesse je suppose.

C'était évident. Si on ralentissait ou qu'on ne courrait pas assez vite, on risquait de succomber à nouveau à cette gravité.
Un petit sourire en coin trônait toujours sur mon visage, je savais que tu te prêterais au jeu, même si j'étais plus jeune, on se ressemblait sur pas mal de points et pas seulement grâce à nos pouvoirs.
Mon regard passa vers le sachet, contenant le reste du ptit dej, laissé à l'abandon près du reste de nos affaires et sans plus attendre je filais le chercher pour en sortir un croissant et croquer une première bouchée en reposant mon regard vers toi avant de parler la bouche à moitié pleine.

- Allez ...laisse tout ton matos là ! Me dis pas que t'as peur de courir.

Nouveau petit sourire et nouvelle bouchée. La taquinerie était une chose que je pratiquais souvent. J'aimais faire chier mon monde comme on dit et même si des fois je devenais lourd, ça me plaisait toujours autant. Puis il était encore tôt et personnellement je n'avais rien d'autres à faire alors autant en profiter.






Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 11 Avr - 10:48



Wally avait accepté toutes mes réprimandes sans broncher... Et je n'étais pas étonné à vrai dire. Ce n'était pas un voyou au fond, juste un gosse qui avait un peu perdu ses repères. Bref j'avais dit ce que j'avais à dire, il n'était pas non plus utile de l'accabler, il avait très bien compris.

- Evidemment que jvais t'égaler ! J'te dépasserais même tu verras !

Je lui adressais un sourire... Pourquoi pas après tout ? Il en était bien capable le bougre ! J'espérais simplement que ce petit soucis de santé resterait passager, car actuellement la progression de Wally était au point mort.

- A ton tour, jveux voir ce que tu peux faire. T'as déjà essayé de courir sur un mur ou sur l'eau ? Logiquement on est censé y arriver maintenant ! ...Enfin ça va dépendre de notre vitesse je suppose. Allez ...laisse tout ton matos là ! Me dis pas que t'as peur de courir.

- Sur l'eau hein ? Rien de plus facile ! Suis moi...

Ayant volontairement ralenti ma vitesse habituelle pour éviter que Wally ne s'épuise, nous nous dirigions en direction du parc ou l'on pouvait trouver un point d'eau suffisamment profond pour la démonstration.

- Regarde ça...

Je pris un peu de distances et m'élança, traversant en un éclair la surface liquide. J'étais sûr que Wally avait adoré ! La suite aussi allait certainement lui plaire.

- Et le mieux dans tout c'est que tu peux toi aussi le faire. Physiquement un homme en est capable s'il court à environ 30 m/s, et c'est un exploit que nous sommes toi et moi largement capable de réaliser voir de surpasser. Bien sûr tout dépend de la profondeur de l'eau... Mais tout ça c'est de la physique et je ne vais pas t’assommer avec ça. Montre moi donc de quoi tu es capable...

Exercice sans danger pour Wally et j'étais sûr que ça lui ferait plaisir. Après tout, je n'allais pas non plus limiter notre matinée tous les deux à de simples tests scientifiques, il fallait bien qu'on s'éclate un peu bon sang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 11 Avr - 23:42


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West

Je n'avais pas besoin qu'on me le répète une deuxième fois, à peine Barry m'avait demandé de le suivre que nous étions déjà en pleine course. A notre vitesse actuelle je ne m'épuisais pas du tout, c'était ... comme si nous marchions, mais rapidement nous arrivâmes au parc.
Il n'y avait personne ou du moins pas de ce côté là. Parfait pour notre petit jeu.

- Regarde ça...

Barry aussi avait l'air amusé. Un petit sourire en coin étira mes lèvre et je croisais mes bras sur mon torse en attendant sa démonstration. Quelques instant plus tard il avait fait un aller retour, courant sur l'eau comme ci il s'agissait du sol bien solide. Je sifflais pour féliciter sa performance et m'approchais quand il revint, toujours aussi excité mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, il reprit la parole.


- Et le mieux dans tout c'est que tu peux toi aussi le faire. Physiquement un homme en est capable s'il court à environ 30 m/s, et c'est un exploit que nous sommes toi et moi largement capable de réaliser voir de surpasser. Bien sûr tout dépend de la profondeur de l'eau... Mais tout ça c'est de la physique et je ne vais pas t’assommer avec ça. Montre moi donc de quoi tu es capable...

- Ok ... c'est carrément cool !

Mon regard se porta sur la surface lisse reflétant le ciel bleu, ce n'était pas non plus un lac ou un océan, mais c'était suffisant pour me plaire. 30 m/s ce n'était rien du tout pour nous. J'avais pensé qu'il fallait plus que ça pour courir sur l'eau, mais après tout !
Après une petite impulsion je m'élançais. La sensation était un brin différente mais rapidement je trouvais la bonne fréquence pour ne plus ressentir aucune différence entre le sol et l'eau. Seul le clapotis de l'eau se soulevant après mon passage me rappelait ce que j'étais entrain d'accomplir. Je marchais sur l'eau bordel ! D'accord ce n'était pas comme voler mais c'était tout aussi cool !
Après quelques aller retour je revins vers mon mentor, le même sourire sur le visage, et je passais une main dans mes cheveux pour les recoiffer un peu.

- Franchement ça déchire ... Tu crois qu'on pourra le faire sur une surface plus grande ? Un lac, un océan complet ! T'imagine on pourrait rejoindre des pays comme ça, en un rien de temps !

En y réfléchissant bien les possibilités étaient infinie, d'après ce que m'avait raconter Barry il y'avait déjà le voyage dans le temps, mais il y'avait tellement d'autres choses possibles...

- Raaaaaah j'ai pas envie d'attendre ! J'aimerais tellement découvrir tout mon potentiel maintenant !

Je lançais un petit regard à Barry, sachant très bien ce qu'il pouvait penser. Quelque chose du genre je suis trop impatient, il faut du temps, il faut que je guérisse totalement, il faut s’entraîner puis c'est pas un jouet ... Bon je n'avais pas trop à me plaindre, je pouvais courir à des vitesses inimaginables, même courir sur l'eau ... et je savais d'après ce que m'avait dit Barry qu'on découvrirait encore d'autres pouvoirs, je devais juste être patient.

- Comment t'as dis qu'il s'appelait ... ton toi du futur ? Enfin son pseudo. Tu comptes faire quoi du coup ? Bosser toute ta vie ou devenir un vrai héro ... enfin un super-héro !

Ouais dis comme ça ça en jetais vraiment, super-héro. Sincèrement rien qu'à imaginer c'était cool ... On avait des pouvoirs autant s'en servir non ? Puis si ça se trouve nous n'étions pas les seuls ... enfin là peut être que je m'emballais un peu, mais est-ce qu'on devait en parler, on devait garder ça pour nous ou le montrer à tout le monde ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête et je n'étais même pas certain de pouvoir gérer ça. Après tout pourquoi garder le secret, j'étais devenu un mec super cool maintenant !

- Moi j'pense qu'on devrait le montrer à la télé ! T'imagines on deviendrait célèbres, on pourrait aider plein de monde !






Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Dim 12 Avr - 18:59



Ma démonstration fit son petit effet, et bien sûr, Wally s'empressa d'essayer. Je trouvais déjà ça grisant, j'imaginais donc très bien ce qu'il en était pour mon neveu. Je l'observais en souriant : je n'imaginais vraiment ce garçon sur un fauteuil roulant... ça l'aurait achevé.

- Franchement ça déchire ... Tu crois qu'on pourra le faire sur une surface plus grande ? Un lac, un océan complet ! T'imagine on pourrait rejoindre des pays comme ça, en un rien de temps !

- Certainement Wally mais certaines distances restes grandes, même pour nous. Enfin, qui sait quelles sont nos limites après tout... ?

Aujourd'hui, traverser l'atlantique me prendrait dix heures mais qu'en était-il demain ? Dans six mois ? Dans un an ? Je le savais, ni moi ni Wally n'avions atteint notre plein potentiel : les prouesses dont mon double du futur était capable, j'en était encore très loin... Et pourtant je savais que je l'égalerai un jour. Apperemment les pensées de Wally faisaient echo aux miennes.

- Raaaaaah j'ai pas envie d'attendre ! J'aimerais tellement découvrir tout mon potentiel maintenant !

Je n'allais pas l'assommer encore avec des leçons... Mais je savais quoi répondre. Comme chaque chose dans la vie, le progrès viendrait avec du temps, de la patience et de l'entraînement. Comme Wally,j'étais impatient de découvrir de quoi j'étais réellement capable mais je ne pouvais pas faire l'imbécile... Trop de choses reposaient sur moi d'après "l'autre Barry". Et puis il y avait ma famille : mes parents, Wally... Quelqu'un devait veiller sur eux.

- Comment t'as dis qu'il s'appelait ... ton toi du futur ? Enfin son pseudo. Tu comptes faire quoi du coup ? Bosser toute ta vie ou devenir un vrai héro ... enfin un super-héro !

J'avais parlé à Wally de mon double, mais pas des criminels qui étaient venus m'attaquer moi et ma famille, je ne voulais pas l'affoler... Du moins pas du fait qu'ils venaient de l'avenir. Bien sûr il était au courant que mes parents s'étaient fait agresser et que je les avais secourus mais je ne voulais pas qu'il s'inquiète outre-mesure.
Ses histoires de voyage dans le temps ça me faisait flipper, à m'en retourner le cerveau. Je préférais lui épargner ça.

- The Flash... D'après ce que j'ai cru comprendre. Du reste je ne sais pas trop... Être Flash rend service mais ça ne me fait pas manger. Le monde à besoin de Flash mais Flash a besoin de Barry Allen pour exister.

À peine avais-je répondu qu'une autre idée semblait avoir fait son bonhomme de chemin dans la tête de Wally... Décidément ce garçon pensait aussi vite qu'il courait.

- Moi j'pense qu'on devrait le montrer à la télé ! T'imagines on deviendrait célèbres, on pourrait aider plein de monde !

- Je ne sais pas Wally...Être célèbre, c'est prendre le risque qu'on nous démasque un jour. Nous devons rester prudent... Il y a dans ce monde des gens malins, des petits fouineurs capables de remonter à nous en un rien de temps... Et plus nous sommes connus plus ce risque augmente. Les articles sur l'éclair rouge et jaune c'est déjà beaucoup pour moi. Je préfère que les médias s'en tiennent à ça... Crois moi, moins on en sait sur nous, plus nous serons en sécurité.

Je sais à quel point à son âge on pouvait rêver de célébrité... Pour des raisons plus ou moins avouables d'ailleurs. Mais je savais aussi les dangers que cela représentait. J'espérais simplement qu'il le comprendrait vite car dans ce cas précis, je ne pouvais décider à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Mar 14 Avr - 2:41


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West
- Je ne sais pas Wally...Être célèbre, c'est prendre le risque qu'on nous démasque un jour. Nous devons rester prudent... Il y a dans ce monde des gens malins, des petits fouineurs capables de remonter à nous en un rien de temps... Et plus nous sommes connus plus ce risque augmente. Les articles sur l'éclair rouge et jaune c'est déjà beaucoup pour moi. Je préfère que les médias s'en tiennent à ça... Crois moi, moins on en sait sur nous, plus nous serons en sécurité.

Plus tard je comprendrais surement pourquoi il tenait temps à ce que nous gardions le secret, sur nos pouvoirs, nos identités et tout ce qui en découle, mais pour le moment je devais avouer que j'avais du mal. Tout le monde à déjà rêvé un jour ou l'autre d'être un héro, d'être remarquable, de faire des choses extra-ordinaires. Ce n'était pas de la vantardise ou de l'orgueil, mais pour une fois que quelqu'un pouvait réellement changer les choses, je ne voyais pas pourquoi on devrait s'en cacher.
L'expression sur mon visage lorsque je regardais mon oncle à ce moment traduisait parfaitement mes pensées et c'était totalement volontaire, oui c'était une attitude de sale gosse, mais j'ai jamais prétendu être facile à vivre, Barry le savais mieux que personne. Je savais qu'il voulait me protéger, qu'il s'inquiétait et tout ce bordel, au fond j'étais quand même un brin réfléchi et censé, même si mon impulsivité me poussait à montrer le contraire, mais ce que j'offrais en spectacle aux autres n'était que rarement mes réelles pensées.
Pour pousser un peu plus dans mon rôle de sale gosse, je roulais des yeux en exagérant un petit haussement de sourcils, les bras toujours croisés sur mon torse, et je repérais un stand de hot-dog dans une autre allée du parc.

- On va manger un morceau tonton ?

Un petit sourire moqueur étira mes lèvres. Je l'appelais rarement tonton, c'était presque toujours Barry ou quand je devais le désigner, je disais mon oncle même à la limite mon pote, mais tonton c'était plus dans le sens, t'es un vieux ronchons qui s'inquiète beaucoup trop et profite pas assez. Cette fois si j'avais bien insisté sur le tonton, et je dois avouer j'étais plutôt fier de moi. En plus, la plus part du temps, Barry ne collait pas du tout à cette représentation, c'était plutôt le genre de mec cool et sympa, pas étonnant que ce soit mon modèle, mais ça je lui avouerait jamais, ça lui ferait bien trop plaisir.
Sans attendre sa réponse, mais en sachant qu'elle serait positive, je m'étais mis en marche. A cette heure ci mieux valait éviter de se mettre à courir, le parc commençait à se remplir et une seule petite inattention de ma part ou de celle de Barry et s'en était fini de notre ''identité secrète''.

D'accord il n'était même pas 9 h 30 mais personnellement mon estomac était en béton, et ça même avant de recevoir mes pouvoirs et d'avoir le besoin d'ingurgiter constamment tout ce qui se présentait comme aliment, alors un hot-dog à cette heure n'allait pas me rebuter, loin de là !

- Un hot-dog ketchup et ...

Je tournais la tête vers toi, attendant ta réponse et éventuellement que tu payes. Quoi ? Le salaire d'un étudiant de 16 ans frôle les 0 $ et question argent de poche j'étais plutôt mal servit aussi donc j'y peux rien !
La petite radio posée à côté de la caisse grésilla et changea de station pour un flash spécial.

" Les sources sont formelles, c'est bien à une nouvelle intervention de l'éclair rouge et jaune que nous avons eu droit tout à l'heure, il aurait à lui seul intercepté la voiture volée, stoppant net la course poursuite entre des individus armés et les forces de l'ordre nous vous donnerons plus de détails prochainement. "

Je pris une inspiration prêt à ouvrir ma grande gueule comme d'habitude, mais nous n'étions pas seuls, alors je me contenta d'un simple regard plein de sous entendus qui voulait dire un truc du genre : et après on doit pas jouer aux héros hm ? Bon ok c'était plutôt cool et j'aurais surement voulu faire la même chose mais bon je pouvais me permettre un autre petit ''reproche''.

- Vous voulez mon avis, ce genre de type on devrait pas le laisser faire ça. Qui nous dit qu'un jour c'est pas aux flics ou à nous qu'il s'en prendra ?

- ... Non mais attendez c'est un héro ! Il aide les gens !







Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Mar 14 Avr - 13:41



Je le vis bien, mes arguments n'avaient pas fait mouche... J’espérais simplement qu'il ne ferait rien de stupide. Je ne pouvais pas le protéger du monde entier et encore moins de lui même, même si j'essayais de toutes mes forces.

- On va manger un morceau tonton ?

Des hot-dog... J'avais senti l'odeur d'ici. Et pour dire vrai ma course poursuite de tout à l'heure m'avait donné sacrément faim. J'avais noté le tonton aussi... Wally m’appelait rarement comme ça. Et à vrai dire je n'aimais pas ce sobriquet... C'était stupide mais ça me vieillissait je trouvais. Donc fatalement, mon facétieux neveu ne manquait pas de me taquiner en m’appelant ainsi de temps à autre. Ce qui dans le cas présent était sûrement dû au caractère "vieux jeu" du discours que je lui avais tenu.

- Ok, allons voir ça... J'ai la dalle moi aussi.

Nous nous dirigeâmes vers le stand à vitesse "normale", le parc commençant à se remplir de plus en plus. Je n'aimais guère me traîner de la sorte, mais bon vivre à cinq cent à l'heure n'était pas encore rentré dans la norme malheureusement.

- Un hot-dog ketchup et ...

- ... Moutarde pour moi.

Je sortis alors mon portefeuille, ayant parfaitement compris à son regard que Wally était fauché comme les blés. Ma foi, mes comptes ne seraient guère impactés par deux hot-dog à 5$. Tandis que je réglais le vendeur, sa radio se mit à diffuser un flash info dont je devinais déjà le sujet...

- Les sources sont formelles, c'est bien à une nouvelle intervention de l'éclair rouge et jaune que nous avons eu droit tout à l'heure, il aurait à lui seul intercepté la voiture volée, stoppant net la course poursuite entre des individus armés et les forces de l'ordre nous vous donnerons plus de détails prochainement.

Déjà Wally m'adressait un regard à moitié accusateur... Envolée ma crédibilité. Mais bon, arrêter des cambrioleurs en courant à 500 mph n'aidait pas à garantir un anonymat totale. Ma foi, tant que les médias se limitaient à "l'éclair rouge et jaune" ça me convenait parfaitement. Mais fatalement, un abruti ne se gêna pas pour y aller de son petit commentaire...

- Vous voulez mon avis, ce genre de type on devrait pas le laisser faire ça. Qui nous dit qu'un jour c'est pas aux flics ou à nous qu'il s'en prendra ?

Remarque stupide et infondée du délateur de base qui voulait faire son intéressant, je commençais à y être habitué maintenant. Mais Wally ne l'entendit pas de cette oreille, et comme il avait la langue bien pendue, il commit involontairement la pire erreur à faire dans ce cas de figure : répliquer.

- ... Non mais attendez c'est un héros ! Il aide les gens !

Comment lui expliquer que malgré toute sa bonne volonté, il était impossible de débattre avec des personnes qui de base avait déjà un avis arrêté sur la question... ? Quitte à dire n'importe quoi.

- Ah ouais petit malin ? Et si c'est un héros, de quoi se cache-t-il ? Je te dis qu'il fait ce genre de chose juste pour s'attirer la faveur des gens et de la maréchaussée... Mais je suis pas un crétin moi, on me dupe pas comme ça. Tout ce qu'il attend, c'est de nous poignarder dans le dos.

Voilà précisément tout ce qu'on pouvait attendre de ce genre d'imbécile. Rien de concret, juste une théorie du complot débile, et la peur de quelque chose qu'il ne pouvait pas comprendre ou expliquer de façon rationnelle.

- Certainement monsieur... Mais tout ce qu'on peut faire, c'est attendre et voir de quoi il retourne à l'avenir. La police sait ce qu'elle fait je pense.

Je fis un regard à Wally, lui faisant comprendre de lâcher l'affaire. Moins je discutais avec ce genre d'imbécile mieux ça valait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Mer 15 Avr - 13:43


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West

- Ah ouais petit malin ? Et si c'est un héros, de quoi se cache-t-il ? Je te dis qu'il fait ce genre de chose juste pour s'attirer la faveur des gens et de la maréchaussée... Mais je suis pas un crétin moi, on me dupe pas comme ça. Tout ce qu'il attend, c'est de nous poignarder dans le dos.

- Certainement monsieur... Mais tout ce qu'on peut faire, c'est attendre et voir de quoi il retourne à l'avenir. La police sait ce qu'elle fait je pense.

Ce type allait finir par me mettre hors de moi, et c'était déjà à moitié le cas. J'avais déjà les poings serrés et je m’apprêtais à répondre, encore une fois, presque à l'insulter, quand je sentis le regard de Barry peser sur moi. Ok, il avait raison, s'entêter contre ce genre d'individu n'était pas la meilleure solution et résigné, je finis par pousser un profond soupir et à tourner le dos au stand, enfonçant ma main libre dans la poche de mon pantalon.
Je lançais un petit regard en arrière, jetant un dernier coup d’œil au vendeur puis croquais dans mon hot-dog. Au moins il était bon.

- ... non mais ... Quel con ! J'y crois pas.

Deuxième bouchée. J'étais plutôt impressionné par le grand sang froid dont Barry avait fait preuve, c'est vrai que si on s'arrêtait sur chaque crétin on avait pas fini, mais quand même ! Il en était même venu à se ''dénigrer'' lui même.
Bon certainement qu'en prenant un peu d'âge je serais plus réfléchi, moins tête de mule et fonce dans le tas mais pour l'instant ...
Le beau temps était au rendez-vous, c'était déjà ça !
Mon hot-dog terminé, mon esprit s'occupa d'autre chose, ce que j'avais entendu à la radio. Je croisais les bras derrière ma nuque et affichais un petit sourire satisfait avant de te lancer un bref regard.

- Alors ... T'as pas un truc à m'avouer ? Ou à me raconter ? L'éclair rouge et jaune.

C'est vrai il ne respectait pas lui même les conseils qu'il m'avait donné,
mais il était adulte et moi ... bah j'avais 16 ans. Puis comme si il allait laisser passer l'occasion d'aider la police. Cependant j'étais curieux d'entendre sa version des faits, après tout personne à part lui ne savait réellement ce qui s'était passé et j'étais certainement le premier fan de ce Flash.

- Et j'veux tout dans les détails !

On avançait toujours dans le parc et mon regard se posait sur les personnes présentes. Je pouvais sentir l'énergie de mes pouvoirs circuler en moi quand je courrais c'est comme ci tout ce qui m'entourait ralentissait, et plus la vitesse augmentait plus le temps semblait ralentir,
je suppose qu'à un moment il finirait par carrément se stopper enfin c'est l'impression qu'on aurait.
Étrangement j'avais l'impression de remarquer plus de détails maintenant,
peut être que je pensais plus vite ... et si c'était aussi un autre entrainement. Notre corps allait plus vite c'est vrai mais si notre esprit n'arrivait pas à suivre,
ça risquait de nous poser problème...
Bon c'est un détail dont je devrais discuter plus tard avec Barry.
Mon attention revint sur mon oncle, oui je l'écoutait toujours c'est juste que souvent mon attention se divisait pour s'occuper de plusieurs sujets. Ça me donnait surement l'air distrait ou inattentif, mais ce n'était pas le cas, enfin il arrivait que je me perdais dans mes pensées, surtout maintenant que mon esprit semblait prendre exemple sur mon corps pour fonctionner plus rapidement.  





Dernière édition par Wally West le Jeu 16 Avr - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Jeu 16 Avr - 9:11



Wally se contenait de toutes ses forces je le sentais bien... Et pour dire vrai, il m'en coûtait à moi aussi d'acquiescer docilement à de telles salades. Mais c'était à ce prix que je protégeais mon secret, et par extension, la vie de mes proches. Et puis mettre raclée à ce type était trop simple, trop évident... Utiliser mes pouvoirs de la sorte n'était pas dans mes convictions, même si avec ce genre de crétin cela devenait tentant.

À peine éloigné du stand, mon jeune neveu ne put s'empêcher de lâcher un commentaire qu'au plus profond de moi même j'approuvais totalement, tant sur le fond que sur la forme.

- ... non mais ... Quel con ! J'y crois pas.

- Tu comprends maintenant pourquoi je tiens à ce que nous restions discrets...

Dans un monde normal et censé, il n'y aurait eu aucun soucis à dire que Barry Allen pouvait courrir plus vite qu'un avion supersonique... Mais le fait qu'on aie besoin de flash prouvait bien que nous ne vivions pas dans ce genre de monde. Notre société était devenue folle, et on faisait presque plus confiance aux brigands qu'en type en collants, fussent-ils animer des de bonnes intentions.

- Alors ... T'as pas un truc à m'avouer ? Ou à me raconter ? L'éclair rouge et jaune.

À vrai dire, j'attendais autant que je redoutais cette question. J'étais fier de ce que j'accomplissais en tant que Flash et en parler était un vrai plaisir pour moi, mais je craignais également que ce genre de récit inspire Wally et ne le remette sur une voie  qui avait déjà failli lui coûter la vie une fois.

- Et j'veux tout dans les détails !

- Oh rien d'extraordinaire.Des bandits qui tentaient de fuir lancés à 80 mph dans les rues de la ville. J'ai d'abord dû "évacuer" le conducteur... Tu aurais vu la tête du gars quand il s'est retrouvé subitement sur le trottoir ! Il n'a rien eu le temps de comprendre !
L'inertie à fait le reste. Un freinage bien sec à cette vitesse les a suffisamment secoués, et le temps qu'ils se reprennent, j'avais déjà filé avec les clés de leur bolide que j'ai remises à la police.
Voilà toute l'affaire.


Je le voyais bien, toute cette histoire le rendait pensif... Et j'aurais tout donné pour être dans sa tête à cet instant précis. Je savais que Wally rêvait d'emprunter le même chemin que moi et d'aider les gens grâce à ses formidables dons... Il en avait la trempe. Mais la réalité, c'est que je ne voulais pas le perdre une deuxième fois... La vie de justicier n'était pas de tout repos, et moi même, je n'étais pas à la veille de commettre une erreur ou de trouver plus fort ou plus malin que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 18 Avr - 10:26


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West
Je sortis enfin de mes pensées après l'histoire de mon oncle. Je voyais bien qu'il était fier de ce qu'il accomplissait, fier de pouvoir aider les autres, pourtant il semblait parler de façon un peu ... détachée, comme ci ce n'était pas si génial.

- Oh oui c'est clair rien d'extraordinaire tout le monde est capable de faire ça !

C'était de l'ironie pure évidemment et mon petit regard et sourire en coin la traduisait parfaitement. Il voulait peut être jouer les modestes ou ne pas s'attirer de gloire ou d'attention, mais avec moi c'était mal barré. D'autant plus que si il se réconciliait avec le fait d'utiliser nos dons pour aider et donc de se montrer au grand jour, j'aurai plus de raisons de rester cacher, je pourrai utiliser mes pouvoirs comme bon me semble.

- T'as parlé un peu avec les flics ? Ils t'ont remercié ? T'as fais comme dans les films ? Genre jouer la carte de l'homme mystérieux, te présenter comme un justicier et dire que tu es là pour les aider et protéger la ville ?

Ouais dans ma tête ça rendait plutôt pas mal. Cliché, mais carrément cool. Mais étrangement j'optais pour l'autre option, il avait rendu service, aidé à arrêter les bandits, et s'était barré comme un voleur pour "préserver son identité secrète".
C'était beaucoup moins stylé, mais comme il me l'avait expliqué tout à l'heure, il avait des raisons de faire ça et c'était risqué pour nous de révéler tout ça, même si j'vois pas comment on pourrait être en danger, pour ça fallait déjà qu'on parvienne à nous attraper.

- T'en a parlé à quelqu'un de la famille ? ... Enfin j'veux dire, des pouvoirs et tout.

Ma mère n'était pas au courant, de toute façon même si elle l'était ça m'étonnerait que ça change quoi que ce soit. Le seul avantage pour elle était que je marchais à nouveau, donc tout était rentré dans l'ordre, je pouvais m'occuper de moi seul, comme je l'avais toujours fais. Elle remarquait que je sortais plus souvent, que je semblais plus fatigué quand je revenais, mais je n'avais droit à aucune remarque et quand c'était le cas, j'étais sur la défensive. Si elle voulait gérer ma vie, elle aurait du y penser quand j'étais encore gamin et pas maintenant que je pouvais m'occuper de moi, enfin en grande partie.
Alors non, elle ne savait pas pour les pouvoirs, personne ne savait à part Barry. Mais lui c'était différent, il était adulte, faisait ce qu'il voulait et ... d'ailleurs je savais même pas ce qu'il faisait la plus part du temps, à part venir me coacher.

- Alors, comment ça se passe au boulot ?

Cette question n'avait rien à voir avec mes précédentes, mais en travaillant pour les flics, même si c'était dans le domaine de la science, il devait bien avoir des infos croustillantes, des trucs importants non ?
La pensée de travailler me fit presque soupirer ... un Boulot, vaudrait que j'en trouve un, au moins un job étudiant, mais sincèrement j'en avais pas très envie, puis j'avais mieux à faire ! J'avais des foutus dons à développer !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Dim 19 Avr - 18:14



- Oh oui c'est clair rien d'extraordinaire tout le monde est capable de faire ça !

Bon d'accord, je minimisais peut-être un peu la chose. Mais ce qui me faisait dire ça, c'était le fait que je ne m'étais toujours opposé qu'à des êtres humains normaux commettant les habituels délits... Parfois je me demandais comment je me débrouillerais si je m'opposais à des super-humains comme moi.

- T'as parlé un peu avec les flics ? Ils t'ont remercié ? T'as fais comme dans les films ? Genre jouer la carte de l'homme mystérieux, te présenter comme un justicier et dire que tu es là pour les aider et protéger la ville ?

- Comme je te l'ai dit, moins on me voit, mieux je me porte...

À vrai dire, je redoutais toujours la réaction des forces de l'ordre. Les événements d'aujourd'hui m'avaient prouvés que mes actions n'étaient pas toujours perçues comme il le fallait. Je ne voulais pas prendre le risque de me retrouver dans une cellule... Ou pire.

- T'en a parlé à quelqu'un de la famille ? ... Enfin j'veux dire, des pouvoirs et tout.

- Personne n'est au courant à part toi pour le moment. Je ne veux pas que mes parents s'inquiètent pour moi toutes les deux minutes. Quant à ta mère...

Je ne savais guère comment tourner la chose... Mais je n'étais pas sûr de sa réaction si je lui annonçais. Elle était déjà très fragile émotionnellement, que se passerait-il si je lui rajoutais en plus le poids de mon identité secrète ?

À l'évocation de sa mère, le visage de Wally s’endurcit... Il lui en voulait beaucoup, et dans un sens, il y avait de quoi. Bien sûr elle avait ses raisons... Mais moi aussi cela m'agaçait. Parfois j'avais envie de la secouer et de lui rappeler qu'elle avait un fils dont il fallait s'occuper... Mais à quoi bon ? Lui parler revenait souvent à s'adresser à un mur de brique.

- Alors, comment ça se passe au boulot ?

Changement de sujet... Tant mieux.

- Pas trop mal... Je vais sur une scène de crime de temps à autre, j'analyse un échantillon, je rends mes conclusions et  si possible on retrouve les coupables. Mais bien souvent, on ne fait appel à notre département que pour des gros délits. C'est assez frustrant quelque part. Je sais que nos services pourraient être employés  sur plus d'affaires mais bon... "Nous coûtons cher". C'est la rengaine que j'entends toujours... Alors il faut limiter nos activités au strict minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 25 Avr - 1:09


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West
Maman était un sujet sensible pour Barry aussi, je l'avais déjà remarqué plusieurs fois. Après tout elle était sa soeur, la voir dans cet état devait le faire souffrir mais je pense qu'il lui en voulait lui aussi. Peut importe ce qui arrive une mère devrait toujours s'occuper et veiller sur son fils. C'était une pensée égoïste quelque part.

Généralement avec Barry on évitait le sujet, moi je n'avais clairement pas envie d'en parler. Avec le temps j'avais développer une certaine rancœur envers elle, peut être que ça finirait par passer ...
Souvent une phrase d'Oscar Wilde me revenait en tête : "Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent."
Bon dieu que c'était vrai.

Barry lui ne savait pas comment aborder la chose avec moi, peut être par peur de me blesser, ou que je lui en veuille pour je ne sais quelle raison. Il craignait mes réactions sans doutes. J'étais un peu ... soupe au lait comme on dit, à cause d'une chose que j'avais du mal à gérer, mes émotions.

Le changement de sujet semblait avoir allégé un peu l'atmosphère qui s'était subitement alourdie et j'écoutais Barry me parler de son boulot.  

- Pas trop mal... Je vais sur une scène de crime de temps à autre, j'analyse un échantillon, je rends mes conclusions et  si possible on retrouve les coupables. Mais bien souvent, on ne fait appel à notre département que pour des gros délits. C'est assez frustrant quelque part. Je sais que nos services pourraient être employés  sur plus d'affaires mais bon... "Nous coûtons cher". C'est la rengaine que j'entends toujours... Alors il faut limiter nos activités au strict minimum.

Un petit sourire se dessinait sur mes lèvres. Imaginer mon oncle en rat de laboratoire était assez drôle mais fallait avouer que travailler pour la police c'était plutôt cool.
Pour le moment j'ignorais ce que j'allais faire de ma vie, enfin après les études en tout cas. Le lycée m'ennuyait pas mal, j'étais loin d'être un mauvais élève, en tout cas dans les matières scientifiques, mais je m'ennuyais en cours, je n'aimais pas faire mes devoirs, ni même réviser ce qui fait que même en ayant des facilités en sciences et en maths, je restais un genre de cancre.

J'avais pensé à une carrière sportive avant l'accident mais maintenant ... tout avait changé, même si je pouvais de nouveau me tenir sur mes jambes.

L'avenir me faisait peur même si j'essayais de le refouler au plus profond de moi en profitant de chaque jour sans penser au suivant. Puis de toute façon j'étais encore bien trop jeune pour m’encombrer avec tout ça !

- J'pourrais pas venir de temps en temps au boulot avec toi ? Genre on me fait passer pour un stagiaire ou on dit que c'est dans un cadre scolaire.

Son boulot m'avait toujours intéressé, ok c'était peut être pas le plus excitant du monde mais quand votre façon de pensée ne tourne qu'autour de la sciences c'était foutrement intéressant ! Puis le côté j'bosse pour les flics et j'analyse des scènes de crimes rendait ça encore plus palpitant.

Mon regard revint sur Barry. Nous marchions toujours dans le parc, profitant du soleil et du calme qui y régnait malgré les quelques promeneurs.

- Et niveau coeur ? T'as pas une belle collègue avec qui flirter ?

Nouveau sourire. Ce genre de sujet m'amusait beaucoup, la drague. C'est vrai par moment je passais pour un gros lourd surtout quand il s'agissait des filles, mais au fond ce n'était qu'une image de l'éternel bouffon que je me donnais, une sorte de carapace bien qu'elle soit un peu le reflet de ma personnalité.

Quoi qu'il en soit trouver une copine à Barry était un genre de petit défi que je m'étais lancé, et si il pensait que je n'avais pas mon mot à dire, il avait totalement tord. Peut importe ces conquêtes je me ferais une joie de les analyser pour savoir si oui ou non elles sont digne de mon oncle.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Sam 25 Avr - 16:05



Wally semblait éprouver beaucoup d'intérêt pour mon travail... Moi je n'étais pas aussi enthousiaste. J'avais accepter ce job pour vivre à la base. Rien de plus. Mais me dire que j'aidais les gens était assez gratifiant. Mais je ne digérais pas qu'on nous empêche de nous occuper de certaines affaires sous prétexte que ce n'était "pas important"... Quelque pas, c'était de cette frustration que Flash était née. Mon double m'avait certes soufflé l'idée, mais au delà de ça, c'était enfin l'occasion d'aider mon prochain sans aucune contrainte hiérarchique ou budgétaire.

- J'pourrais pas venir de temps en temps au boulot avec toi ? Genre on me fait passer pour un stagiaire ou on dit que c'est dans un cadre scolaire.

- Si tu veux bonhomme... On avait personne pour nous faire le café justement.

Prenant d'abord offusqué, Wally compris rapidement que ce n'était qu'une autre boutade... Mais que voulez vous, j'aimais beaucoup taquiner les gens, mes proches encore plus.

- Non je plaisante... Pas besoin de subterfuge, tu peux passer me voir quand tu veux ! Sauf quand je suis sur une scène de crime bien sûr, mais le reste du temps pas de soucis en principe. Et puis si un jour tu as besoin pour un stage ou un truc comme ça, pas de problème ça doit être faisable.

Mais je n'étais pas sûr que Wally était fait pour ça... Supporterait-il d'être réduit à l'impuissance par une hiérarchie qui se voilait la face ? Je n'en était pas sûr. Moi je serrais les dents et rongeais mon frein mais ce n'était pas le genre de Wally. Il n'y avait qu'à voir sa réaction avec l'abrutit de tout à l'heure. Mais bon il était jeune aussi... En vieillissant, cela changerait peut-être. Restait à savoir si cela valait mieux... Parfois, je le savais, je me laissais un peu marcher sur les pieds.

- Et niveau coeur ? T'as pas une belle collègue avec qui flirter ?

Je mis tout à coup à devenir aussi rouge que mon costume... Je ne m'y attendais pas à celle là !

- Et bien... euh... Non pas vraiment. Pas du tout même en fait. Entre le boulot et mes activités en tant que Flash j'ai pas vraiment le temps... Mais non voilà. J'ai personne pour le moment.

J'étais bien sorti quelques fois avec des jeunes filles mais sans grand succès... Les femmes me rendaient nerveux. En règle général lors d'un rendez-vous, je ne disais pas grand chose, tentant péniblement de meubler. Et puis venait le moment ou elles me demandaient ce que je faisais dans la vie... Et là c'était fini , je déblatérais tout ce que je pouvais : mes travaux de recherche, le laïus du petit chimiste... Bref je devenais rasoir.

Je le sentais bien ma réaction gênée amusait beaucoup mon neveu... Il avait mis le doigt sur ma plus grande faiblesse à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Dim 26 Avr - 14:12


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West

- Et bien... euh... Non pas vraiment. Pas du tout même en fait. Entre le boulot et mes activités en tant que Flash j'ai pas vraiment le temps... Mais non voilà. J'ai personne pour le moment.

Bingo ! The sujet sensible. Autant dire que j'étais plutôt fier de moi. Mettre Barry dans l’embarras était bien trop facile et amusant. Pour un mec qui avait son potentiel, perdre tous ses moyens devant une femme ...C'était juste hilarant. Il suffisait de voir la tête que tirait mon oncle pour comprendre que ce n'était pas un don juan et pourtant il aurait pu !
Mais non, il se contentait de rougir comme un adolescente dès que ce sujet revenait sur la table.
Heureusement je n'avais pas hérité ce côté de la famille, ou alors je le cachais bien. Prendre des râteaux c'était habituel, mais c'est pas ce qui m'arrêtait, au contraire !

- Met pas ça sur le dos de Flash ! Déjà avant ça je te voyais pas souvent avec des femmes. T'es trop coincé faut déstresser tu vas pas mourir parce que tu te fais remballer par une nana t'en fais pas tonton.

Je lui lançait une regard amusé tout en riant. Décidément je me lasserait jamais de ce petit jeu. Il pouvait m'embêter sur ce qu'il voulait, je savais que ce sujet restait sa corde sensible et que c'était pas prêt de changer.

- Puis t'imagine, le grand Flash célibataire parce qu'il a ''peur'' de proposer un rendez vous. Ça ferait un super titre, j'pense que j'vais me reconvertir dans le journalisme finalement.

Toujours aussi amusé, je gardais le même petit sourire narquois en croisant les bras derrière ma nuque, poussant un petit soupir en profitant du soleil. Cette petite balade me faisait du bien, sortir un peu de ma bulle, et aussi rester le moins possible chez moi. Disons qu'à part mes entraînements concernant mes nouveaux pouvoirs, les devoirs et les quelques recherches que je faisais de mon côtés, mes journées n'étaient pas très remplies. Je suppose que j'avais juste un peu de mal à me remettre dans le train train quotidien, d'essayer de reprendre une vie ''normale'' surtout maintenant que je ne l'étais plus tant que ça, normal.

Instinctivement, pendant que je pensais, ma main descendit dans le bas de mon dos et je me mis à frotter du bout des doigts la cicatrice présente sous mes vêtements. Je faisais ça s'en vraiment m'en rendre compte, mais même si j'essayais de me persuader du contraire, cet accident m'avait profondément marqué, et pas que physiquement.

Je sortis de mes pensées en entendant le klaxon d'une voiture, ce qui me fit sursauter plus que je ne l'aurait voulu. On venait de quitter le parc et nous étions maintenant sur le trottoir. Mon regard revint vers mon oncle et j'adoptais un nouveau sourire, histoire de changer de sujet ou d'éviter qu'il ne s'inquiète face à mon silence et mes réactions.

- T'as un truc de prévu ? C'est pas que je m'ennuie sans toi mais j'aurais peur que tu sois perdu si je suis pas à côté de toi. Imagine qu'une femme t'adresse la parole ! Qui viendrait à ton secours !

Nouveau sourire moqueur. Il savait que je plaisantais, un jeu courant entre nous, c'était de famille apparemment. Bon ok sur les papiers je m'appelle West, mais j'ai gardé le nom de mon père, même si j'aurais pu choisir celui ce ma mère. J'aurai limite pu prétendre être le fils de Barry, mais il était un peu jeune pour ça, ou plutôt j'étais un peu trop vieux, puis ... Wally Allen ? Ouais c'est bizarre. J'pense qu'on se serait foutu de moi toute ma vie en m'appelant Woody Allen, puis garder le nom de mon père établissait toujours un lien que je gardais avec lui, un genre d'hommage ou de souvenir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 40
♦ DCoins : 66

Feuille de personnage
Points de Puissance: 120
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Dim 26 Avr - 21:02



- Met pas ça sur le dos de Flash ! Déjà avant ça je te voyais pas souvent avec des femmes. T'es trop coincé faut déstresser tu vas pas mourir parce que tu te fais remballer par une nana t'en fais pas tonton.

Bon j'avoue c'était l'excuse la plus minable de tous les temps. J'avais tenté au moins... C'était vraiment la honte tout de même, surtout à mon âge. Certains ados avaient plus d'aisance que moi, Wally inclus. Normalement, c'était plutôt à lui de me demander de me demander des conseils de drague, mais la c'était limite l'inverse.

- Puis t'imagine, le grand Flash célibataire parce qu'il a ''peur'' de proposer un rendez vous. Ça ferait un super titre, j'pense que j'vais me reconvertir dans le journalisme finalement.

Hmmm le sale gosse... Il avait trouvé la corde sensible et il en jouait un maximum. Mais bon c'était de famille après tout, comment pouvais l'en blâmer ? Mais des fois j'avais l'impression qu'il n'avait pris que les mauvais côté chez les Allen... La goinfrerie et la taquinerie entre autre. Cependant ce côté tête brûlée ce n'était pas de nous qu'il le tenait pour sûr.

- T'as un truc de prévu ? C'est pas que je m'ennuie sans toi mais j'aurais peur que tu sois perdu si je suis pas à côté de toi. Imagine qu'une femme t'adresse la parole ! Qui viendrait à ton secours !

Puisqu'il le prenait comme ça... Il allait vite comprendre qui était le maître. Avec toutes ces années de pratique intensive du cabotinage, j'étais incontestablement son supérieur ! Et puis j'étais son aîné surtout...

- Je ne sais pas mon bon Wally mais dans tous les cas j'ai bien peur que tu ne puisses rien pour moi... Certaines rumeurs laissent à entendre que tu as tellement de râteaux à ton actif que tu es bien parti pour ouvrir un magasin de jardinage.

À mon tour, je me mis à afficher un petit sourire moqueur. Ce n'était pas très fair-play de ma part de réutiliser contre mon neveu les quelques confidences qu'il me faisait sur ses amourettes de lycéen mais après tout il l'avait bien cherché.

- Mais d'autres rumeurs disent qu'effectivement je n'ai rien de prévu ce soir et que mon congélateur est rempli de pizza double peperronis de chez Luigi's... Pour ceux que ça intéresse.

Pas besoin d'en dire plus, il avait tout à fait saisi où je voulais en venir... Et le connaissant, je venais de lui faire une proposition qu'il ne pourrait refuser.
Passer du temps avec Wally, c'était quelque chose de spécial... Quelque chose que j'appréciais. Ce n'était pas tout à fait comme mes soirées avec Mitch... C'était autre chose. Je n'arrivais pas à mettre de mots dessus en réalité.

Et puis il en avait bien besoin. C'était une période délicate pour lui en ce moment... Et même si c'était triste, mieux valait le soustraire à l'atmosphère pesante de son foyer autant que possible.  
Cette fois-ci c'était sûr : il fallait que j'ai une discussion avec ma sœur... Et sous peu. Sa passivité avait faillit coûter la vie à Wally cette fois-ci. Et si j'étais resté en retrait jusque là, je ne pouvais plus me cacher la tête dans le sable.
Soit elle allait prendre ses responsabilités en tant que mère, soit je contactais les services sociaux. Cette mascarade ne pouvait plus durer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♦ Messages : 60
♦ DCoins : 266
♦ Localisation RP : Où le vent me porte.

Feuille de personnage
Points de Puissance: 90
Liste des Aptitudes & Niveaux:
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   Lun 27 Avr - 2:33


|Devenir un bolide en 10 leçons|
Barry Allen ϟ Wally West
- Je ne sais pas mon bon Wally mais dans tous les cas j'ai bien peur que tu ne puisses rien pour moi... Certaines rumeurs laissent à entendre que tu as tellement de râteaux à ton actif que tu es bien parti pour ouvrir un magasin de jardinage.

- HA.HA.HA. C'est vraiment très drôle. Jte ferais dire que moi j'ai que 16 ans Môsieur. J'ai pas encore tout mon potentiel.


Je finis par céder et à afficher le même sourire que mon oncle avant de le bousculer gentiment du coude.

- Mais d'autres rumeurs disent qu'effectivement je n'ai rien de prévu ce soir et que mon congélateur est rempli de pizza double peperronis de chez Luigi's... Pour ceux que ça intéresse.


Je fis mine de réfléchir à sa proposition, levant un peu la tête en prenant un air songeur. Evidemment que je n'avais rien de prévu, que Barry savait exactement comment m'attirer et me proposer une soirée que je ne déclinerais pas.

- Oui je devrais pouvoir me libérer. Les doubles peperronis penchent en ta faveur t'as d'la chance !

Cette fois j'étais plus serein, plus joyeux. Passer du temps avec Barry était vraiment important pour moi, il était plus que mon oncle à mes yeux... en fait je dirais plus qu'il était tout pour moi. Depuis mon accident je passais le plus clair de mon temps avec lui, on avait un secret commun, une chose qui nous liait bien plus que les liens du sang.
Puis être loin de chez moi ne pouvait que me faire du bien. Je savais que ma mère ne s'opposerait pas à ce que j'y aille, à vrai dire je n'étais même pas certain qu'elle se rende compte de mon absence si je ne la prévenait pas.
Quoi qu'il en soit j'allais surement passer la nuit chez Barry ça ne serait pas la première fois que je dors sur son canapé, c'était 100 fois mieux que chez moi.

Je savais d'avance comment allait se dérouler notre soirée. Pizza en grande quantité, chips, boissons gazeuses, peut être bières, devant des films de sciences fictions ou alors des vieux films comiques, puis on finirait par avoir des discussions ridicules.

Au final notre relation ressemblait plus à celle d'ami, ou de coloc mais c'était mieux ainsi. Enfin Barry veillait tout de même sur moi, même si il essayait de ne pas le montrer, je le savais.

- J'vais repasser chez moi. J'ramène les DVD !

J'allais également prévenir ma mère et lui préparer un truc rapide à manger. Je savais qu'elle n'y toucherait pratiquement pas mais c'était toujours mieux que rien, si je ne lui apportait pas un petit plateau repas, j'suis presque sur qu'elle se laisserait crever de faim.

J'en profiterais aussi pour changer de fringues, courir à cette vitesse sans équipement adapté faisait bien trop souffrir mes pauvres vêtements et même ma tenue de sport n'était pas assez adapté, puis ma petite chute du matin l'avait bien endommagée.

- Finis pas les pizzas avant que j'arrive !

Je fis un petit signe à Barry avant de reprendre mon chemin de mon côté, enfilant mes écouteurs. Il y'avait trop de monde dans la rue principale pour que je me mette à courir sans attirer l'attention, mais je pourrai le faire sans problème quand j'atteindrai les quartiers plus calme.

Je n'avais qu'une hâte, retrouver Barry pour cette petite soirée entre mecs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Devenir un bolide en 10 leçons   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devenir un bolide en 10 leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devenir un bolide en 10 leçons
» Devenir Receleur dans les RR, possible ?
» Aide aux artisans: Devenir érudit
» isnogouds... celui qui voulait devenir fakir... ^^
» Bonjour, je veux devenir un pirate!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World's Finest :: Metropolis :: Bakerline-